AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782221190760
400 pages
Éditeur : Robert Laffont (22/02/2018)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 62 notes)
Résumé :
Internée à l’adolescence parce qu’elle souffrait de troubles psychologiques, Lise s’est liée à des filles avec qui elle a tout partagé, des « monstres » comme elle. Et elle a rencontré son double.
Des années plus tard, Lise est lieutenante à la brigade criminelle de Paris. Quand elle est amenée à enquêter sur la mort de l’un de ses proches, le passé trouble de sa famille réapparaît. Et les secrets de son enfance refont surface.
Que s’est-il réellement ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (41) Voir plus Ajouter une critique
Jeanfrancoislemoine
  26 novembre 2019
Mon libraire étant occupé au nettoyage suite à une fuite d'eau , il m'a bien fallu me débrouiller seul , ce jour-là .Vous le connaissez aussi bien que moi ce sentiment étrange de culpabilité qui fait que vous vous sentez mal si vous sortez les mains vides de votre librairie préférée.....
Mon regard est attiré par la couverture de " Coupable " et la quatrième emporte mon adhésion. " Enlevez , c'est pesé " , comme on dit dans la région . Mes choix ne s'avérant pas toujours pertinents , il me faut rapidement lever les doutes ...Pas le temps de rejoindre la PAL , c'est parti ....Lu en vraiment peu de temps , adoré, un page - turner comme je les aime , mêlant le récit d'événements contemporains et faisant de nombreux retours en arrière, dans un passé proche , qui nous permettra de comprendre le comportement de certains personnages et notamment de l'héroïne principale , Lise Larteguy , flique à la Brigade Criminelle de Paris .
Tout , présent , passé, va tourner autour de ce personnage atypique au passé psychologique lourd , une fille ultraviolente , possédée par " la Bête " , le " Mal " qui l'oblige à appliquer " la Méthode ", celle qui va s'acharner contre la violence par ...la violence , hélas. Tout cela pour dire , en passant , que ce roman nous présente des formes physiques ou psychologiques de grande violence , et que certains et certains de mes amies et amis babeliotes pourraient en être perturbés. Il y a des passages difficiles , je crois pouvoir le dire , sauf à se montrer imperméable à la souffrance ou capable de prendre une certaine distance .
En fait , on pourra mener deux histoires en parallèle , Lise flique dans l'exercice de ses fonctions et Lise , adolescente , engluée dans un monde particulièrement hostile et complexe . L'alternance de ces deux périodes est géniale, l'une au service de la parfaite compréhension de l'autre , une très belle complémentarité qui nous maintient en haleine .C'est vraiment une belle construction servie par des dialogues de qualité, le niveau de langue s'adaptant lui aussi , mais sans excès et à bon escient à la situation de communication .Beaucoup d'action , beaucoup de vie , d'envie de vivre , de désespoir, beaucoup de rythme donc , du début à la fin , une fin qui se montre vraiment à la hauteur .
Dans ce roman , les personnages occupent tous une place importante mais , bien entendu , nous allons plus particulièrement suivre Lise et peu à peu , lever le voile sur cette flique borderline mais charismatique et , au final , plutôt sympathique , un personnage " complexe " dont les attitudes trouvent leur source dans un passé que chacun d'entre nous pourra apprécier...ou non . Un roman qui nous ouvre les yeux , si besoin était , sur le rôle de notre enfance dans la construction la femme ou l'homme que nous devenons . Pas didactique ou moralisateur , non , mais très intéressant.
Voilà. Je vais retourner voir mon libraire et lui suggérer cette lecture , pour une fois , c'est peut - être moi qui lui donnerai un conseil...Quoiqu'il l'a peut - être lu ? Oh non , il me l'aurait dit.....
Un dernier mot : " Coupable " serait une suite de "Brutale " , que je n'ai pas lu . Je me permets de vous le dire , " Coupable " peut se lire " en solo " , je ne sais pas ce que j'aurais trouvé de plus , rien , à mon avis , d'indispensable , mais , pour en savoir plus , je préfère laisser la parole aux lecteurs plus avisés, ceux qui ont lu les deux .
En tous les cas , amateurs du genre , à vous de jouer .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          787
stokely
  26 avril 2018
**********Coup de coeur**************
J'ai commencé la lecture de Coupable avant celle de Brutale que j'ai également en format numérique et j'ai adoré ma lecture, celle-ci peut d'ailleurs très bien se lire sans avoir lu Brutale.
Que dire du lieutenant Lise Lartéguy si atypique dans les romans policiers, une jeune femme plus que borderline aux méthodes très particulières, une jeune femme forte mais qui a de multiples fêlures et qui est adepte des sports de combats.
Que dire également de ses collègues telles que Paupiette qui la couvre le mieux possible, un récit mené tambour battant et qui a été lu avec un énorme plaisir sur une seule journée.
On apprend également beaucoup dans ce second tome sur l'enfance de Lise et je garde désormais Brutale sous le coude en cas de panne de lecture.
Si vous aimez les personnages atypiques, les récits sans temps mort ce livre est fait pour vous! Amateurs de thrillers et polars vous pouvez y aller les yeux fermés!
Commenter  J’apprécie          240
BlackKat
  15 avril 2018
Pierre Boisfeuras, grand ponte de la Police Judicaire parisienne et accessoirement le parrain et protecteur de Lise Lartéguy, lieutenant de police déjantée, est assassiné la même nuit pour laquelle celle-ci n'a que des souvenirs très flous. La menace de sa mise à pied après un énième débordement aurait-elle eu pour conséquence que Lise perde tout contrôle au point d'être coupable?
C'est avec plaisir que je retrouve Lise Lartéguy, lieutenant à la Brigade criminelle de Paris, découverte avec le gros coup de coeur de Brutale. Entre flashbacks des années 90 à l'époque de son père, des années 2000 au moment de son adolescence et le présent, il n'y aucune excuse pour lâcher ce roman.
Si l'effet de surprise de la rencontre avec Lise, une femme dangereuse totalement asociale, ultra-violente, sans cesse borderline mais tout de même attachante, est passé, quelle joie de constater que son auteur la malmène toujours aussi durement!
Nous en apprenons davantage sur l'origine de la brutalité animale qui l'habite à une période adolescente déjà bien perturbante en temps normal, avec son internement pour troubles psychiatriques et la rencontre avec sa « jumelle ».
Avec des notes telles que « inapte à la vie en communauté », « possibilité de schizophrénie », « impulsive et asociale », « agressive dans son rapport à l'autorité », « susceptible d'actes de violence non contrôlés », « demande d'encadrement, de fichage et d'éloignement […] pour son propre bien et celui d'autrui » venaient à être connues, c'est la carrière de Lise et celle de son parrain qui sont fichues. Lise s'en est toujours sortie mais avec Coupable, les choses se gâtent sérieusement.
Surtout avec la vendetta personnelle menée par le substitut du procureur, Antoine Martignon, aidé par le fils de Boisfeuras.
J'ai eu le coup de foudre pour ce personnage charismatique qui, de par son job, combat quotidiennement le mal et la violence mais qui est possédée littéralement par des démons personnels qui la mettent en danger et la maintient en déséquilibre permanent. Lise est l'otage de ce combat intérieur, intime, personnel et usant qui lui bouffe son énergie dans ses batailles incessantes. La tension se ressent au fil des pages. Lise est une force de la nature pour ne pas succomber à une folie destructrice et hors de contrôle.
Sa relation avec Solveig est attendrissante et apporte un peu plus d'humanité au personnage de Lise, au-delà de sa fragilité psychologique, mais calmera-t-elle durablement la bête?
Et sa répugnance à tuer image son système de valeurs atypique qui consiste à se défouler sur la lie criminelle de la société, surtout celle qui a la chance ou le talent de passer au travers des mailles de la justice mais sans ôter la vie. Les frontières sont ténues et troubles et ne facilitent pas les efforts de Lise à maîtriser une existence dans les clous alors que le Mal s'agite et grignote ses entrailles.
J'ai beaucoup apprécié remonter le passé pour vivre l'amitié qui unit le père de Lise et Boisfeuras. Une amitié qui a perduré bien au-delà de la mort, est restée loyale et fidèle et a vu le « problème Lise » se poser bien avant l'adolescence. L'enquête autour de son assassinat éclaire la vie privée de celui-ci, de ses relations familiales et amicales, de ses ambitions professionnelles et de la difficulté à tout mener de front quand un électron sauvage comme Lise est dans les parages! Et je suis bien curieuse de voir comment Lise va poursuivre son chemin au sein de la police alors que cette référence paternelle disparaît!
L'écriture de l'auteur est toujours agréable, enlevée et incisive. Il n'y a pas de rôles de figuration dans ses romans, chaque personnage apporte sa pierre à l'édifice pour enrichir l'intrigue et étoffer le portrait de Lise l'indomptable. le lien entre les époques traversées se tisse peu à peu pour un dernier tiers de roman trépidant, même si quelques réponses restent en suspens… dans l'attente de la suite!
Après cette lecture nerveuse et riche, je déclare donc Jacques-Olivier Bosco, Coupable de devoir continuer à nous régaler avec les aventures de Lise Lartéguy!
Lien : http://livrenvieblackkatsblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112
Stewartjef
  05 juin 2018
1/2 étoile de moins que Brutale.
L'auteur n'avait pas besoin d'expliquer encore une fois le pourquoi et le comment de Lise.
Pour ma part, quand on décide de faire une suite, c'est une suite, c'est après, c'est évolutif, c'est, ... mieux.
Hé oui, une suite doit être mieux, sinon,... c'est raté.
Bon je me calme et je respire.
Il était évident que Lise avait toute une histoire avant d'être flique (quand on féminise des termes absents du Larousse).
Il était inutile d'ajouter le quart du livre pour l'expliquer.
Même l'explication laisse à interprétation.

Commenter  J’apprécie          191
druspike
  28 février 2018
Et voilà ça y est le tome 2 de Lise Lartéguy est sorti ! C'est une des sortis que j'attendais le plus ! J'ai tellement aimé Brutale : http://druspike.over-blog.com/2017/03/brutale-jacques-olivier-bosco.html, je suis tombée tellement LOVE de lise que vraiment j'avais hâte de la retrouver ! du coup je l'ai lu presque à réception (le temps de finir ma lecture en cours).
Et comment dire que ce livre est une réussite ?
Alors d'abord est ce qu'il faut lire Brutale avant ? C'est toujours mieux de commencer par le début surtout qu'il est dispo en format poche ! Mais je pense que Coupable peut se lire avant … Mais bon quand même mieux vaut lire Brutale :D
J'ai adoré ce livre, je l'ai littéralement dévoré, en 1 journée c'était réglé !
On retrouve Lise mais surtout on va en apprendre beaucoup plus sur elle, sur son passé et sur sa famille. C'est un livre composé de flash-back, chose que j'aime beaucoup, on est ici entre présent et année 2000 le passé de Lise et année 90 le passé de son père et de son parrain. 2 flash-backs différents mais la mise en page est absolument géniale, un petit changement dans la police qui fait que même si c'est indiqué on identifie direct la période dans laquelle on se trouve.
J'avais adoré Lise dans Brutale, je l'aime encore plus depuis coupable ! Je ne vais pas vous parler de l'enquête que mène lise dans la partie présent, je trouve que ça serait trop spoilant .
Découvrir Lise adolescente c'est vraiment un excellent moment, ça m'a beaucoup touché, Lise est vraiment attachante, On apprend les origines de « la bête », qu'est il arrivé à Lise pour qu'elle soit comme elle est ? Ces questions qui étaient restées sans réponse dans le premier tome, trouveront toutes leurs explications ici, petit à petit au fil de ce livre nous découvrons ce qui est arrivé à Lise.
J'ai adoré aussi découvrir le passé de flic de son père et son parrain. Voir ce qu'ils ont vécu dans leur vie perso comme dans leur boulot, les choses qu'ils ont eu à surmonter, les décisions qu'ils ont dû prendre !
Les 100 dernières pages de ce livre sont juste oufissime ! le dénouement se déroule comme une bobine de file même si certains éléments étaient prévisibles il reste une énorme part de surprise. Une fin vraiment excellente, encore une fois très bien travaillée et une dernière scène qui nous laisse scotchée, pleine de belles promesses pour la suite.
J'adore la plume de JOB, sa façon d'amener ses personnages, comme dans Brutale je trouve que tous les persos sont bien travaillés, et ils apportent tous quelque chose à l'histoire. Pas de persos bouche trou dans ses livres ce qui est vraiment sympa.
Lise est vraiment super attachante, elle est badass, écorchée vive, brutale et en même temps adorable, charismatique, fragile c'est difficile de ne pas l'aimer ! Ce personnage plein de promesses, pleins de possibilités va devenir un des flics incontournables des rayon des librairies.
Et puis musicalement on est dans du très bon ! Lise a de très bons goûts ce qui ne gâche rien !
Merci Jacques Olivier encore une fois pour ce livre ! Je ne vais pas te dire qu'on attend la suite mais un peu quand même !!!
Alors femme coupable ? Oui d'être accro à la plume de JOB
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
nathfnathf   10 avril 2018
CRITIQUE

Paris - Lise Lartéguy, lieutenante à la brigade criminelle, a été internée, adolescente, par son père suite à des troubles psychologiques.
Elle y a rencontré d'autres filles dans la même situation qu'elle dont une avec qui elle s'est liée d'amitié.
Quand elle est amenée à enquêter sur la mort de l'un de ses proches, les vieux démons ressurgissent......
J'ai retrouvé avec grand plaisir Lise, l'arme fatale de "Brutale".
En voyageant entre passé et présent, on en apprend plus sur ce qu'a vécu ce personnage hors-norme, à la fois bestiale et attachante, les questions restées sans réponses dans le premier tome ayant enfin une explication.
Je redoutais un peu que cette suite soit plus terne et que ça soit juste un bon filon trouvé par l'auteur, mais Jacques Olivier Bosco n'a pas encore mis la pédale douce dans cet opus et ne nous laisse aucun répit.
L'intrigue est intéressante et bien menée, mais ce qui fait tout le charme de cette lecture, c'est le personnage ambigu et fouillé de Lise, fille fragile mais qui vous démolit au moindre regard de travers.
Vous l'aurez compris, un polar noir à ne pas manquer!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lilou08Lilou08   30 mai 2019
Linda répond par un petit sourire moqueur avant de changer de sujet :
— Je suis curieuse de connaître ta maladie, t'as l'air... normale.
C'en est presque vexant. Anne-Lise rétorque :
— Et toi, c'est quoi ton problème ? T'as treize ans et tu veux te faire sauter ?
Linda découpe délicatement un radis en deux avant de le porter à sa bouche. Elle attend d'avoir avalé sa bouchée avant de répondre :
— On est toutes pareilles, on a toutes besoin d'amour. Mais on est différentes. Au début, quand t'arrives ici, tu te dis que non, c'est pas vrai, ce sont les autres qui sont différentes. Tu es là, tu essayes de te montrer, tu crois que tu vas plaire parce que t'es entourée de plus tarées que toi. Mais tu vas vite voir que c'est faux. On nous rejette, on nous déteste, et tu sais pourquoi ? Parce qu'on fait peur. Même toi, Snoopy, je suis sûre que tu leur fous une trouille terrible, aux gens du dehors. Pour l'instant, t'as pas envie de te faire vomir, ou de te scarifier, ou je ne sais pas ce que tu peux faire, mais ça va revenir. On est différentes, c'est la seule vérité, et on nous juge pour ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lilou08Lilou08   30 mai 2019
Lise aspire un grand coup et ouvre les yeux, juste au moment où le gros pousse un gémissement. Elle se prend une giclée chaude et gluante en plein visage. Mais elle sourit quand même. Elle a trouvé le morceau : « A Song for the Dead ». La rythmique lourde et frénétique de la guitare électrique s'accorde aux pulsations de ses artères.
Elle se redresse. Le vieux cesse de tirer sur ses bottes : il la regarde, les yeux déformés par la peur. Repliant les genoux, Lise lui balance ses deux pieds dans le visage. Elle se tourne vers le gros, le long et lourd solo de batterie qui lance la chanson déboulant dans son crâne. Il est en train de refermer son pantalon. De ses poignets attachés elle ramasse la barre de fer sur le sol et la lui enfonce dans l'œil gauche.
— Aaaaaaaaaaaaaaaaaah !
Le sang gicle de l'orbite percée. La voix du chanteur entonne son lugubre couplet : « That's a study of dying ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   09 avril 2018
Le mal doit combattre le mal.
Certaines personnes ont perdu toute humanité, elles aiment faire le mal. Les plus abjectes sont celles qui s'en prennent à plus faibles, femmes de leur entourage, enfants proches, celles qui font souffrir par plaisir, qui brisent l'innocence. Les trafiquants de chair humaine, les violeurs, les pédophiles. Ce n'est pas à nous de faire justice. Mais tu es ma fille, et si je dois choisir entre ton bien et cette justice, je n'hésite pas. Comprends-tu ? Tu pourras, tu auras le droit de frapper, mais uniquement ce type d'ordures, pour te soigner, vider cette substance nauséabonde de toi. Cela devra rester un secret, mais si tu dois être mauvaise, au moins que cela rende service à quelqu'un.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   09 avril 2018
LISE ÉTAIT MALADE.
Des troubles psychologiques de la dimension d'un ouragan. Quelque chose montait en elle, la rongeait, commençant dans la journée pour aller crescendo, jusqu'à exploser. Une folie intérieure qui mettait son sang en ébullition, lui donnait envie de plonger ses ongles dans son estomac pour en vider la substance, une transpiration de chaux vive, l'impression que des poils de bête « aiguisés comme des couperets » la transperçaient, faisant gicler le sang sur ses épaules et sur son dos. La douleur, la sensation d'écrasement ou d'écartèlement, selon le flux des désirs de la Bête qui la terrassait, pressaient son cœur et sciaient ses nerfs dans un appel abominable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jacques-Olivier Bosco (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques-Olivier Bosco
Jacques-Olivier BOSCO en plein confinement, ça déménage ! Et je ne vous en dirais pas plus !
autres livres classés : Escrocs et escroqueriesVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2042 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..