AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.37 /5 (sur 1075 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 12/11/1938
Biographie :

Maud Tabachnik est une écrivaine française.

Elle entreprend des études secondaires générales et commerciales, mais, après le bac et quelques hésitations, elle se décide pour la kinésithérapie dont elle sera diplômée en 1963 et qu'elle exercera pendant 17 ans avec une spécialisation d'ostéopathie. Elle est obligée d'arrêter son métier à la suite d'une intervention chirurgicale.

En 1983, elle part vivre en Touraine où elle commencera d'écrire sans envisager d'abord la publication. Dix ans plus tard, elle revient dans la capitale et se consacre entièrement à l'écriture.

Elle publie son premier roman, "La vie à fleur de terre", en 1990 chez Denoël. Depuis, Maud Tabachnik n’a donc cessé de publier: "Un été pourri", publié en 1994, chez Viviane Hamy, voit apparaître le duo d’enquêteurs américains, le lieutenant de police Sam Goodman et la journaliste homosexuelle Sandra Khan. Le livre fait connaître Maud Tabachnik d’un large public.

Ouvertement lesbienne, sa spécialité est le thriller politique et féministe. Maud Tabachnik a signé également des romans historiques, comme "L’Étoile du Temple" (Viviane Hamy, 1997) ou "Le sang de Venise" (Flammarion, 1999).

+ Voir plus
Source : www.viviane-hamy.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Pour cet Instant Lire à la Fnac, focus sur le thriller au féminin. Baptiste Liger, directeur de la rédaction du magazine Lire, nous partage ce mois-ci ses références. Des classiques Agatha Christie, Patricia Cornwell ou Patricia Highsmith, aux françaises comme Fred Vargas, Maud Tabachnik, Sandrine Collette et plein d'autres. le Crime de l'Orient-Express et Les Oiseaux ? Écrits par ces dames. le coup de coeur du mois se ourne vers l'oeuvre de l'avocate écrivaine d'Hannelore Cayre, dont le dernier roman s'intitule La Daronne : l'histoire d'une mère de famille, traductrice pour le ministère de la Justice qui se lance dans le trafic de cannabis. Ça promet ! La chronique complète sur Fnac.com : https://www.fnac.com/L-Instant-Lire-a-la-Fnac-les-daronnes-du-polar/cp47684/w-4 Tous les coups de coeur de l'Instant Lire à la Fnac sur notre chaîne : https://www.youtube.com/playlist?list=PLiecdOYPtnue1cbBI-r764LKcvUjzjU8i Retrouvez-nous sur Facebook @Fnac : https://facebook.com/Fnac Instagram @fnac_officiel : https://www.instagram.com/fnac_officiel Twitter @fnac : https://twitter.com/fnac

+ Lire la suite
Podcasts (1)


Citations et extraits (342) Voir plus Ajouter une citation
BillDOE   06 avril 2018
J'ai regardé le diable en face de Maud Tabachnik
Pourquoi les corps des femmes sont-ils si souvent le champ du déshonneur des hommes ? Pourquoi les hommes ne pensent-ils pas à leur mère quand ils tuent des femmes ?
Commenter  J’apprécie          314
BillDOE   03 avril 2018
Gémeaux de Maud Tabachnik
Il y a une histoire yiddish qui raconte qu’un moineau picorait sur une route enneigée de Russie. Trop absorbé, il ne vit pas arriver un cheval attelé, qui, passant au-dessus de lui, lâcha son crottin. Le zoziau piailla, battit des ailes, réussit à se dégager et lança à pleine gorge des pépiements de triomphe. Un renard passait par là, l’entendit et le croqua. Moralité : quand on est dans la merde, faut pas le crier sur les toits.
Commenter  J’apprécie          260
Imaginoire   21 octobre 2020
Le voyageur du doute de Maud Tabachnik
Ils sont suffisamment jeunes pour ne pas avoir compris que détruire c’est encore participer.
Commenter  J’apprécie          100
BillDOE   14 mars 2018
Un été pourri de Maud Tabachnik
Elle n'était qu'une pute ! Une chienne ! Une salope !

Elle s'insulta d'une voix sourde, vulgaire, se complaisant à prononcer des mots qu'elle honnissait. Une pouffiasse, voilà ce qu'elle était ! Une cavale en chaleur, et les hommes étaient tous des ordures, tous ! A part Ron.

Elle eut soudain un désir si violent que la tête lui tourna. Il lui fallait un homme, ce soir, tout de suite !
Commenter  J’apprécie          210
BillDOE   05 avril 2018
Mauvais Frère de Maud Tabachnik
Quand une femme s’est fait dérouiller et qu’elle ne veut pas porter plainte, elle peut être certaine de se préparer des lendemains douloureux.
Commenter  J’apprécie          210
BillDOE   03 avril 2018
Gémeaux de Maud Tabachnik
Le lieu est parfumé par sa friandise favorite : un cigare roulé avec du poil de skunks et de la morue séchée, auquel s’ajoutent les effluves de melon et de fromage qui s’échappent des poubelles de l’Italien voisin et qui entrent par la fenêtre.
Commenter  J’apprécie          181
ange77   09 juin 2020
Le chien qui riait de Maud Tabachnik
Le problème était de gérer son temps. Qu’est-ce qu’on pouvait bien foutre d’un temps qui n’en finissait pas quand toute sa vie on lui avait couru après ?
Commenter  J’apprécie          170
bilodoh   09 février 2015
Un été pourri de Maud Tabachnik
—…La passion est un feu de forêt qui consume tout ce qu’il trouve et laisse derrière lui un paysage calciné, tandis que l’amour se nourrit des aliments que tu lui donnes.


— Tu parles comme un patriarche.


— Je suis un patriarche. Tout homme au crépuscule de sa vie en devient un. Ou alors il a raté sa vie.

(J’ai lu, p. 270)

Commenter  J’apprécie          160
verobleue   30 mai 2012
Ne vous retournez pas de Maud Tabachnik
Ma ville, c'est New-York. J'aime m'y balader à pied, flâner, m'arrêter, boire un café, parler avec des gens, prendre le métro aérien. Je la connais comme le creux de ma main. Elle est à chaque heure différente. Elle peut être aussi triste que gaie en un tournant de rue. Elle a taille humaine et longtemps ses chauffeurs de taxi ont parlé yiddish. Ses rues ont gardé l'odeur de son histoire, se rappellent les gens qui l'ont vue comme la Terre Promise. Ses pierres parlent toutes les langues du monde et n'ont pas oublié leurs espoirs.
Commenter  J’apprécie          140
BillDOE   02 avril 2018
La vie à fleur de terre de Maud Tabachnik
Au même moment, Lucas attendait au bistrot Babar et ses potes. Ils arrivèrent à l’heure de la bière. C’est-à-dire n’importe quand. Lucas trouvait Babar vulgaire avec ses tatouages sur les biceps et sa queue de taupe qui lui pendait à une oreille. D’ailleurs à chaque bagarre Babar avait l’oreille arrachée. Preuve de sa connerie !
Commenter  J’apprécie          130

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "La vie à fleur de terre" de Maud Tabachnik.

Comment s'appelle le nain ?

Lucas
Ficelle
Rouget

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : La vie à fleur de terre de Maud TabachnikCréer un quiz sur cet auteur

.. ..