AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782367400167
414 pages
Éditeur : Scrineo (03/01/2013)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 43 notes)
Résumé :
Cinq lycéens sont projetés dans l'univers merveilleux de Haven. Une Terre parallèle, volontairement bloquée au XVIIIe siècle. Le dirigeant Old Black, inspiré par la philosophie des Lumières, règne en despote éclairé sur ce havre de paix…

Mais un personnage mystérieux ébranle cet édifice en révélant un secret millénaire. La révolte gronde…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
Marly
  06 février 2013
"Haven", comme je l'appelle, est mon premier coup de coeur de 2013. Un livre qui m'a apporté la poésie et les émotions que j'attendais depuis plusieurs mois. Une Fantasy, un peu mais pas trop, très réussie, qui convaincra bien assez pour trouver de très nombreux fans !
Charlotte, Andréa, Myriam, Lise et Julien sont 5 adolescents soudainement transférés de notre monde à celui de Haven, une terre plongée dans la paix et arrêtée au stade de développement du 18ème siècle. le transfert existe depuis la création d'Haven en même temps que la Terre et nos héros ne sont pas les premiers à expérimenter ce changement de vie. Il est appelé "Arrivée", une Arrivée expliquée de façon inattendue et poétique, qui donne le ton au reste de l'oeuvre : dès le départ, les mots entraînent la mélodie qui nous accompagne tout au long de notre lecture.
Haven m'a convaincue car il est plein de qualités. L'histoire des anges, réécrite une nouvelle fois, est belle et plaisante. de plus, ce n'est pas une anecdote qui aurait pu être laissée de côté, au contraire, les anges font partie importante de l'histoire de Haven et resteront la partie mystère qui obsédera longtemps une partie de nos 5 personnages...
L'originalité de ce récit de Fantasy tient aussi dans un choix délibéré de ne pas donner de pouvoirs aux habitants de ce monde "parallèle" au notre : les égaux, ces animaux accompagnant les 5 arrivants, les qualités des anges, et la particularité du temps dans ce monde suffisent à donner toute son exception à l'univers inventé par Pauline Bock. Car le temps s'arrête pour tous les "Arrivants" venant de la Terre, qui ne vieillissent pas au même rythme que les autres...
Les égaux sont des animaux qui accompagneront les 5 ados en partageant une relation fusionnelle avec chacun d'eux, une idée tentante et fantastique qui a bercé nos envies d'enfants, une idée enfin offerte aux jeunes d'aujourd'hui et les suivants. C'est un moment tendre et cadeau qui leur est offert, plus facile à imaginer et plus proche des enfants "normaux" que les daemons de la croisée des mondes. La fusion entre l'humain et son égal animal est une idée intéressante, bien qu'elle aurait pu être plus exploitée. Plusieurs idées comme celle-ci sont survolées dans le récit, mais donnent pour autant assez d'informations pour en faire un récit riche et complet, suffisant pour faire découvrir la Fantasy à un jeune adolescent, et approfondir d'avantage aurait pu rallonger de façon trop importante l'histoire. Pour ma part, je n'ai trouvé qu'aucun passage n'était en trop ou inutile.
L'écriture de Pauline Bock est parfois marquée par la légèreté de la jeunesse de cette plume, ce qui se remarquera dans les noms, l'envie de décrire les égaux, et la facilité à accepter leurs nouvelles conditions, mais cette part de facilité est très vite contrebalancée par la poésie et l'aisance de la plume, qui se remarquent très vite lorsqu'on se rend compte que l'on a été entraîné dans l'histoire, prenante, aillant lieu dans le havre de paix qu'était Haven. J'ai vu quelques "erreurs" qui me semblent importantes dont j'aimerai discuter avec l'auteur, une occasion plus pour retrouver les personnages et en apprendre d'avantage sur leurs psychologies, que pour expliquer des choses qui m'ont manqués. Oui, j'y retournerai bien, car on se sent bien dans le récit de Pauline Bock !
L'univers de Fantasy et le monde un peu trop vaste peuvent paraître pas assez poussés, ou peu explorés, mais ils sont juste assez bien décrits grâce aux voyages des 5 arrivants et des précisions donnés à chaque occasion sur les manières de vivre des habitants de Haven. J'ai aimé tous les personnages, avec une préférence pour Lise et Myriam, mais surtout, j'ai aimé qu'ils soient tous mis au même niveau et qu'il n'y ait pas de personnage principal. Je n'en dirai pas plus, pour vous laisser faire connaissance avec eux, une étape qui était un des plaisirs les plus importants de l'histoire.
La fin, dure, belle, et émouvante, a su me toucher, voir un peu trop (vilaines larmes !) malgré le fait qu'elle soit trop ouverte, mais elle parlera à tous les petits coeurs de jeunes ados ou de lecteurs qui voudront sans doute, comme moi, retourner le plus vite possible à Haven.
Enfin, Scrinéo a encore une fois effectué un très bon travail de construction sur un de leurs romans, choisissant une belle couverture et ne laissant passer aucune faute d'orthographe. Une rigueur remarquable ! Je conseille ce roman à tous les jeunes ados qui souhaitent découvrir la Fantasy et à tous les lecteurs qui cherchent une histoire simple, originale, qui vous apportera beaucoup d'émotions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          53
murielan
  29 juin 2013
Cinq adolescents se retrouvent tout à coup dans un monde parallèle utopique où les habitants vivent comme au XVIII° siècle. Ces 5 Arrivants ne passent pas inaperçus à Haven car ils sont accompagnés de 5 animaux avec qui ils peuvent fusionner psychologiquement pour accroitre leur force. Mais tout n'est pas si idyllique dans ce royaume des Anges et de terribles dangers guettent les 5 amis...
Un très bon roman de fantasy où les héros évoluent dans un monde faisant la part belle à l'époque des Lumières mais où les mystères sont nombreux. Chaque personnage a un caractère bien défini et évolue selon ses envies, son courage et ses valeurs.
J'ai vraiment apprécié ce roman pour son originalité mais aussi pour son univers où deux visions d'un même monde s'affrontent dans un combat sans merci.
Une très belle découverte !
Commenter  J’apprécie          160
Ewylyn
  06 juin 2013
Un bon roman de fantasy. Il y a des petits couacs, mais il existe de nombreux éléments positifs qui rendent la lecture très agréable.

Il ne faut ni se fier à l'âge de l'auteur (20 ans) ni à l'appellation « Jeunesse », car la langue française est maitrisée. Les descriptions et les répliques sont très travaillées et réalistes, on est réellement plongés au coeur de cet univers parallèle et fantastique qu'est Haven. de plus, rien ne semble facile, dans le sens où les choix sont importants et qu'ils déterminent les vies de nos cinq adolescents. Rien n'est contrôlé par un quelconque « destin », chaque personne est libre de mener sa vie comme elle l'entend, et ça c'est très intéressant en matière de fantasy. Cela change.

Ce qui est surprenant – et intelligent – c'est le choix de l'auteur. Son monde, Haven, n'est pas un espace régit sous les principaux caractères de l'époque médiévale, nous nageons en plein XVIIIe siècle. Les habitants sont vêtus comme au temps de Louis XIV (grosso modo). C'est intéressant et dépaysant, un très bon choix en somme et l'auteur exploite très bien son monde.

En effet, la première partie du roman nous présente les différents personnages, la vie d'Haven, la politique... Nous touchons des thèmes tels que l'utopie. La vie à Haven semble être paisible et pacifique, rien ne semble présager qu'un quelconque mal s'installe. Bien sûr, les Arrivants n'attisent pas que de la sympathie, il existe une certaine forme de « racisme » bien exploité, même si, je pense qu'il aurait été plus poignant d'assister à des menaces qui s'avèrent fondées. Les antis Arrivants ne font que grogner, il n'y a rien de concret, c'est dommage.

Point intéressant concernant la politique, la remise en question de l'utopie d'Haven, de ses principes, de sa gestion par l'Intendant. J'ai beaucoup aimé le fait que les philosophes des Lumières soient cités comme source de la politique menée à Haven. En effet, Haven semble évoluer dans un plan parallèle, les différents Arrivants ont apportés leurs connaissances, leurs sciences et leurs modes de vie aux habitants de Haven et ce sont eux qui ont choisis de rester figé dans un XVIIIe siècle. Pour autant, ils acceptent les conseils des Arrivants survenus au-delà de notre XVIIIe siècle, comme la médecine, par exemple.

Sincèrement, le monde de Haven est très bien construit et ses habitants sont très intéressants. Je regrette qu'on ne soit pas plus informé sur les personnages d'Old Jack, l'Intendant ou celui de Fennec (Fenn). Ce petit garçon est d'une telle force, c'est un protagoniste fort et grandiose, son histoire et son amour pour Gavroche des Misérables est touchante. Old Jack semble avoir eu une vie bien remplie, il a été un pirate et il devient Intendant, son histoire aurait mérité d'être plus fournie.

Autre regret, l'histoire des Égaux. Ce sont des animaux qui se lient à nos cinq protagonistes, ont ne connait pas leurs histoires, la raison de leur existence. On ne sait pas pourquoi ils se réveillent ou bien pourquoi untel se lie avec tel personnage. Ils sont justes là. Ils sont très intéressants ces animaux, j'adore même leur présence qui m'ont bien souvent fait rire, mais il manquait un peu d'historique.

Les Anges et leurs mystères sont un fil rouge très prenant. L'histoire de leur disparition, leur chant mystérieux, ce sont les premiers habitants de Haven et ils ont un statut de légende. L'enquête autour de ces personnages est bien menée, elle aurait pu être encore plus fournie, mais je l'ai trouvée juste et intéressante. Par ailleurs, ce mystère amène l'inquiétant Équinoxe dans l'histoire. J'aurais aimé qu'il se manifeste un peu plus dans la première moitié du récit. Histoire de s'imposer graduellement dans l'esprit de tout à chacun. Il apparait vraiment du jour au lendemain, sa lettre est classe pour un méchant, j'ai adoré son personnage entre fou et génie. Cependant, son arrivée aurait pu faire moins « un cheveu dans la soupe », c'est-à-dire moins brusque.

Quant à nos cinq adolescents, nous sommes loin des clichés. Ils ont chacun leurs personnalités, leur histoire, leurs défauts et leurs qualités. Leur amitié est forte et sincère, elle est mise à rude épreuve avec les événements de Haven, mais elle tient la route. J'ai trouvé qu'ils avaient tous une importance dans l'histoire, ils ont tous leur petit quart d'heure de gloire, même si l'un d'entre eux se hisse à la tête de l'histoire (mais je ne vais rien gâcher). J'aime beaucoup Andréa et Charlotte, la plus sage et la plus téméraire. Deux opposés, mais elles sont deux très bons personnages qui méritaient d'être un peu plus exploités. L'histoire entre Andréa et Trystan est très belle, touchante et déchirante, mais bien sympathique. Lise m'insupportait un peu par moment et Myriam est celle qui m'aura le moins touchée, je l'ai trouvé un peu pleurnicharde et effacée. Quant à Julien, c'est un très bon protagoniste, il est très travaillé, intéressant, ce qui lui arrive est vraiment fort. J'aime énormément son évolution.

Le roman est un one-shot, c'est-à-dire qu'il n'y aura pas de suite. C'est bien dommage, car la fin est pour moi, une non-fin. Il manque tellement de choses, je pense que le but – à la base – était de construire une fin ouverte, mais cela est mal exploité. Attention, très léger spoiler, mais je ne peux pas l'éviter, vous ne comprendriez pas mon avis sur la fin. Il manque les explications aux proches et aux policiers quant à leurs disparitions (trois mois), surtout pour l'un d'entre eux. Est-ce qu'ils vont finir par se souvenir de leur séjour à Haven ? C'est bancal comme fin, ce n'est pas une réelle fin dans le sens où elle ne renseigne pas assez sur le devenir de chaque protagoniste, ce qui aurait été bien vu surtout lorsqu'il s'agit d'un one-shot. La fin nous laisse sur notre faim.

En conclusion, malgré de petits couacs, j'ai passé un très bon moment à Haven. Il y a de l'action, de l'histoire, de l'amitié, de l'amour, de l'émotion... de très bons ingrédients pour marquer le coup. La plume de l'auteur est sympathique et maitrisée, l'histoire est très prenante, surtout à partir de la deuxième moitié avec l'apparition d'Équinoxe. Un très bon roman de fantasy qui mérite d'être connu.
Lien : http://la-citadelle-des-livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          43
pititecali
  17 septembre 2015
Pas embarquée car je n'y ai malheureusement pas « cru ».


Les lumières de Haven était dans ma PAL depuis un moment, offert par Marly qui l'avait semble-t-il adoré. Elle m'avait avertie que c'était pas mal jeunesse quand même, mais qu'elle l'avait trouvé terriblement prenant.

C'est le choix qu'Anne (Aka Asuna, blog : Equi'livre, page Facebook : Les tribulations d'une raleuse invétérée) et moi avons fait pour notre toute première lecture commune ensemble. Il semblerait qu'on aurait pu choisir mieux pour une première car nous n'avons accroché ni l'une ni l'autre, et la lecture fut longue et laborieuse, parce que pas spécialement pressées de reprendre notre livre, pas trop curieuses de découvrir la suite, pas tellement engagées dans l'histoire.

Attention, je ne dis pas que c'est un mauvais livre, loin de là, tout est question de sensations et d'émotions ressenties, qui sont heureusement propres à chaque lecteur. Aussi, un autre lecteur que moi (nous ?) sera peut-être complètement happé par cette histoire.
Quoi qu'il en soit, qu'on aime ou pas, il faut vraiment s'attendre à un livre très jeunesse. C'est limite un livre pour grands enfants, à mon avis. du coup, il y a comme un décalage entre la cible de lectures visée et l'âge des personnages, par ex. Les adultes ne peuvent pas s'y identifier, les ados pas tellement non plus, car si les persos ont leur âge, ils ont des réactions plutôt enfantines, et les enfants n'y parviendront pas mieux car les héros sont trop « vieux » pour eux.

En fait, je crois que c'est ce qui m'a le plus dérangée dans ce roman, le fait de ne pas avoir de point de repère solide en terme de tranche d'âge. Je n'ai habituellement aucun mal à me projeter dans une histoire pour enfants / jeunesse / YA, même si j'ai largement dépassé la date de péremption, à partir du moment où je peux m'imaginer lire le livre avec les yeux d'une petite fille d'un âge assez précis. Là pour moi, on ne sait pas. C'est flou. Et du coup, pas tellement crédible. Oui, je sais, une histoire fantastique d'un monde inconnu peuplé par les anges, c'est pas fait pour être crédible ou réaliste. Ce n'est pas de ça que je parle. Je peux croire à tout, et j'y arrive très bien, mais il faut que l'auteur y croie, que les personnages y croient, qu'ils me paraissent réalistes, eux, dans leurs réactions, paroles, dialogues, émotions. Ce n'est pas le cas ici. Les héros sont des adolescents de 16- 17 ans environ, mais réagissent souvent comme des enfants d'un côté, et apprennent leur nouvel univers et l'escrime de combat ou intègrent l'existence des anges comme des adultes très courageux. Ca n'a pas de sens. Et je n'y ai pas cru, je n'ai pas adhéré parce que je sentais trop ce côté fictif, cette façon de les faire réagir comme ça arrange pour la suite des évènements.

Ca c'était vraiment le gros point noir de ma lecture, celui qui fait que je n'ai pas su m'immerger dans cette histoire.

Néanmoins, ce n'était pas désagréable, je n'étais juste pas prise dedans. L'écriture n'a rien de forcément très remarquable, mais elle est adaptée à un livre très jeunesse, et se lit facilement.
L'histoire, si tant est qu'on arrive à s'y plonger, est objectivement sympathique, avec quelques éléments très intéressants et originaux, qui auraient pu donner quelque chose de génial, mais reste un peu « facile ». de grosses ficelles, tirées assez grossièrement par la marionnettiste, mais bon, au moins, ce n'est pas prise de tête. C'est par contre assez superficiel et survolé, et c'est bien dommage.

J'ai donc parcouru tout ce livre sans passion, et avec assez peu d'intérêt, de manière complètement détachée, je ne me suis pas du tout sentie concernée par ce qui arrivait aux personnages, auxquels je ne me suis pas du tout attachée, sauf peut-être un peu aux Egaux, et encore, c'est survolé donc bon. Et pourtant, je n'étais pas rebutée non plus. C'est assez bizarre comme sensation.

La couverture est jolie, le livre est soigné et l'auteure est très probablement fort sympathique, il y a de très bonnes critiques un peu partout sur ce roman, donc, je pense que c'est moi qui suis particulièrement passée à côté, c'est bien dommage ! En bref, ne vous fiez pas uniquement à mon avis pour décider de le lire ou pas, vous trouverez sur la toile des chroniques bien plus chaleureuses, et probablement plus argumentées. J'ai quelques difficultés à faire quelque chose d'objectif alors que mon opinion sur ce livre repose uniquement sur la sensation de ne pas y avoir cru.
Mais la lecture est restée agréable, ça je peux l'affirmer, il faudra peut-être que je le relise plus tard, dans d'autres conditions, et à un moment peut-être plus propice ?

Cali
Lien : http://calidoscope.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
AnGeeErsatz
  15 février 2013
"Alors qu'ils préparent le bac, cinq adolescents sont projetés dans l'univers merveilleux de Haven, un monde parallèle volontairement bloqué au XVIIème siècle. Old Jack, l'Intendant, règne en despote éclairé sur ce havre de paix...

Mais un personnage mystérieux menace de révéler un secret millénaire qui pourrait faire exploser ce fragile équilibre et transformer ce paradis en un enfer de guerre, de feu, de sang...

Que peuvent faire les cinq Arrivants pour éviter ce cataclysme? Quelles créatures terribles devront-ils affronter? Quel mystère entoure la disparition des premiers habitants légendaires de Haven?"

Voici ce que l'on peut lire au dos du livre, sur la quatrième de couverture.
Les Lumières de Haven raconte en effet l'histoire de cinq jeunes, Lise, Julien, Myriam, Charlotte, et Andréa, des amis de longue date éparpillée aux quatre coins de la France. Un jour, ils écoutent tous, chacun de leur côté, une chanson, qui les propulsent dans un monde mystérieux, celui de Haven. Ce monde ressemble au nôtre, en "mieux": les habitants vivent en se basant sur de préceptes philosophiques, dans la paix et l'harmonie...
Les Cinq amis vont sympathiser avec Fennec, un jeune garçon, qui leur apprend qu'ils sont des Arrivants (des gens venus de la Terre sur Haven), mais aussi des Egaux (les Egaux sont des gens qui possèdent un lien très particulier avec un animal). Leur arrivée est un vrai événement, car Haven n'avait pas accueilli de terriens depuis longtemps... Mais pour certains habitants de Haven, leur venue est très mal vue, notamment par Equinoxe, un ennemi bien menaçant!
Entre disputes, histoires d'amour, de doutes, d'amitié, comment nos héros vont-ils réussir à s'intégrer à Haven?

Globalement, j'ai bien aimé le roman de Pauline Bock, et ce pour plusieurs raisons:
-Tout d'abord, je trouve l'univers de Haven vraiment réussi. Personnellement, je trouve qu'une histoire est plus appréciable lorsque ce qui lui sert de toile de fond est bien préparé. Ici, c'est le cas: on sent un réel effort de la part de l'auteure pour nous transporter ailleurs; on ne se contente pas de suivre les personnages, en même temps qu'eux, nous découvrons Haven, ses us et coutumes, son histoire, ses villes, ses habitants, sa monnaie... Un vrai plus pour les lecteurs qui sont friands, comme moi, de ce genre de détails.
-Ensuite, les personnages sont dans l'ensemble attachants: ils sont nombreux, on peut constater une vraie diversité de ce côté-là, et j'ai été séduite! J'ai notamment adoré Fennec (on ne peut que l'adorer!), et j'ai été intrigué pendant toute ma lecture par Old Jack, un personnage très mystérieux. Au niveau des personnages principaux, Lise et Julien, par leur douceur et leur amitié, sont ceux que je préfère.
-L'histoire en elle-même est plutôt bien réussie: on est embarqué avec les cinq héros, on s'inquiète de la suite des événements, on partage leurs doutes, leurs réflexions... L'immersion est réussie, et à partir du moment où l'intrigue est lancée, on ne la quitte plus. J'espère d'ailleurs qu'il y aura une suite, car le roman se finit sur une petite note à suspens, qui nous donne envie d'en savoir plus! Je tiens d'ailleurs à préciser aussi que la fin est un peu inattendue, du moins je l'ai ressentie comme cela...


J'ai aussi quelques petits points négatifs à soulever sur ma lecture. Quand je l'ai lu, j'ai essayé de me mettre à la fois dans la peau d'un jeune lecteur (puisque ce livre est publié dans une collection jeunesse), et dans la peau de la lectrice aguerrie que je suis. Voici donc les éléments que j'ai le moins aimés:
-L'histoire met beaucoup, beaucoup, beaucoup de temps à démarrer: il ne s'agit que de mon avis, mais je trouve qu'on attend longtemps avant l'intrigue à proprement parler. Pendant presque 200 pages, on se contente de suivre les personnages dans les villes de Haven, leur éducation par Old Jack, une histoire d'amour entre Andrea et le mystérieux Trystan, les disputes incessantes entre Myriam et Charlotte... On ne s'ennuie pas pour autant, car on découvre Haven, mais l'attente se fait un peu longue.
-Charlotte et Myriam: il s'agit des personnages que j'aime le moins, je n'ai pas eu d'affinités avec elles, en partie à cause de leurs fréquentes disputes. J'ai été aussi gênée par le fait qu'au début du roman, on nous explique qu'elles étaient déjà en froid avant d'arriver à Haven, mais on n'en sait pas plus sur cette rivalité (ou alors je suis passée à côté de quelque chose). du coup, j'ai trouvé leurs disputes un peu redondantes.
-Les allusions à des philosophes des Lumières: Haven est certes basé en tant que pays sur les principes de la philosophie des Lumières, mais personnellement, j'ai trouvé ça un peu artificiel... Peut-être parce que je ne suis pas une grande philosophe? En revanche, j'ai plus apprécié les références à la littérature, notamment à Victor Hugo, et à Gavroche.
Lien : http://livroscope.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          52


critiques presse (1)
Elbakin.net   05 mars 2013
Pauline Bock a une plume qui dément ses années. Et contrairement à d’autres premiers romans parus récemment, le langage est maitrisé de bout en bout : les descriptions laissent poindre une verve poétique tandis que les dialogues sont naturels et agréables à suivre. A cet égard, Les lumières de Haven est équilibré.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
murielanmurielan   29 juin 2013
- Parfois, les amis deviennent ennemis, souffla Fenn, roulé en boule sur l'un des lits de camp. Ou le contraire. Et souvent, il est trop tard lorsque l'on s'en rend compte.
Commenter  J’apprécie          140
sylvichasylvicha   26 juin 2013
- Vous avez sûrement des montres : elles sont figées. Ce sont les effets secondaires de la traversée de l'espace-temps. A partir du jour où ils posent le pied sur ces terres, les Arrivants ne vieillissent plus.
Commenter  J’apprécie          20
LesLecturesDeCledesolLesLecturesDeCledesol   07 février 2013
Comment elle parvint à sortir du volcan, Lise ne le comprit pas. Elle déboula sur la terrasse rocheuse. L'aube nimbait la forêt de soleil, mais à travers ses yeux collés par le sel et les larmes, le paysage ne lui inspira que de la répulsion. Elle se sentait vide.
Commenter  J’apprécie          10
sylvichasylvicha   26 juin 2013
Le rocher était comme sculpté. Mais une simple sculpture pouvait-elle dégager une telle aura de réalisme ? Naissant du sol, cinq animaux se tenaient droits dans la pierre. Un tigre, un lynx, un loup, un aigle et un lion.
Commenter  J’apprécie          10
EwylynEwylyn   25 mai 2013
Quand j'étais petit, j'étais persuadé qu'il y avait des habitants sur la lune. A chaque éclipse, je me demandais où ils allaient dormir !
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : univers parallèlesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1548 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre