AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782075162999
144 pages
Gallimard BD (10/11/2021)
4.13/5   1206 notes
Résumé :
L'autrice de Culottées, Eisner Award 2019, livre ici son premier récit autobiographique, où histoires d'enfance et d'adolescence composent le portrait de l'adulte qu'elle est devenue.
Que lire après Les StratesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (134) Voir plus Ajouter une critique
4,13

sur 1206 notes
5
64 avis
4
50 avis
3
15 avis
2
4 avis
1
0 avis
Son chat, Fumée, sa méthode de drague pour le moins discutable, son premier grand amour, sa fausse médaille au ski, ses amitiés, ses problèmes de poitrine, son frère imaginaire...

… et bien d'autres courtes histoires au coeur desquelles Pénélope Bagieu se livre, avec tendresse et émotions. Des morceaux de vie (de son enfance à son adolescence), marquants et inoubliables, qui ont forgé son caractère et fait d'elle la femme qu'elle est devenue aujourd'hui. Des tranches de vie, d'une à plusieurs pages, tour à tour drôles, émouvantes, attendrissantes, qu'elles soient anecdotiques ou plus profondes (le deuil, l'amour...). Des saynètes d'une grande justesse et teintées d'un brin de nostalgie.
La mise en page variée (histoires muettes ou en parallèles, avec ou sans cadre notamment) donne du rythme, et le crayonnage, en noir et blanc, sied plutôt bien à cet album intime et sensible...
Commenter  J’apprécie          648
Et encore un coup en plein dans le mille de la part de ce cher gros bonhomme rouge à barbe blanche (il est vraiment très fort, il n'y a rien à dire car je ne connaissais pas jusqu'à présent Pénélope Bagieu et j'ai tout de suite accrochée ici, je crois que je vais tout faire pour voir si en médiathèque, celle dans laquelle je travaille ne l'es a pas, c'est sûr mais dans les autres avoisinantes, ils ne disposent pas des deux volumes de "Culottées"...encore un avantage d'être passé en réseau...bref).

Dans ces courtes historiettes, L'auteures 'le mot autrice m'écorche toujours autant la langue, enfin, ici, les doigts), se met en scène pour nous conter en images quelques épisodes qui ont marqués sa vie. Au cours de la lecture, le lecteur la voit grandir, évoluer, même si ces récits ne sont pas tous classés par ordre chronologique, découvre sa passion pour l'art, ses déceptions amoureuses, sa rencontre avec la mort de personnes qui lui sont chères...mais aussi tous ces petits moments de joie...bref, la vie quoi !

J'ai beaucoup accroché avec le style de cette auteure-illustratrice également (là en revanche, il ne me viendrait pas à l'idée de dire illustrateure...pff, de toute façon, le mot n'existe pas), en noir et blanc, assez épuré mais très évocateur néanmoins ! Une ballade au coeur d'une vie dans laquelle, chacune et même chacun d'entre nous peut se retrouver, et parfois sourire tant cela lui rappellera ou non, ses propres souvenirs ! A découvrir et à faire découvrir !
Commenter  J’apprécie          506
Pénélope Bagieu signe ici l'une de ses oeuvres les plus marquantes de ces dernières années. Il est vrai que j'ai cottoyé le meilleur (la page Blanche) mais parfois certaines déception. Les Strates sont un recueil autobiographique avec de petits passages de sa vie notamment de sa jeunesse.

J'ai beaucoup aimé deux nouvelles à savoir la première sur son expérience avec son chat et celle avec le froid qui a parfois cottoyé son existence notamment durant l'année londonienne. Il y a des réflexions et des situations qui me parlent.

Après, c'est délicieusement croqué dans un style assez girly, bobo et parisien qui a d'ailleurs inspiré une certaine Margaux Motin. Généralement, je n'aime pas trop mais je dois reconnaître qu'il y a quand même un peu de profondeur dans ces moments du quotidien. Bien entendu, l'humour est présent avec un coté autodérision assumée.

On a souvent reproché à l'auteure d'habiller du vide mais je pense que cette légèreté est parfois assez rafraîchissante dans un monde qui en a besoin.
Commenter  J’apprécie          452
Il y a un côté Tanigushi avec cette quinzaine de rubriques biographiques. Peut-être à cause de la première qui parle du chat qu'elle a reçu quand elle était fillette. Touchant, sincère, intime, drôle. Son premier chat, ses premiers amours, ses premières vacances au ski, l'amitié, le deuil. Peut paraître banal dit comme ça, mais croqué par Pénélope Bagieu, c'est truculent, d'autant que ça nous rappelle notre jeunesse. Strate, définition 2 que je préfère : Chacun des niveaux, des plans imaginaires qui, accumulés, superposés, sont constitutifs de quelque chose : les strates de la personnalité. Une vraie culottée !
Commenter  J’apprécie          420
J'ai hésité avant de m'offrir "Les Strates".
Je l'ai feuilleté plusieurs fois avant de me décider à la reposer dans son rayon: après "Les Culottées", j'avais peur d'être déçue et je ne me sentais pas attirée par les graphismes, trop "brouillons" à mon gout (dixit la fille avec laquelle personne ne veut jamais jouer à "Dessinez, c'est gagné").
Pourtant les critiques étaient élogieuses et le propos m'attirait beaucoup. Oui, mais si je n'aimais pas? C'est ainsi que j'ai renoncé aux "Strates" jusqu'à ce qu'une amie que j'aime autant que j'estime ses gouts littéraires poste ici une critique élogieuse et surtout émue du dernier-né de Pénélope Bagieu. C'est aussi ça l'amitié: faire dans le froid un aller-retour en librairie parce qu'on a une confiance presque aveugle en la sensibilité de quelqu'un d'autre. Si, si!
A présent que "Les Strates" sont dévorées, je peux bien l'affirmer: il aurait pu neiger, inonder, tempêter, brûler que je ne regretterai pas cet aller-retour tant je les ai aimées, tant elles m'ont émues ou amusées parfois.

Dans ce livre aux faux-airs de carnet, de journal intime Pénélope Bagieu se livre avec autant d'humour que de sensibilité et revient sur
des épisodes fondateurs de l'enfant puis de l'adolescente voire de la jeune adulte qui ont façonné l'adulte qu'elle est devenue, comme autant de strates, plus ou moins anciennes, plus ou moins profondes.

J'ai été très émue à l'idée de découvrir des récits si personnels. Je trouve ça très beau, très courageux aussi quand un auteur se livre de la sorte, qu'il offre à ses lecteurs ses doutes, ses failles, des bouts de son histoire. Pénélope Bagieu le fait avec tant d'humanité et de simplicité, de talent aussi que le temps de ma lecture, je me suis sentie comme en présence d'une amie avec laquelle j'irai boire un verre pour parler de nos vies, où d'une soeur chez qui je débarquerai à l'improviste, avec du chocolat sous le bras.

Et puis, il y a autre chose aussi: "Les Strates" ont tellement résonné en moi, elles m'ont ramenée à ma propre enfance et à mon adolescence, à la trentenaire que je suis aujourd'hui. Elles ont ravivé des souvenirs, des fous rires, des chagrins, des émotions; des anecdotes que je croyais (ou que je voulais) oublier. J'ai beaucoup pleuré en lisant et ce dès la première histoire. J'ai ri aussi. Dans les mésaventures de Pénélope, il y a un peu des nôtres, des miennes et de celles de toutes les filles nées entre 1980 et 1990 d'une certaine manière et ça fait du bien de se rendre compte qu'on n'était pas seule!
Ah la Fête de la musique et le crush de lycée. Evidemment, qu'ils étaient toujours plus beaux quand ils jouaient dans un groupe. Evidemment, ils étaient toujours entourés des plus jolies filles. Evidemment, on était pleines d'insécurité et de rêves made in séries pour ado.

Il m'a fait du bien ce voyage en nostalgie. Il m'a touchée, presque autant que la pétillance, la générosité, l'humour, le talent et l'humanité de Pénélope Bagieu qui transpirent à chaque page de ce carnet où les crayonnés en noir et blanc prennent tout leur sens et en acquérant ce dernier irradient soudain de vivacité et de poésie. Son engagement et son intelligence aussi.
Formidable Pénélope Bagieu, vraiment, qui de ses histoires personnelles touche à l'universel, sans trahir ou affadir ce qui lui appartient, mais en le partageant!..

Je referme le carnet noir... et je feuillette mes vieux journaux (beurk!). Mes cd's de lycéenne doivent bien traîner quelque part aussi... de quoi tenir jusqu'au moment de retrouver mon félin à trois pattes: j'ai trouvé un peu de lui dans "Les Strates" aussi.














Commenter  J’apprécie          292


critiques presse (2)
Bedeo
18 janvier 2022
Que les sujets paraissent anecdotiques ou profonds (l’amitié, la mort, le deuil), la créatrice des Culottées leur donne chair par son talent de narratrice, comme par son sens de la représentation. Elle saisit ainsi avec une grande justesse la plupart des situations, expressions et gestes, livrant parfois une photographie précise de la société française à un moment donné [...].
Lire la critique sur le site : Bedeo
ActuaBD
10 janvier 2022
Voici un album d’une grande sensibilité, intime et libérateur, qui témoigne des différentes étapes marquantes des débuts d’une jeune femme dans la vie sociale. Une expérience qui constitue un témoignage unique en même temps qu’un bel outil de transmission pour les générations futures.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
"Celle que je suis aujourd'hui ne se serait jamais ridiculisée comme ça (Ah ça, c'est clair). Sauf que celle que j'étais à l'époque l'a fait. Parce qu'à 16 ans, j'étais effectivement la fille bizarre, mal à l'aise, plein de complexes et d'insécurités. Mais j'étais tellement tellement courageuse."
Commenter  J’apprécie          141
"En présence d'un félin, on me perd très rapidement. Parfois, je me dis que même si je sais que ça ne me rendrait heureuse qu'une quinzaine d'années, rien ne vaut cette joie au quotidien, et je suis à ça de craquer de nouveau. Mais à ce moment-là, je me force à me rappeler la sensation de rentrer chez moi en portant un panier vide."
Commenter  J’apprécie          80
Et là nos parents nous ont expliqué une chose :
— Normalement, on attend quelques mois avant de séparer les chatons de leur mère. Là ce sont vraiment des bébés. Ça veut dire qu'ils ne sont pas encore sevrés, et qu'il va falloir par exemple, leur donner du lait au biberon.
— Oh là là mais c'est encore MIEUX !
Évidemment, on ne voyait que l'aspect incroyablement mignon de cette info, sans comprendre que ces petits chats allaient surtout être... complètement givrés et totalement inséparables.
Commenter  J’apprécie          40
"Un mois loin de l'amour de ma vie. Un mois quand on est amoureuse, c'est comme les années - chien, ça compte fois sept."
Commenter  J’apprécie          161
Le froid est l'idée que je me fais de la souffrance. Ma torture cinématographique, c'est le froid.
Commenter  J’apprécie          150

Videos de Pénélope Bagieu (119) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pénélope Bagieu
Attention !!! Nouvel horaire pour l'émission "Le coup de coeur des libraires" sur les Ondes de Sud Radio. Valérie Expert et Gérard Collard vous donnent rendez-vous chaque samedi à 13h30 pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • • Journal inquiet d'Istanbul - Tome 1 de Karabulut Ersin aux éditions Dargaud https://www.lagriffenoire.com/journal-inquiet-d-istanbul-tome-1.html • Chumbo de Matthias Lehmann aux éditions Casterman https://www.lagriffenoire.com/chumbo.html • Chainsaw Man T13 de Tatsuki Fujimoto aux éditions Crunchyroll https://www.lagriffenoire.com/chainsaw-man-t13.html • Frontier de Guillaume Singelin aux éditons Rue de Sèvres https://www.lagriffenoire.com/frontier.html • Culottées - Intégrale: Des femmes qui ne font que ce qu'elles veulent de Pénélope Bagieu aux éditions Gallimard BD https://www.lagriffenoire.com/culottees-integrale-des-femmes-qui-ne-font-que-ce-qu-elles-veulent-1.html • Aya de Yopougon (8) de Marguerite Abouet et Clément Oubrerie aux éditions Gallimard https://www.lagriffenoire.com/aya-de-yopougon-vol08.html • La Traque - Dupont de Ligonnès de Valérie Morice, Olivier Petit aux éditions Petit à Petit https://www.lagriffenoire.com/la-traque-dupont-de-ligonnes.html • Comment j'ai retrouvé Xavier Dupont de Ligonnès de Romain Puértolas aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/comment-j-ai-retrouve-xavier-dupont-de-ligonnes.html • Lozère apocalypse - Tome 1 - Livre premier de Stan Silas aux éditions Le Lombard https://www.lagriffenoire.com/lozere-apocalypse-tome-1-livre-premier.html • Audrey Hepburn: Un ange aux yeux de faon de Jean-Luc Cornette et Agnese Innocente aux éditions Glénat https://www.lagriffenoire.com/audrey-hepburn-un-ange-aux-yeux-de-faon.html • Descender - integrale Jeff Lemire, Dustin Nguyen aux éditions Urban Comics https://www.lagriffenoire.com/descender-integrale-tome-1.html • La Course du siècle de Kid Toussaint et Munuera Jose Luis aux éditions Le Lombard https://www.lagriffenoire.com/la-course-du-siecle.html • le Tatouage mais avec humour + 1 planche de tatouages De Collectif aux éditions Fluide Glacial https://www.lagriffenoire.com/le-tatouage-mais-avec-humour.html • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=n... • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #editionsdargaud #editionscasterman #editionscrunchyroll #editionsruedesevres #editionsgallimardbd #editionspetitapetit #editionsalbinmichel 1editionslelomard #editionsglenat #editionsurbancomics #editionsfluideglacial
+ Lire la suite
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus



Lecteurs (2026) Voir plus



Quiz Voir plus

Les bandes dessinées de Pénélope Bagieu

Ma vie est tout à fait ...

Fascinante
Épatante
Barbante
Lassante

5 questions
106 lecteurs ont répondu
Thème : Pénélope BagieuCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..