AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne Bozellec (Illustrateur)
EAN : 9782012001718
185 pages
Éditeur : Hachette (01/11/1999)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 79 notes)
Résumé :
Des éleveurs de papillons ! Peut-on imaginer voisins plus inoffensifs ? Mick, François, Claude, Annie et le chien Dagobert pourront camper en paix, cette année. Pourtant, les papillons semblent beaucoup moins intéresser ces curieux éleveurs que les avions d'une base secrète située non loin de là. Il y a du mystère dans l'air...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
paulmaugendre
  01 juillet 2020
Vive les vacances ! Même si ce ne sont que celles de la Pentecôte, qu'il n'y aura que cinq jours à consacrer aux balades et aux découvertes, c'est toujours bon à prendre.
Et les Cinq, c'est-à-dire Claude, et son chien Dagobert qui est de toutes les entreprises, et ses cousins Annie, Mick et François, repèrent attentivement sur une carte l'emplacement prévu pour installer leurs tentes. Car l'un des camarades de lycée de François leur a proposé de passer quelques jours non loin de chez lui, au Mont-Perdu. Il existe en effet une vieille ferme aménagée en élevage de papillons.
Et pendant ce temps, le père de Claude, qui n'aime pas être dérangé, pourra travailler en toute quiétude dans son bureau, à l'abri du bruit. le Mont-Perdu n'est pas loin, juste quelques dizaines de kilomètres à parcourir à vélo. Mais auparavant il faut penser au ravitaillement, à emmener quelques bricoles indispensables comme des chandelles, des allumettes, des gâteaux secs et des bonbons, le transistor pour écouter les nouvelles, le pique-nique en cours de route, car il ne faut jamais se laisser abattre. Pour le reste ils le trouveront sur place, car les parents de Philippe, le copain de François, sont agriculteurs et ils pourront les dépanner en pain, fraises, légumes et autres ingrédients nécessaires à la survie alimentaire.
Arrivés sur place, ils sont accueillis par un porcelet rose, tout mignon, qui répond au doux nom de Dudule, suivi par un petit garçon de cinq ans, Jeannot qui n'est autre que le frère de Philippe. Les Cinq sont accueillis à bras ouverts par les parents de Philippe, Philippe lui-même et son chien Clairon qui ne tarde pas à manifester un intérêt amical envers Dagobert. Il ne leur reste plus qu'à découvrir l'endroit sur le Mont-Perdu où ils pourront planter leurs tentes.
En se promenant, ils se rendent à la ferme où sont hébergés les deux éleveurs de papillons. Mais ils sont reçus par une femme acariâtre qui vitupère sur son fils absent. La bâtisse est délabrée, seules les serres aux lépidoptères implantées à côté semblent neuves. Et ils rencontrent l'un des amateurs éclairés passionnés de papillons rares muni d'un filet, pas garni. Mais d'autres personnages plus inquiétants gravitent autour de cette ferme, se prétendant amateurs de papillons mais n'ayant pas l'air de s'y connaitre vraiment.
Mais de là où ils sont les Cinq ont également vue sur un terrain d'aviation particulier car il s'agit d'un établissement destiné à l'essai de nouveaux modèles. Justement le cousin de Philippe est pilote attaché à ce terrain et il leur fournit de plus amples renseignements.
Or, une nuit, les Cinq entendent des avions dans le ciel. le lendemain ils apprennent par la radio, en écoutant par hasard les infos, que deux avions ont été volés dans la nuit, et que deux pilotes de la base sont manquants, dont le cousin de Philippe. Les journalistes n'hésitent pas à additionner deux plus deux, d'autant que les absents ont toujours tort. Et les appareils d'un nouveau modèle se seraient abîmés en mer.
La tension est à son comble lorsque Jeannot ne donne plus signe de vie ainsi que son porcelet Dudule.

Les Cinq se retrouvent au coeur d'un mystère et comme d'habitude ils se sentent presque obligés de le résoudre. Ne serait-ce que pour aider leur ami Philippe et sa famille.
Le hasard les sert comme souvent mais n'est-ce point le lot des enquêteurs en général ?
Une gentille histoire bucolique à lire en toute sérénité mais il m'a semblé que les personnages des Cinq sont un peu plus falots que lorsque Claude Voilier s'en est emparés pour leur inventer de nouvelles aventures, Enid Blyton les ayant abandonnés pour cause de décès.
Pourtant ce n'est pas l'intrépidité qui leur manque, ni le petit côté humoristique de certaines situations comme celles dans lesquelles évolue Dudule.
La question du jour est posée par François :
Pourquoi sommes-nous toujours mêlés à quelque étrange aventure ?

Lien : http://leslecturesdelonclepa..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Jangelis
  11 juin 2017
Après une (trop) longue période Clan des Sept, où j'ai dû lire à mes petites-filles plus d'une demi-douzaine de titres (au début, c'est sympa, mais au bout d'un certain nombre de verres de limonades et de biscuits partagés, ça lasse un peu !!!), j'avais tenté de passer au Club des cinq. En fait, je préfère de loin leur lire des 6 Compagnons, qui se passent souvent dans la région (P.J. Bonzon ayant été instit dans notre canton) mais ça les tente rarement.
Seules, elles dévorent les Fantômette (heureusement, qu'elles les lisent seules, parce que là, je crois que je ne tiendrais pas le coup !!)
On a donc commencé ensemble ce club des Cinq, mais jamais pu finir faute de temps où on soit toutes les trois (et d'un enthousiasme assez limité de leur part il faut dire). Même si le suspens est limité, je voulais tout de même savoir comment ça se terminait, j'ai donc continué seule !!
Un bon petit roman jeunesse, assez daté bien sûr, mais justement, c'est agréable de voir des gamins partir seuls camper, d'imaginer la liberté qu'ils avaient alors.
Départ en vélo pour aller camper tous les quatre, accompagnés il est vrai par Dagobert le bon chien.
Ils ne seront pas perdus seuls dans la nature, ils vont s'installer pas très loin de la ferme d'un camarade.
Et bien entendu, après un démarrage fort lent (en vélo, forcément !!) l'aventure les guette.
Dans les airs surtout ; on découvre le quotidien des chercheurs de papillons, mais aussi des avions assez mystérieux.
Au delà de la polémique sur les nouvelles versions remaniées de ces classiques de la bibliothèque rose, je ne lis que les anciens volumes, soit les miens, soit ceux trouvés en vide-greniers ou autres.
Si je veux des livres récents, j'en achète des nouveaux
. Et il est certain qu'il est plus facile pour les enfants de lire des romans écrits récemment, dans une langue plus facile, avec des termes qu'ils connaissent. Mais je ne vois pas l'utilité de modifier ceux-ci. Bien que je reconnaisse que la lenteur du démarrage, avant qu'il ne se passe quelque chose de vraiment palpitant, peut décourager les petits lecteurs, ou ceux qui lisent lentement. Et que certains objets, mots, ou situations leur échappent un peu. C'est pourquoi je propose souvent de les lire moi, tant qu'ils ne se lancent pas tous seuls.
Je trouve toujours surprenant que sur les livres anciens, surtout jeunesse, le nom du traducteur souvent n'apparaît pas. C'est faire peu de cas d'une personne pourtant essentielle.
Et c'est gênant parfois aussi pour le lecteur. Il y a parfois de grandes différences entre deux traductions (je suis toujours étonnée quand je compare par exemple mes Agatha Christie, que j'ai souvent en double ou triple) et c'est intéressant de savoir le nom.
Lien : http://livresjeunessejangeli..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
marina652000
  27 décembre 2014
Super livre! Un des meilleures club des cinq !
Commenter  J’apprécie          40
Manonjeanne
  27 juillet 2017
J'ai adoré ce livre !!!
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
JangelisJangelis   11 juin 2017
Vous allez pouvoir camper par ce temps magnifique. quelle chance vous avez !
- Oui, dit François [...]. Nous irons au Mont-Perdu. Notre ami Philippe a des parents qui sont fermiers là-bas. Il a promis de nous prêter deux tentes et du matériel de camping. Ainsi, nous n'aurons à emporter que nos sacs de couchage et quelques vêtements de rechange. Le strict minimum !
- C'est parfait ! dit la tante. En ce qui concerne la nourriture, vous comptez sans doute vous ravitailler à la ferme de votre ami ?
- Oui. Nous sommes d'accord avec lui. Nous lui achèterons des oeufs, du lait, du beurre, du pain etc. De plus, les fraises sont déjà mûres dans cette région, paraît-il.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CielvariableCielvariable   21 février 2019
Les enfants et les chiens s'écartèrent, pendant que M.Grégoire s'approchait sur la pointe des pieds d'un papillon aux riches couleurs, où dominaient le noir et le rouge feu. Il butinait une fleur. D'un coup précis, le filet s'abattit, emprisonnant l'insecte affolé. M.Grégoire s'empara de lui et le montra aux enfants.
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   21 février 2019
Avec précaution, ils poussèrent la table dans un coin du salon et déplièrent la carte sur le tapis. Ensuite, ils s’installèrent tout autour, les uns à genoux, les autres à plat ventre. Dagobert les considéra d’un œil étonné ; il pensa qu’il s’agissait là d’un nouveau jeu et se mit à aboyer.
Commenter  J’apprécie          20
paulmaugendrepaulmaugendre   01 juillet 2020
Pourquoi sommes-nous toujours mêlés à quelque étrange aventure ?
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Enid Blyton (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Enid Blyton
Enid Blyton-I don't want to wait. Another Enid Blyton video with new clips and to the song by Paula Cole
autres livres classés : jeunesseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox