AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782367040141
224 pages
Éditeur : Leduc.S Editions (21/05/2013)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 4 notes)
Résumé :
« Je reviens vers toi », « c est juste insupportable », « le concombre est la nouvelle tomate » (si, si)...
À la télévision, sur les réseaux sociaux, au bureau, on entend « nonstop » ces expressions toutes faites et autres tics de langage creux et ridicules qui nous énervent !
Avec la complicité des internautes, Adèle Bréau, du site Terrafemina, a compilé et analysé les 200 pires expressions du moment, à bannir définitivement de votre vocabulaire. Ou p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
LydiaB
  24 janvier 2021
J'aime beaucoup l'étymologie et donc lire d'où viennent les expressions. Mais ici, il ne s'agit pas d'un de ces livres « classiques » essayant de chercher la définition. Adèle Bréau, non sans humour, nous décrypte les nouvelles expressions, celles employées de plus en plus au travail ou dans notre vie quotidienne. Je me souviens, il n'y a pas très longtemps, lorsque j'ai demandé à un collègue la date de délai d'un document et qu'il m'a répondu de façon très naturelle : « Asap ». Une poule devant une brosse à dents aurait eu l'air moins étonnée que moi ! J'ai été obligée d'aller chercher sur le net ce que pouvait bien vouloir dire ce borborygme. Tout ça pour découvrir que cela venait de l'anglais « as soon as possible ». Evidemment, me répondre en français « le plus rapidement possible » l'aurait étouffé !
Bref, je vous conseille ce livre qui m'a fait sourire de bout en bout ! Et je suis bien d'accord avec Adèle Bréau, affirmant qu'il faudrait, je cite, « embrocher en place publique » l'auteur originel de cette foutue expression contre laquelle je me bats tous les jours : « au jour d'aujourd'hui ». Argh ! L'écrire me pique les doigts et me fait saigner les yeux !!!
Lien : https://promenadesculturelle..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6414
greg320i
  29 avril 2016
Bref, on parle trop, on cause pas bien. On réduit à rien le sens du probable .. Insupportable , hein , ces tournures et entourloupes de phrases qui essaient de s'immiscer dans notre quotidien ?
Molière doit s'en mordre le ver d'où il se trouve .
Au pire,l'offense à Shakespeare devient l'offensive d'une missive plaintive d'une non-connaissance volontaire des bonnes manières d'un parler vrai .
Cela dit,, je m'en défend moi. Quand Je dis Ça,, je dis, ha, Stephen King , tiens !
Mais ce constat de fracas du français , de la perte de vocabulaire ; haché,malmené,traîné,surbooké est bien là : et las de s'étendre encore . Ho lala.
Notre société dites moderne -mais moindre dans son évolution de bons termes- sonne comme notre déchéance de l'outrance . Où notre propre crispation de latin inventé 'pour se la jouer' verrait Jules Verne s'étouffer de ces commodités simplistes et arrivistes de la langue saccagée.
Bafouée , inventée , voir anglicisée , ces tournures d'esprit ne tourne plus sous le sens commun. Tout simplement.
De mots idiots en raccourci des plus stupides, ,,comment dire ?
- Non, mais allo ,quoi ! "
.. bref, trop pas , on comprend rien ... OU PAS .
Je vous passe donc volontiers le reste des futilités recensées ici dans ce mini guide de la guilde du geek ou du nerd un peu trop nerveux devant son clavier .

La question restant : Faut-il chercher à comprendre ce que signifie tel ou untel symboles ( 2.0 ; N+1; Cdt; VDM; milf ; pop-up etc..) quand perso on s'en tamponne grave le coquillard de tout ce bazar ?
Allez, je vous laisse mes quelques meilleurs impressions d'insupportables lu là dedans :
La pire : je reviens vers toi .
Car déjà entendu (enfin plutôt lu pour mon cas) et donc terrible constat que tout ceci est bien vrai .
La plus incompréhensible, (même avec explication) " Une prez"
La plus excusable : " Au final ",,parce que oui , oups, j'ai déjà fauter de l'avoir employé ..
Et sans commune mesure la plus célèbre : LOL " ( sans commentaire ? )
Mention particulière au titre du bouquin !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          215

Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   13 août 2018
« Le cocooning est le nouveau sexy ! »
Une fois n’est pas coutume, ce sont nos amis britanniques qui nous ont subtilisé notre ancestral « cocon », ou « nid douillet », pour en tirer le célèbre « cocooning », revenu en nos contrées sous la forme de « cocooner » (« je cocoone, tu cocoones, que nous cocoonassions… »). Et puisque « casanier » conserve une image trop négative dans notre société jeuniste de rendement, les magazines féminins et la mode se sont depuis longtemps emparés de ce très chic générique. Depuis, tout est sujet à cocooning, des soins de beauté aux recettes de cuisine en passant par la mode, les meubles, le couple, le sexe (sic). Être un adepte du cocooning, c’est swag. Oui, même que Marc Jacobs est venu faire coucou au final de son dernier défilé en pyjama. Si, si.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   13 août 2018
« Je n’ai pas pu venir ce matin, j’ai rencontré un impondérable. »
Si « impondérable » signifie bien « événement difficile à prévoir », le fait de le « rencontrer » reste soumis à une logique assez obscure, qui pourrait bien avoir été totalement inventée par des utilisateurs peu scrupuleux. Pensaient-ils alors faire croire à leur boss que, se rendant avec leur sérieux habituel sur leur lieu de travail, ils sont alors rentrés en collision avec une force obscure qui se serait présentée à eux (« Hello, je suis un impondérable ! Hop hop hop, on s’arrête, là ! ») avant de les empêcher d’honorer leur devoir professionnel quotidien ? C’est bien possible, tant ce phénomène de la rencontre fortuite coupe court à toute discussion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   13 août 2018
Cette atrocité du langage a des origines inconnues. Alors qu’ « aujourd’hui » était déjà une tautologie, lui rajouter « au jour » relève de l’hérésie langagière tant la redondance est visible. Qui, le premier ou la première, a prononcé un matin, s’adressant à un collègue tranquillou installé à la machine à café : « Moi, au jour d’aujourd’hui, je veux plus qu’on me dise quoi faire de ma vie ! » Et surtout, pourquoi l’interlocuteur de cette hérétique personne a-t-il décidé que, « au jour d’aujourd’hui », c’était vraiment pratique, cool, et comblait un vide lexical béant ? Mystère… Qu’on retrouve ce binôme originel et qu’on l’embroche en place publique !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   13 août 2018
« Salut tout le monde !
– Salut toute seule ! »
On ne peut pas dire que ce tic lourdaud de la machine à café date d’hier et pourtant, même en 2013, vous trouverez toujours un glousseur à chemisette synthétique pour vous sortir ce qu’il imagine être une trouvaille. Alors que gentiment, vous lancerez à la cantonade dans l’open-space un innocent « salut tout le monde », l’assaillant répliquera, déjà ravi, le fameux et indéboulonnable « salut toute seule ». Se passe de commentaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   13 août 2018
Depuis que Google est Google, et que chacun étale sa vie, son œuvre et ses photos en maillot sur les réseaux sociaux sans peur du lendemain, l’expression « googler » (chercher dans le moteur de recherche Google) est entrée dans le langage (et les pratiques) commun. Un petit croque pour un collègue ? Une interrogation sur le parcours professionnel d’un autre ? Hop, en un coup de Google, le salarié moderne peut savoir si Valérie a réellement exercé la fonction de directrice marketing (ce qui semble difficilement crédible) ou si la nouvelle stagios a d’aussi belles fesses en maillot que de dos à la photocopieuse. Merci qui ? Merci Google.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Adèle Bréau (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Adèle Bréau
A quelques jours de la Semaine de la langue française et de la francophonie, nous avons convié la journaliste, romancière et blogueuse Adèle Bréau, et l'illustratrice Mathou à une rencontre virtuelle autour de leur livre "Je suis choquée ! de ouf ! J'avoue ! - et 100 expressions malaisantes en mode 2021" (Leduc éditions). Un angle amusant pour évoquer les évolutions dans la langue française et des expressions devenues incontournables dans le monde professionnel, chez les ados, sur les réseaux sociaux ou les médias, et jusque dans nos foyers. "En présentiel", "malaisant", "distanciation", mais aussi "de base", "zapper", "au bout de ma vie"... vont s'inviter dans une rencontre qui sera "grave", "feel-good" ! Parfois grotesques, drôles ou étonnantes mais le plus souvent exaspérantes par leur surutilisation, ces expressions sont-elles à bannir définitivement? Sept ans après "J'dis ça, je dis rien", Adèle Bréau décortique et analyse les survivants et les nouveaux tics langagiers émergés en 2020 et qui perdurent en 2021. Un ouvrage ponctué d'illustrations humoristiques de Mathou. La Semaine de la langue française et de la francophonie a lieu du 13 au 21 mars 2021.
+ Lire la suite
autres livres classés : expressionsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
544 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre