AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2020997037
Éditeur : Seuil (20/08/2009)

Note moyenne : 2.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Et si la littérature en apparence la plus légère était aussi la plus profonde, la plus intense ? Un prof, à peine à la retraite, se fait draguer par une jeune femme... « Elle lui planta son sourire dans les yeux. Les femmes les plus dangereuses, disait son oncle, sont les blondes aux yeux bruns et les brunes aux yeux bleus. Il connaissait, il reconnaissait ce sourire (mais où ? mais quand ?) et les toutes petites pattes d'oie qui accentuaient l'éclat moqueur, innoce... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Fattorius
  15 novembre 2009
Le titre du dernier roman de Marc Augé est tout un programme: "Quelqu'un cherche à vous retrouver". Telle est la phrase clé de ce récit où chacun cherche son chacun, où les histoires individuelles se suivent, s'entrecroisent, s'écrivent à l'insu les unes des autres. C'est en effet la narratopsychologie qui sert de point de départ - un point de départ en forme de science de fantaisie permettant à Claire, personnage clé de ce récit, de se rapprocher d'un professeur à la retraite, Julien Arnaud. Comme toute fantaisie, il convient de l'exposer - on pourrait dès lors craindre un appareil théorique lourd en début de roman, mais l'auteur parvient à le rendre vivant en plaçant l'exposé dans la bouche du personnage De Claire et en l'illustrant à partir du film "Casablanca", célébrissime.
De quoi être intrigué! L'auteur joue sur la curiosité du lecteur pour le faire avancer dans sa lecture. Il faut dire que l'assertion "Quelqu'un cherche à vous retrouver" constitue une énigme à la réponse assez prévisible, trop pour accrocher le lecteur à elle seule. C'est ainsi que l'auteur présente ses personnages de manière énigmatique, par petites touches appelant d'autres questions: qui est ce vieux monsieur qui approche une jeune femme qui, de son côté, recherche précisément le contact avec lui? Lâchée par petits éléments, l'information rend le lecteur curieux, lui donne envie d'avancer, surtout en début de récit.
La rencontre entre Claire et Julien sert dès lors de prétexte à raconter la vie du vieux professeur, personnage clé également, mais d'une autre manière: alors que Claire joue le rôle à la fois cordial et lisse de la thérapeute qu'elle prétend être, esquivant les questions personnelles dans un premier temps, Julien se livre: mariage raté, temps passé en Algérie. Et au détour d'une phrase, survient le coup de théâtre... qui constitue, en page 75, le tournant du roman. C'est que la quête De Claire vise une cible précise: savoir qui est son père... ce que Julien n'est pas. Ce dernier lui donne un coup de pouce dans sa recherche. Il sera donc encore question de Berlin, de la Libération, des écoles parisiennes, du Quartier Latin en ébullition en Mai 68, des insomnies que Julien occupe à inventorier, par exemple, les femmes qu'il a eues - ou qui l'ont eu. L'une d'entre elles, ou une descendance inconnue, chercherait-elle à le revoir?
Certes bref (131 pages), ce roman met en scène des personnages attachants: un professeur qui aime à se raconter (ce qui permet d'intégrer des histoires dans l'histoire), une jeune femme curieuse et définitivement énigmatique, un autre professeur interprétant le marxisme de manière fort personnelle, et même le petit copain de la jeune femme, Armand - qui tend à démontrer que le monde est petit - et tout le monde semble s'apprécier. Un roman foncièrement optimiste donc, qui se dévore grâce à un style fluide et soigné qui fait alterner avec bonheur, en de brefs chapitres, les dialogues et les paragraphes longs. Et une question quand même, pour finir: et si c'était Julien lui-même qui, en fin de récit et au soir d'une vie plutôt subie que vécue (d'une manière qui est parente de celle de Frédéric Moreau, personnage de "L'Education sentimentale" de Flaubert, dont il est question à une ou deux reprises dans ce roman), était parvenu à "se (re)trouver"? Et si Claire avait hérité, au terme de ce récit, de deux papas pour le prix d'un? A vous, lecteur, lectrice, de le découvrir.
http://fattorius.over-blog.com/article-quelqu-un-cherche-a-vous-lire-39441793.html

Lien : http://fattorius.over-blog.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Camillefantasme
  20 novembre 2009
Une salle de cinéma, une jeune femme qui fait une entrée très remarquée.
Le générique de Casablanca va bientôt envahir l'écran. Aussi Julien, assis à l'avant-dernier rang, ne verra d'elle, dans un premier temps, qu'un chignon sage et une robe légère...
Elle n'est là que pour lui mais il ne le sait pas encore. Comme il ne peut se douter qu'elle va bouleverser sa vie bien rangée où plus rien, depuis longtemps, ne vient le bousculer...
Le décor est planté !
Cependant, Claire n'est pas simplement la jeune femme innocente dont Julien, professeur de lettres à la retraite et passionné de cinéma, pense avoir croisé le regard rieur, par un bienheureux hasard.
Et si, un jour, une psychologue de la narration venait vous apprendre qu'un de ces patients cherche à vous retrouver...
Accepteriez-vous de vous prêter au jeu comme va le faire Julien ?
Claire va être l'instigatrice de son voyage dans les rues de Paris mais aussi au creux de ses souvenirs jusqu'à ce qu'il identifie la personne qui est, peut-être, prête à tout pour le revoir...
L'auteur nous fait suivre, par le biais d'une chasse aux souvenirs, le cours d'une vie en apparence bien remplie mais qui semble pourtant affreusement vide de sentiments et de sensations.
Il laisse l'impression dérangeante que son professeur a tout fait par hasard, qu'il s'est trompé souvent, qu'il n'est même pas certain d'avoir aimé vraiment, se contentant de tout subir et allant jusqu'à ressentir sa nomination de professeur comme une supercherie...
Malgré une écriture délicate, teintée de nostalgie et les quelques très belles phrases d'un homme vieillissant :
"Ou cette tentation douce depuis quelque temps, aisément repoussée, mais toujours renaissante, cette illusion de n'avoir pas vieilli, au premier sourire qui passe, et la sagesse de savoir qu'il ne fait que passer ?", il m'a été impossible de m'attacher à Julien que j'ai trouvé absent de sa propre existence, comme s'il était sans cesse étonné de l'avoir si peu vécue, toujours vaguement indifférent même face à une Claire manipulatrice et puérile.
Il manque de la passion, de la vie, des envies... il me faut l'avouer, je me suis ennuyée parce que même si l'idée de la psychologie de la narration est excellente, on comprend bien trop vite où veut en arriver Claire...
Il ne nous restait qu'une passion commune pour Paris et Casablanca... ce qui fut bien trop léger pour me faire, réellement, voyager !

Merci aux éditions du Seuil ainsi qu'à Babelio...
Livre lu dans le cadre du programme Masse Critique de Babelio

Lien : http://les-fantasmes-de-cami..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lalivrophile
  12 janvier 2013
Ce roman décrit des choses assez banales, mais de jolie manière. Il sait rendre son histoire originale par un style vivant et des personnages attachants.
À l'instar de Julien, le lecteur tentera de résoudre l'énigme qui poussa Claire à lui faire raconter sa vie. Ce n'est pas très difficile à deviner, mais le savoir n'est pas gênant. En outre, je n'avais pas tout trouvé. À un moment, l'énigme se complique quelque peu, et j'ai fait des suppositions assez rocambolesques qui se révélèrent fausses. Donc, malgré la simplicité de l'énigme, l'auteur est parvenu à me duper.
Claire m'a un peu agacée. Je comprenais ses hésitations, ses craintes, son insécurité, etc. Cependant, je trouve qu'elle complique beaucoup les choses. Bien sûr, cela révèle sa personnalité tourmentée, et c'est un bon moyen de découvrir Julien. de plus, si Claire n'avait pas fait toutes ces manières, il n'y aurait pas eu d'histoire. Et puis, comment aurais-je agi à la place de la jeune femme?
[...]
Lire la suite sur:
Lien : http://www.lalivrophile.net/..
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Marc Augé (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marc Augé
"L’écran partagé" présenté par Marc Augé. Marc Augé est anthropologue de la ville et du quotidien, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales. Il a récemment publié “Casablanca” (Seuil, 2007), un récit ancré dans ses souvenirs de cinéma.“[...] il n’y a peut-être pas plus grand bonheur que de s’asseoir en fi n de journée dans un cinéma du quartier Latin pour y revoir un vieux film américain.” Marc Augé inaugure la saison sous le signe du partage : ensemble dans la salle et devant l’écran, nous éprouvons le cinéma qui nous relie aux autres et à notre mémoire.
autres livres classés : françaisVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2112 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre