AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Bonne nuit Punpun tome 1 sur 13
EAN : 9782505014133
224 pages
Dargaud (03/02/2012)
3.82/5   282 notes
Résumé :
Punpun est un enfant dont la vie bascule le jour où son père blesse sa mère lors d'une violente dispute. C'est l'histoire d'une vie comme toutes les autres, truffées de pièges, d'obstacles, de doutes et de ces petits bonheurs qu'il ne faut pas perdre de vue.
Que lire après Bonne nuit Punpun, tome 1Voir plus
Boy's Abyss, tome 1 par Minenami

Boy's Abyss

Ryo Minenami

3.93★ (504)

8 tomes

Happiness, tome 1 par Oshimi

Happiness

Shuzo Oshimi

4.03★ (632)

10 tomes

Critiques, Analyses et Avis (43) Voir plus Ajouter une critique
3,82

sur 282 notes
Punpun est un petit garçon. Il va à l'école. Il a des copains. Il se pose des questions sur l'amour, sur les étoiles, sur le métier qu'il voudrait exercer plus tard. « Je vais devenir un chercheur de l'espace. » Punpun aimerait découvrir une nouvelle planète et faire émigrer les humains avant la disparition de la vie sur Terre. le soir, Punpun entend souvent ses parents se disputer. C'est la vie banale d'un jeune garçon. À un détail près : Punpun n'est pas dessiné sous les traits d'un petit garçon, mais sous ceux d'un oiseau. Ce qui ne veut pas dire que c'est un oiseau. Non, c'est un garçon, mais qui se voit comme un piaf.
Punpun tombe amoureux d'Aïko le jour où elle arrive à l'école. Et les ennuis commencent : il aimerait être avec elle, mais il ne peut pas lâcher ses copains. Aïko est fine mouche et elle sait comment faire parler Punpun. « Je ne pourrai pas sauver tout le monde, mais j'ai envie de te protéger, au moins toi, Aïko. » Aïko n'est pas du genre à se satisfaire de demi-mesures, elle exige beaucoup, elle veut des promesses et des serments, elle menace et terrorise le pauvre Punpun. « Pour Aïko, “toujours”, ça voulait dire jusqu'à quand ? C'est en pensant à ça que Punpun ne parvint pas à lui répondre spontanément. »
Dans la famille de Punpun, tout n'est pas rose. le père est au chômage et il bat la maman, jusqu'à l'envoyer à l'hôpital. Arrive alors l'oncle de Punpun, un autre piaf un peu paumé. Livré à lui-même, Punpun passe beaucoup de temps avec ses petits camarades qui sont friands de revues et de films pornographiques. Un jour, en visionnant une cassette qui leur promettait de grandes révélations sensuelles, ils assistent à l'étrange confession d'un homme. Une nouvelle aventure commence et conduit les enfants sur les traces d'un mystère.
Punpun est un garçon taciturne, il s'exprime plus par geste et par pensée que par mot. Rêveur et sensible, il endure plus ou moins bien les premières désillusions et vérités de son existence. Il invoque souvent un dieu un peu loufoque qui lui donne de curieux conseils. Punpun est un jeune garçon/oiseau très angoissé et c'est assez douloureux de le voir si fragile au quotidien.
Bonne nuit Punpun est le premier manga de ma vie de lectrice. J'ai réussi à dépasser les premiers ratés dans le sens de la lecture des pages et des cases. Bien trop novice pour parler du style de l'auteur, je me contenterai de parler du genre. Sous sa couverture jaune canari, ce manga oppose un dessin qui me semble traditionnel au trait simpliste, voire grossier, qui dessine Punpun et sa famille. Je ne sais pas si c'est propre aux mangas, mais j'ai eu le sentiment que l'intrigue passait sans cesse du coq à l'âne. Il y a les premières amours des enfants, l'accident de la mère de Punpun, la vidéo mystère, le secret d'Aïko, etc. Même si tout se rejoint à peu près, cette lecture me laisse un sentiment bancal et d'inachevé. Par curiosité, je lirai le deuxième volume, mais j'ai vraiment l'impression de ne pas avoir tout compris.
Commenter  J’apprécie          190
J'ai été entraînée sans préavis dans la lecture de ce conte étrange qui m'a fascinée.
Son ensemble de personnages moralement répugnants mais néanmoins intéressants et tellement humains peuvent vous faire fuir au départ, mais une fois l'engrenage enclenché, vous serez captivés. Néanmoins, je préfère vous avertir, l'histoire n'est pas pour les âmes sensibles.

En effet, elle traite des thèmes tels que la violence domestique, le suicide, le viol, le divorce et la violence pour n'en nommer que quelques-uns. le casting est constitué d'un ensemble de personnes abîmées par la vie. Une palette d'alcooliques, de maniaques violents, de solitaires suffisants, d'idiots, ou encore de fous interagissant tous les uns avec les autres. Des amitiés se forment et se brisent, les relations sont consommées, des regrets se construisent. Et tout ce que vous faites en tant que lecteur, c'est d'observer ce monde à travers les yeux de quelqu'un qui ne le comprend pas, mais qui essaie désespérément de le faire.

En effet l'histoire suit Onodera Punpun et se concentre sur les luttes que son esprit éprouve afin de comprendre comment l'humanité fonctionne à mesure qu'il grandit. J'aime le fait que ce manga dépeint la vie sous sa forme la plus crue d'une façon très intime. Nous nous souvenons tous des erreurs que nous avons faites en grandissant et nous avons tous quelques squelettes dans nos placards. Oyasumi Punpun ouvre tous les placards et nous projette à l'intérieur sans nous épargner.

Ce qui rend ce manga si spécial et intéressant, ce sont les aspects psychologiques lourds qui entourent Punpun et son entourage tout au long de l'histoire. Ils ne sont pas là pour être sympathiques et appréciés. Ils sont humains et imparfaits, avec des défauts et des tares.

Le voyage de Punpun pour devenir adulte est difficile, rempli de problèmes familiaux, de problèmes romantiques, de sexe, d'alcool ou encore de dépression. Oyasumi Punpun n'est pas du tout une histoire heureuse, et Punpun ne passe jamais un chapitre sans être triste, se remettre en question, ou prendre une mauvaise décision à un moment donné. Il a de nombreux défauts et en grandissant, il commence à en remarquer de plus en plus et à collectionner les regrets. Au fur et à mesure que l'histoire progresse, il s'éloigne de plus en plus de l'enfant joyeux qu'il était et de ses rêves. Tout au long du manga, Punpun traverse différents drames, relations, problèmes et angoisses. Et pourtant, malgré son comportement violent, sa confusion, ses déprimes, ses défauts, il est étrangement facile à comprendre.

Ceci renforcé par l'apparence de notre anti-héro à l'allure d'oiseau simpliste en deux dimensions aux longues pattes maladroites. L'idée de donner à Punpun un aspect différent des autres personnages est un excellent moyen de montrer ses vraies émotions. Nous percevons la psychologie de Punpun et ses chamboulements alors que les autres personnages le perçoivent normalement. Comme si l'on pouvait voir à travers sa façade, c'est très intimiste.

D'un point de vue technique, les dessins sont absolument magnifiques. J'ai été émerveillée par la capacité d'Asano Inio à pouvoir à chaque fois adapter son style à l'ambiance et aux émotions qu'il cherche à transmettre. Les arrière-plans sont remarquables. Les nuits étoilées, les bâtiments, les appartements, tout est tellement détaillé qu'on s'y croirait.

Je conclurai en disant qu'Oyasumi Punpun n'est pas facile à aimer. Ce n'est pas une histoire légère et agréable à lire qui transmet de la joie et donne le sourire. C'est une représentation impartiale et bien trop réaliste de la vie et ses déboires. Oyasumi Punpun vous fera ressentir des sentiments profonds. Je ne peux pas dire que j'ai lu un autre manga si puissant, capable de transmettre une telle brillance artistique malsaine et doté de personnages convaincants.
Néanmoins, malgré la morosité qu'il partage, c'est devenu l'un de mes mangas préférés. C'est un chef-d'oeuvre qui montre comment fonctionne la vraie vie. Oyasumi Punpun offre ainsi un mot de réconfort pour les âmes perdues, pour les déprimés, pour les échecs et les personnes qui se cherchent. Vous n'êtes pas seuls. C'est peut-être l'un des mangas les plus déprimants, mais si vous pouvez gérer ce genre d'histoire ainsi que de nombreux thèmes matures, alors je recommande vivement Oyasumi Punpun. C'est ce genre d'histoires qui changent la vie et que vous ne devriez pas manquer.
Commenter  J’apprécie          60
Si Punpun a la tête d'un petit canari tout jaune, ce n'est pas qu'il soit victime des dernières radiations en date survenues au Japon… Ce n'est pas non plus qu'il se nourrisse de graines et de vermisseaux car, comme tous les petits garçons de son âge, il préfère manger des tartes au chocolat, des currys doux à la pomme râpée et des fondues savoyardes ( !). Ce n'est pas non plus qu'il se passionne pour les oiseaux, car il préfère passer son temps libre à étudier les étoiles dans l'espoir de découvrir une nouvelle planète sur laquelle il pourrait se réfugier avec Aïko, sa romance secrète… A moins qu'il ne se contente d'un prix Nobel de physique, ce qui ne serait pas mal non plus à défaut d'autre chose.


En fait, si Punpun a l'apparence d'un canari, c'est peut-être simplement parce que son créateur, Inio Asano, a voulu le distinguer du reste des personnages. Après tout, il est vrai que Punpun est un peu différent des enfants de son âge… et quel meilleur endroit que l'école pour laisser aux différences la possibilité de s'exprimer et de se comparer ? Lorsque ses camarades sont bruyants, extravertis et polissons, Punpun se place en retrait, plus observateur qu'acteur, reste calme et discret et fait preuve d'une naïveté qui n'est plus de son âge. Même les adultes sont plus délurés que lui, et l'extravagance des comportements, que l'on retrouve typiquement dans le manga japonais, s'exprime ici dans toute son exubérance. le maître de la classe de Punpun s'emporte dans des jeux de rôles dramatiques, les directeurs de son école s'amusent comme des petits fous dans leurs bureaux, et les petits vieux des maisons alentours refusent de laisser le temps agir sur leur énergie et leur entrain… Même Dieu est plus décontracté que Punpun, qui lui reproche d'être trop sérieux et de se poser trop de questions ! Quant à ses parents, ils sont extrêmes eux aussi, même s'ils penchent plutôt du côté négatif de l'exubérance en déchaînant, du côté de la mère, des craintes et des inquiétudes pathologiques et, du côté du père, une violence qui l'entraînera en prison.


Punpun doit donc gérer beaucoup de choses. Sa petite tête de canari, inexpressive, ne permet jamais de savoir ce qu'il pense des situations qu'il vit, mais il s'exprime d'une autre manière, dans un monde imaginaire qu'Asano personnalise par des procédés graphiques judicieux. Pupun tempère un peu la folie des personnages qui l'entourent et offre des trêves relatives qui permettent au lecteur de souffler un peu, là où la fatigue aurait rapidement pu apparaître.


Finalement, si l'on met de côté cette audace graphique qui a coûté à Punpun son apparence humaine, Bonne nuit Punpun ne se distingue pas spécialement des autres mangas décrivant le chemin de maturité d'un jeune personnage. La lecture est agréable et se ponctue de nombreux évènements pas forcément prévisibles, mais n'apporte rien de neuf au panorama déjà bien encombré du manga.
Lien : http://colimasson.over-blog...
Commenter  J’apprécie          152
On découvre Punpun enfant (d'une dizaine d'années ?) qui se voit et est représenté comme un oisillon.
Les membres de sa famille (les parents et l'oncle) sont aussi dessinés comme des oiseaux.
On suit Punpun, les graves problèmes de ses parents, ses relations avec ses camarades, ses rêves, sa découverte de la vie.
Malgré la violence de certaines situations (son père ne peut plus le voir, car il a battu sa femme), tout est beaucoup suggéré par des silences. Tout le monde dialogue en effet via des bulles traditionnelles sauf Punpun. Punpun parle rarement sauf par quelques cases spécifiques. La narration est donc plutôt dirigée du monde extérieur vers Punpun qu'un véritable dialogue.
Punpun est un garçon qui a encore beaucoup de choses à découvrir (comme le sentiment amoureux, la sexualité … normal : il est jeune). C'est un rêveur confronté à un monde adulte sans certitudes.
Il y a dans ce tome de bons moments d'émotions, de sentiments exprimés par des gestes simples.

En ce qui concerne le dessin, il est de bonne qualité avec un contraste intriguant entre les “punpun” et les autres personnages.
Aiko et Punpun

Avec ce tome, il est encore trop tôt pour se prononcer sur la qualité de la série. Tout va dépendre des histoires quotidiennes de la vie de Punpun et du dosage poésie / drame familial. Je me demande aussi à quelle vitesse Punpun va grandir.
Commenter  J’apprécie          140
Impossible de poser correctement des mots, ou même de donner un sens, à ce que j'ai expérimenté devant Bonne Nuit Punpun, tant mon esprit a été chamboulé.

Il faut dire que la réputation de cet OVNI dans la sphère manga n'est plus à refaire, et m'avait déjà été maintes et maintes fois conseillé, au point que je retardais ma lecture, tant on m'avait prévenu sur l'impact qu'elle pourrait avoir sur moi. Croyant cette réputation un brin abusée, c'était donc avec une certaine curiosité et une appréhension somme toute naturelle que je debutais ma lecture.

Si j'avais su...

Les 13 volumes qui compose cette oeuvre nous amènent donc à la rencontre de Punpun, un jeune enfant simple au premier abord. Il a des amis avec qui il passe de bons moments, il souhaite devenir savant de l'espace... et il est amoureux d'une fille nommée Aiko.

Alors que le tableau se dresse et que les années filent à toute vitesse, on découvre rapidement les multiples composantes complexes de l'existence de Punpun : Gérer sa relation acommuniquante avec sa mère alcoolique ainsi que celle avec son père violent, tenter de comprendre son oncle dépressif, savoir qui est ce fameux Dieu dont l'immense tête surgit de nulle part même quand il ne le convoque pas, mais aussi et surtout... Aiko. Juste Aiko.

Sans entrer davantage dans les détails des différentes tranches de vie de Punpun, composées de l'école primaire, du collège, du lycée et de l'entrée dans la vie active, parlons plutôt de ce qui fait l'essence même de Oyasumi Punpun.

Tout d'abord, il y a le trait absolument sublime du mangaka, gorgé de détails et de signes et objets hétéroclites. À s'en décoller la rétine. Si son amour inconditionnel pour les paysages étoilés n'est plus à prouver, il y a aussi une certaine fascination à exagérer à des degrés grotesques les expressions faciales des personnages. Si il y a clairement une volonté justifiée de la part de l'auteur à les présenter ainsi, notamment parce que c'est la vision qu'a Punpun du monde qui l'entoure, il y a aussi un malin plaisir à dérouter le lecteur lambda.

Comme si l'auteur prenait un malin plaisir à nous distraire avec des rictus improbables ou même des panels psychédéliques nous montrant l'esprit en ébullition du protagoniste.

D'ailleurs, le protagoniste, ainsi que les membres de sa famille, sont les seuls personnages à être des oiseaux grossièrement dessinés. Ici, cela permet de diluer certaines scènes "crues", même si l'auteur s'en donne souvent à coeur joie pour l'expliciter au maximum.

Si le trait exceptionnel et réaliste de l'auteur, usant souvent de décalquage de photos pour poser ses décors, sublime l'ensemble et qu'il use à merveille de son concept étrange et singulier de personnages oiseaux, l'auteur maîtrise tout autant son écriture. Même si par moments, les multiples réflexions métaphysique et existentielles qui jalonnent l'oeuvre alourdissent les dialogues, ils offrent une portée universelle aux messages qu'ils véhiculent.

Du personnage marginal qui n'a jamais su s'intégrer en société à celui qui s'est inventé un dieu que lui seul peut voir en passant par un homme autoproclamé gourou devin, tout ce beau monde offre à réfléchir sur différents sujets avec une certaine justesse dans les arguments utilisés. Même si par moments, ces dites réflexions sortent un peu de nulle part, elles ont pour la plupart une réelle utilité dans le contexte et pourrait bien, qui sait, changer votre vision de vous même.

Alors que les tomes défilent, on passe d'un Punpun qui subit la violence du monde extérieur à un Punpun complètement en roue libre prenant des décisions imprévisibles et menaçant son propre équilibre. Dans cette véritable descente aux enfers, on prie qu'il y aura une lumière au bout du tunnel.

On réfléchit beaucoup en lisant Oyasumi Punpun, on pleure aussi, on voit notre esprit s'enflammer devant la puissance psychologique de certaines scènes, on s'indigne face à la cruauté de l'humain, on se prostre en craignant de ne jamais en voir le bout...

Cette oeuvre ouvre des portes de nos peurs et craintes pour que nous puissions mieux observer ce qui ne va pas au fond de nous, il osculte notre coeur, notre esprit et nos pensées pour mieux les toucher, et alors qu'on croyait simplement lire la dite oeuvre, on s'aperçoit presque trop tard que c'est elle qui a lu en nous.

On peste contre l'auteur, rageant d'avoir été floué, mais on gardera toujours en nous cette expérience de lecture inédite et intemporelle.
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (6)
Liberation
09 décembre 2013
Ambitieux, cru, onirique et bancal, le manga d’Inio Asano échappe à tous les codes du manga, définitivement affranchit des normes.
Lire la critique sur le site : Liberation
BullesEtOnomatopees
16 février 2012
Sous ses airs un peu étranges et peut-être simplistes de par la représentation de son personnage principal, Bonne nuit Punpun cache en réalité une œuvre profonde et terriblement réaliste.
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
BDGest
08 février 2012
Première série au long cours de l’auteur, Bonne nuit Punpun démarre sur des bases intrigantes à souhait, comme un subtil mélange de David Lynch en mode intelligible avec du Gus Van Sant quand il traite de l’adolescence. À suivre…
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario
06 février 2012
C’est un récit plus enjoué, plus amusant, plus initiatique […]. Et en cela, c’est sans doute une œuvre plus personnelle que les autres de l’auteur.
Lire la critique sur le site : Sceneario
ActuaBD
02 février 2012
Une œuvre douce-amère à la fois fidèle au travail de l’auteur et originale dans son traitement.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Telerama
01 février 2012
Dans cette chronique sensible d'un amour débutant, le mangaka restitue avec une incroyable netteté les angoisses, les tirail­lements, les sentiments en forme de montagnes russes de cette période fugace où, sans cesser d'être un enfant, on se découvre des désirs d'adulte.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
- Tu m’as appelé, Punpun. Que veux-tu ?
- Mon père et ma mère ne pourraient-ils pas mieux s’entendre ?
C’est ainsi que Punpun s’adressa à Dieu.
- Pour être honnête, j’en ai assez de ce sujet. Tu n’as pas autre chose ?
- Plus tard. Quel genre d’homme je vais devenir ?
- Prends ton temps pour réfléchir. Rien ne presse. Tu as en toi des possibilités infinies. Tu prends cela tellement sérieusement. Il ne faut pas devenir adulte.
Commenter  J’apprécie          130
La maladie. Les accidents. Les catastrophes naturelles. Les trahisons.
Dieu seul sait quand on tirera la carte du malheur
Peu avant de prendre sa retraite, mon père m'a dit ceci.
"Maintenant je vais profiter de ma deuxième vie"
C'était avant d'apprendre qu'il avait un cancer.
Il ignore quand son tour viendra, alors il s'accroche de toutes ces forces à des instants de bonheur, à de l'espoir. c'est ça qu'il appelle "profiter de la vie" ?!
Commenter  J’apprécie          90
Il faut que vous ayez de grands rêves dans la vie !! Rêvez, ça ne coûte rien ! Bien sûr, il est important de tenir compte de votre personnalité et de la situation financière de votre famille !! Sinon, l’avenir risque d’être assombri par de grandes déceptions !!
Commenter  J’apprécie          90
- Et toi, qu’est-ce que tu comptes faire avec cette batte ?
- Je me demandais ce qui se passerait si je frappais de toutes mes forces avec ça un ivrogne bon à rien.
- Il ne se passerait rien du tout. Tout ce que tu briserais, c’est ta propre vie et rien d’autre.
Commenter  J’apprécie          80
En réalité, le rêve de Punpun c'est de devenir joueur professionnel de base-ball. Il n'a encore jamais joué au base-ball, mais il sait que son père est toujours de très bonne humeur quand il regarde un match à la télé.
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Inio Asano (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Inio Asano
Attention !!! Nouvel horaire pour l'émission "Le coup de coeur des libraires" sur les Ondes de Sud Radio. Valérie Expert et Gérard Collard vous donne rendez-vous chaque samedi à 13h30 pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • • Testosterror de Luz aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/testosterror.html • Vernon Subutex - Seconde partie de Virginie Despentes et Luz aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/vernon-subutex-t.2.html
Catharsis de Luz aux éditions Futuropolis https://www.lagriffenoire.com/catharsis.html • Indélébiles de Luz aux éditions Futuropolis 9782754823982 • L'Histoire des 3 Adolf - Édition prestige T01 de Osamu Tezuka aux éditions Delcourt https://www.lagriffenoire.com/l-histoire-des-3-adolf-edition-prestige-t-01.html • Ping pong - Édition prestige T01 de Taiyou Matsumoto aux éditions Delcourt https://www.lagriffenoire.com/ping-pong-edition-prestige-t01.html • Ashita no Joe - Tome 01 de Asao Takamori et Tetsuya Chiba aux éditions Glénat https://www.lagriffenoire.com/ashita-no-joe-tome-01.html • Real, tome 1 de Takehiko Inoue aux éditions Kana 9782871297093 • Stop !! Hibari Kun ! 1 de Hisachi Eguchi aux éditions le Lézar Noir 9https://www.lagriffenoire.com/stop-hibari-kun-1.html • Bonne Nuit Punpun - Tome 1 de Inio Asano aux éditions Kana https://www.lagriffenoire.com/bonne-nuit-punpun-tome-1.html • Vinland Saga - tome 01 de Makoto Yukimura et Xavière Daumarie aux éditions Kurokawa https://www.lagriffenoire.com/vinland-saga-tome-1-vol01.html • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=n... • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #sudradio #conseillecture #editionsalbinmichel #editionsfuturopolis #editionsdecourt #editionsglenat #editionslelezarnoir #editionskurokawa
+ Lire la suite
autres livres classés : mangaVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (703) Voir plus



Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1509 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..