AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2372870270
Éditeur : Komikku éditions (14/05/2015)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 109 notes)
Résumé :
Chisé Hatori a 15 ans. Elle n’a ni famille, ni talent particulier, ni aucun espoir dans la vie. Un jour, elle est vendue à un sorcier, un non-humain dont l’existence remonte à la nuit des temps... Il la prend sous son aile pour faire d’elle sa disciple et lui annonce qu’à terme, elle deviendra son épouse. Alors, les aiguilles qui semblaient à tout jamais figées dans son cœur se mettent à tourner de nouveau, petit aL... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (43) Voir plus Ajouter une critique
Witchblade
  30 mars 2016
Manga découvert grâce à une suggestion d'Haela sur une de mes listes.
Et pour une fois, j'ai eu raison de suivre mon instinct. La couverture de ce tome est superbe, très colorée et bourrée de détails concernant les personnages. Les graphismes restent identiques à l'intérieur du manga et nous permettent ainsi de suivre une histoire très intéressante où nous suivons une jeune fille japonaise, Chisé, vendue comme esclave à prix d'or. Au fil des pages, on apprend la raison de tout ça et sa nouvelle raison d'être grâce à celui qui vient de l'acheter. En même temps, nous découvrons le monde dans lequel elle va, dorénavant, évoluer, entourée de magiciens, sorciers, fées et dragons. Un monde très diversifié et très intéressant.
J'ai pris plaisir à déguster ce premier tome aussi bien pour les graphismes très soignés que pour l'histoire plutôt complexe. Pour le moment, nous ne savons pas grand chose sur le sorcier qui la pris sous son aile et il me tarde d'en savoir plus. Dès le début, ce manga m'a beaucoup intrigué à cause des nombreuses interrogations qu'il soulevait, principalement sur Chisé et sur ces non-humains qui la convoitaient à ce point. Qu'a-t-elle donc de si spécial ?
Comme vous l'aurez compris, ce premier tome m'a très fortement surprise et il me tarde d'en connaître la suite. Les graphismes sont très agréables et très bien travaillés dans les moindres détails. L'histoire s'amorce dès le début grâce à de nombreuses questions sur Chisé, son nouveau protecteur et le monde qui l'entoure. La suite s'annonce très intéressante. La série compte actuellement 4 tomes et je pense qu'elle est en cours de traduction/écriture, le premier tome étant paru en 2015. Je vais peut-être attendre un peu pour acheter la suite alors. Je vous conseille donc très fortement ce manga, il fait parti des shonen et son personnage principal est une jeune fille de 15 ans qui a beaucoup à apprendre sur le monde qui l'entoure. Pour ma part, je vais en suivre la diffusion de très près.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
Andrea2
  11 février 2018
Irrésistibilicieux !
The Ancient Magus bride est un manga qui ne parle pas de magical girl, c'est tellement plus que ça.
Même si oui, il est bien question d'une jeune fille : Chise (prononcez Chisé), c'est son nom, a 15 ans.
Et si oui, il est bien question de magie/sorcellerie.
Encore de la magie, me direz-vous ?
Oui, encore ^^
Mais pas n'importe laquelle ! Que la Mahou force vous attire ou pas comme un aimant, que vous pensiez ou pas avoir tout lu sur la magie : rassurez-vous tous. Vous risquez d'être surpris.
Et vous qui comprenez l'anglais, l'édition française ayant choisi le titrage en langue de Shakespeare , même si un frisson d'horreur est en train de descendre tel un fluide glacial le long de votre échine à l'instant où votre cerveau aura apparié "Ancient" et "Bride" au synopsis.. Ne vous inquiétez pas, il ne faut là encore surtout pas passer votre chemin.
"La fiancée du vieux mage ? Oh fichtre ! La fiancée du mage ancien ? "
Hum…Shakespeare, c'est le bien en fait, n'est-il pas ?
Allez, j'abrège votre trouble, revenons au synopsis, justement. ^^
"Chise Hatori a quinze ans.
Elle n'a ni famille, ni talent particulier, ni aucun espoir dans la vie. Un jour, elle est vendue à un sorcier, un non-humain dont l'existence remonte à la nuit des temps… Il la prend sous son aile pour faire d'elle sa disciple et lui annonce qu'à terme, elle deviendra son épouse. Alors, les aiguilles qui semblaient à tout jamais figées dans son coeur se mettent à tourner de nouveau, petit à petit…"
" Oh mon dieu, elle est vendue telle une esclave à un sorcier non humain dont l'existence se perd dans le décompte des siècles ! "
Ne vous inquiétez pas, tout va bien se passer.
Enfin, presque.
" Mais comment ça, vu que ce sage millénaire est un monstre ?! "
On nous avait prévenu, il n'est pas humain. Et le plus troublant, c'est que cette tête d'os finira par avoir son charme.
Regardez mieux la couverture.
Savourez les petits détails intéressants qui s'y trouvent, ainsi que les teintes magnifiques. La magie opérera avec toutes les couvertures de cette série ainsi que les pages couleurs de début de tomes. TAMB c'est d'abord du bel art. Et pour le coup, l'édition Komikku, en plus d'assurer une parution française limite inespérée par sa rapidité, a fait du beau travail.
Lors de la promotion de Mahou tsukai no yome, Komikku annonçait d'ailleurs un simple et efficace «Le manga qui a ensorcelé le Japon »
En voilà une phrase pleine de promesses ! Oui, mais concrètement ? Comment fait-on, nous, pour passer le potentiel trouble généré par le pitch et les croire sur parole ?
Déjà, il est bon de rappeler ici que ce manga a été nominé au Manga Taisho 2015.
Ensuite, TAMB (oui, voilà, j'aime les acronymes) était en outre cette année numéro 1 (sur 15) au Zenkoku Shotenin ga Eranda Osusume Comic , le classement annuel des manga recommandés par les libraires, au Japon.
Si les professionnels le recommandent ainsi, c‘est qu'ils lui trouvent des qualités narratives et graphiques indéniables.
Mais au point d'être ensorcelés par ce manga ?
C'est la question à 5 millions de livres. Et sa réponse est un grand OUI.
On dit que ce qui est rare est cher. Et Chise est ainsi caractérisée d'entrée de jeu comme une rareté. « Une véritable bénédiction pour un magicien » , une Slay Vega, dont l'étendue des pouvoir sont à découvrir tout au long de l'histoire.
Chise, pour l'heure, vous la rencontrerez d'abord comme une jeune japonaise qui voit depuis sa prime enfance des choses que personne ne voit. Et comme de bien entendu, cette faculté de perception du surnaturel l'a faite passer pour une enfant dérangée, et de dérangée à dérangeante pour sa famille. Au point d'être mise en vente. Triste enfance, grand pouvoir… : il ne manquait plus qu'un élément déclencheur, un vrai tournant à sa vie.
« Félicitations ! Te voilà l'élève d'un sorcier »
Un sorcier qui veut faire de toi ta disciple et son…épouse. You don't say ?
De quoi rentabiliser la somme dépensée ? Chise n'aime plus la vie, elle ne s'aime plus non plus. Elle voulait juste un foyer, qu'on l'attende quelque part.
La voilà sortie d'une vie de peine pour rentrer dans une autre ?
Ou alors sera-t-elle arrivée via une haie de ronce dans ce qui pourrait ressembler à une destinée. Comme dans les contes ?
Son mentor étant un être sulfureux et énigmatique, on se demande bien vite comment après lui avoir offert un foyer il va s'y prendre pour donner un vrai sens à son existence. C'est là que le manga devient ensorceleur. L'évolution de la relation entre Elias et Chise ne tombera jamais dans le graveleux ou le malsain, bien au contraire, elle sera délicatement troublante certes, mais avec une classe indéniable et pour tout dire magnifique.
Notre jeune recrue va découvrir rapidement qu'Elias n'est pas le seul à lui porter un intérêt appuyé. Elle apprendra aussi qu'un grand pouvoir implique une grande responsabilité, comme elle apprendra la différence entre mages et sorciers. Mais ce qu'elle apprendra par dessus tout, c'est à se respecter elle-même.
Graphiquement très raffiné, le trait de Koré Yamazaki sait parfaitement restituer l'expressivité d'un regard, d'un visage…Tout est dans le sens du détail. Même cette tête d'os d'Elias parvient à être expressif.
Les multiples créatures qui jalonnent déjà ces quelques pages d'introduction : ondines, lutins, loups-garous, animaux fabuleux, fées…ne constituent qu'un aperçu de l'univers incroyablement riche qui attend le lecteur. Si je prononce le mot dragon, vous sautez les bras en l'air ? Allez soyez sympa !
Mais passons. Un peu comme Alice qui serait passée de l'autre côté du miroir, Chise va découvrir « ce monde mystérieux qui coexiste tout à côté du notre » et qui fera la part belle aux mythes, aux légendes, au merveilleux. Et nous emporter avec elle dans des cadres d'une rare beauté.Tout le génie de Kore Yamazaki va résider dans sa façon de revisiter notre patrimoine fantastique et dans faire un conte onirique original et fascinant. de rencontre en rencontre, de mission en mission, l'apprentissage de Chise nous immerge dans une atmosphère à nulle autre pareille, pleine de profondeur et de gravité, mais aussi de moments de gaieté. Et grâce à la narration en point de vue interne, nous en profitons au mieux.
Les rebondissements ne sont pas rares, alors même si l'action n'est pas celle d'un nekketsu, ce shônen (prépublié dans le Comic Blade) propose néanmoins une belle story line qu'il serait dommage de ne pas découvrir, ne serait-ce que parce qu'elle est parfaitement maîtrisée. Intemporelle en dépit des repères contemporains du cadre de l'action, cette histoire a finalement les atours multiséculaires de la sagesse du monde. Rien que ça. Ce manga n'inspire pas seulement des mots, non, mais des couleurs, des odeurs, des sons, des sensations. Et des souvenirs. Une savoureuse alchimie..
Kore Yamazaki vous lance un sort issu d'une magie puissante et ancienne : le talent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Koneko-Chan
  09 décembre 2015
Si je cherche un manga pour m'évader un peu de la réalité, The Ancient Magus Bride est l'un des premiers auxquels je pense.
Outre sa couverture très attrayante, c'est le résumé de ce manga qui m'avait attirée dans ce titre. On va suivre les traces de Chise et Elias dans une Angleterre moderne (mais que je trouve située un peu hors du temps), et dans laquelle cohabitent humains, sorciers, magiciens et créatures folkloriques de la mythologie britannique. Chise est une Slay Vega, elle possède une force rare pour une humaine, qui lui donne par exemple le pouvoir de « voir » ce qui est invisible aux yeux des autres. Ce pouvoir qui la caractérise attire de nombreux regards, dont celui d'Elias, sorcier de son état, qui va la prendre pour disciple (et pour future épouse).
J'ai aimé l'univers mis en place par Kore Yamazaki. En général en ce qui concerne les mangas, il est assez facile de dire au premier coup d’œil si l'on est dans du shôjo, shônen ou seinen. Ici, rien de tout ça, on se sent transporté ailleurs, l'auteure réussit à nous emmener dans son monde à elle, un monde que l'on connaît plus ou moins lorsque l'on aime les contes et mythologies relevant du fantastique. J'ai apprécié la perception de l'auteure et la manière dont elle donne vie à son univers : son coup de crayon (oh la la ces illustrations couleurs, j'adore !), et son histoire.
L'intrigue de The Ancient Magus Bride réside avant tout dans ses personnages. Chise connaît peu le monde qu'elle perçoit depuis l'enfance, alors qu'Elias en fait partie intégrante mais à l'inverse ne comprend pas très bien le fonctionnement de l'être humain. Va alors se former une relation maître-élève plutôt réciproque entre ces deux là. Je dois dire que j'aime beaucoup ce genre de lien entre des personnages. Encore plus quand j'apprécie les personnages.
Et bien sur, je ne peux passer à côté et ne pas vous parler de Chise et Elias. Elias est le personnage qui m'intrigue de plus, ne serait-ce que par la forme de sa tête squelettique. On sait assez peu de choses sur lui, si ce n'est que c'est un sorcier qui semble avoir parcouru pas mal d'années. On se demande alors combien de temps il a vécu, ce qu'il a vu, comment il est devenu sorcier, ce qu'il est en réalité... Beaucoup de questions sur ce singulier personnage apparaissent donc au fil de la lecture, et c'est avec Chise que l'on va en apprendre plus. Assez naïve à propos de ce nouveau monde qu'elle découvre plus en profondeur (c'est bien de « voir », mais c'est encore mieux lorsque l'on « connaît »), Chise va apprendre auprès d'Elias la sorcellerie, mais également plus sur le monde féerique qui l'entoure, et sur sa condition de Slay Vega. Et nous, lecteurs, allons apprendre avec elle. Et on va aussi en apprendre plus sur elle. Laissant derrière elle une enfance difficile, Chise va peu à peu s'ouvrir au monde d'Elias. Je me suis prise de sympathie pour son personnage (je dois avoir un faible pour les personnages aux cheveux rouges ^^), et j'aime beaucoup arpenter The Ancient Magus Bride à ses côtés. Il faut dire qu'il lui en arrive des choses, entre les différents personnages et affaires qu'elle rencontre en chemin.
Bien sur, il y a des personnages secondaires tout aussi intéressant, comme Simon le pasteur, ou encore Angelica que j'ai beaucoup apprécié.

Découvrir les fées, dragons et autres créatures et paysages fantastiques à travers les graphismes emplis de poésie de Kore Yamazaki est un vrai régal pour les yeux. Tantôt joyeux, tantôt comique, tantôt glauque, l'auteure nous offre un univers riche et captivant.
The Ancient Magus Bride est un manga avec lequel j'ai passé un excellent moment. J'avais tellement aimé que je suis allée à la Japan-Expo exprès pour faire dédicacer mon tome 1 (et acheter la suite ^^).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
orbe
  24 mai 2015
Une jeune japonaise est vendue à un des derniers grands sorciers, à tête de squelette animal, afin de devenir son apprentie et peut-être même sa fiancée.
Très vite, ils reçoivent trois missions qu'ils doivent impérativement mener à bien. Si la première, en Islande, se révèle être une formalité, elle est l'occasion pour l'héroïne, de partir à la rencontre d'un peuple en voie d'extinction.

L'arrivée dans le royaume des chats va, de son côté, faire apparaître un duo ennemi...
Les magiciens sont un thème connu mais ce manga arrive, de façon clair à repenser tout un univers avec des figures familières qui sont réinterprétés. Ainsi les dragons nous relient à la mythologie celtique en lien avec la nature.

L'auteur rajoute une dimension Steampunk avec un côté scientifique et mécanique qu'il associe à la magie et aux pouvoirs.

Les personnages sont bien travaillés, ils ont un passé, une histoire, que l'on ne connaît pas totalement mais qui donne envie d'être découvert, à partir d'indices.

L'héroïne semble perdue comme Alice au pays des merveilles. Elle a la capacité de voir les êtres merveilleux et adopte pourtant une attitude très naïve lors de ses rencontres. Sa relation avec son nouveau maître est ambiguë.

Les illustrations restent classiques tout en étant innovantes dans leur réalisation. Les fées sont ainsi très éloignées de notre attente. Ce que le dessinateur arrive à faire est cohérent et intéressant.

Un bon dessin, une belle histoire, riche et dense, à ne pas manquer !

Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          132
Under_The_Moon
  13 mai 2018
Chisé est achetée aux enchères par un mystérieux individu : Elias Ainsworth. Il l'emmène dans son cottage et lui révèle que même si elle l'ignore, elle est une Slay Vega - raison pour laquelle il a déboursé une somme si importante pour l'acheter. de nouvelles perspectives s'offrent alors à la jeune fille qui n'avait plus goût à grand chose. Toutefois, elle apprend que cette nouvelle liberté signifie qu'elle devient la disciple d'un magicien mais aussi sa future épouse...
Grâce à un homme mûr une jeune fille prend conscience de son potentiel et revalorise l'image de pauvre orpheline qu'elle avait jusqu'à ce jour. Un scénario un peu trop à la pygmalion à mon goût...
Dommage car l'univers graphique (et «magique») du manga étaient plaisants.
Tant pis pour le déjà vu fatal, l'aventure s'arrêtera là pour moi.
Commenter  J’apprécie          100

critiques presse (3)
Sceneario   22 juin 2015
Il y a pas mal de bizarre et de fantastique dans ce qu’on découvre dans ce premier tome.
Lire la critique sur le site : Sceneario
ActuaBD   16 juin 2015
"The Ancient Magus Bride" marque les imaginations dès les premières pages. Les férus d’histoires fantastiques seront ravis.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BoDoi   22 mai 2015
L’atmosphère de conte européen à la sauce nippone est enchanteresse, les dessins ont du caractère et le personnage d’Elias, le fameux “Ancient Magus” du titre, intrigue beaucoup.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
WitchbladeWitchblade   05 avril 2016
- C'est comme sur un ordinateur, certains utilisateurs ont plus de droits que d'autres. En gros, nous, on serait des administrateurs et les magiciens seraient des hackers.

« La sorcellerie expliquée par l'informatique... c'est spécial... » (pensées de Chisé).
Commenter  J’apprécie          130
WitchbladeWitchblade   04 avril 2016
- Vous n'aimez pas les magiciens ?
- Non, mamzelle. On peut même dire qu'on les déteste. Ils sont égoïstes comme des chats, avides comme des cochons, rusés comme des serpents et ambitieux comme des démons. (dixit un chat parlant...)
Commenter  J’apprécie          140
WitchbladeWitchblade   03 avril 2016
Tu connais la différence entre la magie et la sorcellerie ? En résumé, les magiciens utilisent une science... alors que les sorciers manipulent une sorte de force... qu'ils empruntent aux fées, aux esprits, aux spectres ou aux démons pour provoquer des « miracles ».
Commenter  J’apprécie          100
MariloupMariloup   22 février 2016
Elias: Une fois rentrés, je vais soigner ton bras. Je n'ai pas envie que ma femme ait des cicatrices.
Chisé: Euh... hmm? Votre femme? C'est-à-dire? Vous allez vous marier?
Elias: Ah, je ne te l'ai peut-être pas dit... mais si je t'ai achetée, c'est d'une part pour que tu sois mon élève... mais surtout pour faire de toi mon épouse.
Chisé: Pardon?
Commenter  J’apprécie          60
WitchbladeWitchblade   02 avril 2016
Quand on est une Slay Vega, on ne sort pas seule en pleine nuit. C'est une erreur de faire confiance à quelqu'un juste à cause de son apparence inoffensive.
Commenter  J’apprécie          140
Videos de Kore Yamazaki (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kore Yamazaki
Vidéo de Kore Yamazaki
autres livres classés : magieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

The Ancient Magus Bride (tomes 1 et 2)

Comment appelle-t-on les créatures surnaturelles ?

Les voisins
Les copains
Les monstres
Les habitants

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : The Ancient Magus Bride, tome 1 de Kore YamazakiCréer un quiz sur ce livre
.. ..