AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B00AABAOQO
Éditeur : Serenity Publishers, LLC (19/09/2008)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
There are some people who always will hold aloof. They are as irresponsive as a sooty kettle when you strike it. They are like peevish children who say "I won't," or surly old dogs who growl at every one. But HE was so exceedingly genial, a capital fellow with the highest spirits. He had looks as well; he was six feet high; and all those six feet were clothed in perfect taste. He had large flashing eyes and a broad forehead. He was practised in making clear to other... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Aline1102
  09 mars 2014
Harald Kaas a soixante ans et on peut le qualifier de célibataire endurci.
Il vit en Norvège, à Hellebergene, son domaine, qui possède de grandes ressources non exploitées par Kaas. C'est ce que remarque immédiatement Kristen Ravn le jour où Kaas l'invite, avec quelques amies, à passer quelques jours chez lui. Kristen a de grands projets pour Hellebergene et cela plaît à Kaas qui décide de l'épouser.
Pourtant, un beau jour, les relations entre les époux se dégradent devant plusieurs témoins, qui assistent à une scène particulièrement violente entre Kaas et Kristen. Suite à cela, Kristen a tendance à éloigner son fils, Rafael, de la société de son père : Harald vit dans une partie de la maison, Kristen et Rafael dans une autre.
Un beau jour, Rafael est réveillé par sa mère qui lui apprend que Harald Kaas est mort.
Un mot, d'abord sur ce titre d'Absalom's Hair, Les cheveux d'Absalom. Absalom est un personnage biblique, le troisième fils de David. Absalom déclara la guerre à son père car il voulait lui succéder sur le trône, étant son dernier fils vivant. Un beau jour, alors qu'il fuyait la forêt d'Ephraïm où son armée venait d'être mise en déroute, Absalom se prit les cheveux dans les branches d'un chêne (il portait les cheveux longs) et fut tué par les hommes de son père.
C'est cette histoire que le pasteur du village raconte à Rafael. Ce dernier, encore enfant, n'est pas très proche de son père et se révolte souvent contre les idées de celui-ci. Et, en plus de cela, Rafael porte, à l'époque, les cheveux longs, comme Absalom… Il n'en faut pas plus pour que son imagination d'enfant soit marquée par cette histoire et qu'il s'identifie à Absalom, puni pour s'être révolté contre son père.
Mais avant d'être une histoire de culpabilité, Absalom's Hair est un roman où domine la jalousie. Celle de Kristen Ravn. Cette femme est profondément jalouse de l'affection de son fils, qu'elle veut garder auprès d'elle et « modeler » à sa façon. Déjà, alors que Rafael est encore enfant, elle tend à influencer sa conduite envers son père, qu'elle-même méprise.
Une fois Harald Kaas mort, la veuve quitte la Norvège avec son jeune fils et part s'installer en Grande-Bretagne, où elle scolarise Rafael. A l'école, Rafael se fait des amis avec lesquels il passe de plus en plus de temps. Sa mère ne l'accepte pas. Alors que le jeune garçon commence à peine à surmonter les difficultés dues aux différences de langue et de culture, Fru Kaas décide de se rendre en France. Elle explique à Rafael que c'est « pour son bien », pour améliorer sa formation ; mais en réalité, le lecteur se rend bien compte, grâce aux détails donnés par Bjørnstjerne Bjørnson sur le caractère de cette femme, qu'elle cherche tout simplement à garder son fils rien que pour elle. Ses amis accaparant une partie du temps de Rafael, Fru Kaas doit absolument l'éloigner afin de récupérer l'attention et l'affection de son fils.
Bien évidemment, la même chose se produit en France. Cette fois, c'est même pire puisque Rafael se lie d'amitié avec une jeune fille de son âge et que leur relation semble évoluer vers une tendresse mutuelle qui ne plaît vraiment pas à Fru Kaas. Celle-ci décide alors, une fois de plus, d'éloigner son fils.
Mais un beau jour, Rafael en a assez et décide de rentrer à Hellebergene. Il parvient à convaincre sa mère et tous deux retournent donc en Norvège. Là, Rafael retrouve Helene, la fille du pasteur, avec laquelle il prenait des leçons quand il était petit. La jeune fille était chargée, durant l'absence des Kaas, de l'administration du domaine de Hellebergene et elle s'en est plutôt bien tirée. Elle fait visiter le village et ses alentours à Rafael et, ce qui devait arriver arrive : Rafael tombe amoureux d'elle.
Vous vous en doutez : ils ne se marieront pas, malgré les beaux projets de Rafael. Fru Kaas y veillera. Mais ce que cette femme vieillissante et aigrie ne sait pas c'est que, en empêchant son fils d'épouser Helene, elle ruinera son avenir.
Absalom's Hair nous parle donc d'un amour exclusif et destructeur d'une mère pour son fils. La plume de Bjørnstjerne Bjørnson, extrêmement soignée et élégante, renforce encore les épisodes dramatiques dont il nous parle parfois, en particulier dans le dernier quart du roman, La jalousie de Fru Kaas détruit peu à peu la vie de son fils, pourtant promis à un avenir brillant, et la verve de l'auteur nous le fait comprendre tout de suite. Alors que Rafael ne se doute encore de rien, ne se méfie pas encore du comportement de sa mère, le lecteur a déjà compris.
Challenge 15 Nobel : 9/15
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
autres livres classés : littérature norvégienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1067 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre