AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782072847455
152 pages
Éditeur : Gallimard (11/04/2019)

Note moyenne : 4/5 (sur 10 notes)
Résumé :
"Vivre : habiter la lumière de l'enfance
Résister : ne jamais s'habituer à la douleur du monde".

Témoin fidèle de son époque, Tahar Ben Jelloun observe et écoute le monde. Avec justesse, il en capte les turbulences et les souffrances. Avec douceur, il en recueille le merveilleux et la lumière. De la récente tragédie d'Imlil (l'assassinat dans le Haut Atlas de deux jeunes touristes originaires des pays nordiques) aux lumineux souvenirs de l'e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Zephirine
  17 janvier 2021
Tahar Ben Jelloun, est l'écrivain poète francophone le plus traduit au monde. On le connait pour ses romans, pourtant il a commencé en publiant de la poésie.
« Douleur et lumière du monde », recueil de poésie composé de quatre parties, a été publié en 2019, mais la poésie a cet apanage d'être intemporelle et ses mots jamais ne s'usent. Et puis, comme le dit Tahar Ben Jelloun lui-même, « On a besoin de la poésie pour vivre »
Dans ces pages, le poète nous révèle une humanité parfois cruelle, comme « la soif du mal », première partie de ce recueil, où il nous parle d'un massacre « un calvaire qui a dévoré toute la nuit et ses songes »
Nous voilà prévenu, ses mots seront tour à tour violents et doux pour exprimer cette dualité du monde, entre « douleur et lumière ».
Il y a ces questionnements sur ce mal qui nous ronge et ne nous laisse pas de répit « Pourquoi cette douleur lointaine / nous visite la nuit ? »
La lumière, heureusement est là qui « nous élève / Nous installe dans la belle résilience »
Résilience le mot est dit. Il nous faut surmonter ces peurs et cette douleur, regarder autour de nous ce qui est porteur de joie et d'espoir comme « un rayon de soleil sur le visage ridé »
Le poète nous enjoint de « repeindre la vie/ lui donner des couleurs neuves »
Avec ces mots puisés dans le quotidien de la vie, Tahar Ben Jelloun nous montre la voie, celle qui mène aux hommes bienveillants car si l'humanité peut se montrer laide, il reste l'espoir et la lumière.
Sa poésie est sobre, puissante, elle a l'énergie d'un grand vent pour repousser les nuées sombres.
Il faut lire absolument Tahar Ben Jelloun.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          321
sabine59
  02 décembre 2019
Tahar Ben Jelloun fait preuve d'un tel lyrisme dans ses romans qu'on ne peut être surpris qu'il soit aussi poète...
Le recueil, publié cette année, a eu pour l'auteur comme point de départ un événement horrible, qu'il rappelle tout au début de son livre: deux femmes, touristes, ont été égorgées par des terroristes, à Imlil, dans le Haut-Atlas, en décembre 2018. Le long poème qui suit immédiatement est terrible de justesse, en voici quelques vers:
" ils tuent et sont fiers de n'être plus des hommes ou des animaux
Leur soif du Mal est une fièvre qui les rassure (...)
Ils n'ont jamais été enfants, sont nés vieux vomis par la haine"
Face à ce crime ignoble et la douleur qu'il engendre, le poète recherche l'espoir, la lumière, ce que reflètent parfaitement le titre magnifique et ce texte :
" Toi qui es né à l'aube
Dis-moi la beauté du monde
Je sais la douleur et l'absence
Alors dis-moi ce qui fait chemin
Ce qui rend l'homme meilleur
Ce qui se dresse devant toi
Que tu sois enfance ou vieillesse
Tu as le sens caché de la lumière."
Dans la dernière partie" Les statues", l'auteur évoque un autre acte terroriste, près d'Alger, en 2017.
Avec des mots simples, puisssants et porteurs de vérité solaire, d'éclats de vie, le poète essaie d'ouvrir un chemin pour conjurer les laideurs, la violence des hommes. En ce qui me concerne, il m'a pleinement convaincue et je l'ai accompagné dans ses désirs lumineux et généreux. Très beau recueil émouvant, humaniste!


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          332
saphoo
  12 février 2020
Je ne connaissais pas cet auteur et encore moins ce poète. Si la première partie n'a pas fait fibrer ma corde poète, la 2ème par contre j'ai adoré cette sensibilité, cette musicalité, les couleurs, l'indicible, l'humain etc...
la forme de petits textes est parfaite pour être interpellé et sans y perdre pour autant, le dernier vers est souvent percutant nous interrogeant et nous invitant souvent à lire le texte.
J'aime beaucoup sa vision de voir le monde, et je reconnais tout à fait le poète qui ne parvient pas à changer le monde, même avec ses mots, ils seront certes un moyen de dire cette douleur, et la lumière se fera peut être avec la fort du temps.
Beaucoup de très beaux textes je ne peux hélas pas les retranscrire tous. Mais je vous invite fortement à lire ce poète qui a une vision juste de notre monde, il s'en dégage une grande sagesse et d'humanité. Même si on ressent sa douleur à être témoin de ce qui ne devrait pas être. L'espérance reste aux abords, la frontière est sensible, invisible , mais il y a ce monde que seuls les artistes pénètrent et nous l'offrent en couleurs, en poésie, en musique, c'est leur voyage au-delà du temps, du réel pour nous rapporter ce qui a de plus beau et oublier la laideur de cet être que veut avant tout Avoir plus que d'Etre à tout prix.
Malgré certains textes difficiles, notamment le premier, j'ai puisé de la candeur, chaleur, espérance, à travers ces textes.
Une belle découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Sabrina1988
  05 janvier 2020
Dans ce recueil sombre, Tahar Ben Jelloum évoque différents thèmes :
1) La soif du Mal = le barbarisme et la cruauté humaine
2) Poèmes peintures = l'art et la culture pour lutter contre le barbarisme, pour rendre l'humanité meilleure
3) Les statues = le massacre des habitants d'un village algérien par des barbares
4) Questions et évidences = la solitude, le temps, la condition de l'homme barbare qui ne peut pas être assimilé à une bête car une bête ne tue que par nécessité vitale alors que l'homme peut tuer froidement
L'écrivain nous dresse donc une vision sombre de l'humanité dans son côté barbare, mais avec quelques traits de couleur grâce à l'importance de l'art et des valeurs non lucratives dans la vie humaine.
Superbe recueil de poésie.
Commenter  J’apprécie          110
Anis0206
  08 septembre 2020
Dans ce superbe recueil de poésie, l'écrivain Tahar Ben Jelloun, imminent membre de l'académie Goncourt nous offre des poèmes sur la vie, les souffrances de notre époque et les moments de lumières qui peuplent notre monde.
Dans ce recueil, il dévoile sa vision du monde moderne à travers des poèmes absolument magnifiques. La vie dans toute sa richesse ainsi que sa complexité est explorée dans cette belle poésie grâce à la superbe plume du poète marocain.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (54) Voir plus Ajouter une citation
ZephirineZephirine   17 janvier 2021
Plus efficace qu'une hache
Le poème est capable de fendre la mer gelée
Le silence coupable
La face froissée de l'erreur
Le masque pathétique du mensonge.
Commenter  J’apprécie          80
ZakuroZakuro   11 mai 2019
Si le temps avait ton visage
Si tes rides étaient des étoiles
Des fruits laissés sur une table
Sous un cerisier en Toscane
L'été de l'enfance féroce
Si le jour naissait entre tes doigts
Il n'y aurait que joie et clarté
Un âne léger et une caravane
De jarres pleines d'amour
Et d'histoires qui montent dans le ciel
En offrant aux gamins
Des cerises et des cerfs-volants.
Commenter  J’apprécie          192
sabine59sabine59   03 décembre 2019
Il n'y a pas que les mots pour donner de la poésie
Le silence de l'être aimé qui sait qu'il ne sera pas quitté
Les notes de musique qui fendent ce silence
Des bras ouverts et des larmes de joie (...)
Un sourire un don une écoute
Une clef pour ouvrir toutes les portes
Qui mènent vers les jardins où il fait bon se perdre.
Commenter  J’apprécie          154
sabine59sabine59   02 décembre 2019
Ma vieille amie
Ma compagne funeste
Mon ombre entêtée
La maîtresse de mes insomnies
L'écharpe étouffant les rêves
La main lourde et froide de l'ennui
La hantise et l'effroi
La mangeuse de santé
A changé de coiffure et de regard
Elle s'est faite tendresse
Pour accaparer et séduire.
La solitude.
Commenter  J’apprécie          152
Armando98Armando98   01 mai 2019
Il est des vérités qu’il ne faut pas dire à l’ami
Même quand il insiste
Car ce qu’il veut écouter
N’est pas ce que tu devrais lui dire
Il ne te croira pas
Verra en toi le traître et l’infidèle
C’est la fatigue de la raison
La grande fatigue de l’amitié qui se veut intègre
Alors que sa beauté et sa grâce
Apportent la joie à partager
Et éloignent les mots qui brûlent
L’amitié, un métier impossible
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Tahar Ben Jelloun (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tahar Ben Jelloun
Tahar Ben Jelloun nous explique la genèse de son nouveau livre, un conte philosophique pour expliquer les grands concepts de la philosophie aux collégiens, avec l'environnement pour fil conducteur.
autres livres classés : barbarieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Tahar Ben Jelloun

De quelle nationalité est Tahar Ben Jelloun?

Tunisienne
Marocaine
Algérienne
Egyptienne

10 questions
111 lecteurs ont répondu
Thème : Tahar Ben JellounCréer un quiz sur ce livre