AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


Divin Vinci


Léonard de Vinci mort le 2 mai 1519 au château d’Amboise (dans les bras du roi de France François Ier dit la légende immortalisée par Ingres), est à l'honneur cette année ; de nombreuses parutions ou reparutions incitent à explorer les multiples facettes de son génie (rééditions augmentées des biographies de Serge Bramly ou Daniel Arasse notamment). Sélection non exhaustive. Voir aussi la liste récente, Léonard de Vinci (Pecosa).


1 Léonard de Vinci en Val de Loire
Connaissance des arts
Le 2 mai 1519, Léonard de Vinci mourrait au château d'Amboise après avoir passé trois ans au service du roi de France François Ier. Résidant au château du Clos-Lucé, il imagine la construction d'un nouveau palais à Romorantin et inspire le fameux escalier à double hélice de Chambord laissant une trace durable en Val-de-Loire. Ajouter à mes livres
2 Léonard de Vinci
Franco Buzzi
Machines volantes, catapultes géantes, pompes hydrauliques... avec ses incroyables inventions, Léonard de Vinci était un précurseur de l'époque moderne. Le Codex Atlanticus, c'est ce recueil stupéfiant, unique au monde, de dessins et de notes que Léonard de Vinci rédigea dans sa célèbre écriture "en miroir" de 1478 à 1519, année de sa mort. Ce document exceptionnel, resté confidentiel pendant près de cinq siècles, est enfin accessible. Ce livre et ses remarquables reproductions présentent cent des plus beaux feuillets du Codex Atlanticus et permettent de découvrir les innovations emblématiques de Léonard de Vinci, dans des domaines aussi divers que l'hydraulique, la mécanique, l'optique, l'architecture, la conception d'armes de guerre, l'anatomie et l'étude du vol. Ajouter à mes livres
3 Construire à la Renaissance: Les engins de chantier de Léonard de Vinci
Alexander Neuwahl
Observateur à l'insatiable curiosité et inventeur génial, Léonard de Vinci parsème ses feuillets autographes de dessins qui combinent de façon inventive des vis, des leviers, des plans inclinés, des poulies et des treuils pour créer des machines d'avenir : treuil puissant à trois vitesses, grue tournante à base annulaire, grue encablée, grue à loquet, grue pour vider les fossés, charriot élévateur à plateforme basculante... Les manuscrits de Léonard offrent la possibilité d'entrer dans la technologie médiévale et renaissante. Ils constituent le point de départ pour parcourir l'histoire des machines de chantier. Le livre part de l'Antiquité, depuis le moment où, dans les mécaniques attribuées à Aristote, l'Homme a commencé à codifier des machines simples ou les premiers moteurs (levier, plan incliné, coin, vis et poulie), bâtissant les principes de la mécanique classique et les instruments opératoires des ingénieurs pour élaborer les machines complexes. L'ouvrage retrace ensuite l'histoire des engins de construction depuis leur introduction et codification à la Renaissance, autour de quelques chantiers majeurs comme la construction de la coupole du Dôme de Florence, la tentative de fusion du monument équestre à la gloire de Francesco Sforza, ou encore le projet plus ambitieux qu'eut la république florentine de dévier l'Arno. Ce livre propose quinze fiches techniques de machines de chantier de Léonard de Vinci avec leur reconstitution en 3D associée à une analyse technologique de leur fonctionnement. Ajouter à mes livres
4 Les Carnets de Léonard de Vinci, tome 1
Léonard de Vinci
2 critiques 8 citations

Une douzaine de tableaux à peine peuvent être attribués à Léonard avec quelque certitude ou quelque vraisemblance; et si l'on se référait au témoignage de ses contemporains, ce nombre se trouverait tout juste doublé ou triplé. L'emploi de son temps demeurerait donc une énigme, n'était l'existence des Carnets. Ceux-ci, en effet, comptent plus de cinq mille pages dont j'ai cherché à répartir le contenu sous quarante rubriques. Je sais ce que mon classement a forcément de sommaire et d'incomplet, étant donné la variété infinie de la matière. Car de cet homme qui exécuta quelques oeuvres d'art avec la plus divine perfection, on peut dire que toutes les branches du savoir lui furent familières et que ses travaux ont résumé tous les aspects d'une époque. Pour qui les a étudiés, ces manuscrits, produits de milliers d'heures d'activité cérébrale, attestent le travail de la plus puissante machine intellectuelle que fut jamais cerveau humain. Nous sommes en présence d'ébauches d'un plan immense, approfondi, médité, mais jamais réalisé, et dont les Traités - somme de recherches anatomiques, physiologiques et géologiques - ne forment qu'une partie, l'esquisse d'une vaste encyclopédie de la connaissance humaine. Ajouter à mes livres
5 Les Carnets de Léonard de Vinci, tome 2
Léonard de Vinci
1 critique 3 citations

Une douzaine de tableaux à peine peuvent être attribués à Léonard avec quelque certitude ou quelque vraisemblance ; et si l'on se référait au témoignage de ses contemporains, ce nombre se trouverait tout juste doublé ou triplé. L'emploi de son temps demeurerait donc une énigme, n'était l'existence des Carnets. Ceux-ci, en effet, comptent plus de cinq mille pages dont j'ai cherché à répartir le contenu sous quarante rubriques. Je sais ce que mon classement a forcément de sommaire et d'incomplet, étant donné la variété infinie de la matière. Car de cet homme qui exécuta quelques ?uvres d'art avec la plus divine perfection, on peut dire que toutes les branches du savoir lui furent familières et que ses travaux ont résumé tous les aspects d'une époque. Pour qui les a étudiés, ces manuscrits, produits de milliers d'heures d'activité cérébrale, attestent le travail de la plus puissante machine intellectuelle que fut jamais cerveau humain. Nous sommes en présence d'ébauches d'un plan immense, approfondi, médité, mais jamais réalisé, et dont les Traités - somme de recherches anatomiques, physiologiques et géologiques - ne forment qu'une partie, l'esquisse d'une vaste encyclopédie de la connaissance humaine. (E. MacCurdy) Ajouter à mes livres
6 Traité de peinture
Léonard de Vinci
2 critiques 3 citations

Vers 1490, Léonard de Vinci, proche de la quarantaine, établi à la cour de Milan comme peintre, ingénieur et sculpteur, était convaincu de la nécessité de donner un nouveau statut à l'activité de peintre. Les notes qu'il jeta alors, et qui sont conservées dans le manuscrit A de l'Institut de France, attestent cette préoccupation à la fois sur les plans du métier, de la technique et de la théorie. La peinture est pour lui l'accomplissement suprême de l'activité spirituelle : elle est supérieure à la sculpture, qui ignore la couleur et le paysage ; elle est au-dessus de la poésie parce qu'elle explore " les ?uvres de la nature " ; couvrant la totalité du réel et de l'imaginaire, elle suppose une sorte d'enquête scientifique permanente, dont elle manifeste les résultats. Cette idée de l'art-science explique l'élargissement progressif des préoccupations de Léonard, qui substitue au manuel initialement prévu une véritable encyclopédie, de plus en plus difficile à maîtriser. Le Traité de la peinture finit ainsi par se confondre avec la vie intellectuelle de Léonard et en épouse, depuis l'an 1500, les vicissitudes, ce qui confère aux fragments - d'ailleurs très abondants - qui en subsistent un intérêt extraordinaire. Le Traité présenté ici ne prétend nullement reconstituer le plan de Léonard, qui n'a cessé d'évoluer. André Chastel, qui en donne une nouvelle traduction et le commente largement, propose seulement un classement accessible au lecteur moderne, assorti de commentaires lui permettant d'entrer dans les speculazioni singulières du vieux maître. Ajouter à mes livres
7 Divin Vinci. Léonard de Vinci, l'Ange incarné
Daniel Salvatore Schiffer
3 critiques

La date du 2 mai 2019 marque le 500ème anniversaire de la mort de léonard de vinci, visionnaire de génie, l'un des plus grands artistes de tous les temps et modèle par excellence de cet âge d'or, pour les arts comme pour les lettres, que représenta, pour l'humanité tout entière et pour notre civilisation en particulier, la Renaissance. Un anniversaire, certes, en majesté ! Comment donc, face à cet homme d'exception, ne pas rendre l'hommage qui lui est dû ? Mais un hommage qui, au vu des nombreuses biographies, et autres études, qui lui sont consacrées, se veut original et inédit, tout en ne sacrifiant rien de sa réalité historique ni de sa rigueur scientifique. C'est ce à quoi s'adonne, dans ce livre, daniel Salvatore Schiffer, professeur de philosophie de l'art, mais aussi, comme en témoigne son abondante bibliographie, l'un des meilleurs spécialistes du dandysme. Car si, comme l'a dit oscar Wilde, le dandy le plus flamboyant de son temps, en un de ses aphorismes-clés, le dandysme consiste à faire de sa vie une oeuvre d'art, et de sa personne une oeuvre d'art vivante, alors Léonard de Vinci en est, tant par l'extraordinaire beauté de son allure que par le bon goût de son esthétique ou le fascinant parcours de son existence, le plus emblématique des précurseurs, avant même un lord Brummell, arbitre des élégances, ou un lord Byron, icône du romantisme. Du grand et moderne léonard, qui inspira jusqu'au " pop art " d'Andy Warhol, c'est cette vie construite, entre l'Italie et la France, comme une véritable oeuvre d'art, depuis sa naissance à vinci, splendide village de Toscane, jusqu'à sa mort à Amboise, sur les bords de la loire, en passant par Milan et la cour des ducs Sforza, que cet ouvrage, unique en son genre, retrace. Avec, en guise de viatique pour nous guider en ce fabuleux voyage, l'analyse de ses principaux tableaux, depuis sa célèbre mais énigmatique " Joconde " jusqu'à son mystérieux " Salvator Mundi ", en passant par sa céleste " Cène ", sa sublime " vierge, l'Enfant Jésus et Sainte Anne " ou son élégiaque quoique sensuel " Saint Jean-Baptiste ". Enfin, pour parfaire ce portrait, l'apport des écrits de léonard de vinci lui-même, mais aussi des principaux textes, rédigés, à son sujet, par des penseurs majeurs, de giorgio vasari à Sigmund Freud, en passant par Walter Pater, Paul Valéry, Emmanuel Lévinas ou Elisabeth Roudinesco. La vie de Léonard de Vinci illustrée à travers son oeuvre artistique : tel est l'objet de ce livre, aussi érudit qu'attrayant ! Ajouter à mes livres
8 Léonard de Vinci
Daniel Arasse
Avec ce Léonard de Vinci initialement publié en 1997, Daniel Arasse s'était affirmé comme l'un des très grands historiens de l'art français. Ce directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales réussissait dans ce volumineux ouvrage à analyser avec minutie la figure protéiforme de cet artiste. Car bien que mondialement connu, Léonard de Vinci a néanmoins laissé derrière lui une ?uvre inclassable dont bien des aspects demeurent encore méconnus, voire oubliés, du grand public. En quelques chapitres magnifiquement écrits, Daniel Arasse démontre comment Léonard est la fois un pur produit de son époque mais également un authentique génie qui, soudain, se préoccupe de domaines aussi variés que l'architecture, la science, les machines, la sculpture ou la peinture. Passer du statut d'artisan à celui de savant et d'artiste philosophe nécessitait de prendre en compte tout le savoir d'une civilisation, alors en totale reconstruction. C'est justement ce que démontre l'auteur en analysant comment Léonard opère une synthèse sans équivalent de tous les savoirs. À partir de commentaires minutieux des diverses ?uvres (pour une fois bien reproduites), de documents d'époques, mais aussi en convoquant certaines analyses plus contemporaines, dont celle magistrale de Freud, l'auteur dresse un portrait passionnant d'un homme à la personnalité complexe. --Damien Sausset Ajouter à mes livres
9 Léonard de Vinci
Carlo Vecce
1 critique 1 citation

Léonard de Vinci, ou l'incarnation mythique, presque effrayante, du génie, et du génie universel: " aucun homme ne vint au monde qui en sût autant que Léonard ", disait François Ier, guère démenti par la postérité, même si elle a consacré l'artiste avant de découvrir le savant, à la fin du XVIIIe siècle. Mais le mythe n'a pas tué l'homme, tant Léonard a laissé de traces de ses pérégrinations dans l'Italie de la Renaissance. De cet enfant naturel, natif du village de Vinci, devenu un maître auquel les puissants font leur cour, nous découvrons jour après jour les espoirs, les projets, les toquades, mais aussi les contradictions: prodigue avec ses amants, Léonard tient la comptabilité de ses dépenses quotidiennes avec la précision d'un usurier. Ardent promoteur de la liberté intellectuelle, il se met pourtant au service de tyrans qu'il abandonne à la hâte lorsqu'ils tombent en disgrâce. Et quand il s'attaque à de grandes fresques murales promises à l'éternité, il expérimente des techniques nouvelles qui conduiront ces ?uvres à la ruine. C'est peut-être là le fil rouge de cette vie de Léonard : toujours rêver, toujours perfectionner, toujours inventer, au service de la peinture ou des mathématiques, de l'art de l'ingénieur ou de celui du poète. Jusqu'à sa mort, il n'a guère le temps de peaufiner l'inachevé, comme cette ultime démonstration géométrique qui clôt ses carnets, interrompue, écrit le vieil homme, " parce que la soupe refroidit ". Ajouter à mes livres
10 Léonard de Vinci - La biographie
Walter Isaacson
5 critiques 7 citations

Il a été le génie le plus créatif de l'histoire quels secrets peut-il encore nous apprendre ? Walter Isaacson, auteur best-seller de « Steve Jobs », tisse dans cet ouvrage unanimement salué par la critique un récit de la vie intime et publique de Léonard de Vinci, basé sur les milliers de pages des carnets qu?il a laissés et de nouvelles découvertes sur sa vie et son oeuvre. Il dépeint l?émergence de son génie, alimenté par une curiosité passionnée, une capacité d?observation de tous les instants et une imagination sans limites. La créativité de Léonard trouve sa source à la croisée des sciences humaines et de la technologie. Il a épluché la chair des cadavres, dessiné les muscles qui actionnent les lèvres, puis peint le plus mémorable sourire de l'histoire sur la Joconde. Il a exploré les mathématiques de l'optique, montré comment les rayons lumineux frappent la cornée et produit les illusions des perspectives changeantes de La Cène. Sa capacité à combiner l'art et la science reste aujourd?hui encore la recette ultime de l?innovation. Son inadéquation aux moeurs de l?époque (Léonard était un enfant illégitime, gay, végétarien, gaucher, facilement distrait et parfois hérétique) a décuplé sa créativité. Sa vie nous rappelle l'importance d'inculquer à nos enfants comme à nous-mêmes la nécessité de toujours remettre nos connaissances en question, de faire preuve d?imagination et, à l?instar de tous les rebelles talentueux et inadaptés qui ont marqué l?histoire, de penser différemment. Ajouter à mes livres
11 Léonard de Vinci anatomiste
Martin Clayton
Léonard fut un peintre ? et un théoricien de la peinture ?, un sculpteur, un architecte, un génial ingénieur et inventeur, un curieux d?optique, de botanique? Il fut aussi un grand anatomiste, le premier à représenter le corps humain sous ses aspects structurel et physiologique, depuis les mystères de la conception jusqu?à ceux de la mort, en passant par l?intéraction des organes, la décomposition des mouvements, les manifestations expressives des émotions et des sens. Et il n?ignora pas non plus les physiologies animales, notamment celle du cheval qu?il a profondément étudiée. Ce formidable observateur resta néanmoins un homme de son temps : peu enclin à admettre les particularités individuelles de la morphologie humaine, il chercha à définir un corps « idéal », produit à la fois des « ?uvres merveilleuses de la nature » et de la perfection des proportions conçues par Dieu, le « premier compositeur ». À sa mort en France en 1519, à l?âge de 67 ans, toute l?Europe occidentale le célébra, mais uniquement pour son ?uvre artistique. Il fallut attendre les xixe et xxe siècles pour que les milliers de pages de ses carnets suscitent curiosité et reconnaissance, ainsi que les dizaines de planches anatomiques. Fruits d?une remarquable dextérité manuelle, ces dernières allient l?intelligence profonde de la structure du corps à un exceptionnel talent de dessinateur et à un style littéraire limpide : pour toutes ces raisons, elles comptent parmi les plus pénétrantes jamais réalisées. Les 87 feuilles représentées dans cet ouvrage proviennent de la Royal Library (Windsor Castle) qui détient 215 des 228 planches aujourd?hui conservées. Minutieusement décrites et reproduites, elles sont ici confrontées aux connaissances anatomiques et physiologiques de notre temps. Ajouter à mes livres
12 Le livre perdu de Léonard De Vinci
Francesco Fioretti
16 critiques

Francesco Fioretti nous guide à travers les années les plus prolifiques et intrigantes de la vie de Léonard de Vinci nous plongeant une nouvelle fois dans une atmosphère riche de mystère. Milan, 1496. Léonard de Vinci attend avec impatience de rencontrer le frère Luca Pacioli, célèbre mathématicien dont il espère apprendre beaucoup. Pour Léonard, qui s'intéresse depuis toujours à toutes les formes du savoir, les mathématiques, dont l'étude ne lui a pas été possible, représentent la science souveraine. Mais suite à l'assassinat d'un moine et au vol d'anciens textes byzantins qui sont d'un intérêt inestimable pour les mathématiques, les deux hommes voient leurs projets perturbés. De Milan à Venise, de Florence à Urbino, à travers une Italie où s'achève l'époque pacifique de Laurent de Médicis et des Sforza, ils se lancent sur les traces de l'assassin et des textes volés. Dans cette fresque de l'Italie de la Renaissance extraordinairement documentée, Francesco Fioretti nous guide à travers les années les plus prolifiques et intrigantes de la vie de Léonard ? de la réalisation de " La Cène " à l'étude de " L'Homme de Vitruve " ? nous plongeant une nouvelle fois dans une atmosphère riche de mystère. Ajouter à mes livres
13 Un souvenir d'enfance de Léonard de Vinci / Eine Kindheitserinnerung des Leonardo da Vinci (édition bilingue)
Sigmund Freud
3 critiques 3 citations

"La seule belle chose que j'ai écrite", confiait Freud au sujet de la biographie analytique qu'il consacra en 1910 au personnage de Léonard de Vinci. Jamais Freud n'est en tout cas allé aussi loin dans l'exploration de l'inconscient d'un homme à partir des seules traces qu'il ait laissées de lui : ses oeuvres, ses inventions et ses écrits intimes. Freud se livre dans Un Souvenir d'enfance de Léonard de Vinci à une minutieuse enquête pour percer les secrets de la personnalité complexe du créateur florentin : les lenteurs de son génie, sa sexualité énigmatique, l'étrange sourire de Mona Lisa, sa passion dévorante pour la connaissance... L'investigation le conduit à rencontrer la question de la sublimation : il montre comment le dépassement de la sexualité prend chez Léonard la forme d'un conflit opposant la "pulsion de savoir" à la créativité artistique. L'explication, par ce fameux souvenir d'enfance, de l'image déformée du vautour traversant le tableau La Vierge à l'enfant avec sainte Anne représente une saisissante confirmation des analyses freudiennes sur la psychologie de Léonard. --Emilio Balturi Ajouter à mes livres
14 Léonard de Vinci par le détail
Stefano Zuffi
Léonard incarne l'archétype de l'homme universel. Personnalité géniale et polyvalente, il a laissé une trace indélébile dans toutes les disciplines des arts et du savoir qu'il a pratiquées : la peinture et le dessin, l'architecture, les sciences, l'anatomie, les mathématiques, l'ingénierie, l'astronomie. Comme peintre, son génie naît aussi de la connaissance analytique du corps humain, alliée à celle de la nature et des lois physiques de la lumière. A l'occasion du 500e anniversaire de sa mort, survenue en 1519, ce volume célèbre l'artiste en mettant au premier plan une trentaine de chefs-d'oeuvre - parmi lesquels L'Annonciation, Le Baptême du Christ, La Dame à l'hermine, La Joconde, La Vierge aux rochers, La Cène, et quelques-uns de ses plus beaux dessins - grâce à l'agrandissement des détails les plus significatifs. L'appareil iconographique est structuré par thèmes et commenté par l'auteur qui, avec brio et clarté, accompagne le lecteur à la découverte du plus grand représentant de l'humanisme renaissant. Ajouter à mes livres
15 Les audaces de Léonard de Vinci
Pascal Brioist
5 critiques 1 citation

Léonard de Vinci est mort il y a exactement 500 ans. En 2017, un tableau qui lui a été attribué s?est vendu 450 millions de dollars, devenant ainsi la toile la plus chère du monde. C?est l?un des hommes les plus illustres ayant jamais vécu sur cette planète, ceci à cause, diton, de sa capacité surhumaine à se saisir de tous lesdomaines du savoir et de la pratique.Mais le « génie » venu de Toscane recèle des mystères, nombreux. Ainsi, comment devient-on courtisan quand on est né illégitime ? Comment devient-on ingénieur militaire quand on a débuté dans les ateliers florentins ? Comment devient-on le « premier peintre, ingénieur et architecte » de François Ier, un des plus puissants rois d?Europe ? À découvrir les audaces de cet homme qui voulait saisir tous les secrets du monde, Pascal Brioist éclaire une « pensée héroïque » qui plane encore sur nous aujourd?hui. Ajouter à mes livres
16 Ainsi parlait Léonard de Vinci | Cosi parlo Léonard de Vinci
Léonard de Vinci
6 citations

Qui était Léonard de Vinci ? Si le Da Vinci Code a concentré l'attention sur les énigmes de la fresque de La Cène, la personnalité de Léonard de Vinci lui-même est certainement pourtant ce qu'il y a plus énigmatique. Le plus grand peintre de toute l'histoire ? Oui, mais il n'a laissé que 20 peintures dont plusieurs encore inachevés ou d'attribution incertaine ! Le plus grand ingénieur et inventeur de tous les temps ? Mais il n'a réalisé aucun de ses projets, et il n'en est en réalité aucun qui n'ait été conçu avant lui ! Le plus grand érudit de la Renaissance ? Mais c'était un autodidacte qui ne connaissait ni le grec ni le latin et n'a cessé toute sa vie de combler ses lacunes ! Le plus génial organisateur de fêtes, précurseur des Lully et Philippe Decouflé ? Assurément, on l'oublie trop, ce fut sa plus grande gloire, mais de ses grands auto- mates et ses décors fastueux il ne nous est rien resté ! Alors, où est la vraie grandeur de Léonard ? François Ier , qui le considérait comme un père, ne s'y est pas trompé : « Il n'y a jamais eu au monde homme si savant, non seulement sculpteur, peintre et architecte, mais surtout grand philosophe. » Nietzsche et Valéry ont vu en lui le modèle d'une pensée libre et lucide. Karl Jaspers lui a consacré tout un livre : Léonard de Vinci philosophe. Léonard n'a pas laissé de traité, mais 13000 pages de manuscrits et des fragments dont l'édition fait plus de 1000 pages. C'est de cet énorme ensemble que sont extraits ici les fragments de ce Léonard philosophe, présentés pour la première fois en édition bilingue Ajouter à mes livres
17 Léonard de Vinci et le mystère Chambord
Dominique Labarrière
1 critique

2019 : « l'année Vinci » et « l'année Chambord » Les cinq cents ans de la mort de Vinci et de la construction du château de Chambord sont conjointement commémorés tout au long de cette année. Le livre retrace les moments forts du parcours de Léonard de Vinci venu passer les trois dernières années de son existence en France, à Amboise, près de son protecteur le jeune roi François 1er, alors au sommet de sa gloire. Ce livre, qui se lit comme un roman, explore ce qu'on peut appeler « le mystère Chambord », jamais élucidé jusqu'alors. Le château, mondialement connu, est construit d'après des croquis laissés par Vinci, notamment le très célèbre escalier monumental à double révolution qui en est la pièce maîtresse. Pourquoi Léonard a-t-il conçu un tel plan si différent de ceux des autres châteaux de la Renaissance ? Quel message, quel testament intellectuel, spirituel, symbolique, ésotérique a-t-il voulu nous laisser en plaçant au coeur de cet édifice cet escalier extraordinaire qui, en fait, ne mène nulle part ? Suivez les pistes ouvertes par l'auteur et découvrez l'éclairage nouveau sur le sens à donner à cette prouesse architecturale qui offre ainsi une lecture renouvelée, enrichie du monument lui-même ainsi que de l'oeuvre du génial Vinci. Ajouter à mes livres
18 Chambord, l'oeuvre ultime de Léonard de Vinci ?
Jean-Sylvain Caillou
3 critiques

Parmi les 24 chantiers qu'ouvre François Ier durant son long règne, celui du château de Chambord compte parmi les plus ambitieux. A l'aube de la Renaissance, ses mensurations inouïes en font alors le plus vaste palais civil connu. Que dire de la clarté géométrique de son plan, de l'harmonie de ses proportions, de la fantaisie de ses toitures hérissées de tourelles, de cheminées et de lucarnes vertigineuses, de la silhouette improbable de ce palais abandonné avant d'être véritablement achevé ? Que penser de l'obscurité qui entoure la genèse de ce palais si célèbre ... et pourtant si méconnu ? En effet, on ignore toujours qui fut l'architecte de cette construction étrange, à la fois prodigieuse et inhabitable, si tant est que quelqu'un ait véritablement joué de rôle. En outre, le château de François Ier présente de nombreuses anomalies qui soulèvent une question cruciale : à quoi le premier Chambord - celui dont Léonard de Vinci pourrait être l'auteur - aurait-il ressemblé si les plans originaux n'avaient pas été modifiés ? En 1997, une équipe mêlant un archéologue et un guide du château s'est mise en quête de ce projet disparu. Au terme de 10 années de recherches, ils livrent une vision inédite du projet originel de François Ier à Chambord, qui éclaire la lecture de l'édifice actuel d'un jour nouveau et singulier. Ajouter à mes livres
19 Léonard de Vinci à la cour de France
Laure Fagnart
Parmi les images que la postérité nous a laissées de Léonard de Vinci, celle de sa mort prétendue dans les bras du roi François Ier est l?une des plus marquantes. Pourtant, l?histoire des relations entre cet artiste et la France compte bien d?autres épisodes. Quels liens ont existé entre Léonard et les rois français ? Quels ont été ses engagements envers Louis XII dans le duché de Milan puis envers François Ier en Touraine ? Comment ses tableaux ? assurément parmi les plus célèbres de la Renaissance ? sont-ils entrés en possession des souverains français ? Sont-ils issus de commandes royales, ont-ils été saisis à l?occasion des guerres d?Italie, ont-ils été acquis auprès d?autres collectionneurs prestigieux du temps ? Quel a été leur parcours dans la collection royale française de peintures sous François Ier et sous ses successeurs, Henri IV et Louis XIV en tête ? Dans quelles conditions et dans quelles demeures royales ont-ils été conservés ? Ce livre propose de répondre à ces questions et de restituer ainsi une tranche de l?histoire des rapports entre le maître italien et la France. Biographie de l'auteur Laure Fagnart est chercheur qualifié du F.R.S.-FNRS - université de Liège - Transitions. Moyen Age et première Modernité. Spécialement dédiées au goût pour l'art italien en France, ses recherches interrogent les relations culturelles et artistiques entre l'Italie et le nord des Alpes aux XVe et XVIe siècles. Ajouter à mes livres
20 Léonard de Vinci ou le génie du roi au Clos Lucé
Gonzague Saint Bris
Lorsqu'il s'installe au Clos Lucé, Léonard de Vinci a soixante-quatre ans. C'est le crépuscule de sa vie,mais aussi le plein midi de la maturité créatrice de cet homme qui, tour à tour, fut peintre, sculpteur, architecte, musicien, ingénieur, mathématicien, alchimiste et philosophe, au lendemain d'une carrière certes solitaire mais riche en péripéties, en créations et en intuitions qui l'a fait baptiser par Michelet " le frère italien de Faust ". Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          80

Ils ont apprécié cette liste