AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.99 /5 (sur 317 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Namur , 1981
Biographie :

Marie Colot est auteur jeunesse.

Enseignante de formation, elle a été professeur de français à la Haute École Defré, à Bruxelles.

Elle anime des ateliers de lecture pour les enfants, participe au jury du Prix Versele (l'équivalent du Prix Sorcières, en Belgique) et s'essaie dans le domaine du conte.

Marie Colot publie en 2012 "En toutes lettres", son premier roman, sélectionné pour la Bataille des Livres et cinq autres prix des lecteurs jeunesse.

Depuis, elle écrit pour les adolescents et les plus jeunes.

son site : http://www.mariecolot.com/
page Facebook:
https://www.facebook.com/mariecolot

Source : http://www.ricochet-jeunes.org
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Vidéo de Marie Colot


Citations et extraits (110) Voir plus Ajouter une citation
Verdorie   31 mars 2014
Souvenirs de ma nouvelle vie de Marie Colot
[...] direction la salle de bains. C'est mon QG, la seule pièce de l'appartement où je me sens bien. Elle est jolie, avec ses carrelages marron. Papa et maman disent qu'ils les feront sauter quand ils auront assez d'argent.

- C'est hideux !

Moi, je les trouve beaux. Surtout à cause d'un de mes principes : aimer ce que les autres détestent. C'est l'esprit de contradiction, il paraît. Je vous le recommande. Il présente le grand avantage d'avoir toujours ce qu'on désire, puisque les autres n'en veulent pas.
Commenter  J’apprécie          443
Verdorie   02 avril 2014
Souvenirs de ma nouvelle vie de Marie Colot
"Nous et les étoiles" :

Vous marchez debout ?

C'est normal :

Les hommes viennent des étoiles.

Et les étoiles les attirent,

Vers les étoiles ils s'étirent.

C'est pour ça que les gens

Marchent verticalement.



(Poème d'Oleg Grigoriev, cité p.126)





Commenter  J’apprécie          330
Ziliz   03 février 2016
Souvenirs de ma nouvelle vie de Marie Colot
- Tous ces vieillards qui font la conversation à leur chien, comme cette dame à l'arrêt de bus, cela me désole. Moi, je n'ai pas besoin d'un animal de compagnie : je vous ai vous.

Sur le moment, je n'ai pas su si je devais accueillir cet aveu comme un compliment.

(p. 121)
Commenter  J’apprécie          220
rabanne   02 novembre 2019
Deux secondes en moins de Marie Colot
Tu sais ce qu'a dit Mark Twain ? "Sortez des sentiers battus. Mettez les voiles. Explorez. Rêvez. Découvrez."
Commenter  J’apprécie          223
Ziliz   30 janvier 2016
Souvenirs de ma nouvelle vie de Marie Colot
« - Au revoir, Madame Simon.

- Madame Slavinskya. Je m'appelle Madame Slavinskya. »

Bien fait. Elle avait dû en baver quand elle était petite pour écrire son nom de famille sur ses interros.

(p. 65)
Commenter  J’apprécie          190
Livrealair   30 novembre 2020
Point de fuite de Marie Colot
Dans la voiture, Joshua pousse un gros soupir.

- Ce repas était d'un pénible ! Tu aurais pu essayer d'écourter. Je donne ma première conférence mercredi et je n'ai pas de temps à perdre, surtout avec des gens aussi insignifiants. J'ignore lequel des quatre est le plus désespérant. Ta soeur qui parle de bébé ? Mathis et son sourire de ravi de la crèche ? Tes parents, ces parvenus qui se prennent pour des globe-trotters alors qu'ils n'y connaissent rien ? Vivement dans quinze jours, qu'ils soient dans l'avion et nous fichent la paix !

Pendant qu'il déverse son venin, la voiture accélère et l'aiguille grimpe sur le compteur.

- J'aimerais que tu conduises moins vite, s'il te plait.

- Ta gueule ! Tu l'as fermée toute la soirée et tu l'ouvres pour me donner des ordres ?

Ses pupilles sont en feu. Je détourne immédiatement le regard. Je veux qu'il fixe la route, je ne veux pas d'accident, pas de problème, juste le calme, le calme, oui, le calme et le silence.

Pendant que Joshua fonce, en hurlant sur les véhicules qui le ralentissent, mon portable bipe.

Adri : C'était hyper chouette cette soirée avec vous :-) Vous êtes un couple magnifique et vous êtes trop bien assortis. Je sais que je me répète, mais tu as de la chance, soeurette ! Profite à fond
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Livrealair   30 novembre 2020
Point de fuite de Marie Colot
- J'ai croisé la mère de Marin hier et elle m'a demandé de tes nouvelles.

- Comment va-t-il ? enchaine Joshua.

- Il s'est inscrit à l'ESI Business School et il revient tout juste d'un voyage à Madagascar. Apparemment, il s'engage toujours pour la planète avec beaucoup d'ardeur.

- C'est tellement dommage qu'il ait laissé tomber Mona.

Mes parents s'étonnent tandis que Joshua continue de répondre à ma place.

- On n'a pas du tout compris son attitude. Il est devenu possessif avec Mona puis il a coupé les ponts du jour au lendemain.

- C'est incroyable. Ce garçon semblait pourtant si gentil, murmure mon père.

- Oui, certaines personnes cachent bien leur jeu. Qui aurait cru, hein, mon amour? Dire qu'il ne s'est jamais plus manifesté. Jamais.

Je n'ose pas ajouter que moi non plus. Joshua ne supporte pas que je rectifie ses propos en public. Je suis assaillie par mes souvenirs et mes regrets face à cette amitié partie en fumée. Marin, Curry. Je repense à nos délires, nos rires et nos montages photos. Je me rappelle notre dernière séance, sur le pont, avec ces touristes japonais qui me prenaient pour une star. Aujourd'hui, ils ne m'accorderaient même pas un regard. Le mien se trouble et je m'éclipse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Livrealair   30 novembre 2020
Point de fuite de Marie Colot
Il y a des lustres que je ne l'ai plus entendue, mais la voix de Marin m'interpelle parfois lorsque je suis exténuée. Je la chasse d'un haussement d'épaules, soulagée de ne plus avoir à le caser dans ma vie bien chargée. Même s'il me recontactait, je n'aurais plus une minute à lui consacrer. Ca devient mission impossible de satisfaire tout le monde.

Quand je passe à la maison, mes parents me répètent :

- Tu avais dit que vous viendriez parfois dormir à la maison. Joshua est le bienvenu, on te l'a assez répété. Pourquoi vous ne restez jamais ? Ce serait agréable de passer du temps ensemble avant notre départ en Chine.

Quand Adri et Mathis nous invitent à diner et que je décline parce que Joshua a déjà autre chose à l'agenda, ma soeur s'agace :

- Je t'accorde que je bosse comme une dingue, mais, toi non plus, tu n'es jamais disponible!

Quand ceux de la Via Ferrata me proposent un verre, je refuse systématiquement.

- On n'est pas assez bien pour toi? lancent-ils à moitié moqueurs, à moitié vexés.

- J'ai un rendez vous, désolée.

Mon éternel rendez-vous s'appelle Joshua, et, pour le moment, il se tient devant moi, contrarié par mon retard et ces heures loin de lui, à la bibliothèque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Livrealair   30 novembre 2020
Point de fuite de Marie Colot
- Tu t'en fous de moi, Mona!

Son regard s'embue. Après ses coups de griffes, Joshua a souvent des crises de larmes. Comme d'habitude, il s'excuse, il me caresse les cheveux, m'embrasse. Il pleure d'amour comme il dit, parce qu'il a peur que je le délaisse tant il est heureux à mes côtés. Si c'est le cas, pourquoi trouve-il tant de choses à redire ? Pourquoi est-il si colérique certains jours ? Pourquoi m'en veut-il à la première occasion ? Parfois j'ai du mal à suivre son humeur en montagnes russes, mais, toujours, la fragilité comme la force de son être me prennent aux tripes tandis que ses baisers fougueux s'occupent du reste.
Commenter  J’apprécie          00
Livrealair   30 novembre 2020
Point de fuite de Marie Colot
Si je devais la décrire, elle serait Le Funambule de Paul Klee, évoluant au-dessus d'un passé en noir et blanc morcelé et empli de brouillard, prête à tomber de son fil, à s'écraser du côté sans filet dès que Joshua la suppliait de revenir, lui certifiant qu'il allait changer, qu'il avait compris à quel point il avait exagéré, et que plus jamais il ne lui ferait du mal. Des promesses au reflet de vide, remplies de larmes et de regrets, de pardon et de menaces.

Si tu t'en vas, Mona, je me tue. Sans toi, je n'ai plus goût à rien. Je t'ai tant donné, tu ne peux pas me laisser tomber comme ça. Je suis fou d'amour pour toi.
Commenter  J’apprécie          00

Auteur membre de Babelio voir son profil
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Deux secondes en moins 3

Quel est le titre du manga que Soline apporte à Igor quand il est à l’hôpital ?

Monster hunter orage
Monster hunter
Monster allergy
Monster

7 questions
8 lecteurs ont répondu
Thème : Deux secondes en moins de Marie ColotCréer un quiz sur cet auteur

.. ..