AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Marie-Paule Ramo (Traducteur)
ISBN : 2851815644
Éditeur : L'Arche (01/03/2004)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 42 notes)
Résumé :
" J'ai toujours entendu dire : quand on aime, on marche sur un petit nuage, mais ce qui est bon, c'est qu'on marche sur la terre, sur l'asphalte.
Vous savez, le matin, les pâtés de maison ressemblent à de gros tas d'ordures dans lesquels on aurait allumé des lumières, quand le ciel est déjà rose et encore transparent parce qu'il n'y a pas de poussière. Vous voulez que je vous dise, vous perdez beaucoup si vous n'êtes pas amoureux et que vous ne voyez pas votr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Marti94
  02 septembre 2018
Qu'il est difficile de trouver une bonne âme sur la terre ! C'est ce que pensent les trois inspirés, dieux descendus en Chine en quête de personnes généreuses et bienveillantes comme on dirait aujourd'hui.
Grâce à Wang le vendeur d'eau, ils vont trouver cette bonne âme en la personne de Shen Te prostituée du Se-Tchouan et seule à bien vouloir les accueillir dans sa maison. Pour la récompenser, ils lui offrent de l'argent pour lui permettre d'acquérir une boutique de tabac dans les bas-fonds où la misère règne. Généreuse et reconnaissante la jeune femme veut faire le bien autour d'elle mais elle va vite être abusée. Alors dans les moments les plus difficiles et pour se défendre de ceux qui la maltraitent, Shen Te s'invente un cousin, Shui Ta en qui elle se travestit, dans la plus grande tradition chinoise. le jeune homme revêche et impitoyable va réussir à préserver les biens et l'âme de sa cousine.
Dans « La bonne âme du Se-Tchouan » Brecht dénonce la misère et montre des dieux qui ne cherchent pas à rendre le monde meilleur. Ils abandonnent Shen Té à sa bonté et on s'interroge avec elle : comment sortir de cette misère quand l'homme devient un vautour et ne pense qu'à son intérêt ? Brecht ne donne pas de réponses simples mais c'est comme s'il nous disait que l'on peut survivre dans un monde imparfait quand il y a de l'humanité.
J'ai trouvé cette pièce de Bertolt Brecht créée en 1943 passionnante et très bien rythmée grâce à des Interludes chantés. J'aurai vraiment aimé la voir jouer sur scène d'autant plus que les personnages s'adressent au public régulièrement et ça j'adore.
Lu en août 2018
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   20 juillet 2013
MADAME SHIN : Vous feriez mieux peut-être de regarder sa main fichue, plutôt que de lui raconter vos douteuses aventures !
SHEN TÉ : Qu'est-ce qu'elle a, ta main ?
MADAME SHIN : Le barbier l'a fracassée sous nos yeux avec son fer à friser.
SHEN TÉ : Et je n'ai rien remarqué du tout ! Il faut que tu ailles tout de suite chez le médecin, ou ta main va devenir raide, et tu ne pourras plus jamais bien travailler. C'est un grand malheur. Vite, lève-toi ! Va vite !
LE SANS-TRAVAIL : Ce n'est pas chez le médecin qu'il doit aller, mais chez le juge ! Il peut demander des dommages et intérêts au barbier, qui est riche.
WANG : À ton avis, il y a une chance ?
MADAME SHIN : Si elle est vraiment fichue. Mais est-elle fichue ?
WANG : Je crois. Elle est déjà tout enflée. Est-ce que ça serait une rente à vie ?
MADAME SHIN : En tout cas, il te faut un témoin.
WANG : Mais vous l'avez tous vu ! Vous pouvez tous en témoigner.
(Il regarde autour de lui. Le sans-travail, le grand-père et la belle-sœur sont assis contre le mur de la maison et mangent. Personne ne lève le nez.)
SHEN TÉ (à madame Shin) : Mais vous-même vous l'avez vu !
MADAME SHIN : Je ne veux rien avoir à faire avec la police.
SHEN TÉ (à la belle-sœur) : Vous, alors !
LA BELLE-SŒUR : Moi ? Je n'ai pas regardé !
MADAME SHIN : Bien sûr que vous avez regardé ! J'ai vu que vous avez regardé ! Seulement, vous avez peur, parce que le barbier est trop influent.
SHEN TÉ (au grand-père) : Vous, je suis sûre que vous témoignerez.
LA BELLE-SŒUR : Son témoignage ne sera pas accepté. Il est gâteux.
SHEN TÉ (au sans-travail) : Il y va peut-être d'une rente à vie.
LE SANS-TRAVAIL : Deux fois déjà, j'ai été fiché pour mendicité. Mon témoignage lui ferait plutôt tort.
SHEN TÉ : Alors pas un d'entre vous ne veut dire ce qu'il en est ? On lui a cassé la main, en plein jour, vous avez tous assisté à ça, et pas un ne veut parler ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
ZeliglebowskiZeliglebowski   22 mars 2016
Ja, ich bin es. Shui Ta und Shen Te, ich bin beides.
Euer einstiger Befehl
Gut zu sein und doch zu leben
Zerriß mich wie ein Blitz in zwei Hälften. Ich
Weiß nicht, wie es kam : gut sein zu andern
Und zu mir konnte ich nicht zugleich
Andern und mir zu helfen, war mir zu schwer.
Ach, eure Welt ist schwierig ! Zu viel Not, zu viel Verzweiflung !
Die Hand, die dem Elenden gereicht wird
Reißt er einem gleich aus! Wer den Verlorenen hilft
Ist selbst verloren! Denn wer könnte
Lang sich weigern, böse zu sein, wenn da stirbt, wer kein Fleisch ißt?
Aus was sollte ich nehmen, was alles gebraucht wurde? Nur
Aus mir! Aber dann kam ich um! Die Last der guten Vorsätze
Drückte mich in die Erde. Doch wenn ich Unrecht tat
Ging ich mächtig herum und aß vom guten Fleisch
Etwas muss falsch sein an eurer Welt. Warum
Ist auf Bosheit ein Preis gesetzt und warum erwarten den Guten
So harte Strafen? Ach, in mir war
Solch eine Gier, mich zu verwöhnen! Und da war auch
In mir ein heimliches Wissen, denn meine Ziehmutter
Wusch mich mit Gossenwasser! Davon kriegte ich
Ein scharfes Aug. Jedoch Mitleid
Schmerzte mich so, daß ich gleich in wölfischen Zorn verfiel
Angesichts des Elends. Dann
Fühlte ich, wie ich mich verwandelte und
Mir die Lippe zur Lefze wurd. Wie Asche im Mund
Schmeckte das gütige Wort. Und doch
Wollte ich gerne Engel sein in den Vorstädten. Zu schenken
War mir eine Wollust. Ein glückliches Gesicht
Und ich ging wie auf Wolken.
Verdammt mich: alles was ich verbrach
Tat ich, um meinen Nachbarn zu helfen
Meinen Geliebten zu lieben und
Meinen kleinen Sohn vor dem Mangel zu retten.
Für eure großen Pläne, ihr Götter
War ich armer Mensch zu klein.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Marti94Marti94   30 août 2018
Il y a quelque chose qui cloche dans votre monde.
Pourquoi la méchanceté est-elle récompensée et pourquoi ceux qui font le bien sont-ils si sévèrement punis ?
Commenter  J’apprécie          30
Marti94Marti94   30 août 2018
La femme. Elle vient régulièrement ? A-t-elle le moindre droit sur toi ?
Shen Té. Elle n'a aucun droit mais elle a faim : c'est encore plus important.
Commenter  J’apprécie          00
Marti94Marti94   30 août 2018
Le malheur, c'est qu'il y a trop de misère dans cette ville pour qu'une seule personne puisse y remédier.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Bertolt Brecht (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bertolt Brecht
Germaine MONTERO chante "Mère Courage ", et extrait de l'agression de Catherine dans la pièce "Mère Courage" de Bertolt Brecht.
Dans la catégorie : ThéâtreVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues germaniques. Allemand>Théâtre (83)
autres livres classés : bontéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Couples célèbres de la litterature

Julien Sorel

Louise de Renal
Maguerite Gautier
Ariane
Camille
Celimene

10 questions
488 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , théâtreCréer un quiz sur ce livre