AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2842424336
Éditeur : Éd. Circé (24/08/2017)

Note moyenne : 4.58/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Anna Akhmatova (1889-1966) eut très tôt conscience d’avoir donné la voix aux femmes dans la poésie russe en leur « apprenant à parler de l’amour ». Dès ses deux premiers recueils Le Soir et Le Rosaire, parus en 1912 et 1914, elle devient une star avant la lettre, étant imitée par les jeunes femmes dans sa façon de s’habiller et de se coiffer, suscitant surtout une multitude de vocations poétiques et d’épigones durant des décennies, en dépit même de l’ostracisme offi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Wozniaksandy
  10 février 2018
Encore un recueil de poésie d'Anna Akhmatova qui fait chavirer mon coeur !
104 poésies choisies, traduites et présentées par Henri Abril un régal !
Anna Akhmatova décrit toutes les phases de l'amour, de la rencontre à la séparation, de l'illusion au renoncement.
Voilà une très belle traduction en vers mesurés et rimés pour les amoureux au propre comme au figuré de la poésie !
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
HarmonideHarmonide   13 juillet 2019
Nuit blanche


Le ciel est blanc d'une blancheur terrible,
Et au granit, au charbon la terre est livrée.
Sous cette lune exsangue et invisible
Plus rien jamais ne pourra scintiller.

Fougueusement rauque, une voix de femme
Ne chante pas mais ne fait que crier.
Au-dessus de moi un peuplier noir
Par aucune feuille ne peut me murmurer.

Fallait-il que passionnée je t'embrasse,
Fallait-il que t'aimant je souffre tant de fois
Pour devoir aujourd'hui, calme et si lasse,
Avec dégoût me souvenir de toi ?

(Juin 1914)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ruskoffruskoff   29 septembre 2017
L'amour

Soit tel un serpent qui s’enroule
dans le cœur, il joue au sorcier,
soit des jours entiers il roucoule
à la fenêtre haut perché.

Parfois il brille dans le givre
ou dort avec les giroflées…
Mais sans faillir il nous délivre
et de la joie et de la paix.

Comme il sanglote avec douceur
dans la supplique d’un violon,
mais comme aussi il nous fait peur
dans un sourire encore sans nom.

24 novembre 1911
Tsarskoïé Sélo
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Angelo2017Angelo2017   30 novembre 2017
6. La visite nocturne

Tous sont partis, et nul n’est de retour.

Ce n’est pas sur l’asphalte jonché de feuilles
Que tu m’attendras, non ;
Dans l’Adagio de Vivaldi, seul à seule,
Nous nous retrouverons.
De nouveau, le jaune terne des bougies
Par le songe envoûtées…
Comment tu viendras sous mon toit de minuit,
Peu importe à l’archet.
Et dans une plainte mortelle et muette
Couleront ces instants,
Dans ma paume tu liras que se répètent
Les miracles d’antan.
Alors, t’arrachant à mon seuil, cette angoisse
Devenue ton destin
Vers les houles aussi froides que des glaces
T’emportera au loin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
coco4649coco4649   01 octobre 2017
 
 
À l'aube être réveillée
Par une joie qui t'étouffe
Et voir derrière un hublot
Ondoyer la vague verte,
Ou par un grand vent sur le pont,
Emmitouflés de fourrure,
Écouter vibrer les soutes
Et ne penser à rien d'autre,
Mais pressentant la rencontre
Avec ma nouvelle étoile,
D'heure en heure rajeunir
Sous le fouet d'embruns salés.
Commenter  J’apprécie          30
ruskoffruskoff   29 septembre 2017
Le roi aux yeux gris

Douleur inconsolable, louée sois-tu !
Depuis hier le roi aux yeux gris n’est plus.

Dans le soir d’automne étouffant, cramoisi,
Mon époux de retour calmement m’a dit :

« Vois-tu, c’est de la chasse qu’on le ramène,
On a trouvé son corps au pied d’un vieux chêne.

Si jeune ! La reine fait pitié vraiment,
Ses cheveux d’un seul coup sont devenus blancs. »

Il a pris sa pipe sur la cheminée, puis
S’en est retourné à son travail de nuit.

Moi, je vais maintenant réveiller ma fille
Et contempler ses petits yeux gris qui brillent.

Les peupliers dehors murmurent sans joie :
« Il n’est plus de ce monde, ton roi… »

1910
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Anna Akhmatova (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anna Akhmatova
http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=53384
LES AILES DE NATHAN
Roman
Catherine Cerf-Verny
Rue des écoles - Littérature
Ce roman est l'histoire de la rencontre entre Nathan et Ella, deux personnages très différents que rien ne prédisposait à se connaître. Lui, survivant de la rafle du Vel d'Hiv du 16 juillet 1942, elle, beaucoup plus jeune, Parisienne, spécialiste de la Russie et auteur d'un mémoire sur la poétesse Anna Akhmatova. Nathan raconte à Ella l'histoire de sa vie. Ella, profondément touchée par son récit, finit par s'identifier à lui. Elle décide alors d'?uvrer à la Résurrection de Nathan grâce à Bach, Beethoven, Chopin, grâce à Ronsard, Nerval, Milosz, et aussi grâce à l'amour.
Catherine Cerf-Verny est professeur de russe et de Français Langue Étrangère (FLE). Elle a notamment enseigné le FLE pendant plusieurs années à des élèves étrqngers de l'École Polytechnique. Les Ailes de Nathan est son premier roman.
Broché - format : 13,5 x 21,5 cm ISBN : 978-2-343-11422-4 ? 2 mai 2017 ? 104 pages
+ Lire la suite
autres livres classés : Poésie d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
738 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre