AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782745955029
192 pages
Éditeur : Milan (14/09/2011)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Où il est question d'amour (avec un petit "a"), de balade sur les toits de Paris, de rencontre mystérieuse et de tir à l'arc. Quatre ados, quatre amis. Chacun son histoire et un secret commun : Olivia.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Anneso
  20 janvier 2012
La saison 1 des Blue Cerises, c'est l'histoire de quatre amis : Violette, Zic, Satya et Amos. Mais c'est aussi l'histoire d'une rencontre entre quatre auteurs : Cécile Roumiguière, Maryvonne Rippert, Jean-Michel Payet et Sigrid Baffert. le roman se divise en quatre parties, chacun des auteurs prenant la plume pour faire parler son personnage. L'intrigue se déroule durant les vacances de la Toussaint. Ce petit groupe ne fréquente pas le même établissement, mais ils ont de nombreux points communs, dont un secret qu'ils partagent et qui a trait à une certaine Olivia… Mais ces vacances ne seront pas de tout repos pour les Blue Cerises. Violette va devoir partir dans le sud de la France, chez son grand-oncle, et elle va à faire la connaissance d'un jeune étudiant en médecine très ambitieux, avec lequel elle va vivre une expérience qui la marquera peut-être à tout jamais. Soizic, que tout le monde appelle Zic, est une jeune métisse qui vit avec son père à Paris et rend de temps en temps visite à sa mère en Ardèche. Elle va faire la rencontre d'un jeune homme mystérieux sur les toits de Paris, qu'elle ne peut s'empêcher de suivre. Satya, quant à lui, va découvrir une jeune fille qui lui propose de faire des attentats poétiques. Mais il ne va pas tarder à découvrir qu'elle dissimule un triste secret. Enfin, il y a Amos, un jeune homosexuel qui vit avec sa soeur jumelle et son père. Or, ce dernier va être muté au Québec. Mais comment faire pour survivre à l'autre bout du monde, loin des Blue Cerises ? Et puis quel est ce maniaque qui les harcèle au téléphone ?
N'y allons pas par quatre chemins : j'ai adoré ! La narration faite par ces quatre personnages est très originale, efficace, et c'est grandiose. On est immédiatement embarqué dans leur histoire, et j'ai trouvé ça super de voir les points de vue de ces quatre adolescents, chacun ayant un caractère fort trempé. Mais ils sont bien distincts les uns des autres et je pense que chaque lecteur parviendra à s'identifier plus ou moins à l'un d'entre eux. Leurs histoires frôlent parfois avec le fantastique, et l'on se demande bien ce qu'il en est du secret qui les lie : qui est Olivia ? Que s'est-il passé ? Et puis, ils ont aussi des problèmes plus banals, comme des chagrins d'amour, des disputes avec les parents. Il est difficile de dire quel est le personnage que j'ai préféré, tant tous m'ont séduite. J'ai aimé la bienveillance de Violette à l'égard de son grand-oncle, un peu bourru mais néanmoins adorable. le sens de la répartie de Zik n'a pas manqué de me faire rire, et sa rencontre avec l'ange des toits m'a faite rêver. J'ai aimé l'amour de Satya pour les mots, et cette relation si particulière qu'il entretient avec Indiana, qui n'a pourtant que 14 ans. Enfin, Amos m'a émue, à ne pas savoir comment annoncer cette mutation à ses amis et ce futur départ, avec son homosexualité qui prête parfois à confusion, avec cette douceur qu'il a. Les quatre auteurs ont chacun une patte, et chacun de ces récits est très agréable et fluide à lire. D'ailleurs, plus qu'il ne se lit, cet ouvrage se déguste.
Un grand merci à ces quatre auteurs pour ce moment de lecture. Je pense ne pas être capable d'attendre longtemps avant de me jeter sur la saison 2 des Blue Cerises, je sens que je deviens accroc ! Je précise qu'il s'agit ici d'une réédition où les quatre ouvrages sont regroupés dans un même tome, alors qu'ils étaient avant publiés en quatre petits romans indépendants. On peut donc les lire dans n'importe quel ordre.
Lien : http://decouverteslivresques..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lilimarylene
  10 mai 2012
J'avais déjà écrit un billet sur cette série que j'adore, lorsque je l'avais découverte il y a deux ans. C'était même le premier billet de mon blog ! Je reviens sur cette première saison pour fêter sa réédition en un seul volume, avec un nouveau format et une nouvelle maquette. Et comme j'ai la chance d'avoir gagné lors d'un concours les quatre volumes de cette réédition (donc les quatre saisons), je me suis dit que c'était l'occasion de les enchaîner, comme une orgie de cerises, une goinfrerie sucrée. Et lors de cette relecture, toujours autant de plaisir. L'écriture est si belle, le ton sonne tellement vrai,... Je rappelle que cette série est menée par quatre auteurs différents, un auteur par personnage, ce qui apporte cette justesse dans l'écriture, et l'impression que les personnages ont chacun une vraie personnalité, qu'ils existent en dehors des mots imprimés sur le papier. J'aimais bien le principe de la première édition, un petit livre par personnage, à lire dans l'ordre que l'on veut, au gré du hasard et des envies, comme des petites gourmandises acidulées à piocher (chaque petit récit peut se lire individuellement, mais au final tous se complètent et permettent d'avoir une vue d'ensemble sur les interactions entre les personnages). Ici, on peut toujours lire les textes dans l'ordre que l'on veut, mais la tentation est forte de se laisser guider par l'ordre des pages... Cela dit, je trouve que la nouvelle maquette et le nouveau format sont plus attrayants pour les lecteurs : les livres sont plus "visibles", ils passent moins inaperçu. Un vrai bonheur, donc, de replonger dans cette série. Je suis déjà en train de croquer dans la saison 2...
Lien : http://surlestracesduchat.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Myrtle
  06 octobre 2011
Je suis fan des "Cerises" depuis la première parution de leurs aventures, il y a trois ans. Ce n'était alors pas un recueil que j'avais entre les mains mais quatre petits livres, avec les noms de nos ados : Satya, Amos, Violette et Zik.
Cette première saison est alléchante, que ce soit au niveau de l'histoire (quel est ce mystérieux secret qui relie les Cerises?) que des quatre personnages, tellement riches, qu'on aimerait connaître en chair et en os!
Une très belle lecture ado, qui nous réserve bien des surprises pour les deux prochaines saisons. Et puis, rien que pour l'écriture à 8 mains c'est réussi! Merci les auteurs!
Commenter  J’apprécie          40
bouma
  21 mai 2012
Je ne ferai pas ici le résumé de chaque livre car je dois rédiger ce billet depuis un moment et que je n'ai plus les histoires précisément en tête.
Ce qu'il faut tout de même savoir, c'est qu'il s'agit de la première saison (comme une série télé) nommée Octobre, qu'elle contient 4 petits romans avec 4 auteurs différents pour les voix de 4 ados soudés dans un groupe les Blue cerises.
Ah Octobre et ses vacances de Toussaint. Pour Amos, Zik, Violette et Satya, nos quatre héros, c'est la recherche de l'amour, les liens de l'amitié, de la famille… beaucoup d'expériences. Un fil rouge apparaît tout de même après lecture, un évènement passé avec une certaine Olivia, un drame qui les a soudé.
Les livres peuvent se lire indépendamment les uns des autres puisque chaque adolescent raconte son histoire, à la première personne. Mais certains instants de leur vie sont vécus ensemble, on retrouve alors ces passages dans chaque roman, racontés d'une manière différente par chacun. Les moments se croisent et on ne comprend tout qu'une fois les quatre lus.
Une écriture magnifique quelque soit le tome ; des romans de petit format et aux couvertures accrocheuses qui se lisent d'une traite. Vivement la suite !
Lien : http://boumabib.fr/2010/04/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ennapapillon
  14 février 2011
Voici un concept très intéressant : quatre tout petits romans écrits par quatre auteurs différents, ils sont centrés sur quatre personnages différents qui sont amis et qui ont aussi une histoire commune.
Les "Blue Cerises" sont quatre copains de 16 ans -Amos, Satya, Violette et Zik- qui se connaissent depuis des années.
La première saison se déroule pendant les vacances de la Toussaint ("Octobre"). Chacun d'entre eux vit sa vie, ses angoisses, ses problèmes familiaux, ses rencontres amoureuses plus ou moins fructueuses et peut se tourner vers les autres.
De plus, au-dela de leur amitié, on apprend à demi-mot, par bribes, d'un livre à l'autre, qu'ils sont liés par un événement sérieux qui s'est passé plusieurs années avant impliquant une autre fille (mais on ne sait presque rien là dessus dans la première série).
Cette première série est vraiment une réussite. Bien écrite, rythmée avec des personnages réalistes et touchants. C'est une vraie incursion dans le monde ado et je pense que les jeunes qui le liront pourront très bien s'y retrouver (tranche d'âge 15-17 à mon avis).
Des thèmes sérieux ou plus futiles sont abordés sans en faire "toute une histoire" : l'homosexualité, le métissage, le fait d'être orphelin ou d'avoir été quitté par une mère, le fait de vivre avec un parent seul, un déménagement à l'étranger, les émois amoureux et sexuels...
(...)
Lien : http://ennalit.canalblog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
AgaberteAgaberte   16 octobre 2011
En cet été de nos quatorze ans,
En ce jour de vacances,
Nous enterrons notre enfance.
Moi, Zik, j’arrache les tiges de ces cerises,
Comme notre innocence vient de nous être enlevée.
Moi, Violette, je croque le noyau de ce fruit, pour
Ne jamais oublier l’amertume de notre rencontre.
Moi, Amos, je badigeonne mon visage de ce jus,
Couleur du sang, pour me souvenir toujours
De ces heures d’angoisse.
Moi, Satya, je jette le reste des fruits dans
Le courant, qu’ils la rejoignent, elle, notre disparue,
Qu’elle sache que par elle notre alliance est scellée.
Désormais, comme les gouttes qui font l’eau
De cette rivière, tous les quatre, nous sommes soudés.
Comme les galets du chemin, nous tiendrons
Le secret.
Aujourd’hui, nous devenons les « blue Cerises » :
Amos, Violette, Satya et Zik, nous jurons
D’être unis à jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MyrtleMyrtle   09 octobre 2011
Penchée sur ma corniche, j'essaie de deviner la vie des gens à ce qu'ils oublient sur leurs balcons, ces trois cactus miteux, un vélo de gamin, un oranger frileux... Parfois, un couple s'enlace derrière un voilage, leurs silhouettes émouvantes, et la lumière qui s'éteint. Voyeuse, moi? Non, seule, Zik, seule à rêver sur son toit, comme un piaf mélancolique, à m'imprégner de cette ville que j'adore, et que je hais tout autant, car elle me prive de mes collines. Pourtant, quand je me retrouve dans la garrigue, sous un ciel de réclame pour planétarium, avec comme unique fond sonore le slam des grillons et des hulottes, je n'ai qu'une hâte : retrouver mes zingueries parisiennes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MyrtleMyrtle   09 octobre 2011
C'est encore à cause de l'amour si je m'appelle Violette. Mes parents se sont rencontrés à Toulouse, ville des... violettes. Et ville de la saucisse aussi. J'ai plutôt de la chance dans mon malheur, Saucisse, c'était pas possible. Quoique, Sosso, à la rigueur. Parce que Violette, pas question d'en faire un raccourci. Vio, Viol. Difficile de faire plus glauque. Je m'appelle Violette, j'ai seize ans, je vis à Ivry-sur-Seine, et je crois pas à l'amour. Ni en dieu, ni au diable, comme ça, le portrait est complet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
lilimarylenelilimarylene   07 mai 2012
Je reconnais même le kraft qui l'emballe, ainsi que l'écriture élégante et un peu ronde qui s'étale dessus : "Je ne t'ai pas dit adieu..." Juste ces mots en suspens. J'ouvre. Dedans, un livre, bien sûr. Et son titre finit la phrase : Car l'adieu, c'est la nuit. Je tourne la première page, s'y étale une dédicace : Pouf !

Je viens d'être victime d'un attentat.
Commenter  J’apprécie          20
lilimarylenelilimarylene   04 mai 2012
Eh oui, impossible d'assumer, je m'appelle Soizic. La honte. Un choix de mes vieux quand ils étaient amoureux. Entre l'Ardèche et la Réunion, ils n'ont pas su trancher. Ils m'ont donc dégoté un prénom breton. Soizik. Ça me va comme une coiffe bigouden à une Touareg. Alors, pour les Cerises, je suis Zik, pour les autres je suis Soiz, et pour ma mère...Fanchon !
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Sigrid Baffert (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sigrid Baffert
Sigrid Baffert questionne les grands thèmes de son roman d'aventure : vengeance, exil, liberté, émancipation féminine... Résumé : "Calabre, 1905. ? Tu le tues ou je te tue, avait dit le vieux Fernando Mancini à sa fille?" C'est ainsi que débutent les aventures de Graziella, une jeune fille de 16 ans "déshonorée" par le garçon qu'elle aimait. Un beau roman de style classique, au souffle romanesque et palpitant.
Rejoignez-nous sur notre chaîne Youtube : https://tinyurl.com/ycduugv7
autres livres classés : adolescenceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Avec des si on mettrait Chicago dans une canette de coca

Où la meteorite s'ecrase t-elle?

steppe desertique de Mongolie
dans un village
dans un autre pays
sur une autre planete

4 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Avec des si on mettrait Chicago dans une canette de Coca de Sigrid BaffertCréer un quiz sur ce livre