AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Alexandre Karvovski (Traducteur)Odette Chevalot (Traducteur)
ISBN : 2264043202
Éditeur : 10-18 (24/08/2007)

Note moyenne : 3.52/5 (sur 51 notes)
Résumé :
En cette fin de XIXe, rien ne semble pouvoir troubler la quiétude de Zavoljsk, province russe au bord de la Volga. Pourtant, l'assassinat d'un bouledogue blanc, premier mâle d'une lignée très rare, va propager une onde de choc inattendue parmi ses habitants. Encore loin d'imaginer les conséquences, Monseigneur Mitrophane, archevêque de Zavoljsk, charge Pélagie, une jeune religieuse orthodoxe, de se rendre au manoir de la propriétaire éplorée du chien. Mitrophane acc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
soleil
  25 février 2013
Ce roman se passe en Russie. Une jeune religieuse, Pélagie, est chargée de résoudre l'assassinat de bouledogues blancs. L'enquête est menée et le coupable désigné. L'histoire se poursuit et d'autres crimes sont commis mais résolus par Pélagie. Ce roman est le premier d'une trilogie.
Roman qui décrit la société russe de l'époque, bien écrit, avec des phrases un peu longues à mon goût (5 lignes). Parfois l'auteur nous interpelle, nous indique qu'il n'est pas utile de lire tel chapitre. Il y a de l'humour. A lire absolument avec un dictionnaire à proximité à moins que vous ne connaissiez déjà le sens des mots suivants : knout, lucre, séditieux, arrérages, concussionnaires..... Il y a même un mot qui ne figure pas dans mon Larouse : péculat. Si quelqu'un pouvait m'en trouver la signification, vous seriez bien aimable.
Un bémol cependant : à cause de la longueur des phrases il faut vraiment se concentrer sinon on perd vite le fil. de plus lorsque l'on a le nom du ou des coupables, je trouve que ça arrive un peu comme un cheveu sur la soupe, il n'y a pas à proprement parler d'enquête. En tout cas, on n'en voit pas le fil. Aucune pause dans les chapitres. Tout est écrit sans espace donc lourd à lire.
Globalement j'ai plutôt bien aimé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
BVIALLET
  13 mai 2012
Dans le petit village de Zavoljsk au fin fond de la Russie d'Alexandre III, se produisent d'inquiétants évènements : le cadavre d'un bouledogue blanc, orgueil de la matriarche et fruit d'une longue et patiente sélection est retrouvé mort. Les deux autres chiens de cette grande dame vont bientôt subir le même sort. Les cadavres d'un marchand de bois et de son fils vont être retrouvés dans le fleuve, dépourvus de têtes. Un étrange représentant du pouvoir central arrive alors sur place pour reprendre la situation en main et accuse immédiatement un groupe de vieux-croyants d'être retombé dans d'anciennes pratiques barbares. Les cadavres s'accumulent. Mais Soeur Pélagie, jeune religieuse orthodoxe à l'esprit bien affuté va finir par démêler cet inextricable imbroglio…
Ce très bon roman policier est le premier volet d'une trilogie mettant en vedette les deux religieux détectives chers à Akounine, Pélagie, rousse, myope et maladroite qui réfléchit en tricotant et son supérieur l'évêque Mitrophane, bel esprit brillant et un peu prétentieux mais incapable de résoudre les énigmes sans l'aide de sa version russe de Miss Marple. On comprendra qu'Akounine est une sorte de fils spirituel de la grande Agatha Christie, que ses intrigues policières compliquées à souhait sont rondement menées, pleines de rythme et de suspens avec en prime le dépaysement apporté par ce milieu orthodoxe de la vieille Russie de Tchékov ou de Pouchkine. Ce premier tome a déjà les honneurs de la collection « romans policiers » 10/18 !
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
amarinne
  24 novembre 2008
J'aime décidemment bien le style de Boris Akounine. Pas tant pour l'intérêt d'intriques sophistiquées ou d'enquêtes particulièrement bien menées mais ce style typiquement russe de description drôle et caustique de leur société, les travers, les défauts mais aussi parfois les grandeurs des gens ordinnaires. Après le nécessaire temps d'adaptation au noms à rallonge (merci la liste des personnages en début de roman!) un vrai délice.
Quand à l"héroïne de cette série, elle n'est évidemment pas sans rappeler une autre enquêtrice rousse qui oeuvrait queques siècles plus tôt et beaucoup plus à l'ouest... soeur Fidelma. Une bonne recette!
Commenter  J’apprécie          10
athena1
  13 octobre 2012
Cela faisait quelques temps, que je n'avais pas lu un ouvrage de monsieur Akounine. J'ai donc décidé de renouer notre relation en me penchant sur les aventures de Pélagie, et je n'ai pas été déçue. Ce roman historique, outre ce voyage dans la Russie de la fin du 19ième s qu'il nous offre, nous met en relation avec des personnages singuliers, détenant chacun une part de mystère. Une enquête policière qui a ceci de singulier qu'elle débute par l'assassinat de bouledogues, l'identité des victimes nous semble donc déconcertante. Toutefois, la suite s'avèrera pleine de rebondissements, et ce jusqu'aux dernières pages.
Lien : http://www.athena1-lire.blog..
Commenter  J’apprécie          40
Gwelan
  25 mars 2016
Un roman policier qui nous entraine dans la Russie des tzars, dans une ville de province. L'intrigue policière est bien ficelée mais ce qui est plus intéressant c'est de se plonger dans l'histoire de cette Russie avec ses différentes castes sociales chacune protégeant ses propres intérêts .....
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
JeanLucTJeanLucT   09 mai 2012
Mitrophane a toujours affirmé que la femme fait l'homme, idée qu'il illustrait à l'aide d'une allégorie mathématique. Comme quoi l'homme serait l'unité et la femme le zéro. Quand ils vivent chacun pour soi, lui ne vaut pas grand-chose, elle ne vaut rien du tout, mais qu'ils s'unissent dans le mariage et apparaît un nouveau nombre. Si l'épouse est bonne, elle se range derrière le un et la valeur de celui-ci s'en trouve décuplée. Mais si l'épouse est mauvaise, elle se place devant et déprécie d'autant l'homme, en le transformant en un dixième.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Video de Boris Akounine (1) Voir plusAjouter une vidéo

Boris Akounine : Le Gambit turc
Depuis le canal Krioukov à Saint Pétersbourg en Russie, Olivier BARROT présente "Le Gambit turc" de Boris AKOUNINE. le présentateur lit un très court extrait du livre.
autres livres classés : littérature géorgienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1762 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..