AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081482851
Éditeur : Flammarion (02/01/2019)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 4 notes)
Résumé :
1er janvier 1994. Dans le Sud du Mexique surgit un mouvement politique absolument neuf. Autour de son porte-parole, le sous-commandant Marcos, émerge une ample dynamique sociale, forte de décennies de luttes menées par les paysans indiens du Chiapas.
La rébellion zapatiste, prenant ses distances à l ’égard des doctrines de Lénine ou de Che Guevara, ouvre la voie à une autre pensée révolutionnaire. Son but n’est pas de prendre le pouvoir, mais de construire un... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
ErnestLONDON
  01 février 2019
Pour déjouer la logique médiatique qui réduit les réalités sociales et les rend incompréhensibles en concentrant les projecteurs sur un fait individuel, « ruse du spectacle ambiant qui s'efforce de neutraliser ses ennemis en les façonnant à son image », Jérôme Baschet entreprend avec cet ouvrage moins de revenir sur l'histoire du mouvement zapatiste depuis 1994 que de cerner la contribution de celui-ci à la « reconstruction d'une réflexion et d'une pratique critiques, à la fois radicales et rénovées » : 1994 représente un « anti-1989 », une dénonciation du mensonge de « la fin de l'histoire auto-proclamée au profit du capitalisme triomphant », obligeant celle-ci à « reprendre sa marche ».
(...)
Loin de se contenter de la superficialité d'une imagerie folklorique habituellement médiatisée, Jérôme Baschet dissèque minutieusement les discours pour comprendre dans toute sa complexité la pensée zapatiste, dans son « dépassement des oppositions classiques, à travers l'affirmation d'appartenances emboîtées et articulées entre elles ». Cet ouvrage est certainement le plus complet et le plus intéressant existant sur le zapatisme. Il propose l'analyse la plus approfondie sur un mouvement qui ne peut que continuer à être une source d'inspiration.

Article complet sur le blog.
Lien : https://bibliothequefahrenhe..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          241
de
  21 novembre 2014
Ce numéro 9 de la revueSolidarires internationale, édité conjointement par l'Union syndicale Solidaires et le CEFI (Centre d'Étude et de Formation Interprofessionnelle Solidaires), propose un dossier sur : Mexique, Chiapas et Zapatistes
Chaque chapitre est téléchargeable au format PDF sur le site de Solidaires International : http://orta.pagesperso-orange.fr/solidint/revues/revue-9.htm
Il s'agit d'un ensemble remarquable, tant sur l'histoire du Mexique – une courte « contre-histoire » du point de vue de l'émancipation -, que sur le Chiapas et le mouvement des zapatistes.
J'ai notamment apprécié dans la première partie, les analyses des codes du travail et des organisations syndicales.
Je souligne aussi l'intérêt du second chapitre sur les femme. Les auteur-e-s traitent du mouvement féministe, de la pénalisation de l'avortement, des féminicides, des violences masculines, des femmes indigènes, de la loi révolutionnaire et de des rapports à la « tradition ». le titre de cette note est extraite de ce chapitre.
Loi Révolutionnaire des Femmes Zapatistes
1. Les femmes ont le droit de participer à la lutte révolutionnaire en tout lieu et à tout niveau de responsabilité déterminé par leur volonté et leur compétence, sans distinction de race, de religion ou d'appartenance politique.
2. Les femmes ont le droit de travailler et de percevoir un juste salaire.
3. Les femmes ont le droit de choisir le nombre d'enfants qu'elles désirent et souhaitent élever.
4. Les femmes ont le droit de participer pleinement à la vie de la communauté et d'y exercer des charges lorsqu'elles sont élues librement et démocratiquement.
5. Les femmes et leurs enfants ont droit à la satisfaction de leurs besoins, principalement dans les domaines de l'alimentation et de la santé.
6. Les femmes ont le droit à l'éducation.
7. Les femmes ont le droit de choisir leur conjoint et de ne pas avoir à contracter un mariage par la force.
8. Aucune femme ne pourra être battue ou physiquement maltraitée, ni par un proche, ni par un étranger. Les viols et tentatives de viols seront sévèrement punis.
9. Les femmes pourront occuper des charges de direction dans l'organisation et accéder à tous les grades des forces armées révolutionnaires.
10. Les femmes bénéficieront de tous les droits et seront soumises à toutes les obligations définis par les lois et les règlements révolutionnaires.
Un chapitre est consacré au zapatisme, à son histoire. Je souligne l'intérêt des parties sur le « Congrès National Indigène (CNI) », les déclarations de la Forêt Lacandone et notamment la Sixième, sur « La construction de l'autonomie », dont faire de la politique autrement, la santé, l'éducation, la communication, le travail collectif et les coopératives, les luttes, l'« offensive contre- insurrectionnelle multiforme », sur le fonctionnement du mouvement…
Les sept principes de bon gouvernement
• Obedecer y no mandar (Obéir et ne pas commander)
• Representar y no suplantar (représenter et non supplanter)
• Bajar y no subir (partir d'en bas et non d'en haut/ne pas chercher à s'élever)
• Servir y no servirse (servir et non se servir)
• Convencer y no vencer (convaincre et non vaincre)
• Proponer y no imponer (proposer et non imposer)
• Construir y no destruir (construire et non détruire)
Je souligne aussi le chapitre sur un « vie digne », le concept de « Lekil Kuxlejal », les deux conceptions du territoire, la « Escuelita zapatiste », la place de l'agro-écologie…
« Parler de «communauté», de « collectif », ce n'est pas renvoyer à une identité essentialisée (indigène, maya, autre…), mais à la solidarité rendue nécessaire par des conditions concrètes de vie et le désir d'habiter au mieux la Terre, au Mexique et ailleurs. C'est se donner les chances de tenir à distance le bulldozer capitaliste et ses « quatre roues » qui sont, pour les zapatistes, la spoliation, la répression, l'exploitation, la discrimination ».
Très richement illustré, ce numéro tant par ses choix éditoriaux, que par ses analyses ou par les documents mis à disposition, mérite une lecture attentive et une large diffusion. Une leçon de solidarité pratique…
Sommaire
1. Chapitre 1. Historique – contexte politique et syndical mexicain
De l'Amérique pré-hispanique à la colonisation
De l'indépendance à la dictature de Porfirio Díaz (1810-1876)
Le porfiriat (1876-1910)
Les frères Flores Magón, le Parti Libéral Mexicain et les prémices de la Révolution mexicaine
La Revolución mexicana (1910-1920)
Les années 1920 : la guerre des Cristeros et la naissance du parti unique
De la présidence de Lázaro Cárdenas (1934-1940) aux années 1960
Les années 1968-1993 : de la guerre sale au soulèvement zapatiste
Les années 1994-2000
Les années 2000-2013
Codes du travail au Mexique : l'ancien et le nouveau
Les syndicats au Mexique
Le CAT – Centre d'Appui aux Travailleurs-euses
2. Femmes
Femmes, mouvement féministe et droits pour la diversité sexuelle et de genre au Mexique
Femmes indigènes, loi révolutionnaire et rapport à la tradition
3. Zapatisme
Chronologie de l'Armée Zapatiste de Libération Nationale (EZLN)
Le CNI Congrès National Indigène
De la Première à la Sixième Déclaration de la Forêt Lacandone 1994-2012
La construction de l'autonomie
Le Mouvement Zapatiste comme alternative concrète de fonctionnement démocratique et autonome : les sept principes de « commander en obéissant »
Le concept de Lekil Kuxlejal ou « vie digne » dans la pensée des indigènes du Mexique
Terre et territoire
De « l'Autre Campagne » à la Sexta. Un processus d'élargissement de la lutte zapatiste : pour l'autonomie et contre le capitalisme
Le café, un enjeu important pour la construction de l'autonomie zapatiste
La Escuelita zapatiste : « Une “Petite école” si grande qu'elle englobe le monde entier…»
4. Luttes autour des zapatistes
Nos Prisonniers-ères Libérons-les tou-tes !
Témoignage : Un lieu appelé « centro de readaptación »
Paroles de la chanson d'Alfredo
Bats'il Kop : cheminer en interrogeant le Chiapas à rebrousse-poil
Bats'il Kop : cheminer en interrogeant le Chiapas à rebrousse-poil
Le centre des droits humains Frayba soutient les défenseur-es des droits indigènes
Visite du CIDECI, San Cristóbal de Las Casas
Epilogue. les prochains pas des zapatistes
Bibliographie et liens internet
Glossaire
Annexes
Lien : https://entreleslignesentrel..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Fandol
  04 octobre 2016
Se référant au passé mythique du fameux héros de la révolte des paysans indiens du Chiapas dont il prit la tête en 1911, une nouvelle rébellion se fit jour en 1994 dans le sud du pays. C'est de l'histoire récente et ce livre est précieux pour les mises au point et précisions qu'il apporte.
Jérôme Baschet, maître de conférence à l'Ecole des hautes études en sciences sociales, enseigne aussi à San Cristóbal de Las Casas, au Chiapas. Il rappelle bien entendu ces révoltes qui ont secoué le sud du pays 70 ou 80 ans auparavant, révoltes que décrit si bien B. Traven dans La révolte des pendus.
Quelques années avant la fin du siècle dernier, nous retrouvons donc le sous-commandant Marcos et la création de l'Ezln (Ejército zapatisto de liberación nacional). Cet ejército, cette armée, est destinée en fait à la guérilla. Elle s'inspire des mouvements sud-américains qui l'ont précédé : le Front sandiniste au Nicaragua et le Front Sarabundo Martí de libération nationale du Salvador. le lancement de la rébellion, en 1994, a été précédé d'une période d'incubation de quelques années. Elle est motivée par l'extrême pauvreté des indigènes privés des terres qui leur ont été arrachées et leur volonté d'être associés à l'organisation de leur État qui possède des ressources naturelles : du pétrole, du bois, des mines et des terres fertiles.
Une organisation politique, le Fzln (Front zapatiste de libération nationale) est venu compléter l'action des révolutionnaires qui ne font pas de la prise du pouvoir leur but ultime. L'auteur étudie ainsi en détails le cheminement de la pensée de ceux qui se réfèrent à l'histoire du mouvement initié par Émiliano Zapata.
Une postface, écrite en 2005, complète et actualise cet ouvrage qui permet de comprendre que rien n'est définitivement réglé, là-bas, au Chiapas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
dede   21 novembre 2014
Loi Révolutionnaire des Femmes Zapatistes

1. Les femmes ont le droit de participer à la lutte révolutionnaire en tout lieu et à tout niveau de responsabilité déterminé par leur volonté et leur compétence, sans distinction de race, de religion ou d’appartenance politique.

2. Les femmes ont le droit de travailler et de percevoir un juste salaire.

3. Les femmes ont le droit de choisir le nombre d’enfants qu’elles désirent et souhaitent élever.

4. Les femmes ont le droit de participer pleinement à la vie de la communauté et d’y exercer des charges lorsqu’elles sont élues librement et démocratiquement.

5. Les femmes et leurs enfants ont droit à la satisfaction de leurs besoins, principalement dans les domaines de l’alimentation et de la santé.

6. Les femmes ont le droit à l’éducation.

7. Les femmes ont le droit de choisir leur conjoint et de ne pas avoir à contracter un mariage par la force.

8. Aucune femme ne pourra être battue ou physiquement maltraitée, ni par un proche, ni par un étranger. Les viols et tentatives de viols seront sévèrement punis.

9. Les femmes pourront occuper des charges de direction dans l’organisation et accéder à tous les grades des forces armées révolutionnaires.

10. Les femmes bénéficieront de tous les droits et seront soumises à toutes les obligations définis par les lois et les règlements révolutionnaires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ErnestLONDONErnestLONDON   31 janvier 2019
Le zapatisme est la guérilla de la fin de la guérilla.
Commenter  J’apprécie          80
ErnestLONDONErnestLONDON   31 janvier 2019
Rejeter le règne de l’aujourd’hui néolibéral suppose une conscience historique du passé, indispensable pour briser l’illusion de la fin de l’histoire et rouvrir la perspective d’un avenir qui ne soit pas une répétition du présent.
Commenter  J’apprécie          10
dede   21 novembre 2014
Les sept principes de bon gouvernement

• Obedecer y no mandar (Obéir et ne pas commander)

• Representar y no suplantar (représenter et non supplanter)

• Bajar y no subir (partir d’en bas et non d’en haut/ne pas chercher à s’élever)

• Servir y no servirse (servir et non se servir)

• Convencer y no vencer (convaincre et non vaincre)

• Proponer y no imponer (proposer et non imposer)

• Construir y no destruir (construire et non détruire)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
dede   21 novembre 2014
Parler de «communauté», de « collectif », ce n’est pas renvoyer à une identité essentialisée (indigène, maya, autre…), mais à la solidarité rendue nécessaire par des conditions concrètes de vie et le désir d’habiter au mieux la Terre, au Mexique et ailleurs. C’est se donner les chances de tenir à distance le bulldozer capitaliste et ses « quatre roues » qui sont, pour les zapatistes, la spoliation, la répression, l’exploitation, la discrimination
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jérôme Baschet (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jérôme Baschet
Jerôme Baschet - Corps et âmes : une histoire de la personne au Moyen Age .A l'occasion des 19ièmes Rendez-vous de l'histoire, Jerôme Baschet vous présente son ouvrage "Corps et âmes : une histoire de la personne au Moyen Age" aux éditions Flammarion. Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/20779/jerome-baschet-corps-et-ames-une-histoire-de-la-personne-au-moyen-age Notes de Musique : Black Vortex Kevin MacLeod. Free Music. Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : zapatismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1545 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre