AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782901076209
Claire Bretecher (01/09/2006)
3.74/5   27 notes
Résumé :
Agrippine est une adolescente des années quatre-vingt-dix. Cynique, teigneuse, cossarde, désabusée, peste, mais touchante à force de se chercher - en vain - une identité. Elle traîne son mal de vivre avec ses copines de classe, houspille son petit frère et drague au coup par coup des garçons qui ont du mal à la suivre. Agrippine use allègrement d'un langage aussi mystérieux qu'hilarant : "Pourquoi les gnolguis x... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Fleitour
  07 juin 2017
L'irruption d'Agrippine, signe une nouvelle façon d'être et de vivre des femmes quelles que soient les générations.
Claire Brétecher signe l'une des plus belles réussite de la Bd, la mise en scène de la femme moderne décomplexée, qu'elle soit française ou Japonaise, maigre ou forte, belle ou simplement nature, la femme de Claire B s'assume et si un quelque chose de plus arrive l'idée qu'elle puisse être heureuse un Jour, n'est plus impossible!
Que s'est-il passé?
Rien, c'est le regard de Bretecher, qui a permis une prise de conscience. C'est l'artiste novateur, observateur sans complaisance des femmes d'aujourd'hui, qui a vu cette ado, pas comme toutes les ados de sa génération.
Cette femme est branchée, connectée, hyper à la mode, lectrice de Elle et de tout ce qu'on dit sur les femmes. le monde féminin s'écrit enfin sans référence à l'autre, à hégémonie du masculin. les femmes sont maintenant toutes féministes, c'est comme cela. Une femme résiste c'est Christine Boutin.
Mais il me semble que c'est la façade, la réalité a peu changé, oui un peu.
les corvées, les différences de salaires, le couple, les enfants restent à la charge quasi exclusive des femmes.
Mais une chose, a changé, les femmes s'habillent n'importe comment, pourvu quelles soient à l'aise, dans la tenue adaptée à ce qu'elles font; leggins, jeans slims, taille basse, jogging, baskets, plus aucun complexe.
On sait être belle le jour où on le décide.
De ce décalage est né Agrippine;
Ensuite tout devient prétexte à délirer, le bio, le step, le pilâtes, le yoga, la méditation, les compléments alimentaires, l'acupuncture, les uv..... comme tous les conflits résiduels entre le monde ancien et le monde des femmes libérées.
Comme Agrippine a raison, le hommes n'ont plus qu'à se dire je suis macho mais je me soigne.
J'ai aimé toute cette série.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          142
colimasson
  06 juin 2013
Yo man ! L'expression n'est pas prononcée une seule fois mais en ces années 90, on sent émerger l'influence du rap. Les parents deviennent des « biomanes » et même les verbes n'échappent pas à ce sort : Agrippine serait-elle un peu énervée ? « Ca va passemane »… Ce sont aussi les années qui laissent émerger le paternalisme bien intentionné de la République et qui soufflent discrètement, entre deux publicités à la télévision, sur les affiches ou dans les pages des magazines, que les cigarettes sont des « Nuigrave » et que l'alcool est un « Abus dangereux à consommer avec modération ». Depuis le volume précédent de ses aventures, le langage d'Agrippine a sensiblement évolué pour intégrer ces nouveaux termes. Une manière de s'inclure comme une autre… sauf que la définition même de l'inclusion a changé.

Agrippine, en grande conversation avec un inclus de naissance aussi pur qu'elle, désespère de ses origines affligeantes à force d'être lisses. Ses parents sont nés en Maine-et-Loire, ils ne sont même pas divorcés et ils n'ont jamais été au chômage… Ce qui aurait été les conditions d'insertion idéales d'un jeune individu au cours de la décennie précédente ne vaut désormais plus rien et si, en ces temps de chamboulement des valeurs, il reste toutefois une assurance certaine, c'est bien celle-ci : l'inclusion par éjection du système. Les vrais intégrés de cette décennie, ce sont ceux qui se détournent des valeurs de réussite traditionnelle. Ils créent un réseau dont la force s'explique par l'explosion récente des systèmes de communication : même les profs s'y mettent.

Dans ce contexte changeant, Agrippine trouve du réconfort auprès de sa grand-mère. La sagesse de la vieillesse lui apporte toutefois quelques surprises… Même les vieux veulent être des inclus, et lorsque l'ancêtre du Jurassique répond au foetus : « C'est toi qui es saute-au-zob ! », on comprend que ce n'est pas en renouant avec les origines qu'Agrippine parviendra à débroussailler la jungle de son avenir.

Du très bon et du moins bon se côtoient dans cet album. Mis à part quelques nouveautés de fond, Agrippine reste fidèle à elle-même et inscrit ce quatrième volume dans la continuité logique et cohérente de ses aventures. Une manière, encore, de s'exclure par abus de conventionnel ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
JahroJahro   28 février 2013
- Ca se voit ? Parce que je ne veux pas que ça se voie mais faut que ça se voie.
- What ?
- Je me suis fait glonflos les lèvres au collagène pour mon anniv. Déjà que les gnolguis tombaient raides collapses là ça va être cyberdélire.
- La tête c'était pour tes 12 ans ?
- Honestly qu'est-ce que tu en penses ?
- Une paire de francforts no frites.
- T'es complétement out toutes les top le font j'ai hésitemane entre ça et un scoota.
- Ptain la bavure !
- Mon new meuk en a déjà un je m'excuse.
- New meuk ?
- Vendredi soir au Désir's... il lisait Kant.
- Quand quoi ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
FleitourFleitour   07 juin 2017
Mais t'es cul!
regarde ma meurh
elle a fait réactivation tibétaine pendant 3 mois
et maintenant elle donne des cours sur le net.
"j'y crois pas"
p 36
Commenter  J’apprécie          130
colimassoncolimasson   16 juin 2013
- Qu’est-ce que c’est que ça ?
- Un bouton.
- Je vais te le percer.
- Non. Il est pas mûr.
- Pas mûr ? Il y a une tête blanche grosse comme mon ongle. Si tu préfères, perce-le toi-même.
- Non. Je trouve qu’il va bien avec ma robe.
- Tu ne peux pas aller avec cette purulence à l’anniversaire de ta grand-mère.
- Si… ça lui rappellera sa jeunesse.
- Soit tu perces ce bouton soit tu restes à la maison et je te signale que nous partons.
- Je reste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
gavarneurgavarneur   06 octobre 2015
LITTERATURE
-votre livre est giga c'est exactement ma vie
-ah bon
-c'est trop ouaf parce que je suis pas hyper conforama comme fmeuh
...
-ça me troue... c'est total moi
-j'ai été jeune aussi au jurassique antérieur
Commenter  J’apprécie          60
colimassoncolimasson   12 juin 2013
- Madame, vous avez mis 15 à Transi Macdo et ½ à moi alors que j’ai tout pompé sur lui c’est injuste !
- Oui mais Transi Macdo a choisi le 1er sujet : « les ressources naturelles de l’Asie Centrale » et vous le second : « L’évolution de la forêt amazonienne ».
Commenter  J’apprécie          40

Lire un extrait
Videos de Claire Bretécher (37) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claire Bretécher
L'intégrale 1969-2018 : Coffret en 2 volumes de Claire Bretécher, Marie-Ange Guillaume aux éditions Dargaud https://www.lagriffenoire.com/1064274-bd-bretecher---morceaux-choisis---tout-bretech-er.html • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=n... • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #lapetitelibrairie #conseillecture #editionsdargaud
+ Lire la suite
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Claire Bretécher 1940-2020

Cette héroïne est une lycéenne en pleine crise d'adolescence, avec toutes les caractéristiques des jeunes de son âge : les questions existentielles sur le sens de la vie, la curiosité vis-à-vis de la sexualité, la curiosité au sujet des garçons, les bavardages interminables avec les copines, les rumeurs, les querelles avec les parents, etc. Elle n'a aucun projet précis pour l'avenir et ne s'intéresse pas à grand-chose. Elle regrette que ses parents n'aient pas divorcé quand ils en avaient l'occasion car ça lui aurait donné deux fois plus de cadeaux à Noël et aux anniversaires.

Aggripine
Rosa
Candida
Cellulite

10 questions
152 lecteurs ont répondu
Thème : Claire BretécherCréer un quiz sur ce livre