AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782368521731
192 pages
Éditeur : Kurokawa (24/06/2015)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 54 notes)
Résumé :
Après la sanglante défaite qu'elle a subie dans la plaine d'Atropathènes, l'armée parse est en déroute et le redouté roi Andragoras III est fait prisonnier. L'envahisseur lusitanien, aux portes de la capitale, est engagé dans une guerre d'usure avec les assiégés. Seuls le prince Arslân accompagné du fidèle Daryûn ont réussi à prendre la fuite pour se réfugier chez Narsus, un ancien stratège de la cour royale eu caractère original...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  08 juillet 2015
Je suis super content que le classique de Yoshiki Tanaka soit remis au goût du jour car j’ai déjà dit tout le bien que je pensais de ce beau cycle de fantasy épique qui a marqué le genre au pays du soleil levant :
http://www.babelio.com/livres/Tanaka-Les-chroniques-dArslan-tome-1/117076/critiques/686429

Dans ce tome 2 nous faisons d'abord connaissance avec le singulier personnage de Narsus, grand stratège mais piètre peintre, qui a renoncé aux honneurs et aux richesses pour se consacrer à l'art dans sa retraite montagnarde. Et rapidement, c'est une team Arslân agrandie qui se retrouve en cavale car traquée par les forces du traître Kahllahn...
Nous suivons ensuite à travers les yeux du sémillant chevalier troubadour Ghîb le terrible siège de la capitale Ecbatâna, et sa chute plus terrible encore malgré les sacrifices des héroïques marzbâhns Sahm et Garshâsq. Et après le premier ministre et le prince de Badakshân, après les rois Osloès et Andragoras, la femme fatale Tahaminé ajoute un nouveau trophée à son tableau de chasse déjà bien fourni avec Innocent VII, le roi-moine de Lusitanie, et ce au grand dam du bouillant Ghisqâr...
La dernière planche nous montre que l'adolescent lusitanien rencontrée par Arslân quelques années auparavant. Va-t-on remplacer la Jeanne d'Arc du roman d'origine par un bon vieux personnage de shonen ? Suite au prochain épisode...
L’adaptation est très fidèle aux romans d'origine, les différences se jouant sur peu de choses finalement. La saga fantasy alternait (et alterne toujours, puisqu'encore en cours) passages légers et les passages sombres, mais ici c'est accentué par la mise en avant scénaristique et graphique des passages humoristiques. L'édulcoration a conduit à des choix cartoonesques avec par exemple Innocent VII dépeint comme une caricature de roi fantoche ou Bodin l'archevêque inquisiteur presque grotesque en caricature de psychopathe à l’image du Docteur Hell de "Mazinger Z"... ^^ Même les dialogues sont fidèles aux romans d'origine (de qualité au demeurant, j'imagine que les traducteurs Fabien Vautrin et Maiko_O ont du se régaler !) : c'est donc tout naturellement que rendez-vous vous est donné pour les nombreuses citations qui passées, présentent et à venir !

Je n’ai jamais été super fan des dessins de la mangaka d’Hokkaido Hiromu Arakawa avec son charadesign simplifié et ses décors épurés voire oubliés (d'où quelques résurgences de la malédiction clonesque propre à l'industrie du manga). Pourtant le découpage présente beaucoup de fluidité, pour ne pas dire de talent, et il lui suffit de quelques planches bien détaillées pour poser une ambiance. Les graphismes sont donc finalement efficaces car dynamiques et expressifs. Mais tout cela souffre néanmoins grandement de la comparaison avec le travail de Sachiko Kamimura sur l’adaptation des années 1990, qui était de toute beauté, ou avec l’hommage que lui rend Kentaro Miura dans son manga dark fantasy culte "Berserk", également de toute beauté… Mais la saga du prince Arslan vaut bien 4 étoiles ! Yashasîn !!! (Chargez !)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
balloonvenus
  21 septembre 2015
Arslan a réussi à convaincre Narsus, un ancien stratège de la cour royale, de reprendre son service. Mais pendant qu'ils sont en route vers Ecbatâna, la capitale est assiégée et conquise par les Lusitaniens. Un mystérieux personnage masqué a pris les commandes de l'armée lusitanienne mais il semble surtout agir pour son propre compte. le roi de Lusitania arrive à Ecbatâna et émet le souhait d'épouser Tahaminé.
Un deuxième tome riche en aventures et en rebondissements. de nouveaux personnages apparaissent et l'action suit un cours effréné. On espère que cela va durer encore longtemps comme cela !
Commenter  J’apprécie          21
myormerod
  18 mai 2017
Dans ces 2 tomes, nous rencontrons de nouveaux personnages tout à fait intrigants et aux caractères ainsi que l'histoire bien développée. Nous les voyons évoluer auprès de notre jeune prince, faire des choix quant à leur avenir et placer doucement leurs espoirs en Arslân dont nous commençons à connaître. J'aime particulièrement les questions posées, telles que l'esclavage et la création d'une société libre, ainsi sont les sujets posés à notre Héro par Narsus, grand stratège. Quel genre de royaume veut-il créer ? Ainsi nous voyons notre héros s'interroger sur l'avenir.
Nous suivons donc la guerre et la prise de la ville de Ecabatâna tomber dans les mains de l'ennemie. Triste sort que subissent les habitants par les envahisseurs plus sanglants et fous que jamais.
Ainsi, dans ces deux tomes, 5 protagonistes s'imposent : Narsus, grand stratège, qui pousse Arslân à évoluer et à se poser les bonnes questions. Elam, ancien esclave, avec qui le prince se lie d'amitié par leur âge très similaire. Puis les deux autres personnages que je mettrais dans la même catégorie puisqu'ils arrivent à peu près en même temps. Dame Faranghîs envoyée pour assister Arslân et Ghîb, ménestrel aux motivations un peu flou, mais toujours prêt à défendre les belles femmes. du côté ennemi, nous avons l'homme au masque qui cache beaucoup de mystère et une rancoeur intarissable envers le roi de parse. L'histoire prend lentement place avec lui et il me tarde de comprendre qui il est et ce qu'il veut.
Donc vous l'aurez compris, ces 2 tomes sont chargés de rebondissements et de rencontres où nous sentons venir les révélations. J'ai pris un très grand plaisir à me plonger dans ces 2 tomes vraiment très bon avec de beaux dessins et des personnages bien vivants nous permettant ainsi de ne pas nous ennuyer une seule seconde. Je recommande assurément !!!!
Lien : http://ma-boite-de-pandore.e..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ellie333
  22 octobre 2016
Dans ce second tome, nous retrouvons Arslan qui a réussi à fuir le champ de bataille grâce à Daryun. Ils vont trouver refuge chez Narsus, un grand stratège, qui vit en ermite.
Ce deuxième tome met en place de nouveaux personnages qui vont aider Arslan dans sa quête pour reconquérir son royaume.
Un peu moins d'actions dans ce tome mais l'histoire est toujours aussi addictive !
Commenter  J’apprécie          10
Galah
  10 avril 2017
Deuxième tome tout aussi bien que le premier. On y découvre de nouveaux personnages: Narsus, fin stratège militaire flanqué de son jeune acolyte, Elam, adepte du tir à l'arc. Arslân commence à avoir des alliés qui le soutiennent et sont touchés par sa pureté naïve. Apparaît aussi l'étrange et mystérieux Ghîb, aussi doué pour se battre que pour composer des chansons poétiques, éternel et grand séducteur baratineur. J'ai bien aimé ses apparitions. L'histoire quant à elle nous plonge davantage dans l'horreur de la guerre et des mutineries. Cette fois c'est au coeur même de la belle et puissante capitale Parse, Ecbatâna, que la violence fait rage, plongeant la ville dans le chaos le plus total.Ce tome rassemble divers thématiques très intéressantes et qui font réfléchir, telles que la violence et les massacres commis au nom d'un dieu et d'une religion ainsi que l'esclavage. Par rapport aux graphismes que je critique un peu dans le premier tome, pas beaucoup de changement quant aux vides présents en arrière plan des personnages quand ils sont en gros plan, par contre quand l'auteur nous présente des paysages ou les remparts d'Ecbatâna il faut avouer que c'est bien réussi.
Lien : http://voyageaucentredeslivr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Elbakin.net   22 septembre 2015
Ce deuxième tome est dans l’exacte continuité du précédent, à savoir une mise en scène toujours aussi efficace et quelques planches toujours aussi travaillées.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
MariloupMariloup   16 janvier 2017
Narsus: Le courage et la vaillance ne suffisent pas quand les forces en présence sont si déséquilibrées mais c'est dans une telle situation que la tactique prend tout son sens.
Arslân: Pourtant Daryûn s'est battu comme un diable pour me sauver.
Narsus: Sa bravoure est remarquable, en effet. Mais c'est une qualité rare, que l'on trouve, m'est avis, chez moins d'un soldat sur mille. Voilà pourquoi un bon commandant soit savoir mettre au point une stratégie qui tienne compte de ses troupes les plus faibles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MariloupMariloup   16 janvier 2017
Narsus: Maintenant que j'y pense, je ne t'ai pas demandé... mais quelle route avez-vous emprunté pour venir jusqu'ici? Tu...! Tu es sciemment passé sous les meurtrières du château de Kahllan, c'est ça?! Quelle crapule, tu fais! Depuis le début, tu voulais m’impliquer dans cette affaire et tu as fait en sorte de les attirer ici!
Daryûn: Je savais que j'aurais besoin d'arguments pour te convaincre. Tu n'as plus d'autre choix que de laisser de côté ton "art" pour te mettre au service de son altesse!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MariloupMariloup   16 janvier 2017
"Certes, elle n'était pas parfaite, mais de quel droit oses-tu tuer une telle beauté? Une fois sortis d'ici, nous aurions coulé des jours heureux ensemble... Quel gâchis! Étrangler une femme sans défense et enjamber son corps sans le moindre respect... ton "sens de la justice" t'impose donc de fouler la dignité des gens? Fais plutôt voir ta tête, mon mignon, à moins que ce ne soit du mercure qui coule dans tes veines et qu'il s'agisse ici de ton vrai visage!"
# Ghîbz
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MariloupMariloup   16 janvier 2017
Soldat: Certains témoignages nous portent à croire que des déserteurs, nommément Daryûn et le prince Arslân se seraient réfugiés dans ces montagnes. Êtes-vous au courant de cela, sire Narsus?
Narsus: Non, vous me l'apprenez. Mais je connais bien Daryûn et il n'est pas du genre à perdre un combat ou à déserter.
Soldat: Nous n'en savons rien, à moins que cette mauviette de prince dont il devait assurer la protection ne l'ait empêché de se battre correctement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Calimero25Calimero25   14 juillet 2015
- Sa majesté le Roi sait se montrer indulgent envers la Reine Tahaminé, mais il traite son fils avec mépris. Il en va de même pour la Reine qui semble vouloir prendre de la distance avec le Prince.... Je ne comprends pas...
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Hiromu Arakawa (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hiromu Arakawa
Guerre, génocide, alchimie, drame, humour... Mais surtout femmes fortes ! FullMetal Alchemist c'est ce shonen que j'ai dévoré avidemment de longues années, attendant impatiemment chaque nouveau chapitre, et qui a su conquérir sa place dans mon coeur pour l'éternité.
On fait un tour dans cet univers tou-te-s ensemble ?
autres livres classés : perseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Silver Spoon 1

Au début du manga, quel est l'animal qui lui mange la main ?

Un poulin
Une poule
Un veau
Un chin

6 questions
18 lecteurs ont répondu
Thème : Silver Spoon, La cuillère d'argent, tome 1 de Hiromu ArakawaCréer un quiz sur ce livre

.. ..