AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2755629150
Éditeur : Hugo et Compagnie (06/04/2017)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 56 notes)
Résumé :
Le premier contact avec Mason Murphy est assez rude ! Le joueur phare de l'équipe des Red Sox est un véritable goujat. Mais il ne connaît pas encore le caractère bien trempé de Mia qui va rapidement le faire changer d'attitude.
Un mois entourée des joueurs de son équipe de base-ball favorite, Mia est aux anges. Pourtant, son bonheur va être entaché d'une mauvaise nouvelle. Pourra t-elle surmonter cette déception ?
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (55) Voir plus Ajouter une critique
garrytopper9
14 avril 2017
Quand un nouveau mois débute, on sait que l'on va voir arriver les nouvelles aventures de Mia Saunders, et c'est toujours un régal. Pour ce mois d'avril on suit notre belle Escort-girl à Boston, car elle a été embauchée pour redorer l'image du joueur phare de l'équipe de Baseball : Mason Murphy.
En effet, ce dernier multiplie les frasques et les conquêtes, alors qu'il doit signer prochainement plusieurs contrats publicitaires, ces derniers pouvant se rétracter, Mia va donc faire office de petite-amie régulière pendant un mois, afin qu'il puisse passer pour un gars qui cherche à se poser en ne restant qu'avec une seule femme.
On retrouve donc le même principe que dans les mois de janvier et mars, ce qui n'est pas désagréable. Après tout, le principe de base d'une escort est de tenir compagnie et de jouer un rôle. Ce que j'ai beaucoup aimé, comme le mois dernier c'est la thématique. En mars, le tome traitait de l'homosexualité, puisque si vous vous souvenez bien, Mia devait jouer le rôle de future femme d'Anthony Fasano, qui se révélait finalement être gay.
Grâce à Mia, ce dernier sortait enfin du placard et dévoilait son homosexualité. J'avais bien aimé le rôle d'entremetteuse que jouait Mia et j'avais aimé que cela se fasse sur un sujet comme l'homosexualité, cela prouvait que l'auteure pouvait également parler de choses sérieuses. Ce mois-ci, c'est également le cas puisque une bonne partie de notre lecture va tourner autour de l'organisation d'un gala de charité pour lutter contre le cancer du sein. C'est une très bonne chose d'aborder des thèmes forts dans des lectures légères, ça les rends plus vivantes, plus réalistes et les personnages en ressortent plus développés.
Par contre, pour la deuxième fois consécutive, Mia va jouer le rôle d'entremetteuse et je trouve que ça se répète un peu après le mois dernier. Donc pour la deuxième fois consécutive elle ne va pas sortir avec son client et va retrouver un client précédent. En mars elle retrouvait Wes, et ce mois-ci elle retrouve Alec.
Autant le mois dernier je trouvais que c'était très bien qu'elle revoie Wes, surtout qu'il y avait une bonne idée sur la manière de se revoir, autant sur le mois d'avril, j'ai trouvé que c'était rapidement traité, et que ça ne servait juste qu'a faire la scène de sexe mensuelle de Mia. Pour le coup ça décrédibilise un peu le personnage et c'est dommage. Après il faut dire que Alec le frenchie, c'est juste pas possible personnellement. Il m'avait déjà fatigué en février, et le revoir, même sur seulement 20 pages, c'était déjà trop.
Attention donc à ne pas faire systématiquement des tomes qui se ressemblent sur deux mois consécutifs. J'ai remarqué que si l'idée était bonne, l'auteure nous la resservait sur le mois suivant.
Une dernière chose qui me dérange un peu, c'est le langage et l'attitude de Mia en fonction du mois et du milieu dans lequel elle évolue. En Janvier, elle était tout à fait normale, ne se sentait pas trop à l'aise avec le train de vie de Wes. C'était logique.
En février, comme elle était une muse pour Alec, tout était très doux, très poétique. Admettons. En mars, elle jouait la bonne copine pour un couple de gay. Logique.
Et voilà qu'en avril elle joue toujours la bonne copine, mais avec un langage plus vulgaire afin de coller avec l'ambiance « bières et tapes dans le dos » des sportifs qu'elle fréquente. Sauf que premièrement, ça ne lui va pas, et deuxièmement on ne peut pas changer de manière de se comporter et de parler tous les mois. Je veux bien que l'auteure veuille installer une ambiance propre à chaque mois, mais si on suit les tomes mois après mois, on se rends compte que ça ne colle pas trop. C'est un détail, mais je tenais à le souligner.
Comme toujours c'est édité chez Hugo Roman dans la collection New Romance, et c'est de bonne qualité. Pas de coquilles, pas de bavures, un très belle couverture et une bonne qualité de papier.
J'ai vraiment bien aimé cette lecture malgré quelques petits défauts mais qui viennent surtout de mon coté tatillon. Vivement le mois de mai pour retrouver Mia à Hawaï !

Lien : https://chezxander.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Gaoulette
11 avril 2017
Note : 4/5
Merci à Audrey Carlan pour avoir pris de risques sur les aventures de Mia pour le mois d'Avril. Mon mois préféré avec celui de Mars bien sûr. Il relance l'histoire et donne un coup de fouet aux aventures. Rien n'est joué avec Mia.
Ici c'est la rencontre du monde de Base-ball et leur sportif sacrément hot mais un brin narcissique. Mason je l'aurais volontiers appelé le gros bébé qui m'a fait fondre complétement. Mia aura plus un rôle de conciliateur dans ce volume que de bombasse sexy….quoique….
J'ai beaucoup aimé les opposés Rachel/Mia. L'héroïne est peut être attachante mais elle dégage une autre image celle d'Escort…. Son amitié avec Rachel a été une belle surprise et agréable.
Les aventures de Mia sont toujours hots, deux anciens personnages sont évoqués et un va faire sa réapparition. D'ailleurs je ne l'ai pas vu venir celle-là. Qu'on aime ou pas Audrey Carlan prend un risque et c'est super. Cela relance l'histoire et elle garde ses lectrices en haleine.
Cette fois-ci je n'ai pas lu le début de la suite, je sais juste que ce sera centré sur Mia, Gin et Maddy pour notre plus grand bonheur. Des vacances entre filles, le pied ! Ça va parler cul, fringue, épilation et il va y avoir du sexe !! Un bon tome en perspective avec j'espère de bonne tranches de rigolades.
Le petit hic quand même, c'est sacrément court, pas vraiment le temps de s'amouracher des autres personnages. J'espère que l'auteure nous donnera de temps en temps des nouvelles.
J'attends Mai avec impatience.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
MissCroqBook
09 avril 2017
Depuis le début de cette série, je n'arrive pas à me faire une opinion franche et déterminée. Mes avis sont en dent de scie. Un coup, j'adore l'histoire, la fois d'après je n'accroche pas. Et là malheureusement je n'ai pas vraiment accroché.
Nouvelle ville : Boston. Nouvelle mission : jouer le rôle de la petite amie de Mason Murphy pendant un mois pour aider à redorer son blason. Joueur vedette de l'équipe des Red Sox, Mason Murphy jouit d'une réputation plutôt sulfureuse. Toujours vu en compagnie de femmes, mais jamais la même, parfois en train de fumer ou saoul, son image n'est pas des plus reluisantes. Pour décrocher de nouveaux contrats de sponsorings, il a besoin de changer cette image auprès des professionnels mais aussi du grand public. Et Mia a été embauchée pour l'y aider.
Malgré un premier contact difficile et une mission qui s'annonce compliquée, Mia parviendra-t-elle à donner le change ? Poussera-t-elle la relation au-delà du factice ?
Après un troisième tome agréable dans lequel Mia montrait une autre facette de sa personnalité, bien plus intéressante, elle retombe dans ses vieux travers. Elle a beau clamé qu'elle n'est pas une prostituée, je trouve que son comportement s'en rapproche beaucoup. Elle a une double personnalité assez troublante : d'un côté, j'ai beaucoup aimé son investissement et son engagement auprès de l'association pour la lutte contre le cancer du sein. Son idée de gala de charité nous prouve qu'elle sait être à l'écoute des autres et généreuse. Par contre de l'autre côté, elle est toujours aussi vulgaire et immature. Elle a tendance à adopter un comportement déplacé à l'opposé de ses grand discours sur l'honnêteté et la pureté de ses sentiments pour Wes. de ce point de vue-là, je la trouve un peu fausse. Et c'est cet aspect qui me dérange le plus chez elle. Car malheureusement, le coté altruiste, doux et charitable ne représente pas la majorité de son caractère.
J'ai beaucoup aimé les personnages de Mason et Rachel. Sous ces airs bourrus, dragueurs et bruts, Mason est un homme intelligent, tendre et généreux. Il faut creuser sous la surface pour le découvrir. La timide Rachel, elle aussi est un personnage auquel on s'attache. Amoureuse de Mason, elle prend son rôle de publiciste très au sérieux et est prête à défendre son client bec et ongle, même si pour cela elle doit le regarder s'épanouir au bras d'une autre et en souffrir.
Côté écriture, c'est plutôt fluide. L'histoire est courte et se lit d'une traite. Il n'y a que peu de rebondissements et le scénario est cousu de fil blanc dès le début.
Une nouvelle fois ma lecture aura été en demi-teinte, avec des passages vraiment passionnants mais un comportement et une vulgarité de la part de Mia qui viennent les entacher.
Persévérante de nature, je pense lire le prochain tome en espérant sincèrement que le séjour de Mia à Hawaii soit plus palpitant et que son comportement soit moins controversé.
La suite le mois prochain….
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
April-the-seven
20 mai 2017
Un tout nouveau mois dans l'épopée de Mia, et après ma lecture du tome 3 qui - à mon sens - avait relancé l'intérêt de la saga, j'étais curieuse de voir un peu la trombine de Monsieur Avril.

Mason Murphy. C'est le nom du nouveau client de Mia. Beau comme un dieu vivant, mais terriblement goujat sur les bords. Séduisant joueur chez les Red Sox, mais à la réputation déplorable... Leurs premiers échanges sont à bâton rompu et le jeune homme ne laisse pas une très bonne impression à Mia. Engagée pour redorer un peu son image auprès des sponsors, elle est prête à jouer son rôle de fausse petite-amie, malgré ses a priori. mais elle va rapidement se rendre compte que Mason fait partie de cette catégorie de garçons que seule une personne bien particulière peut mettre à nu.

Terminés les galas et les endroits chics. Cette fois-ci, Mia se retrouve entourée de bonhommes tout en sueur, au milieu de la bière et des discussions sur le base-ball. C'est un des points forts de la saga : chaque mois, Audrey Carlan plante un nouveau décor, avec des personnages venant de milieux différents. Ce qui fait que l'histoire ne s'essouffle jamais vraiment, puisqu'elle emprunte chaque fois des chemins encore inexplorés. Et celui-ci était tout aussi intéressant à découvrir.

Un autre point qui m'a bien plu, c'est que la relation entre Mia et Mason n'est pas vraiment celle à laquelle on peut s'attendre au début. Je n'en dirai pas plus à ce sujet, mais c'est une chose qui m'a disons... soulagée ! Et j'ai apprécié l'intégration de l'héroïne dans le groupe, un peu comme si, elle aussi, faisait partie d'une équipe.

Wes n'est pas bien loin, comme toujours. Il reste dans un coin de la tête de Mia, et cette dernière va faire une découverte on ne peut plus surprenante, qui va remettre toutes ses espérances en question. J'ai savouré cette nouvelle avec une certaine délectation (sans doute mon petit côté revanchard), et le désarroi de Mia m'a fait assez plaisir, car j'ai dans l'espoir que ça lui donne un peu de grain à moudre.

Car Mia est et sera toujours le problème pour moi. J'ai toujours l'impression d'être face à une personne qui ne se connaît pas vraiment et qui essaie de se persuader du contraire. Mia pense tout savoir sur les hommes et l'amour, elle pense avoir fait le tour de la question en matière de sexe, mais l'ennui c'est qu'à mes yeux elle base toutes ses croyances sur une montagne de clichés. C'est dommage, car une série comme celle-là pourrait être l'occasion idéale de creuser en profondeur, afin d'offrir à toutes les lectrices une vision de l'amour moins manichéenne. J'espère qu'Audrey Carlan parviendra à démolir tous ces stéréotypes au fil de son histoire.
​En résumé, Calendar Girl Avril est une suite à la hauteur du troisième opus, avec une Mia plus effacée et un Monsieur Avril sympathique et plus surprenant qu'on le croit. J'ai apprécié ce nouveau décor, ces nouveaux enjeux, et même si je reste un peu sur ma faim, j'ai passé un moment appréciable.

Lien : http://april-the-seven.weebl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PapillonVoyageur
25 avril 2017
Début du mois, j'ai pu découvrir la suite de la saga Calendar Girl en lisant le tome d'Avril. Mieux que celui de Février, il ne dépasse néanmoins pas celui de Mars qui reste le meilleur à mes yeux. J'apprécie ce quatrième tome, sans pour autant qu'il soit parfait et irréprochable. D'ailleurs, pour l'anecdote, je l'ai lu le plus vite possible, afin de le terminer avant La Tasse ébréchée qui me bat à plate couture depuis le début. J'ai réussi le challenge ! Je remercie beaucoup les éditions Hugo New Romance pour ce Service-Presse.
Mia rejoint pour ce mois-ci son équipe préférée de baseball : les Red Sox. Elle doit principalement accompagner Mason Murphy en tant que fausse petite-amie pour améliorer la réputation du joueur, qui s'avère être un vrai goujat. Heureusement, Mia, avec son caractère bien trempé, va rapidement le refroidir et changer son attitude...
J'ai trouvé l'intrigue pas mal ficelée, bien que moins construite que le précédent tome. Dans cette histoire, Mia se fait passer pour une fausse petite-amie, rien de grandement original. Néanmoins, j'ai bien aimé la tournure qu'a pris l'histoire au fur et à mesure de la lecture. L'héroïne profite pleinement de son équipe de baseball préférée, et à sa place, je ferais pareil. Elle assiste aux matchs, s'achète des souvenirs... C'est une très belle occasion pour elle de voir l'envers du décor aussi. J'ai également apprécié le fait qu'elle était, comme dans le tome de Mars, mise en second plan quant à l'histoire de son client. C'était une chouette petite histoire, bien que trop de sexe à mon goût. C'est comme si l'auteur avait rattrapé ce qu'il n'y avait pas eu dans le troisième opus. C'était beaucoup trop sale à mon goût. Mis à part cela, on retrouve bien l'ambiance de la saga.
Je vais sans doute répéter ce que j'ai dit dans mes autres chroniques, mais la plume d'Audrey Carlan évolue toujours aussi bien. Elle a une façon d'écrire très fluide, même si ce n'est pas quelque chose de complexe et fort construit. Cela reste léger et facile, dans le thème de la lecture, à la portée de n'importe qui. Évidemment, 156 pages, ce n'est pas assez, c'est toujours trop court... Mais les romans de la saga assemblés doivent donner beaucoup de pages ! Une chose est sûre, l'auteure a de l'imagination et manie bien son style. Néanmoins, je ne suis pas toujours d'accord avec certaines des idées qu'elle fait passer dans son écriture... Comme par exemple, certains propos très sexistes qui font tiquer la féministe que je suis.
En ce qui concerne les personnages, c'est là où j'ai été un peu déçue, malheureusement. Dans ce tome-ci, Mia semble avoir moins chaud aux fesses que dans le tome de Février. Elle paraît même plus réfléchie quand elle est en présence de Mason. Elle essaie de le rendre plus respectueux envers les femmes, de le conseiller, on dirait un peu son assistante dans l'art de devenir quelqu'un de meilleur. Néanmoins, Mia n'en reste pas moins agaçante. Elle m'a énervée à un moment de l'histoire. Aussi, Mason Murphy étant très macho, j'ai eu du mal avec lui. le résumé ne mentait pas en disant que c'était un goujat. Il a vraiment un caractère exécrable... Heureusement qu'il rencontre un changement et une évolution croissante durant le récit, sinon je l'aurais détesté jusqu'à la fin. Et puis, une certaine personne (autre que Mia) le rend plus humain et attachant. Ensuite, j'ai bien aimé le personnage de Rachel. Elle est douce, gentille, adorable, mais cache un vrai caractère derrière tout ça. Ce que j'ai trouvé génial, c'est qu'elle a trouvé l'amitié qu'entretient Mia avec sa meilleure amie très bizarre, comme moi. Je les trouve très étranges, surtout dans leur manière de se parler, et ça m'a fait plaisir de voir qu'un personnage pensait comme moi (même si celui-ci est fictif, lol). Bon, après, j'avais remarqué que La Tasse ébréchée avait eu la même pensée. Aussi, les copines des autres joueurs étaient drôles. Elles donnent l'impression d'être un groupe soudé.
La fin est chouette, mignonne et promet une suite pleine de rebondissements. Nous avons eu le briefing sur le prochain client, ce qui donne vraiment envie de continuer la saga, en espérant que le cinquième opus soit au-delà des attentes.
Grosso modo, Calendar Girl : Avril est une lecture légère, agréable, bien qu'un peu clichée. Si on parvient à lire ça avec second degré, c'est une suite appréciable, où Mia se découvre encore et évolue. Les personnages, tantôt agaçants, tantôt chouettes, s'avèrent être quand même attachants. Ce quatrième tome ne dépasse pas celui de Mars mais reste dans la trempe de la saga. Je suis impatiente de découvrir celui de Mai !
Lien : http://papillonvoyageurblogl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
s0-kellys0-kelly28 mai 2017
"J'ai souvent entendu que l'enfer est pavé de bonnes intentions, mais c'est la première fois que je saisis vraiment le sens de cette expression"P.51
Commenter  J’apprécie          10
s0-kellys0-kelly28 mai 2017
"Heureusement pour moi, j'ai récemment appris qu'une attirance physique et un interêt sincère pour un homme sont deux choses complètement différentes."P.19
Commenter  J’apprécie          00
AudreyMarieAudreyMarie27 mai 2017
Ce type est un enfoiré, mais je ne peux pas nier que c'est un très bel enfoiré.
Commenter  J’apprécie          20
s0-kellys0-kelly28 mai 2017
"Personne n'est réellement équipé pour supporter la perte de l'amour de sa vie."P.12
Commenter  J’apprécie          00
athousandliveswithbooksathousandliveswithbooks22 mai 2017
J'ai l'impression d'être une Mère Teresa des temps modernes, en plus jeune et plus baisable.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Audrey Carlan (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Audrey Carlan
Audrey Carlan: "Mia is an escort. She is not a call girl"
autres livres classés : escort-girlsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
246 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre
. .