AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081285142
Éditeur : Pere Castor (02/01/2013)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 200 notes)
Résumé :
" Il y avait une fois
un prince
qui voulait épouser
une princesse véritable.
Il fit donc
le tour du monde
pour en trouver une... "

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
PiertyM
  19 mars 2014
Pour reconnaître une vraie princesse, il faut qu'elle passe au test des petits pois. Placés sous les matelas, aucune belle peau ne saura le supporter, et aucune belle peau ne saura être celle d'une princesse.
Cela me fait penser à une scène que j'ai vécu. Il y avait deux jeunes gens qui se disputaient. Chacun disait qu'il avait d'argent que l'autre. Autour d'eux des gens essayaient de les calmer sans succès. Puis est arrivé un troisième homme d'une cinquantaine d'année qui, après avoir entendu leurs différents propos, dit tout calmement "Des gens qui ont de l'argent, on les reconnait facilement par leur peau". Et l'auditoire s'est mis à observé la peau des jeunes gens. Cela laissait tellement à désirer que la discussion a pris fin d'elle-même.
Commenter  J’apprécie          171
Marti94
  01 novembre 2017
Je ne me souvenais pas que ce conte d'Andersen fût si court. En peu de pages, voilà un prince qui cherche une véritable princesse, idéal féminin, indispensable pour perpétuer la lignée royale. Il va utiliser un subterfuge pour éprouver la délicatesse d'une jeune fille qui se prêtant princesse mais qui n'en a pas l'air. Elle va devoir dormir sur des matelas posés sur un pois. Comme elle est sensible, sa peau va être blessée et cela va l'empêcher de dormir.
Quelle meilleure preuve de noblesse que cette anormalité ?
Cette "Princesse au pois" qui date de 1834 à quelque chose de ridicule. Mais contrairement à beaucoup d'autres, ce conte ne possède pas de morale ni d'enseignement explicite. Et cette histoire est tellement inimaginable que ce côté irréel la fait fonctionner comme quelque chose de magique.
Lu en octobre 2017
Commenter  J’apprécie          41
rickiss
  21 août 2016
Ce conte ne fait pas partie de mes favoris (je suis toujours restée dubitative sur l'aspect sexiste de cette histoire, et sur le fait qu'il devait être bien difficile d'être une jeune femme aussi douillette que cette fameuse princesse !), mais comment résister à l'attrait des magnifiques dessins de Charlotte Gastaut ?
Une fois de plus, cette illustratrice de grand talent embellit l'histoire qu'elle sert, en y apposant ses touches inimitables de poésie et d'art mêlés... Même si cet ouvrage n'est pas le plus renversant qu'elle ait créé, il reste superbe à regarder.
Bravo aux éditions Lito pour savoir si bien s'entourer côté illustrateurs-trices (outre Charlotte Gastaut, on trouve chez eux la très talentueuse et poétique Mayalen Goust), et pour proposer de jolies éditions à la portée de toutes les bourses : )
Commenter  J’apprécie          30
Lili017
  23 septembre 2018
Ce conte fait partie de ma madeleine de Proust. Une belle histoire de princesse. Je me suis toujours demandé comment on pouvait réussi r à s'endormir en équilibre sur autant de matelas.
Commenter  J’apprécie          50
centpcent
  16 novembre 2017
Comment fait-on pour reconnaître une vraie princesse ?
Une nuit d'orage, une jeune femme trempée se présente au château. La reine, décidée à trouver une épouse digne de son fils, la fait dormir sur une pile de 20 matelas et de 20 édredons de plumes sous lesquels elle avait placé un petit pois....
Le célèbre conte danois d'Andersen retrouve une nouvelle jeunesse avec des illustrations délicates.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
LilizLiliz   13 janvier 2015
Le lendemain matin, on lui demanda comment elle avait passé la nuit.
- Oh ! horriblement mal ! répondit-elle C'est à peine si j'ai fermé l'oeil de la nuit ! Dieu sait ce qu'il y avait dans le lit ; c'était quelque chose de dur qui m'a rendu la peau toute violette. Quel supplice !
A cette réponse, on sur qu'elle était une véritable princesse, puisqu'elle avait senti un pois à travers vingt matelas et vingt édredons.
Quelle femme, sinon une princesse, pouvait avoir la peau si délicate !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
seshat123seshat123   03 mai 2013
Alors ils reconnurent que c’était une vraie princesse puisque, à travers les vingt matelas et les vingt édredons en plumes d’eider, elle avait senti le petit pois. Une peau aussi sensible ne pouvait être que celle d’une authentique princesse.
Commenter  J’apprécie          110
Giusti25Giusti25   04 mai 2013
C’était une princesse qui était là dehors. Mais grands dieux! de quoi avait-elle l’air dans cette pluie, par ce temps! L’eau coulait de ses cheveux et de ses vêtements, entrait par la pointe de ses chaussures et ressortait par le talon ... et elle prétendait être une véritable princesse!
“Nous allons bien voir ça,” pensait la vieille reine, mais elle ne dit rien. elle alla dans la chambre à coucher, retira la literie et mit un petit pois au fond du lit; elle prit ensuite vingt matelas qu’elle empila sur le petit pois et, par-dessus, elle mit encore vingt édredons en plumes d’eider.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
EwylynEwylyn   09 avril 2014
J'ai peine à vous l'avouer, Majesté, mais j'ai passé une nuit affreuse. Dans mon lit, il y avait quelque chose de terriblement dur qui me meurtrissait le corps.
Commenter  J’apprécie          20
Marti94Marti94   30 octobre 2017
Quelle femme, sinon une princesse, pouvait avoir la peau aussi délicate ?
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Hans Christian Andersen (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hans Christian Andersen
Adaptation originale de Pierre-François Renouf, d'après le conte de Hans Christian Andersen. CD édité par les Editions Eveil et Découvertes.
L'histoire : Johannès est un jeune homme bon et généreux. le jour où il devient orphelin, il décide de quitter son petit village pour découvrir le monde.
Sur sa route, il va rencontrer un mystérieux compagnon qui va proposer de l'accompagner et de l'aider dans sa quête, grâce à d'étranges pouvoirs et à une bien curieuse collecte d'objets. Ensemble, ils vont devoir se confronter à une cruelle princesse et affronter le sorcier qui l'a ensorcelée.
Les Odyssées Sonores : une expérience sensorielle intense et originale.
? Une recette riche : une dizaine de comédiens, des musiques originales, des bruitages (sound-design)
? Un texte très vivant, large part laissée aux dialogues
? Une ambiance cinématographique : les Odyssées Sonores sont le « cinéma des oreilles », la force de l'évocation auditive égale la force des images
? En bref : une immersion complète dans une ?uvre 100% sonore
http://www.eveiletdecouvertes.fr/cd/collection-odyssee-sonore/221-le-compagnon-de-route.php
+ Lire la suite
>Coutumes, savoir-vivre, folklore>Folklore>Littérature populaire orale (601)
autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le monde d'Andersen: une introduction

Hans -Christian Andersen est un homme venu du froid. Son pays est

La Suède
L'Autriche
La Suisse
Le Danemark

8 questions
40 lecteurs ont répondu
Thème : Hans Christian AndersenCréer un quiz sur ce livre
.. ..