AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782895961086
300 pages
Éditeur : Lux Éditeur (20/08/2010)
3.67/5   6 notes
Résumé :

De toutes les menaces qui pèsent sur la liberté, la plus grande est sans nul doute la perte de l'esprit critique. On en mesure chaque jour l'étendue dans les médias qui, ayant renoncé à cultiver l'opinion publique, préparent et adaptent les consciences aux " nouvelles réalités ". On l'observe également dans les écoles et les universités qui ont brodé leur indépendance, leur mission et l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
ottohj91
  18 avril 2014
Un livre a lire absolument
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Gribouille_idfGribouille_idf   09 juillet 2019
Une fois de plus, la plupart des anarchistes conviendraient à ce propos que la pré- diction de Bakounine s'est vérifiée, qui prophétisait l'avènement d'une dictature de savants et d'experts, la pire de toutes selon lui. Chomsky écrit, pour sa part, rigoureusement dans la même perspective : « De- puis plus de deux cents ans, les puissants se livrent à des expérimenta- tions selon les principes les mieux établis de la science économique. Les résultats sont saisissants d'uniformité : gains pour les expérimen- tateurs ; tragédies pour les animaux de laboratoire. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Gribouille_idfGribouille_idf   09 juillet 2019
Après Ivan Illich dans le monde francophone et John Holt dans le monde anglo-saxon, les anarchistes observent en particulier avec beaucoup d'intérêt - et y participent certains cas - les expériences de déscolarisation (unscholling) en cours dans la plupart des pays oc- cidentaux. Selon ce point de vue, partagé aujourd'hui par des centaines de milliers d'adeptes (qui sont certes bien loin d'être tous libertaires), que les enfants quittent l'école et commencent à apprendre par eux- mêmes et librement, avec d'autres et par le biais des innombrables moyens permettant aujourd'hui d'apprendre, voilà de loin la meilleure façon pour eux d'acquérir une véritable éducation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   27 avril 2017
On ne pense pas alors au physicien en tant qu'il fait de la physique, ou à l'artiste en tant qu'il peint une toile et ainsi de suite ; c'est que, dans l'expression « responsabilité des intellectuels », les intellectuels se caractérisent aussi par la catégorie bien spécifique d'objets et de problèmes qu'ils traitent. Pour aller rapidement à l'essentiel, disons qu'il s'agit de questions qui relèvent notamment du politique, du sens de notre vie commune, des problèmes qui y sont débattues, des choix qui y sont faits, etc. Les intellectuels, au sens où ce mot est entendu, sont donc tous ceux qui, ayant des activités intellectuelles dans une sphère particulière (en tant qu'artistes, savants, chercheurs et ainsi de suite), interviennent dans la sphère publique et commune où se débattent des questions comme celles que j'ai évoquées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   27 avril 2017
George Orwell a écrit quelque part qu'un animal bien dompté saute dans le cerceau dès que claque le fouet, mais qu'un animal parfaitement dompté n'a plus besoin du fouet. Un intellectuel bien éduqué n'a donc pas besoin de se faire rappeler qu'il y a des sujets dont il ne convient pas de parler. Il ne faut donc pas s'étonner que, loin de reconnaître les limites du savoir dont ils disposent, les intellectuels parlent comme s'ils possédaient un savoir profond, incontournable et décisif ; que loin de s'adresser a ceux qui sont concernés par le sujet dont ils parlent, ils ne parlent qu'entre eux ; que loin de s'efforcer d'être compris, ils s'expriment dans une langue souvent hermétique et obscure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   27 avril 2017
L'endoctrinement auquel nous sommes soumis s'oppose à toute conception d'un autre ordre social et politique. Nos actions et nos revendications tendent dès lors à se faire réformistes, à se contenter de ne viser qu'un aménagement des circonstances et des institutions dans lesquelles nous vivons. L'économie participative nous rappelle avant tout qu'on peut aller plus loin, qu'il est légitime de penser qu'une transformation radicale des circonstances et des institutions est à la fois possible et souhaitable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Normand Baillargeon (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Normand Baillargeon
Normand Baillargeon – Regard sur l'économie participative (1/2)
Extrait du documentaire L'encerclement, la démocratie dans les rets du néolibéralisme de Richard Brouillette.
autres livres classés : anarchismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox