AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Editions Julliard (30/11/-1)

Note moyenne : 3.32/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Nouvelle inédite "Elle" - 2005

" Elle tente de mesurer la nécessité qui les pousse l’un vers l’autre, cette certitude absolue, incroyable qu’ils sont faits l’un pour l’autre, qu’ils doivent être ensemble, que c’est impossible autrement. Elle est saisie de vertige mais pas vraiment effrayée. Elle aime la sensation du vertige. Elle n’a jamais hésité à traverser des ponts tendus au-dessus de précipices. Il sera là demain. "
Jeanne est écrivain à s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
araucaria
  07 octobre 2017
Une nouvelle un peu longue, presque un court roman, qui évoque la vie distinctes de deux personnes qui finalement vont se rencontrer, se plaire, s'aimer. Une histoire assez prévisible et banale. J'apprécie généralement beaucoup Philippe Besson. Là, cependant, je suis un peu sur la réserve, pas déçue, mais pas totalement emballée non plus... Cette nouvelle ne pouvant pas rivaliser avec des romans tels que "Un homme accidentel", "Son frère", "Un garçon d'Italie"... Cependant Philippe Besson verse encore une fois avec justesse dans la psychologie, se montrant très fin dans l'analyse des caractères, et son écriture est toujours aussi superbe.
Commenter  J’apprécie          310
Baluzo
  25 septembre 2014
On pourrait qualifier ce livre , de livre de gare , si on était méchant;...on se prend à l'histoire, le temps passe et en 2 heures, c'est fini....mais c'est quand meme bien plus que cela...l'écriture est belle et le rythme agréable . et puis, jai vibré dans cette aventure qui sent tellement le vrai ....finalement , oui il y a de la douleur mais tellement d'amour.....cela mérite bien 2 heures;...
Commenter  J’apprécie          60
Croquignolle
  15 décembre 2014
Quelques phrases magiques... Une petite nouvelle très vite lue.. Quelques belles émotions. Mais rien de bien nouveau ou de transcendant.
Commenter  J’apprécie          50
Tmor
  14 décembre 2012
J'ai découvert par hasard cette nouvelle de Philippe Besson auteur dont j'aime beaucoup la plume, la finesse, les thématiques. Je me suis laissé emporté par cette histoire d'amour simple entre deux artistes qui vivent suivant le rythme des hauts et bas des vague. A aucun moment on sent le vent tourner et jamais on ne se sent éloigné de ce qui se passe. Très juste.
Commenter  J’apprécie          20
Jupebi
  12 novembre 2018
Triste un peu.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
araucariaaraucaria   01 novembre 2017
"Ce doit être difficile d'écrire."

(...)

"Détrompez-vous. Ca n'est pas difficile du tout. Il suffit d'avoir des souvenirs. Vous savez, poursuit-elle, il y a des chances qu'un de ces quatre vous dénichiez dans un de mes romans une scène de café comme celle qui nous réunit. Les écrivains ont pour seul talent de retenir davantage que les autres, et de savoir réutiliser, recycler."
Commenter  J’apprécie          230
araucariaaraucaria   02 novembre 2017
Paris, villa d'Alésia, le 4 septembre

Parfois, elle a pour lui ce regard famélique des femmes qui deviennent tributaires des hommes, qui perdent pied face à eux, qui abdiquent leur superbe dans l'espoir qu'ils ne s'enfuient pas et qui risquent d'être quittées à force de ne plus ressembler à celles qu'elles étaient à l'heure de la conquête.
Parfois, ce regard implorant des femmes qui redoutent qu'on s'intéresse moins à elles, qui usent d'artifices pour conserver la main et ne font que s'empêtrer dans leurs maladresses.
Ce regard affolé des femmes qui, égarant leur assurance, en deviennent arrogantes; renonçant à leur simplicité et à leur clarté, paraissant tarabiscotées et obscures; oubliant la puissance de leur vérité, se diluent dans des mensonges ou des contrefaçons.
Ce regard embué des femmes qui témoignent leur émotion dans la grandiloquence et les sanglots; leur tendresse dans des gestes brutaux et désordonnés; leur désir dans une insistance de mauvais aloi; leur besoin d'amour dans une plainte muette.
Le regard vide et avide des femmes au bord de se défaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
araucariaaraucaria   01 novembre 2017
Paris, rue du Faubourg-Poissonnière...

Ne pas dire toute la vérité, ce n'est pas trahir. Il estime ne pas avoir entamé leur contrat de confiance. D'ailleurs, ils n'ont jamais signé un tel contrat.
S'il était parfaitement honnête, il reconnaîtrait que c'est la première fois qu'il n'est pas tout à fait transparent avec Cécile. Mais comment pourrait-elle, de toute façon, lui reprocher d'avoir envoyé une lettre à Jeanne Dorval, l'écrivain? Il n'y a là rien de répréhensible, qu'il sache.
Elle, elle ne sent rien, ne soupçonne rien. Elle est une toute jeune femme encore, n'a pas appris les manquements, les écarts des hommes, leur lâcheté. Elle n'aperçoit que le visage lisse de Vincent, sans aspérité, où la lumière du dehors rebondit. Elle croit à la pureté, aux apparences.
Elle se blottit contre lui, réclame un baiser qu'elle obtient aussitôt, pose sa joue contre son torse. Il la serre fort, les yeux perdus dans le vide. Si elle entrevoyait son regard en cet instant, elle n'aurait pas peur. Elle aurait tort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
araucariaaraucaria   02 novembre 2017
Une fois qu'ils ont terminé leurs cafés, elle insiste pour régler la note. Cette fois, elle était la puissance invitante. Il s'y résigne sans lutter. Ils se lèvent, sortent sur le trottoir. Là, elle le regarde, d'abord sans rien dire. Et puis, elle pose une parole sur ce silence. Une parole définitive.

"Vous saisissez que nous allons vivre ensemble, que c'est incontournable désormais, que c'est cela qui va se produire?

- Oui, bien sûr."

Elle l'embrasse calmement. Elle abandonne un peu de rouge sur ses lèvres à lui, qu'elle efface avec le pouce de sa main droite. Elle monte dans un taxi. Il traverse la rue pour aller récupérer son vélo.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
araucariaaraucaria   01 novembre 2017
Paris, rue du Faubourg-Poissonnière, le même jour

Il se réveille. Pourtant, il ne sait pas se réveiller, n'a jamais su. Il y a des hommes qui sont en pleine forme dès le matin, qui bondissent hors de leur lit, qui sont débordants d'une insupportable énergie. Lui, non. Il doit accomplir un exploit surhumain pour seulement s'extraire des draps, de la bonne chaleur. Cela lui prend parfois plus d'une heure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Philippe Besson (91) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Besson
Michel Bussi s'engage pour les Restos du c?ur avec "13 à table !"
Un livre acheté = 4 repas distribués
Cette année, 13 à table ! vous emmène en voyage
17 grands auteurs mobilisés :
Philippe BESSON ? Françoise BOURDIN ? Michel BUSSI ? Adeline DIEUDONNÉ ? François d?EPENOUX ? Éric GIACOMETTI ? Karine GIEBEL ? Philippe JAENADA ? Yasmina KHADRA ? Alexandra LAPIERRE ? Agnès MARTIN-LUGAND ? Nicolas MATHIEU ? Véronique OVALDÉ ? Camille PASCAL ? Romain PUÉRTOLAS ? Jacques RAVENNE ? Leïla SLIMANI
Inédit : illustration Riad Sattouf
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philippe BESSON

Quel est son tout premier roman ?

Un instant d'abandon
Se résoudre aux adieux
Un homme accidentel
En l'absence des hommes

12 questions
112 lecteurs ont répondu
Thème : Philippe BessonCréer un quiz sur ce livre