AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Marc Chénetier (Traducteur)
EAN : 9782869305533
101 pages
Éditeur : Payot et Rivages (01/09/1992)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 11 notes)
Résumé :

Je rencontrai Myra Henshawe pour la première fois lorsque j'avais quinze ans, mais, aussi loin que remontent mes souvenirs, j'avais toujours entendu parler d'elle." Ainsi Nellie raconte-t-elle l'histoire de l'éblouissante Myra Henshawe. Naturellement élégante, étonnamment douée, douilletement élevée dans une petite ville du Missouri, Myra avait été charmée par Oswald Henshawe et l'avait suivi à N... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Shan_Ze
  16 mai 2020
La narratrice rencontre Myra Henshawe, une amie de sa tante qu'elle a rencontré à plusieurs moments de sa vie. Myra a renoncé au riche héritage de son oncle pour se marier avec son fiancé. Willa Cather décrit avec beaucoup de détails la personnalité de cette Myra, très attachée aux conditions de vie, la sienne mais aussi celle d'autrui. L'auteur n'hésite pas à montrer ses côtés plus obscures : sa relation assez particulière avec l'argent, son entourage... Un portrait de femme sur quelques années, sans beaucoup d'actions et d'entrain.
Le style est assez agréable dans l'ensemble, je lirai un de ses autres romans, Pionniers.
Commenter  J’apprécie          290
Pirouette0001
  19 mars 2016
Un bref roman du début du vingtième siècle avec une écriture qui daterait bien du siècle d'avant. Ecriture un peu passéiste donc et histoire quelque peu désuète. Une jeune fille est subjuguée par la personnalité d'une cousine qui a fugué et fuit son riche oncle tuteur pour suivre à la grande ville son amoureux désargenté. La vie ne sourit pas toujours à ce genre d'audacieux comme l'auteure nous le rappelle.
Ce n'est pas mal, mais il y a beaucoup mieux dans le même genre.
Commenter  J’apprécie          60
Montana
  31 mai 2016
Inconditionnelle de Willa Cather, j'ai une fois de plus aimé me plonger dans cette courte histoire narrant - au travers du regard de la jeune Nellie - la splendeur et la chute de Myra Henshawe en l'espace d'une dizaine d'années.
Cette femme est un paradoxe à elle seule.
Elle est en effet décrite par Nellie du temps de sa splendeur comme étant "une femme boulotte, de petite taille", avec un léger "double menton" et qui dégage à la fois un certain charisme, à l'aise en toutes circonstances toujours entourée d'un microcosme culturel foisonnant. Plus tard dans sa vie, cette impression de dualité restera, car Nellie la voit alors à la fois comme infirme mais impressionnante, forte mais brisée.
Le style de Willa Cather dégage un charme certain quelque peu surannées qui facilite l'imprégnation dans cette époque révolue de la fin du XIXème, début XXème.
On y retrouve les thèmes chers à l'auteure : la nostalgie, le temps qui passe, les coups du sorts et les revers de fortune.
J'aurai toutefois aimé que Willa Cather développe plus l'aspect intime des personnages, d'où les 4 étoiles (et non 5) car à mon sens, l 'histoire manque un peu de profondeur comparée à ses autres récits.
Je n'en reste pas moins une admiratrice sans réserve de cette auteur qui réussit à chaque fois à m'émouvoir profondément grâce à ses personnages attachants et puissants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mrlpqv
  16 mars 2017
C'est un livre de la même tenue qu'"Une vie" De Maupassant...La blessure du temps qui passe plus vite qu'on y pense... qui file et qui nous laisse chancelant d'avoir toujours crû tous les possibles tout en niant en surface avoir fait le mauvais choix... celui même qui a précipité vers le précipice d'une vie... Comme spoliée d'elle....
ou peut être comment ne jamais se satisfaire de ce que l'on a choisi de vivre... ne jamais assumer ses choix tout en les faisant endosser sur d'autres frêles épaules...
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
MahaDeeMahaDee   15 juillet 2017
Je rencontrai Mira Henshawe pour la première fois lorsque j'avais 15 ans, mais, aussi loin que remontent mes souvenirs, j'avais toujours entendu parler d'elle. Elle, sa fugue et son mariage constituaient le thème des histoires les plus intéressantes, et à dire vrai, des seules histoires intéressantes que l'on racontât dans ma famille, les jours de fête ou lors des repas familiaux. Ma mère et mes tantes continuaient de recevoir des nouvelles de Mira Driscoll, ainsi qu'elles l'appelaient, et Tante Lydia allait de temps à autre à New York lui rendre visite. Elle avait été la personnalité la plus brillante et la plus attirante du groupe de leurs amies lorsqu'elles étaient petites filles, et sa vie avait été aussi passionnante et varié que la nôtre avait été monotone.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
MontanaMontana   31 mai 2016
C'est bien beau de nous dire qu'il faut pardonner à nos ennemis, nos ennemis ne sont jamais en mesure de nous faire grand mal. Mais que faire, que faire lorsqu'il s'agit d'amis?
Commenter  J’apprécie          30
MontanaMontana   31 mai 2016
Ici, me dis-je, l'hiver n'apportait pas la désolation; c'était un hiver domestiqué, pareil à un ours polaire tenu en laisse par une dame d'une grande beauté.
Commenter  J’apprécie          10
MontanaMontana   31 mai 2016
Les gens parlent toujours des joies de la jeunesse - mais cette jeunesse, oh comme elle peut souffrir!
Commenter  J’apprécie          10
MontanaMontana   31 mai 2016
Elle avait l'air d'une vieille femme spirituelle et plutôt méchante qui en voulait à la vie de lui avoir infligé ses défaites et l'aimait pour ses absurdités.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Willa Cather (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Willa Cather

Mathieu Lindon "Ce qu'aimer veut dire"
Mathieu Lindon "Ce qu'aimer veut dire" - Où il est question notamment de Michel Foucault et d'Hervé Guibert, de Jérôme Lindon, de Samuel Beckett, Marguerite du ras, Alain Robbe-Grillet, Claude Simon, Robert Pinget, Pierre Bourdieu et de Gilles Deleuze, d'un père et d'un fils et de filiation, d'amitié et d'amour, de littérature, de la rue de Vaugirad et de LSD et d'opium, d'impudeur et d'indiscrétion,de rencontres, de Willa Cather et de Caroline Flaubert, , et aussi des larmes aux yeux, à l'occasion de la parution de "Ce qu'aimer veut dire" de Mathieu Lindon aux éditions POL, à Paris le 13 janvier 2011
+ Lire la suite
autres livres classés : romanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1373 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre