AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2203037776
Éditeur : Casterman (02/11/2011)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Une excellente occasion de découvrir ou redécouvrir l’odyssée du fabuleux Grimoire à la Renaissance et le destin mouvementé de ses gardiens, les jumelles Marguerite et Madeleine et le vaillant Salviat.

L’intégrale du deuxième cycle regroupe les trois
romans suivants :
- Livre 1 : Val-d’Enfer
- Livre 2 : Les Compagnons de la nuit
- Livre 3 : La Sarabande des spectres
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
MissG
  21 janvier 2012
Il y avait longtemps que je ne m'étais pas plongée dans un roman destiné à la jeunesse, et bien ce fut une grave erreur car entre temps bon nombre d'auteurs sont apparus, à commencer par Béatrice Bottet.
Ancienne professeur de lettres et d'histoire, Béatrice Bottet est aujourd'hui écrivain et mêle dans ses livres à la fois l'histoire qu'elle maîtrise parfaitement mais également du fantastique, de l'ésotérisme.
A l'origine, "Le grimoire au rubis" n'était pas prévu pour durer 9 tomes, sur demande de son éditeur l'auteur a fait trois cycles de trois tomes chacun, retraçant ainsi la vie du grimoire et de ses propriétaires au fil des siècles.
Cette intégrale concerne le cycle 2 et se passe au seizième siècle, en pleine période de chasse aux sorcières.
Le livre débute avec Catherine Barberet, détentrice du grimoire mais ne sachant pas le décrypter, sage-femme de son état et ses jumelles Marguerite et Madeleine.
Mais voilà qu'elle se retrouve accusée de sorcellerie et a tout juste le temps de faire fuir ses filles avec le grimoire avant d'être arrêtée, soumise à la question, jugée et brûlée.
Quant aux jumelles, elles vont se retrouver séparées dans la forêt et vont vivre pendant plusieurs années éloignées l'une de l'autre, avec pour seul espoir de se retrouver un jour.
Si Madeleine a eu de la chance en croisant le chemin du riche négociant Côme Tarondeau, Marguerite, détentrice du grimoire, est servante dans une auberge des plus mal famées en plein coeur de la forêt, au Val-d'Enfer.
Autant dire que l'intrigue se met tout de suite en place et qu'il n'y a aucun temps mort.
L'auteur choisit pendant une bonne partie du premier tome d'alterner les histoires entre Marguerite et Madeleine, séparées par la vie et qui connaissent des sorts bien différents.
Les pages se tournent facilement, de plus en plus rapidement, en l'espace de quelques chapitres la recette magique de Béatrice Bottet avait opéré : j'étais prise dans l'histoire et je n'avais qu'une envie : connaître la suite.
Certes, je me doutais très bien de la suite de l'histoire, il n'y a pas de suspens à proprement parler dans cette histoire, mais le fait est qu'elle est prenante et qu'il est difficile de lâcher le livre une fois qu'il a été commencé.
D'ailleurs l'intégralité de l'histoire est un peu banale, il y a beaucoup de lieux communs et de situations convenues, le lecteur se doute très vite de la fin du livre, des relations entre les personnages.
Mais comme il y a un peu de mystère, un peu de magie, un fond historique bien retranscrit : la chasse aux sorcières, cela suffit pour rendre la lecture fluide et rapide.
Et cela dure pendant les mille et quelques pages du livre, ce qui démontre tout de même un certain talent narratif de l'auteur.
Ces trois tomes sont bien proportionnels les uns aux autres, ils comportent tous une intrigue bien précise et permettent d'en apprendre plus sur certains personnages mais également sur le passé du grimoire et de ses détenteurs.
Si les trois cycles peuvent se lire séparément, ce qui fut mon cas, il n'est par contre en aucun cas possible de lire un tome sans avoir lu le précédent.
Même s'il y a quelques lignes pour rappeler l'intrigue passée, ils forment un tout.
L'un des points que j'ai apprécié dans ce livre, c'est que l'auteur sait parfaitement de quoi elle parle et le fond historique de l'histoire est particulièrement bien détaillé, qu'il s'agisse du contexte de la chasse aux sorcières, que du fonctionnement d'une ville ou d'une maison, des traditions, des métiers pratiqués, des plats servis, de l'habillement.
Ce n'est en rien rébarbatif et ça apporte un petit quelque chose à l'ensemble du livre qui permet de le différencier d'autres livres se situant à la même période et/ou dans le même contexte.
De plus, l'auteur est une férue d'ésotérisme et elle ne se prive pas pour livrer plusieurs scènes ayant trait à cette pratique.
Le personnage qui est sans doute le plus proche d'elle est Gaspard Hamelin, je pense qu'à travers ce personnage, et de façon secondaire à travers le personnage de Sybille, l'auteur a pris du plaisir à le créer et à écrire ses situations, et c'est certainement celui auquel elle s'identifie le plus.
Et cela se ressent par le lecteur, car ce personnage est central à l'intrigue et est la voie de la raison pour tous les autres personnages.
Et puis, l'auteur a aussi un humour décapant qui transparaît par moment : "Et les étuves ? C'est pour faire redevenir blancs les corbeaux ?", ce qui donne quelques joutes oratoires qui font sourire.
J'aurai néanmoins un reproche à faire à l'éditeur, une relecture des ouvrages ne serait pas superflue, j'ai noté à plusieurs endroits des erreurs dans les prénoms des personnages, notamment les jumelles.
Passons maintenant aux personnages.
Je le dis tout de suite, ils sont très stéréotypés, d'un côté les bons et de l'autre les méchants, tout est blanc ou noir sans milieu.
Ils ont à mon goût un peu trop de qualités et sont tous trop parfaits, c'est dommage car certains par moment manquent alors d'humanité, dans le sens où il n'est pas possible de rencontrer de telles personnes dans la réalité, on sent bien qu'il s'agit de personnages de fiction.
Salviat est un peu trop présenté comme le héros, le défenseur au grand coeur, le jeune homme courageux qui n'hésite jamais à porter secours aux personnes en difficulté.
C'est dommage, j'aime bien ce personnage mais il manque de défaut, son impétuosité en est certes un mais pas suffisant pour le rendre totalement crédible.
De plus, je voyais venir dès le premier tome l'histoire d'amour entre Marguerite et lui.
J'avoue avoir préféré le personnage de Marguerite, c'est sans doute le personnage qui a le plus des réactions humaines : elle sait répondre aux opportuns, elle est vive, elle se laisse emporter par ses sentiments, elle est jalouse; je trouve qu'elle a plus de relief que sa jumelle Madeleine.
A tel point que j'ai le sentiment que c'est elle la véritable héroïne de cette histoire.
Il y a également beaucoup de personnages secondaires différents les uns des autres qui vont jouer un rôle tout au long de l'histoire : maître Hamelin (que je ne qualifierai pas de si secondaire que cela), la veuve Chanauze, Sybille de Haudebourg et sa fille, Côme et Suzanne Tarondeau.
Il y a foisonnement de personnages mais à aucun moment le lecteur ne s'y perd.
L'autre point négatif que je reprocherai à ce livre, c'est que l'auteur choisit de mettre ses personnages en difficulté : la relation entre Marguerite et Salviat qui viennent de deux milieux différents financièrement, l'arrivée de Bertrand et son sentiment vis-à-vis de Madeleine; et au final tout est résolu en quelques lignes dans l'épilogue.
J'aurai bien aimé avoir un peu plus de détails, certaines situations sont résolues trop vite, ça laisse un petit goût d'inachevé.
Malgré des personnages communs et une histoire peu originale, la plume et le savoir de l'auteur réussissent à créer une intrigue prenante où j'avoue m'être laissée emporter avec plaisir au fil des pages.
A tel point que j'envisage de lire les deux autres cycles de la saga du "Grimoire au rubis".
Je remercie Babelio et les éditions Casterman pour ce livre reçu dans le cadre de l'opération masse critique - jeunesse.
Lien : http://lemondedemissg.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lady_K
  08 février 2012
Quelques mots sur l'Intégrale que je possède.
Dans ce cycle l'auteure nous fait rencontrer des personnages tour à tour attachants et touchants. Difficile de ne pas rentrer irrémédiablement dans leur vie et de ne pas avoir envie d'y rester. Les jumelles, tendres et intrépides, s'affirment peu à peu. Elles prennent chacune une direction différente, leurs caractères respectifs s'affinant mais elles n'oublient pas le plus important : l'affection qu'elles ont l'une pour l'autre. Elles rencontrent en chemin des personnes tout aussi adorables. Je pense bien entendu à Salviat qui m'a conquise. Mais il y a aussi maitre Hamelin qui est si gentil et savant. Et évidemment leurs parents adoptifs qui ne sont qu'amour.
L'intrigue principale évolue lentement gardant tout de même en thème principal les sorcières. Thème qui me passionne. On voit donc la chasse aux sorcières et ses ravages en France. Cela fait froid dans le dos et parait tout à fait insensé à une personne du 21ème siècle. Il est inimaginable qu'un tel massacre ait pu avoir lieu. J'ai donc été captivée par l'histoire et les différentes intrigues que nous sert l'auteure. Pour en savoir plus voir mes chroniques des différents tomes. (liens en dessous)
Tome 1 : http://www.babelio.com/livres/Bottet-Le-Grimoire-au-rubis-Tome-4--Val-dEnfer/199815
Tome 2 : http://www.babelio.com/livres/Bottet-Le-Grimoire-au-rubis-Tome-5--Les-Compagnons-de-la/199814
Tome 3 : http://www.babelio.com/livres/Bottet-Le-Grimoire-au-Rubis-Cycle-2-Tome-3--La-sarabande/284013#critiques
Le style de l'auteur est très agréable, sachant rester simple tout en étant efficace.
En conclusion, une saga que je vous recommande très chaudement. Moi-même je vais me jeter sur les deux autres cycles du Grimoire au Rubis. Ce fut 1016 pages de plaisir et de délices. J'en redemande !
Merci Babelio et Casterman pour cette très belle lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Nathaniella
  14 janvier 2012

Ce livre m'a fait de l'oeil pour différentes raisons : la couverture qui sans être très jolie, a énormément de charme et dégage réellement quelque chose. Et puis le gros rubis rouge en bas de couverture et en relief, attire le regard. le résumé a finit de me convaincre, même si je ne suis jamais très attirée par les histoire de sorcières et autres choses du même genre, celui ci m'a donné immédiatement envie de me plonger dedans. Je ne connaissais pas l'auteur, du coup, je suis partie dans ma lecture sans aucun préjugé qu'il soit positif ou négatif : un très bon point, parce que cela me permet d'être vraiment impartial sur le livre. Enfin, je tiens a préciser que chaque cycle peut se lire indépendamment des autres. Je n'avais pas lu le premier cycle, et pourtant je n'ai eu aucun mal a m'habituer et a me faire a l'histoire.
Le gros avantage de ce genre d'intégrale, est qu'au moins on ne perd pas de temps entre la lecture de chacun des tomes : la au moins on lit la trilogie d'une traite et je pense aussi que l'on se rend moins compte des pages que l'on avale. Mais dans tous les cas, le point le plus positif reste qu'au moins, on a encore tous les détails des tomes précédents bien en tête. On ne passe a côté d'aucun détail.
L'histoire en elle même, est très prenante mais somme toute assez banale. On part de nouveau sur une chasse au sorcière dans un monde ou chaque geste et chaque parole peut vous conduire a être accusée de sorcellerie et a finir sur le bucher. Les jeunes filles vivent avec une boule au ventre permanente, et nous aussi. Malgré tout j'ai apprécié cette partie de l'histoire ou sorcière et chasseurs se côtoient sans arrêt. Les manières de vivre et la société ans laquelle évolue les personnages sont complétement opposée a ce que nous connaissons. C'est sympathique a lire, mais sa ressemble bien trop aux sorcières de Salem a mon gout. Les personnages, sont un peu trop clichés a mon gout : parfait, se battant contre l'injustice ... Ils ont beaucoup trop cette image de héros parfait pour que je puisse m'y attacher.
La narration que ce partage plusieurs personnages permet de ne pas se lasser, le livre étant très épais, ces changements sont nécessaires pour accrocher le lecteur. Cela dit, l'auteur réussit tout de même le tour de force de nous captiver d'un bout a l'autre de l'histoire. Et avec plus de 1000 pages c'est un réel exploit. Et au final, c'est une lecture assez rapide, puisqu'une fois que l'on est plongée dans l'histoire il est très dur de lâcher le roman.
En conclusion : c'est une auteur a la plume agréable que j'ai pu découvrir, avec une histoire sympathique mais un peu trop similaire aux sorcières de Salem pour moi. Je pense que j'essaierai tout de même de lire les 2 autres cycles.
Merci a Babelio, et aux Editions Flammarion pour ce partenariat.
Lien : http://bit--lit.blogspot.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sangar26
  30 août 2015
Ce deuxième cycle est beaucoup mieux que le premier ne n'est pas les mêmes personnages ni le même ton qui est donné.
On a plus d'action et de magie même si il ne faut pas s'attendre à une action extraordinaire mais ça a un côté un peu conte je trouve. On a de la romance impossible, de la magie noire et certain passage sont vraiment sadique.
Au moyen Age il était pas tendre avec les sorcières et les torturait pour le plaisir même si je pense que le personnage est un psychopathe tellement il prend plaisir à torturer les femmes.
A celui-ci contrairement à l'autre cycle j'ai accroché dés le début mais je ne suis pas non plus addict mais ça ne m'a pas déplu. Cela reste quand même assez gentillet puisque c'est pour des ados alors que je suis adulte mais bon c'est mon côté enfant qui ressort.
Mais dans celui-ci on retrouve la traditionnelle belle mère horrible dont on aimerait bien se passer qui m'a fait penser un peu Regina once upon a time.
Si vous aimez l'atmosphère bon enfant et la magie ça devrait vous plaire mais ce n'est pas ce qui a de meilleur dans ce style mais on passe un bon moment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lumina33
  24 août 2017
Le premier tome est très palpitant, j'ai été conquise dès les premières pages. Suspense et rebondissements s'enchaînent au point que les pages défilent sans que l'on ne s'en aperçoive. Je me suis attachée à ces fillettes comme à Bertoul et Blanche dans le premier cycle. Dans celui-ci j'ai bien apprécié l'aspect « chasse aux sorcières » qui nous dévoile la mentalité de l'époque.
Si le premier tome précédent était palpitant, le second est très ennuyeux. Il ne se passe pas grand-chose et l'on voit parfois venir certains évènements. J'ai peiné à les finir.
Les problèmes liés à la menace de la veuve Chanauze, aux mariages des jumelles et au duel de Bertrand sont continuellement évoqués tout au long du tome 3, mais sont résolus en un claquement de doigt à la fin… Autant dire que c'était beaucoup de bruit pour rien, un dénouement peu vraisemblable en somme…
Ce second cycle m'a bien déçue par rapport au premier qui était excellent.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
MissGMissG   21 janvier 2012
Et les étuves ? C'est pour faire redevenir blancs les corbeaux ?
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Béatrice Bottet (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Béatrice Bottet
Conférence Prix Imaginales des collégiens - La sélection 2018... à la question enregistrée aux Imaginales 2018 Avec Johan Heliot, Béatrice Bottet, Pauline Pucciano et Carina Rozenfeld
autres livres classés : sorcellerieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Peneloppe Green T1

Quel est la passion de Peneloppe ??

enquétrice
journaliste
musicienne

5 questions
13 lecteurs ont répondu
Thème : Penelope Green, tome 1 : La chanson des enfants perdus de Béatrice BottetCréer un quiz sur ce livre