AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
La Saison des débutantes tome 4 sur 6

Anouk Neuhoff (Traducteur)
EAN : 9782226468550
234 pages
Albin Michel (30/08/2023)
3.94/5   27 notes
Résumé :
« Parents d'une jeune fille turbulente, insolente et indisciplinée ? Engagez deux dames bien nées pour lui enseigner les bonnes manières et raffiner le matériau le plus brut. Nous tirons le meilleur du pire. »

Être pauvre n'empêche pas d'avoir de riches idées ! Privées d'un héritage qui leur aurait assuré une belle rente, Amy et Effie Tribble, deux charmantes soeurs ruinées, proposent leurs services en tant que chaperons professionnels. L'annonce pass... >Voir plus
Que lire après La Saison des débutantes, tome 4 : Clarissa l'étourdieVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Tome 4, d'une série historique mettant en scéne deux honorables soeurs célibataires qui, devant lutter contre la pauvreté et un héritage qui leur est passé sous le nez, ont décidé de servir de chaperons professionnels à des jeunes filles et au passage de gommer (sous intruction parentale) deux ou trois défauts...
C'est mieux de commencer par le premier tome,pour suivre la vie des deux soeurs et de leur cercle (très restreint d'amis) mais comme chaque épisode est dédié à un nouveau personnage féminin et à l'histoire d'amour (et policière ) qui en découle; ça peut se lire séparemment...


Dans celui-ci, vous ferez connaissance de Clarissa, jeune fille bien née (car il faut de l'argent pour permettre aux deux chaperonnes de continuer à mener leur train de vie ). Clarissa est gauche, fait tomber pleins d'objets et n'a pas confiance en elle. Heureusement dés le début, elle tombe sur un comte qui fera tout pour l'aider, et plus si affinités.


Il y a une espéce de joie de vivre tourbillonnante, dans cette série, que j'aime bien. Il se passe toujours quelque chose dans cette maison Tribble, Quand ce n'est pas une jeune fille à polisser, c'est une dispute entre les soeurs ennemies, quand ce n'est pas un (ou une rivale) qui s'immisce dans le bonheur des uns et des autres, c'est un méchant qui en veut à la vie ou à la fortune d'un des membres de la maisonnée ! MC Beaton a du métier, un nombre inoui de romans à son actif et ça se sent. Elle est à l'aise. Elle excelle dans cet équilibre subtil entre le policier, la romance, et le roman historique. Elle peaufine toutes ses histoires de détails historiques sur l'époque , qui donne un cachet fou à ses séries.

C'est très léger, invraisemblable, parfois un brin caricatural ou outrancier, mais très agréable à lire.
Certaines lectrices trouveront ça superficiel, mais ça fait un bien fou, une évasion pendant quelques heures , de ce monde de brutes...
Commenter  J’apprécie          446
Je n'avais pas le plaisir de connaître "les soeurs Tribble".
C'est donc avec bonheur que j'ai rencontré Amy et Effie!

« Parents d'une jeune fille turbulente, insolente et indisciplinée ? Engagez deux dames bien nées pour lui enseigner les bonnes manières et raffiner le matériau le plus brut. Nous tirons le meilleur du pire. »

Le pitch de cette nouvelle série "La saison des débutantes" de M.C Beaton.

L'histoire est à la hauteur de cette annonce.

Une romance anglaise virevoltante, pleine d'humour, d'émotion parfois, d'aventures et péripéties à n'en plus finir.

Une lecture qui donne le sourire grâce à nos deux soeurs dont la complicité n'a d'égale que leurs chamailleries perpétuelles.

Deux soeurs dont la gouaille, les idées déjantées et totalement extravagantes font éclater de rire.

Chaque tome nous conte l'histoire d'une jeune fille à marier et nous plonge dans une autre époque, d'autres temps, d'autres coutumes, ce temps où les filles devaient trouver un mari, sous peine d'être des filles perdues.

La plume de M.C. Beaton est à la fois ironique, bourrée d'humour, souvent caricaturale mais elle a le mérite de nous donner le sourire et par les temps qui courent, c'est sacrément précieux.

Toute plongée que j'étais dans ma lecture, j'ai lu d'une traite, le temps d'une longue soirée, les tomes 3 et 4 de la série!

J'ai aimé "Delilah la romantique" et les affres qu'elle traverse pour trouver l'amour véritable. Les joutes verbales avec son prétendant avaient un petit goût, en plus léger, d'Orgueils et préjugés.

J'ai été en empathie avec Clarissa, jeune fille maladroite, certes, mais qui a surtout besoin de vivre sa vie loin de l'omniprésence de sa mère.

Deux héroïnes. Deux histoires. Et des heures de gaieté!
Quant aux soeurs Tribble, on se demande bien où elles vont chercher leurs idées loufoques et on ne peut que s'y attacher.

Une série à découvrir si vous avez envie de vous évader au gré d'une comédie romantique

Lien : https://www.facebook.com/La-..
Commenter  J’apprécie          20
Cette quatrième aventure des soeurs Tribble voit apparaître Clarissa Vevian. Un physique atypique, une intelligence trop subtile, une capacité à mettre le feu partout où elle passe, Clarissa est surtout une catastrophe ambulante !!! Et de fait, un repoussoir pour tous les prétendants qui souhaiteraient l'approcher, au grand désespoir de sa famille… Qui finit donc, presque à contrecoeur, par la confier au bon soin d'Effie et Amy…

Si j'ai été moins enthousiaste sur le tome précédent, j'ai trouvé l'intrigue de Clarissa l'étourdie plus intéressante et plus drôle que celle concernant Delilah la romantique. En effet, si la précédente histoire semblait quelque peu superficielle, ici, l'auteure aborde le manque d'assurance, lié au dénigrement constant des autres… Ce qui, vraisemblablement, n'a pas du beaucoup changer en deux siècles !
De même, les situations sont plus cocasses (du fait de la maladresse de l'héroïne, peut-être, mais aussi de nos deux soeurs farfelues), et le rythme bien plus enlevé…
Donc oui, j'ai préféré ce tome-ci, au précédent !
Commenter  J’apprécie          10
L'héroïne est grande et se sent pataude au milieu des petites choses fragiles que sont les débutantes à marier. Et les deux soeurs sont payées pour les marier... mais elles aussi rêvent à un beau mariage ! Bref c'est parti pour des aventures déjantées avec un petit peu d'enquête policière. Rapide et agréable à lire.
Commenter  J’apprécie          10
Voici un tome 4 haut en couleur ! Drôlerie et tendresse sont au rendez-vous et retrouver les soeurs jumelles fut un grand plaisir. Fantasque à souhait, la lecture est rythmée, touchante et épique.
Une saga légère pour une lecture "doudou" très agréable que je vous recommande vivement.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Quoi qu'il advienne, ne parlez pas politique. (...) Ne parlez pas de Napoléon ni d'aucun sujet de nature militaire. Evitez le thème de la religion et des pauvres. La religion est un sujet incendiaire et les pauvres un sujet déprimant. Vous pouvez parler de robes, de mode et du temps qu'il fait. Surtout, ne dites rien d'intelligent. Les gentlemen ont horreur des femmes intelligentes. Visez la fragilité et la faiblesse aussi bien de corps que d'esprit. C'est ce qu'on attend de nous.

-
Commenter  J’apprécie          150
Des mouvements lents... Lents et élégants. Tenez !" Elle mit en route un métronome. " Je l'ai réglé sur un rythme lent. Ajustez tous vos gestes sur ce rythme. Soulevez toujours la tasse et la soucoupe d'une seule main, ne les laissez jamais sur la table, puis servez. Essayez d'infléchir votre bras en forme de cou de cygne. Faites passer les gâteaux. Courbez le bras. Ne laissez pas pointer vos coudes.
Oh ! Putain de fils de catin !
Clarissa avait renversé l'assiette de gâteaux sur les genous d'Amy.
Commenter  J’apprécie          140
L' antique machinerie hydraulique du pont de Londres ne pompe que cinquante mille barriques par jour, et encore, il y a un roulement et l'eau n'est distribuée aux maisons que trois fois par semaine. On ne va pas bien loin avec ça. Imaginez si toute la population se mettait à se laver quotidiennement !
Commenter  J’apprécie          70
Mais n'oubliez pas , votre dos ne doit jamais toucher le dossier de votre chaise. Ne vous appuyez pas. Seuls les messieurs ont le droit de s'appuyer.
Commenter  J’apprécie          90
Chaque compagnie d'assurances contre les incendies avait son emblème. Gravé sur une plaque de plomb, il était peint ou doré, puis fixé sur la maison ainsi garantie.
Commenter  J’apprécie          80

Videos de M.C. Beaton (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de M.C. Beaton
Découvrez "La saison des débutantes" de M.C. Beaton !
autres livres classés : complexesVoir plus
Les plus populaires : Roman d'amour Voir plus


Lecteurs (90) Voir plus



Quiz Voir plus

Agatha Raisin et la quiche fatale (niveau facile)

Où vivait Agatha Raisin avant de déménager dans les Costwolds ?

Manchester
Londres
Cambridge

10 questions
233 lecteurs ont répondu
Thème : Agatha Raisin enquête, tome 1 : La quiche fatale de M.C. BeatonCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..