AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Eraste Pétrovitch Fandorine tome 7 sur 13

Paul Lequesne (Traducteur)
EAN : 9782264044082
496 pages
10-18 (11/09/2006)
4.16/5   43 notes
Résumé :
Une semaine avant le couronnement de Nicolas II, son cousin, le jeune prince Mikhaïl Guéorguiévitch, est enlevé en plein jour à Moscou par les sbires du démoniaque docteur Lind. Ce sinistre personnage réclame en rançon le célèbre Orlov, l'énorme diamant qui orne le sceptre impérial... Non seulement la vie d'un enfant est en jeu, mais aussi le prestige des Romanov et l'avenir de la monarchie ! Eraste Pétrovitch Fandorine, détective privé au service des grands de ce m... >Voir plus
Que lire après Le CouronnementVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Véritable plongée dans le Moscou de la fin du XIXème siècle juste avant le sacre de Nicolas II (1895). Une aventure à la Conan Doyle menée d'une main de maître.
Un chantage, le risque du scandale sur la dynastie Romanov, une étude de moeurs sur la vie de la Haute Noblesse russe.
Le fait de prendre comme narrateur unique le majordone d'un grand duc nous permet de plonger plus directement dans la psychologie de ce milieu où le paraître est souvent plus important que l'être.
Commenter  J’apprécie          70
Histoire, que de crimes on commet en ton nom !Ce livre est un petit bijou d'humour décalé : on y voit des personnages "bien sous tous rapports" s'encanailler au contact de la pègre moscovite, se cacher dans les armoires des demi-mondaines, le petit doigt en l'air ou presque.En dépit d'une intrigue assez mince, il faut bien le dire, le dénouement, surprenant m' a laissée "bluffée".A savourer un soir d' ennui, lorsque les actualités moroses et le programme télévisuel nous font regretter la disparition de ces romans-feuilletons qui firent les beaux jours du XIXe siècle.
Commenter  J’apprécie          60
Hum ... je suis assez partagée :

Dans l'ensemble l'intrigue est sympa (et comme toujours dans cette série de romans avec "Eraste Fandorine" : c'est très cinématographique ... je trouve qu'en lisant le bouquin on l'imagine très bien en film ), même si dès le départ j'avais démasqué qui était ce fameux Mr Lind (enfin pas directement lui mais bref ... je me doutais du schmilblick ... ) :p

MAIS deux choses m'ont gênée :

- de multiples longuuuueurs (ça apporte un décalage marrant que le narrateur soit Affanassi S. mais pffffff que de détails inutiles ... il est bavard , ça fait partie de son personnage, certes, mais ... on aurait pu largement lui couper le sifflet à certains moment pour alléger le bouquin sans que rien n'en pâtisse ... ).

- L'homophobie qui plane ... Les homosexuels sont présentés comme des dépravés ridicules (tout est tourné pour les rendre grotesques etc ). On peut rire de tout ok mais faut pas non plus être lourdingue et là ... c'est vraiment "mal-aisant" à force ... (pourtant j'ai lu des interviews où Boris Akounine dénonce justement l'homophobie ambiante dans son pays, etc).

Cela ne m'empêchera pas de lire les tomes suivants malgré tout car ... j'aime vraiment l'univers/les personnages de cette série :-)

Commenter  J’apprécie          00
Le couronnement”. L'éditeur présente le personnage principal comme un mélange de Rouletabille, Sherlock Holmes et Hercule Poirot, avec un peu de Bond. Soit ! Mais à la sauce russe. Comme le titre l'indique le roman se déroule lors du couronnement de Nicolas II, le benêt. Outre l'intrigue assez tarabiscotée, l'auteur emmène son lecteur à la fin du XIX° avec une écriture digne des romanciers du siècle, tout à fait étonnant. La connaissance historique et les détails de la vie quotidienne dépaysent avec plaisir. L'histoire est racontée par un majordome de la famille impériale, de la maison d'un des Grands-ducs. On y découvre une société très hiérarchisée dans le monde des serviteurs, image du reste de la société. Egalement, l'auteur rappelle la catastrophe de la Khodynka ou plusieurs milliers de personnes sont mortes piétinées lors de ce qui devait être une fête populaire. le règne commence mal. Et le livres s'achève sur cette remarque d'un personnage anglais : ce sera le dernier des Romanov …
Commenter  J’apprécie          10
J'ai été amené un peu par hasard à découvrir le premier tome des aventures d'Eraste Fandorine, sorte de Sherlock Holmes russe qui est un grand classique dans ce pays. Et de fil en anguilles, pour des raisons que j'évoquerai tout à l'heure, j'ai finalement lu toutes ses aventures et ai eu quelques difficultés à en sélectionner une pour vous la présenter. Peut-être d'ailleurs que je vous parlerai des autres dans le futur.

« le couronnement » constitue donc le septième épisode des aventures d'Eraste Fandorine, série policière se déroulant en Russie entre la fin du 19ème siècle et le début du 20ème siècle. Au cours des festivités du sacre du Tsar Nicolas II, l'un de ses neveux est enlevé par le professeur Lind, génie du mal. Il n'exige à titre de rançon rien de moins que le diamant Orlov, qui orne la couronne du Tsar. C'est le début pour Eraste Fandorine, son fidèle serviteur japonais Massa ainsi que le majordome Afanassi Zioukine, d'une course contre la montre pour sauver le petit prince.

Une fois de plus, Boris Akounine parvient à nous surprendre. En effet, aucun de ses livres ne se ressemble. Les intrigues, contextes et points de vue, mais également les procédés narratifs sont toujours très variés et originaux d'un livre à l'autre. Ici, l'écriture du livre du point de vue du majordome du Grand Duc nous permet d'appréhender la vie de la cour de l'intérieur, nous plongeant en totale immersion dans la vie impériale. Et elle nous permet d'appréhender l'enquête, mais aussi le personnage d'Eraste Fandorine, d'un point de vue extérieur et neuf. Fandorine justement est toujours aussi atypique et attachant, et son association avec son domestique japonais fonctionne toujours aussi bien. Ce dernier conférant au duo une originalité et une saveur propre, permettant de s'éloigner un peu du couple traditionnel Sherlock Holmes / docteur Watson.

En bref, un roman très original et une intrigue bien ficelée qui nous tient en haleine jusqu'à son dénouement.
Lien : https://instagram.com/Mangeu..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
La recette pour toujours conserver sa dignité, je l'avais découverte il y avait bien longtemps, au temps de ma jeunesse. La formule magique s'était révélée simple et brève : éviter par tous les moyens d'être surpris, et pas seulement par le malheur, mais aussi par les joies. Toutes les situations honteuses naissent d'une transgression de l'ordre établi, autrement dit, justement, d'événements imprévus. Il est nécessaire par conséquent de tout prévoir et envisager à l'avance. D'être toujours armé, d'accomplir consciencieusement son devoir et de ne pas courir après des chimères. C'est ainsi que j'avais vécu.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Boris Akounine (1) Voir plusAjouter une vidéo

Boris Akounine : Le Gambit turc
Depuis le canal Krioukov à Saint Pétersbourg en Russie, Olivier BARROT présente "Le Gambit turc" de Boris AKOUNINE. le présentateur lit un très court extrait du livre.
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (193) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2863 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}