AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266218870
192 pages
Éditeur : Pocket (07/03/2013)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 540 notes)
Résumé :
Il y a eu un cyclone inouï, la petite Dorothée et son chien Toto ont été emportés dans un grand tourbillon, et les voici qui atterrissent... au féerique pays d'Oz ! Dorothée n'a cependant qu'un désir - et Toto aussi : rentrer chez eux, dans leur cher Kansas. Or, ce voeu, seul le Grand Magicien peut l'exaucer, et il demeure loin, très loin, dans la Cité d'Emeraude. Alors ils partent, courageux et confiants, et bientôt ils ont trois compagnons de route et d'espoir : u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (127) Voir plus Ajouter une critique
isajulia
  02 mai 2013
Je connaissais mal l'histoire du Magicien d'Oz , il était donc temps que je me penche sur ce conte archi connu.
J'ai donc rencontré Dorothy et son chien Toto, qui, après un ouragan se retrouvent emportés dans une merveilleuse contrée. Bien que la petite fille reçoive un excellent accueil dans cette terre inconnue, elle ne souhaite q'une chose : retourner au Kansas pour revoir son oncle et sa tante. Dans tout le pays, un seul magicien est assez puissant pour lui apporter son aide : le grand Oz , elle va donc se mettre en chemin vers la Cité d'Emeraude par la route de briques jaunes.
Au cour de son périple elle se liera d'amitié avec un épouvantail qui rêve d'une cervelle, d'un bûcheron de fer-blanc qui rêve d'un coeur et d'un lion froussard qui rêve de courage.
Avant de faire face au grand magicien, nos héros vont vivre d'innombrables aventures...
Je me suis régalée, je fais partie de la catégorie des vieux enfants (j'ai même passé la date de péremption depuis un bail) alors ce petit conte ne pouvait que me vendre du rêve.
L'histoire est tellement adorable qu'il n'en fallait pas plus pour réveiller mon enthousiasme et faire marcher mon imagination à plein régime. Je regrette de ne pas l'avoir lu étant plus jeune. J'ai fait comme Balrog, c'est la nouvelle édition qui m'a poussée à sauter le pas, 1,55 euros c'est vraiment donné comparé au plaisir qu'apporte cette lecture. Je ne saurais que trop vous le conseiller, peu importe que l'on soit jeune ou vieux, enfilons nos plus beaux souliers argent et en avant sur la route de briques jaunes!
A lire!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          482
Fifrildi
  18 juin 2019
Le Magicien d'Oz est un classique de la littérature jeunesse publié en 1900 par Lyman Frank Baum et rendu inoubliable avec son adaptation cinématographique de 1939 avec Judy Garland.
https://www.youtube.com/watch?v=PSZxmZmBfnU
La petite Dorothée et son chien Toto sont transportés par une tornade au pays d'Oz. En atterrissant, sa maison écrase la méchante sorcière de l'Est. Chaussée de ses souliers d'argent, Dorothée va se rendre auprès du Magicien d'Oz afin qu'il l'aide à rentrer dans son Kansas natal…
Je ne me souviens pas avoir vu le film (de 1939) mais il y est tellement fait référence partout que c'est très difficile de passer à côté.
Je suis ressortie ravie de cette lecture. J'ai aimé l'écriture et l'histoire est vraiment bien ficelée. Les personnages sont attachants et quand ils sont en difficulté ce n'est jamais pour très longtemps. Je regrette d'ailleurs de ne pas l'avoir lu ce livre avec mes enfants quand ils étaient petits.
J'ai été assez étonnée d'apprendre que ce livre avait été banni des bibliothèques publiques américaines entre 1928 et 1972 o.O
http://www.openculture.com/2016/09/when-frank-l-baums-wizard-of-oz-series-was-banned-for-depicting-women-in-strong-leadership-roles-1928.html
Quoi qu'il en soit, un excellent moment de lecture.


Challenge multi-défis 2019
Challenge défis de l'imaginaire 2019
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          375
kuroineko
  14 juin 2019
N'ayant jamais regardé l'adaptation cinématographique du Magicien d'Oz, je suis partie en néophyte dans ce court roman.
Il recèle toutes les caractéristiques du contes. A commencer par un voyage extraordinaire depuis le Kansas déssèché jusqu'en un pays verdoyant pour la petite Dorothy et son chien Toto. Malgré la beauté merveilleuse de cet endroit inconnu et l'accueil bienveillant de ses habitants, l'orpheline ne souhaite qu'une chose, rentrer dans son monde et retrouver son oncle et sa tante qui l'élève.
S'ensuit un cheminement sur la route de briques jaunes, où épreuves et rencontres formeront comme autant d'épisodes initiatiques. L'auteur promeut l'amitié et l'entraide dans son conte. Accompagnée de l'Épouvantail qui rêve d'un cerveau, du Bûcheron en fer-blanc qui rêve d'un coeur et du Lion froussard qui rêve de courage, Dorothy accomplit un long périple, surmontant dangers et difficultés. Ses amis, pour singuliers qu'ils soient, possèdent déjà les qualités auxquelles ils aspirent, sans s'en rendre compte. J'ai particulièrement apprécié l'Épouvantail, astucieux et maladroit.
En revanche, côté Méchante Sorcière de l'Ouest aux terribles pouvoirs, on repassera. Elle est ridicule! Les Éditions Bragelonne ressortent Wicked, la véritable histoire de la Méchante Sorcière de l'Ouest de Gregory Maguire. Il me tentait mais il me paraissait judicieux de lire d'abord l'oeuvre originale pour ne pas passer à côté de références.
Et que dire du Grand, du Terrible Oz qui règne sur l'ensemble de ce mystérieux pays depuis son palais de la Cité d'Émeraude? Mieux vaut le découvrir par soi-même.
Un petit voyage dans le merveilleux agréable et attachant. Lu ou entendu enfant, je crois qu'il aurait eu plus d'impact et que sa magie eût mieux fonctionné. Mais même si l'adulte que je suis voit les mécanismes narratifs, la gamine en moi reste suffisamment présente pour ne pas bouder mon plaisir et rêver à mon tour de souliers d'argent et d'amis extraordinaires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
DrunkennessBooks
  22 septembre 2014
Ep-pe, pe-pe, kak-ke ! Hil-lo, hol-lo, hel-lo. Ziz-zy, zuz-zy, zik ! Formule d'incantation des singes ailés qui n'a pas l'air de fonctionner… Et zut !
Est-il encore nécessaire de présenter le Magicien d'Oz ? Qui n'a jamais vu le film de Victor Fleming de 1939 ou lu le livre dont il est adapté ? Et bien moi, jusqu'à ce jour, je ne l'avais jamais lu ! Il était donc temps que je m'y mette !!
Dorothy est une jeune fille qui vit dans une ferme au Kansas en compagnie de son oncle et de sa tante. Mais un jour, elle est emportée par une tornade dans un lieu étrange : le pays d'Oz. Commence alors un long périple pour rentrer chez elle. Heureusement, elle ne sera pas seule dans son aventure. Accompagnée de son fidèle chien Toto, elle croisera le chemin de créatures aussi fantastiques qu'attachantes !
Le Magicien d'Oz est un roman écrit il y a déjà plus d'un siècle et qui n'a pourtant pas pris une ride. Au même titre que les Contes de Charles Perrault, de ceux des frères Grimm ou encore d'Andersen, il parvient à nous faire voyager dans un univers merveilleux.
Si aujourd'hui, la mode est aux héroïnes débrouillardes et pleine d'intelligence, ici, au contraire, nous en retrouvons une tout ce qu'il y a de plus classique et limite un peu cruche (et oui, à l'époque, les demoiselles n'étaient sûrement pas encouragées à partir à l'aventure, encore moins toutes seules ! Scandale en vue !). Ainsi, une fois transportée au pays d'Oz, Dorothy n'a qu'une hâte : rentrer chez elle et cela, en dépit de son attachement à ses compagnons. Et ceux-ci forment une troupe pour le moins originale : un épouvantail sans cervelle, un lion dénué de courage et un bûcheron en fer-blanc qui a perdu son coeur. Chacun décide de se rendre devant le grand et sublime magicien d'Oz pour lui demander ce qu'il lui manque. Afin d'exaucer leurs voeux, le magicien leur demande de tuer la méchante sorcière de l'Ouest. Mais la tâche s'annonce assez difficile.
J'ai préféré les personnages secondaires à Dorothy. En effet, bien que tous soient abordés de façon simpliste (et parfois même trop, donnant à certains moments une impression de superficialité), j'ai trouvé Dorothy assez fade. Par moment, je me suis même demandée à quoi elle servait ! Très rapidement, le rôle de Dorothy va être assez limité. Elle se contentera de dormir (oui, oui, je vous jure et même qu'elle a le sommeil vraiment lourd, même une bombe aurait du mal à la réveiller !), d'être sauvée par l'Epouvantail et le Bûcheron et de répéter inlassablement « je veux rentrer chez moi ». Heureusement que ses amis sont plus intéressants ! L'Epouvantail qui se dit sans cervelle ou encore le Magicien d'Oz sont mes préférés.
Au niveau du style d'écriture, on reconnaît bien celui typique aux contes. Tout en fluidité et simplicité mais avec un langage quelque peu soutenu car il s'agit après tout de captiver l'esprit de nos chers petits (et des grands, bien entendu !). Tout le long de ma lecture, je n'ai pas pu m'empêcher de penser à deux adaptations : d'une part au film de 1939 et d'autre part, au film de Sam Raimi sorti en 2013 : Les Mondes Fantastiques d'Oz avec James Franco. le premier se veut l'adaptation fidèle du livre et si de nombreuses différences sont à noter (la plus flagrante étant la couleur des souliers), cela ne m'a absolument pas dérangée, le film occupant une place particulière dans mon coeur depuis toute petite ! En ce qui concerne le deuxième, celui-ci se veut inspiré aussi bien du livre que du premier film. Et là encore, j'ai été étonnée de voir que finalement, il y avait bien de nombreux points fidèles. Ainsi, à ces personnes qui reprochent à Sam Raimi d'avoir fait du Magicien d'Oz un escroc et un charlatan, je leur dirais d'aller lire le livre ! Parce qu'il permet d'en apprendre un peu plus sur cet univers que tant de monde pense connaître et parce qu'aussi et surtout, c'est un très joli conte comme on les aime dès notre plus jeune âge !
Pour conclure, je reprendrais ces quelques mots de Lyman Frank Baum : « le Magicien d'Oz a été écrit … avec pour unique ambition de donner de la joie aux enfants d'aujourd'hui. Il ne vise à être qu'un conte de fées modernisé : il élimine les peines de coeur et les cauchemars pour ne conserver que l'enchantement et le plaisir ». Que dire de plus ?
Lien : http://drunkennessbooks.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Mladoria
  03 mai 2017
Merci au club des Dévoileuses qui m'a permis de sortir ce petit classique de ma PAL. Etant fana de la référence britannique en matière de littérature jeunesse, à savoir Alice au pays des merveilles, je m'attaque donc à celle des petits américains.
L'histoire se passe au Kansas, Dorothy et son chien Toto sont emmenés par un cyclone jusqu'au pays d'Oz où ils rencontrent un épouvantail, un homme en fer blanc et un lion. Cette fine équipe va vivre tout un tas d'aventures dans ce pays haut en couleurs.
Le schéma de ce roman est celui du conte traditionnel, qu'il suit à la lettre. le style d'écriture est très simple, facile à lire. Les personnages sont caractéristiques mais manquent un peu de profondeur pour certains, notamment Dorothy qui est une héroïne très lisse, trop gentille, trop prévenante, trop tout et sans grands défauts. Bon d'accord, le récit date de 1900 donc le schéma traditionnel est peut-être un peu galvaudé et l'enchaînement très rapide des actions nécessaire pour avancer dans un récit aussi court. Il n'empêche que pour moi l'homme en fer blanc est le personnage essentiel, celui qui résout la plupart des obstacles rencontrés par le groupe. Ces obstacles sont d'ailleurs très (trop ?) facilement surmontés, vu le format bref il faut que cela avance.
En somme, c'est une quête on ne peut plus basique, agréable à lire mais un brin trop simple, c'est pourquoi je ne lui donnerai pas la note maximale. Un classique à découvrir sur les bases duquel se sont fondés bon nombre de récits jeunesse récents. Pour moi, la magie a davantage opérée lors du visionnage de l'adaptation cinématographique, même si les souliers ne sont pas de la bonne couleur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Citations et extraits (57) Voir plus Ajouter une citation
DrunkennessBooksDrunkennessBooks   22 septembre 2014
- Qui es-tu ? demanda l’Epouvantail après s’être étiré en bâillant. Et où vas-tu ?
- Je m’appelle Dorothy, et je vais à la Cité d’Emeraude demander au Grand Oz de me renvoyer au Kansas.
- Où est la Cité d’Emeraude ? Et qui est Oz ?
- Comment ? s’exclama la fillette, très étonnée. Tu ne le sais pas ?
- Non, je ne suis au courant de rien, répondit-il avec tristesse. Tu vois bien que je suis empaillé, alors je n’ai pas du tout de cervelle.
- Oh ! dit Dorothy. Je suis désolée pour toi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
isajuliaisajulia   01 mai 2013
Dans les pays civilisés, je crois qu'il ne reste plus aucune sorcière, ni aucun magicien, ni aucune enchanteresse, ni le moindre enchanteur. Mais, vois-tu, le pays d'Oz n'a jamais été civilisé parce que nous sommes coupés du reste du monde. Voilà pourquoi nous avons encore parmi nous des sorcières et des magiciens.
Commenter  J’apprécie          200
jadziajadzia   05 août 2014
Dorothée prit Toto solennellement dans ses bras, et après avoir dit un dernier au revoir, elle frappa trois fois les talons de ses souliers l’un contre l’autre, tout en ordonnant :
- Ramenez-moi à la maison, chez tante Em !


Dorothy now took Toto up solemnly in her arms, and having said one last good-bye she clapped the heels of her shoes together three times, saying:
“Take me home to Aunt Em!”
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
LuniverLuniver   31 juillet 2012
Lorsque tante Em vint vivre là, c'était une jeune et jolie femme. Le soleil et le vent l'avaient transformée, elle aussi. Ils avaient éteint l'éclat de ses yeux, décoloré le rouge de ses joues et de ses lèvres. A présent, amaigrie et maussade, tante Em ne savait plus sourire. Quand Dorothée, qui était orpheline, vint habiter chez elle, la pauvre femme fut tellement saisie par le rire de l'enfant, qu'elle poussait de petits cris d'effroi en pressant sa main sur son cœur, chaque fois que la voix joyeuse de Dorothée retentissait a ses oreilles; et elle regardait la petite fille avec de grands yeux, s'étonnant qu'on pût trouver quelque chose risible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
CaroetseslivresCaroetseslivres   27 avril 2014
Les grognements se rapprochèrent, et ils étaient facile de deviner qu'ils étaient poussés par des animaux en colère. Alors, le Lion se mit à trembler de tous ses membres et leur chuchota que c'était le pays des Kalidahs.
-Le pays des...quoi? demanda Dorothy, car le lion claquait des dents de frayeur et on ne comprenait pas ce qu'il disait.
-Des Kalidahs. Ce sont des bêtes monstrueuses et féroces. Elles ont un corps d'ours et une tête de tigre et des griffes si longues et si pointues qu'elles pourraient me déchiqueter avec autant de facilité que,moi, je pourrais tuer Toto. Il n'y a qu'aux petites filles qu'elles ne font jamais de mal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Lyman Frank Baum (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lyman Frank Baum
À 36 ans, Benjamin Lacombe est l?un des illustrateurs les plus doués de sa génération. Il nous présente sa version du « Magicien d?Oz », qu?il publie aux éditions Albin Michel, conte écrit en 1900 par Lyman Frank Baum et réadapté pour l?occasion par Sébastien Perez.
autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le magicien d'Oz

Au début du livre, Dorothée vie...

en Picardie
au Cansas
au Canada
en Suisse

14 questions
130 lecteurs ont répondu
Thème : Le Magicien d'Oz de Lyman Frank BaumCréer un quiz sur ce livre
.. ..