AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226087263
370 pages
Albin Michel (29/08/1996)

Note moyenne : /5 (sur 0 notes)
Résumé :
Un conseiller de François Mitterrand qui se suicide à l'Élysée sans que personne ait rien entendu.
Un ministre de la Défense qui, au téléphone, menace de mort un officier de gendarmerie.
Des centaines d'écoutes téléphoniques illégales, lancées parce qu'un écrivain menace les secrets du chef de l'État.
D'illustres journalistes manipulés comme à plaisir ou se prêtant aux manœuvres du pouvoir.

Décès suspects, espionnage de milliers d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
BVIALLET
  20 septembre 2021
Les ennuis du capitaine de gendarmerie Barril commencèrent avec la prise d'otages de la Mecque alors qu'il était conseiller « en coups tordus » auprès des services spéciaux saoudiens. Pour déloger les terroristes cachés dans les immenses sous-sols, il pense d'abord les noyer en les remplissant d'eau. Mais comme cela ne fonctionne pas, il finit par les asphyxier au gaz. 1981 est une année noire pour les dirigeants de la planète : attentat contre Ronald Reagan, contre le pape Jean-Paul II et contre Anouar El-Sadate. En France, les socialistes craignent pour la sécurité du président Mitterrand nouvellement élu. Ils n'ont qu'une confiance relative dans les policiers détachés au service des « Voyages officiels ». D'où l'idée de faire appel à la gendarmerie. Prouteau met en place une émanation du GIGN, le GSPR (Groupement de Sécurité de la Présidence de la République), un groupement d'éléments sûrs qui ne dépend plus que de Gilles Ménage, conseiller particulier du Président, éminence grise tout à fait hostile à Barril et à son ami Grossouvre. Au fil du temps, la mission de ce groupe va évoluer en lutte contre le terrorisme puis en police politique avec le scandale des écoutes téléphoniques et autres.
« Guerres secrètes à l'Elysée » est le témoignage d'un militaire honnête qui, s'estimant injustement accusé de toutes sortes de choses fausses n'a eu de cesse de se défendre pour sauver son honneur bafoué. Il ne fit partie que peu de temps de cette cellule, mais cela ne l'empêcha pas de découvrir des quantités d'affaires louches comme les disparitions étranges de Grossouvre (crime maquillé en suicide au sein même du Palais sans que personne ne se rende compte de rien), de Bérégovoy ou de Roger Patrice Pelat, financier occulte de Mitterand, comme les tristement célèbres écoutes téléphoniques, l'affaire Urba, celle des Irlandais de Vincennes, celle du Carrefour du développement, celle des missiles, celle du sang contaminé et surtout celle du « Rainbow Warrior » qui mit en cause ses frères d'armes, les nageurs de combat de la base d'Aspretto. Barril balance à tout-va, cite des noms, détaille les turpides et la corruption d'un pouvoir qui se permet à peu près tout et n'importe quoi. de nombreuses pages sont consacrées à la défense de l'honneur des nageurs de combat et de celui de son ami Grossouvre. Il pousse l'honnêteté jusqu'à présenter les deux versions de l'engagement dans la Résistance de celui-ci. Nous ne saurons d'ailleurs sans doute jamais la vérité, le manuscrit qu'écrivait Grossouvre et toutes ses archives ayant fort opportunément disparus à sa mort ! Au total, un document passionnant à verser aux archives de l'Histoire contemporaine.

Lien : http://www.bernardviallet.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
DocIdoine
  28 avril 2019
Evidemment, Barril, c'est un peu compliqué de l'accuser de "conspirationnisme"... Donc si je comprends bien, Grossouvre ne se serait PAS suicidé de deux balles dans la nuque??? Alors, là, vraiment, je suis scié! Un peu comme si on me disait qu'il n'y a pas eu "combustion spontanée" en deux endroits différents... ouch, non, excusez-moi, j'extrapole.
Commenter  J’apprécie          111
sodesconsulting
  27 octobre 2013
ROYAL QUE DIRE DE PLUS
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Cazaubon78Cazaubon78   29 novembre 2020
En premier lieu, la proximité de l'Iran, pays où le chiisme est religion d'état depuis la dynastie séfévide, au 16 ème siècle. Ce fut un tournant historique, après la disparition successive des dynasties fatimide et ismaélite. Il est clair que Téhéran est et demeure "La Mecque de tous les parias de l'islam". L'arrivée de Khomeiny en 1979 n'a été que la suite de cette donnée géopolitique.
En deuxième lieu, lorsque, en 1802, Mohamed Abd el Wahhab lança ses troupes au sud de l'Irak, pour y raser les deux lieux sacrés du chiisme, Kargala et Najef, elles profanèrent les sanctuaires d'Ali, cousin et gendre du Prophète, et ceux de ses fils, Abbas et Hussein. Ces actes de barbarie sont toujours présents dans la mémoire collectives des chiites qui sont plus de 100 millions dans le monde, pour un milliard de musulmans.
En troisième lieu, les chiites ont de tout temps incité le peuple saoudien à la révolution. A tel point que la religion chiite est interdite en Arabie Saoudite. La clandestinité est donc la règle, entraînant une absence de hiérarchisation au sein de la communauté religieuse.
Deux groupes d'opposition sont particulièrement actifs pour répandre tracts et cassettes video de propagande : le Hezbollah, d'inspiration iranienne, et l'Oripa, Organisation de la révolution islamique en Arabie. Ils dénoncent, pêle-mêle, la corruption et la répression du régime saoudien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Cazaubon78Cazaubon78   29 novembre 2020
Haute de 15m et large de 12m, la Kaaba est généralement couverte d'un brocard noir brodé d'inscriptions coraniques dorées. Elle est désignée comme la "maison sacrée" d'Allah. La première Kaaba aurait été construite par Adam et détruite par le Déluge, puis reconstruite par Abraham et son fils Ismaël, avant d'être rendue à Mahomet. Tout bon musulman doit, lors de son pélerinage, en faire sept fois le tour. C'est pourquoi les pélerins tournent, nuit et jour, à petits pas, scandant prières et incantations à voix basse, tandis que des milliers d'autres, placés sur les toits, visages tournés vers la Pierre noire, en font de même, sur place, sans bouger. Ce mouvement d'ensemble est impressionnant, quand, à l'appel des imams, chaque participant se prosterne, à genoux sur un tapis, torse penché en avant et face contre le sol, pour invoquer la grâce d'Allah. L'imam officie et sa voix diffuse la parole de Dieu depuis le haut de chacun des neufs minarets, grâce à une puissante sonorisation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Cazaubon78Cazaubon78   29 novembre 2020
Le roi Fahd, âgé de 74 ans, malade, a laissé la régence à son frère, Abdallah ibm Abd el Aziz, âgé de 72 ans et déjà prince héritier. Deux mois plus tard, fin février 1996, il a repris fermement le pouvoir. Pour être roi d'Arabie, il faut être désigné par le conseil de famille composé de plus de 3400 princes, mais surtout être confirmé par le conseil des Oulémas, les gardiens de la loi islamique. L'Arabie Saoudite veut maintenir ses traditions ancestrales et conserver l'islam comme doctrine politico-religieuse. L'interlocuteur des tribus est le prince Abdallah qui a leur confiance. Il peut compter sur l'indéfectible fidélité de sa garde nationale composée de 40 000 hommes, en majorité des Bédouins, ce qui double le potentiel des forces royales saoudiennes(..)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Cazaubon78Cazaubon78   29 novembre 2020
En Arabie le tchador est de mise pour les femmes, aucun alcool n'est en vente, les voleurs ont la main tranchée, les meurtriers sont exécutés. Le pays travaille au rythme de 5 prières quotidiennes : les boutiques ferment alors rapidement, faisant sortir leurs clients dès les premiers appels à la prière, quand les haut-parkeurs scandent leurs lancinants "Allah Akbar..". Outre l'omniprésence de la police, dans chaque quartier la police religieuse, avec ses Mutawah barbus, est là pour faire respecter le Coran à la lettre, et surtout pour surveiller les moeurs. L'ouverture au modernisme s'en trouve freinée, créant bien des tensions internes, malgré le prodigieux développement du pays.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Cazaubon78Cazaubon78   29 novembre 2020
En 1996, l'extrêmisme chiite cherche toujours à déstabiliser des régimes, en premier lieu ceux du Golfe, en fomentant troubles et actions terroristes, patiemment orchestrés depuis Téhéran. Les Saoudiens sont les plus visés et leur protection est assurée aujourd'hui directement par les Etats-Unis. Il en va de même de la sûreté des lieux saints, visités chaque année par plus de dix millions de musulmans venus du monde entier. L'Iran demande donc de manière incessante l'internationalisation des lieux sacrés de l'Islam : La Mecque et Médine. Pour contrer cet objectif, depuis le mois d'octobre 1986 le roi Fahd se fait appeler officiellement "serviteur des deux saintes mosquées".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Paul Barril (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paul Barril
Le Capitaine Paul Barril, ancien chef du GIGN, parle du terrorisme et de sa méthode pour risposter: "oeil pour oeil, dent pour dent". Il évoque les attentats de 1983 à Beyrouth et avoue que les "chefs" connaissent les terroristes, et savent où ils se trouvent.
>France : histoire>20e siècle>Cinquième République: 1958- (87)
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2577 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre