AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226329994
Éditeur : Albin Michel (02/11/2017)

Note moyenne : 3.59/5 (sur 114 notes)
Résumé :
Suite à une coloration violette ratée, Agatha Raisin se rend chez Mr John, le nouveau coiffeur d'Evesham. Alors qu'il emploie ses talents de coiffeur et de séducteur sur Agatha, Mr John est mortellement empoisonné. Agatha doit mener l'enquête alors qu'elle est elle-même impliquée dans l'affaire.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (47) Voir plus Ajouter une critique
Souri7
  26 décembre 2017
Huitième aventure d'Agatha Raisin dans ses Costwolds.✂️
James Lacey parti on ne sait où, Agatha Raisin s'ennuie. Pour aggraver les choses, des cheveux blancs ont fait leur apparition dans sa chevelure...et une canicule sévit dans la région. Pour Agatha, c'est une raison idéale pour rendre visite au coiffeur. Et là, notre détective sent le chantage, sent le crime dans l'air. Persuadée que Mr John est un maître chanteur, Agatha décide de lui tendre un piège afin de le démasquer. La question est : fait-elle cela uniquement par désir de justice... ou parce que le coiffeur est un homme plutôt craquant physiquement ?
Aidée de sir Charles, Agatha se lance dans cette aventure et verra de nombreux cadavres jalonner sa quête....

Bon, ce huitième tome dans le monde de la coiffure est un peu tiré par les cheveux pour rester dans le thème. À Carsely, petit village tranquille où enfin il ne se passe rien... voilà qu'Agatha se lance dans une enquête avant le meurtre lui-même. Ajouté à cela un mobile des plus farfelu et vous pouvez dire que M.C. Beaton sait couper les cheveux en quatre pour rendre son histoire plus ou moins viable. le lecteur s'arrache les cheveux d'ennui et doit supporter les changements d'humeur de Miss Agatha en plus d'un récit sans saveur.

Globalement, ce dernier tome n'est vraiment pas le plus sympathique de la série. Personnellement, ayant été fan de cette série, je ne l'achète plus pour moi, mais pour faire plaisir à ma maman. La seule chose vraiment sympathique et agréable dans ce livre vient de la qualité des illustrations de la couverture. Dommage que le contenu ne soit pas aussi intéressant que le contenant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          744
kateginger63
  29 novembre 2018
Huitième tome
*
Crêpage de chignons pour l'amour d'un beau coiffeur
*
J'avais besoin d'un petit polar cosy. J'ai donc repris la suite des mésaventures de notre chère Agatha Raisin.
Un charmant "cosy mystery", bien british.
*
Cette fois-ci, Agatha, déprimée par la fuite de son cher voisin et prétendant James, va se faire couper les cheveux dans un nouveau salon de coiffure.
Un coiffeur bien séducteur qui affole les clientes. Agatha soupçonne une machination de maître-chanteur. (je n'ai toujours pas compris comment elle fait pour flairer les entourloupes).
Agatha va donc fouiner, enquêter, questionner les victimes et les potentiels criminels. Oui, je ne vous ai pas dit? Le coiffeur meurt empoisonné.
*
Je me rends bien compte qu'arrivé au huitième tome, l'affaire peut s'essouffler. Car avec autant de cadavres dans un périmètre si restreint des Costwolds, l'auteure doit se creuser la tête pour trouver une idée originale de meurtres.
Je n'ai jamais vu quelqu'un aller aussi souvent chez le coiffeur en l'espace de quelques jours qu'Agatha ! C'est pour la bonne cause mais bonjour la crédibilité :)
*
L'humour caustique est toujours au rendez-vous et l'intrigue est prenante. Je me laisserais tenter par la suite . Ca se lit vite, c'est léger mais j'en redemande.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
LePamplemousse
  04 novembre 2017
Oh, qu'elle est pathétique cette bonne femme de cinquante ans qui s'ennuie chez elle et ferait n'importe quoi pour se trouver une occupation ou un homme !
J'avais aimé les premiers tomes de cette série mais au fil des volumes, les intrigues sont devenues répétitives et l'humour s'est fait la malle.
On assiste désormais à une suite de tentatives désespérées d'Agatha Raisin pour, au choix : récupérer son James adoré qui la fuit, trouver un autre homme si possible riche et muni d'un titre de noblesse, trouver de quoi s'occuper en jouant la pseudo-détective même si cela a failli lui être fatal à plusieurs reprises auparavant et à tendance à faire mourir ceux à qui elle parle à tord et à travers.
Cette jeune retraitée qui a vendu sa société de communication londonienne pour venir vivre dans un petit village anglais ne sait plus quoi faire pour passer le temps, elle a bien tenté de participer aux activités de la paroisse, elle s'est essayé au jardinage ou à la cuisine, mais elle ne sait finalement rien faire d'autre que de créer des ennuis à tout le monde.
Dans un précédent volume elle passait son temps à se remaquiller par 35 degrés à l'ombre, dans ce volume-ci, elle va chez le coiffeur 3 à 4 fois par semaine, s'achète de nouvelles tenues dès qu'on l'invite à venir manger des frites au pub du coin et s'envoie en l'air sans y penser en faisant « Gloups » à la fin parce qu'elle sait pertinemment que l'homme en question se fout d'elle comme d'une vieille chaussette trouée.
La faculté d'Agatha à juger les gens semble proche de celle d'un hamster qui tenterait de résoudre des équations à deux inconnues.
L'intrigue est risible de ridicule et les situations sont tirées par les cheveux. Grosse déception donc pour ce volume.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          256
marmotte-g
  17 novembre 2017
J'ai retrouvé avec plaisir le petit village de Carsely et sa non moins célèbre enquêtrice Agatha Raisin. Une série de livre que j'ai plaisir à suivre. J'affectionne particulièrement les enquêtes à la sauce anglaise on a l'impression de lire du Agatha Christie maintenant il n'y a plus qu'à attendre la suite des mésaventures de Miss Raisin.
Commenter  J’apprécie          250
missmolko1
  01 janvier 2018
C'est le huitième tome de la série Agatha Raisin et c'est toujours avec beaucoup de plaisir que je lis M.C. Beaton.
Le livre est un peu long a démarrer au départ : Agatha s'ennuie et pour combler ses journées, elle se rend chez le coiffeur. Rien de plus a signaler mais quand le coiffeur est assassiné, l'histoire commence à devenir bien plus intéressante.
Il y a toujours énormément d'humour et l'enquête est prenante. Je suis déçue que James soit absent de cette intrigue mais j'aime beaucoup le personnage de Charles. Je suis maintenant curieuse de voir ce que nous réserve la prochaine aventure d'Agatha.
Lien : https://missmolko1.blogspot...
Commenter  J’apprécie          250
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Souri7Souri7   26 décembre 2017
– Quoi qu’il en soit, j’ai envie de passer voir Bill.
– Tu ne l’appelles pas pour l’avertir ?
– Non, répondit Agatha après une hésitation, allons-y sans prévenir. À moins que tu n’aies d’autres projets ?
– Aucun, affirma Charles, maussade. Je laisse tomber les femmes.
Ce qui signifie que je n’en suis pas une, conclut Agatha en son for intérieur.
Commenter  J’apprécie          310
missmolko1missmolko1   18 décembre 2017
Agatha patted her hand. "Don't worry. I'm amazed that a girl of your age these days should still be a virgin."
Jessie gave a wry smile. "You oldies all think we're at it like rabbits, but I was saving myself for Wayne, just like in those Barbara Cartland books."
Commenter  J’apprécie          140
missmolko1missmolko1   11 décembre 2017
She looked out of the window. Charles was playing with her cats in the garden. He had made a ball out of kitchen foil and was throwing it in the air while the cats leaped up to catch it.
Did he ever worry about anything? Probably just as well if he did not. She herself was worrying enough for the whole of the Cotswolds.
Commenter  J’apprécie          70
FloortjeFloortje   19 juin 2018
J'avais déjà lu le premier tome des aventures d'Agatha Raisin (La Quiche Fatale) : c'était vraiment quiche en effet. J'ai bien regretté de l'avoir lu mais je ne sais pas ce qui m'a pris .. quand j'ai vu ce tome-ci, j'ai été séduite par la couverture (par le "packaging" en mauvais français) et .. je ne peux même pas mentir en disant que j'ai voulu lui donner une seconde chance car je n'y croyais pas moi-même.
Bref, c'est plat, sans intérêt, sans suspens, sans révélation. De plus, je n'ai toujours pas réussi à m'imaginer à quoi Agatha Raisin ressemblait du fait de la pauvreté des descriptions. Je sais juste qu'elle a des jambes encore belles et qu'elle affectionne son carré plat bien lisse.
Le roman manque cruellement de "marqueurs temporaux" comme disent les professeurs de français : on n'arrive pas à situer clairement l'action.
Bref, je déconseille. Surtout, ne regardez pas la couverture ! ;-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
missmolko1missmolko1   22 juin 2016
The weather was tropical. And this was England and this was Evesham in the Cotswolds. Agatha Raisin drove into the car-park at Merstow Green, turned off the air-conditioning, switched off the engine and braced herself to meet the wall of soupy heat which she knew would greet her the minute she stepped out of the car.
Like many, she had decided that all the scares about the greenhouse effect were simply lies made up by eco-terrorrist. But this August had seen clammy, sweaty days followed by monsoon thunderstorms at night. Most odd.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de M.C. Beaton (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de M.C. Beaton
Un tea time avec Agatha Raisin
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Agatha Raisin et la quiche fatale (niveau facile)

Où vivait Agatha Raisin avant de déménager dans les Costwolds ?

Manchester
Londres
Cambridge

10 questions
90 lecteurs ont répondu
Thème : Agatha Raisin enquête, tome 1 : La quiche fatale de M.C. BeatonCréer un quiz sur ce livre
.. ..