AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782366299908
350 pages
Éditeur : Editions ActuSF (16/05/2019)
3.95/5   19 notes
Résumé :
Irrésistible. Venimeuse. Cannibale.
Son sang ensorcelant est un poison.
Elle nous appâte comme la plante carnivore les mouches.
Elle n'existe que pour nous dévorer jusqu'au dernier.
Tant mieux. Nous sommes des monstres.
Elle, c'est Barbie.
Barbie, contre les vampires.
Et moi, Faruk, je l'aime à en mourir.

Plus impitoyables, sensuels et déjantés que jamais, les vampires de Morgane Caussarieu revienne... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,95

sur 19 notes
5
7 avis
4
2 avis
3
0 avis
2
1 avis
1
0 avis

Stelphique
  05 août 2019
Ce que j'ai ressenti:
💉Sang-Control
Quelle joie de retrouver Barbie et Faruk, le couple maudit! le sang toujours au centre de leur relation, et le désir plus fort que tout…Nous les avions laissé avec Rouge Toxic, dans une passion débordante avec moult secrets et hémoglobines éparpillés aux quatre vents, sans compter les cadavres exsangues dans les recoins de rues sombres. Mais l'attirance et toujours là, et il semblerait que Emma, la surdouée de la seringue, est trouvé une solution pour les amants, afin qu'ils puissent vivre leur amour dévorant. Mais qui peut véritablement arrêter l'amour ou la soif du sang? Qui peut sincèrement déjouer les plans des vampires centenaires, malins et sans conscience, méchants et retors? Peut-on contrôler l'appel du sang? Avec Rouge Venom, nous allons voir que la mission est quasi impossible pour notre plus grand plaisir!
"Je t'abandonne le monde, dévore-le comme bon te semble."
💯 % Venineux
Morgane Caussarieu inverse la tendance avec son héroïne Barbie. C'est maintenant les vampires qui n'ont qu'à bien se tenir! Mais on le sait très bien, ça, ils ne savent pas le faire! Plus dynamique, plus rougeoyant, plus trash, ce deuxième tome m'a vraiment conquise! du fait, d'avoir plusieurs voix aux chapitres, cela donne plus de perspectives et de rebondissements. J'étais complètement accro de leurs émotions contrariées, de leurs humeurs venimeuses, de leurs folies sanglantes. J'ai dévoré ce livre et j'attends une suite avec une certaine impatience, car il semblerait que j'ai attrapé le virus Caussarieu. le virus Morgane Caussarieu! Talentueuse, sensible, irrésistible, elle réinvente le mythe vampirique avec une originalité indécente, et met à mal nos pauvres coeurs. Je ne suis pas sûre qu'il va s'en remettre, mais c'était le risque à prendre: à la fin, on est mordus! Comme ça, vous êtes prévenus!
"Normal, je suis irrésistible, et je dis cela sans fanfaronner. La plupart des gens tombent amoureux de moi, c'en est même lassant. Je ne fais pas grand-chose pour, juste, ça arrive."
❤️Passion Rouge
J'ai adoré retrouver et rencontrer de nouveaux vampires. Morgane Caussarieu fait des clins d'oeil à ses romans précédents et c'est toujours agréable de revoir nos monstrueux vampires chouchous, notamment Gabriel…J'ai été aussi complètement sous le charme de Ai-apaec , il m'a fasciné avec tout cet esprit autour de la grotte et de l'art. C'était extraordinaire de mélanger la puissance intemporelle d'un lieu avec la beauté transcendante de la sculpture. C'est le plus beau passage de ce deuxième tome, parce que sinon, c'est juste poisseux de sang et complètement déjanté. Mais c'est pour cela que je peux vous confier un petit secret: je suis complètement « à crocs » de cette saga fantastique, addictive et passionnante. C'est tout l'effet Rouge Venom: je suis infectée!
"Sous son influence de Fée Clochette des Enfers, on devenait une partie d'elle, une simple extension de sa volonté toute puissante."
Ma note Plaisir de Lecture 9/10
Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
cecileterrestria
  04 mars 2021
Ce roman, suite de Rouge Toxic, peut se lire indépendamment des préquels Dans les Veines et de Je suis ton ombre mais si Rouge Toxic se lisait sans nécessité de lire les deux premiers, celui-ci peut vous larguer vu les rappels du passé des protagonistes importants. Et puis tout simplement ne passez pas à coté de l'intégralité de cet univers et surtout du génialissime Je suis ton ombre qui montre l'ampleur du talent de l'autrice.
J'avais qualifié Rouge Toxic de gentillet (comparé aux deux premiers romans de l'univers Gabriel, oui, j'ai envie de le baptiser ainsi) Rouge Venom, bien que toujours classé Young Adult, se lâche un peu plus tout en restant plus sage que les premiers.
Ce volume est bien plus dynamique que son prédécesseur, il y a plus d'actions et moins de réflexion, on retrouve davantage l'atmosphère résignée des premiers livres. Pour mon plus grand bonheur, fini la vie lycéenne, on reprend la narration à La Nouvelle-Orléans avec l'atmosphère que l'autrice sait si bien lui donner.
Ce tome est celui qui relit le plus les protagonistes du passé à ceux du présent dans un cocktail sanguinolent et violent, c'est efficace et, pour ceux qui connaissent le début de l'univers, c'est un réel plaisir de retrouver les anciens personnages.
J'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver notamment Gabriel, j'attendais son retour avec impatience, je me doutais qu'avec ce personnage, l'autrice ne pourrait pas faire dans la demi-mesure comme dans le tome précédent vu toute la violence et la perversion qu'il incarne et cela a contribué a rendre ce tome plus authentique je trouve, pour les amoureux du début de la saga du moins. Ce personnage est exploité intelligemment et dans la complexité que son nouvel état lui impose, elle propose un protagoniste complexe et duel qui fonctionne à merveille, le brin de frustration mentale et de fragilité que l'autrice lui donne font vraiment de lui un personnage abouti, il est clairement le personnage central de tout cet univers et, par gourmandise, j'adorerais qu'elle nous propose une suite qui conclue l'histoire de ce personnage.
Dans ce roman chaque protagoniste parle par sa voie et son regard propres, c'est intéressant, varié et cela offre une vision prismatique du roman qui lui donne dynamisme, profondeur et complexité. le talent qu'a Caussarieu de construire des personnalités fortes notamment chez les « méchants » fini de rendre le tout savoureux. Mention spéciale à JP, son argot et sa psyché sans filtre et sans garde-fou… c'est un pur régal.
Barbie échappe de peu à mon lynchage, mais on peut dire que son évolution est cohérente et justifiée, elle est en tout cas beaucoup moins pénible dans Rouge Toxic.
Ici, encore, l'autrice gomme les limites entre le bien et le mal, l'humain et la bête, la vérité et le mensonge, elle joue avec son lecteur en l'embarquant dans un jeu du chat et de la souris et on ne sait jamais qui est vraiment le chat, qui est vraiment la souris et qui finira par bouffer l'autre… c'est jouissif…
Mais je vais encore une fois y aller de mon bémol, pour moi et c'est vraiment un avis très personnel, la vraie Morgane Caussarieu à l'apogée de son talent s'est dévoilée dans Je suis ton ombre, j'ai beau apprécié mes lectures, adorer retrouver des personnages qui m'ont fait frémir, je ne retrouve pas l'audace et le panache avec lesquels elle a écrit ce titre dont je vous rabats les oreilles. Au risque de me répéter, produire la suite de cette saga dans le cadre Young Adult est pour moi une erreur qui, loin de servir l'oeuvre, laisse un arrière goût d'inachevé, d'inabouti quand on a connu un tel point d'orgue auparavant. C'est comme si on vous promettait votre plat préféré puis qu'en le goûtant vous vous aperceviez que l'élément principal qui donne tout son goût au plat n'y était pas… C'est frustrant et décevant.
Je vais tout de même recommander cette lecture, mais je vous recommande surtout d'apprécier les deux premières oeuvres et de le manifester à l'autrice afin qu'elle se rende compte que son public est là et ne demande pas de la bit-lit gentillette…
En conclusion donc, ce roman est le meilleur des deux romans « Rouge » classés Young Adult, il relève vraiment le niveau du tome précédent. On retrouve avec plaisir les personnages du début de l'univers Gabriel et on peut se délecter des qualités de l'autrice à nous proposer des vampires complexes au milieu d'humains parfois plus bestiaux que les vampires eux-mêmes. J'espère une suite pour suivre JP et Gabriel mais dans un ton fidèle aux premiers romans et sans le filtre de la Young Adult.
Lien : https://labougiedevinayaka.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
celindanae
  16 mai 2019
Rouge Venom est la suite de Rouge toxic paru en février 2018 chez ActuSf dans la collection NAOS, une collection plus young adult que la production habituelle de l'éditeur. Ce roman se situe dans le même univers que les précédents romans vampiriques de l'autrice ( Je suis ton ombre et Dans les veines, les deux parus chez Mnémos). On retrouve des personnages de ces deux romans, mais si vous ne les avez pas lu, ce n'est pas trop grave, Morgane Caussarieu fait quelques rappels qui permettent de bien suivre sans souci. Bien évident, la lecture des autres livres apportera toujours un plus.
Pour Morgane Caussarieu, les gentils vampires n'existent pas et je suis tout à fait d'accord avec elle sur cela. le vampire est une créature qui se nourrit de sang humain, c'est un prédateur par nature, une créature vouée à tuer pour subsister. Certains auteurs ont bien essayé de changer cette donnée mais sans succès. du coup, Morgane Caussarieu a fait sienne cette devise, a étudié le mythe et applique cette maxime dans ses romans. Rouge Venom n'échappe pas à la règle, et prouve à nouveau que les vampires ne peuvent échapper à leur nature et que les gentils vampires, ça n'existe pas ! Cependant, les vampires ne sont pas les seuls à être la cible dans ce roman, les hommes aussi et la maxime pourrait devenir les gentils, ça n'existe pas… le roman évite ainsi tout manichéisme, comme on aurait pu le penser avec la découverte de la véritable nature de Barbie et le fait qu'elle est devenue une arme anti vampire. J'ai trouvé ce traitement des camps très bien rendu et tout à fait bienvenu.
On retrouve donc les mêmes personnages que dans le premier tome. Barbie n'est plus la lycéenne amoureuse, elle a découvert le passé de son père et les expériences qu'il a pratiquées, sa vision du monde a changé mais au début de ce second tome, elle subit beaucoup ce qui lui arrive. Faruk est toujours amoureux de Barbie, malgré sa nature de tueuse de vampire (il faut bien appeler un chat, un chat). Il est perdu et ne sait pas vraiment concilier sa nature véritable et son amour pour la jeune fille. Emma, la scientifique devenue vampire est également toujours de la partie, j'ai eu un peu de mal avec ce personnage qui a son utilité mais est un peu terne, surtout en comparaison des autres il faut dire. JF, ex chanteur punk et vampire trash est aussi de la fête.
Tout ce beau monde a droit à des chapitres propres et on retrouve une narration à la première personne comme dans le premier tome, mais avec beaucoup plus de points de vue. Certains autres personnages ont aussi le droit à leur chapitres, des nouveaux venus ou de plus anciens dont on apprend le devenir avec notamment Poil de Carotte, présent dans Je suis ton ombre. Cette narration dynamise beaucoup le récit et le livre se lit vraiment très vite, presque trop d'ailleurs. Autre point très positif de ce mode de narration, il est très immersif, on connait les sentiments et les pensées de tous les personnages et on les comprend mieux. L'autrice a pris le soin d'adapter également le style selon le personnage, et chacun possède une manière de s'exprimer bien à lui.
L'autre aspect intéressant du roman vient du folklore sur les vampires qui est toujours présent et même développé ici. L'histoire va en effet s'intéresser aux origines des buveurs de sang. Cependant, Morgane Caussarieu laisse toujours son récit emprunt d'une forme d'humour noir qui rend le récit assez caustique. L'auteure y va un peu fort parfois mais cela correspond aux personnages, et reste dans son ton d'humour noir.
Rouge Venom est ainsi une excellente suite à Rouge toxic et qui en même temps s'inscrit dans l'univers développé par l'autrice en reprenant des personnages d'autres romans. le récit va à 100 à l'heure, avec un humour noir décapant et une multiplicité de points de vue. Les gentils vampires, ça n'existe vraiment pas!
Lien : https://aupaysdescavetrolls...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
FungiLumini
  27 juin 2019
Je remercie les éditions ActuSF pour l'envoi de la suite tant attendue de Rouge Toxic, par une des mes auteures favorites, Morgane Caussarieu. La couverture est cette fois signée par Zariel, mais est tout à fait en accord avec celle du premier tome, réalisée quant à elle par Alexandra V. Bach. Je ne lis pas souvent les quatrièmes de couverture, mais je trouve celle-ci particulièrement bien réussie !
On retrouve nos protagonistes où on les a laissés. Barbie cohabite avec le nid de vampires alors qu'elle est un poison pour tous. Emma la scientifique crée un substitut au sang humain pour elle et Faruk, JF refusant de se sevrer des plaisirs de l'hémoglobine coulant à flots et de croquer une vie à pleines dents. Une colocation des plus pénibles pour Barbie, surtout quand elle découvre que le virus qu'elle a dans le sang a soif de sang de vampires et qu'il ne va pas la laisser l'en priver. Une solution se profile : trouver un vampire très ancien dont le sang pourrait combattre la bactérie. Mais a-t-elle seulement envie de s'en débarrasser ?
Alors qu'elle était plutôt passive dans le premier tome, Barbie commence à prendre les choses en main. Elle sent qu'elle a une emprise sur les vampires, mais n'est pas encore tout à fait prête à tuer pour survivre. Elle va petit à petit sortir de sa chrysalide et éclore pour devenir une jeune femme forte à qui on ne dicte plus sa conduite, et ça, c'est top ! Au contraire, j'ai trouvé que Faruk, bad boy charismatique dans le tome 1, devenait de plus en plus transparent, comme si le manque de sang humain le rendait fade. On n'efface cependant pas des siècles de crimes en deux mois et sa nature profonde refait parfois surface, pour le plus grand plaisir du lecteur. J'ai eu un peu plus de mal avec leur histoire d'amour dans ce tome, à laquelle j'ai vraiment eu du mal à croire.
J'avais beaucoup aimé dans le tome précédent qu'on se limite aux points de vue de Faruk et Barbie. Ici, chaque personnage a droit à au moins un chapitre. Si cela nous permet de mieux comprendre les aspirations et intentions de chacun, certains chapitres (ceux de Gabriel, JF ou Maman Gédé) avaient beaucoup de saveur, mais d'autres en manquaient (ceux d'Emma ou de l'ancien) à mon goût. Ne parlons pas de ceux de Jay, personnage que je n'aimais pas du tout et dont le parler m'énervait au plus haut point. xD
Dans ce livre, toutes les trames narratives des précédents livres vampiriques de Morgane Caussarieu se relient, Gabriel en étant le point central. Cela fait un chouette rappel pour les lecteurs assidus de l'auteure, mais n'a aucune incidence sur la compréhension du récit pour les lecteurs n'ayant pas encore passé le cap de l'addiction à la plume de Morgane (mais ça arrivera, vous pouvez en être sûr !). J'étais super contente qu'on retrouve enfin Gabriel et d'apprendre ce qu'il était devenu après l'épisode de Je suis ton ombre. Il ajoute une touche malsaine et violente, tout en gardant son air angélique et enfantin. C'est LE personnage phare de l'auteure pour moi.
La plume de Morgane revisite une nouvelle fois l'univers vampirique de façon originale et décapante. Elle nous prouve encore que non, les gentils vampires, ça n'existe pas ! Trahisons, mensonges, sang, violence, sexe, un cocktail détonnant comme seule Morgane peut nous en proposer. (et par conséquent, non adapté aux âmes sensibles :p )
Une bonne suite à Rouge Toxic : une quête qui va demander de nombreux sacrifices (surtout humains :p), des vampires délurés et assoiffés de sang et de sexe, une Barbie tout aussi attachée à l'hémoglobine, et le retour de mon personnage préféré dans l'univers vampirique de Morgane : Gabriel. Mon seul regret étant la passivité du duo central l'un envers l'autre. Même si c'est un roman Young Adult, âmes sensibles s'abstenir !
Lien : https://livraisonslitteraire..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LeslivresdeRose
  23 juin 2019
Je tenais tout d'abord à remercier chaleureusement Jérôme et les éditions ActuSf pour l'envoi de ce service presse.
Rouge Venom est la suite de Rouge Toxic (qui peut se lire comme un one-shot bien que la fin laisse une ouverture pour un second roman !). J'avais passé un très bon moment avec le premier tome et ce deuxième opus ne m'a pas déçue ! Rouge Venom m'a, d'ailleurs, permis de sortir de ma panne de lecture ! C'est un récit addictif et prenant, sans prise de tête, pile poil ce dont j'avais besoin pour me relancer !
Autre petite précision : si j'ai bien compris, il vaut mieux lire « Dans les veines » avant de commencer Rouge Venom…Personnellement, je n'en ai pas eu le temps et, de toute façon, je ne souhaitais pas me lancer dans cette lecture maintenant.
Tout comme pour Rouge Toxic, l'auteure divise son histoire en chapitres courts et dynamiques. Ils se lisent tellement vite que c'est difficile de ne pas les enchaîner les uns à la suite des autres. Chacun de ces chapitres, écrits à la première personne du singulier, se focalise sur le point de vue d'un personnage en particulier. Par contre, à la différence du premier tome où seuls Barbie et Faruk étaient mis en avant, nous suivons, ici, une plus grande palette de protagonistes, dont Emma et JF par exemple. Je ne vous en citerai pas plus, pour éviter de vous spoiler, mais sachez que deux-trois autres personnages prennent également la parole.
Être dans la tête de JF s'est révélé être une expérience particulièrement détonante, drôle et divertissante ! C'est un personnage totalement amoral (selon les critères de notre société en tout cas) et déchanté ! Il ne pense qu'à son plaisir et à assouvir sa soif de sang (si possible de la façon la plus cruelle et sanguinaire qui soit). À côté, c'est vrai qu'Emma est légèrement plus ennuyeuse, bien trop prude et sage ; je rejoins entièrement l'avis de JF là-dessus ! J'ai tout autant apprécié Faruk que dans le premier tome, bien qu'il m'ait un peu perdue au début (explications ci-dessous). Par contre, Barbie m'a, clairement, déçue. Certaines de ses réactions m'ont agacée voire franchement énervée. Elle a des circonstances atténuantes, bien sûr (ce qu'elle découvre et endure dans Rouge Toxic) mais celles-ci ne justifient pas tout !
L'histoire, quant à elle, m'a un peu moins plu que celle du premier opus (un chouia moins pour être précise, autant dire pas grand-chose) ! J'ai été moins tenue en haleine par l'intrigue générale même si, comme je l'ai mentionné plus haut, ce roman est tout aussi prenant et addictif, pas de doute là-dessus. La fin m'a fait peur à plusieurs reprises toutefois, finalement, tout est bien qui finit bien ! Pas spécialement dans le sens où c'est un happy end (ça à vous de le découvrir !) mais plutôt dans le sens où elle me convient parfaitement.
En dehors de l'intrigue générale, le début du récit m'a quelque peu déstabilisée. La relation entre Faruk et Barbie m'a semblé bizarre et plus superficielle/compliquée que dans mes souvenirs. Cependant, après les événements de la fin de Rouge Toxic, difficile qu'il en soit autrement ! C'est juste que la transition ne s'est pas totalement faite sans mal pour moi. J'ai, pour cette raison, trouvé toute la première partie un peu longue et lente… mais d'un autre côté, plus que nécessaire et justifiée ! Disons que, sans vous spoiler, la situation est tendue et malaisante. Dès le départ, ça se sent gros comme une maison que tout ça est « trop beau » (selon les points de vue, bien entendu, et en apparence, seulement) et ne va pas durer ! La calme avant la tempête en somme ! Et de façon un peu sadique, j'avais envie (et je pense que cette envie est clairement voulue et en partie créée par l'auteure) que ça explose enfin, que quelque chose vienne rompre ce fragile équilibre, que le sang gicle et que les cadavres s'entassent à nouveau…Je n'attendais que ça (et pourtant je ne suis pas du genre à aimer le gore et le sanglant, loin de là !). Vous l'aurez donc compris, si le début m'a frustrée et déstabilisée, d'une certaine manière, c'était pour la bonne cause.
En bref, si vous cherchez un roman vampirique qui se dévore et met en scène des buveurs de sang un peu cinglés et sans pitié, Rouge Venom est fait pour vous (en commençant par Rouge Toxic, bien sûr). C'est un titre classé en Young Adult, toutefois, l'auteure ne prend pas pour autant de pincettes ; c'est loin d'être une petite histoire mignonne et gentillette ! C'est drôle (enfin, il faut aimer l'humour cynique et un « brin » malsain) et sanglant à souhait.

Lien : https://leslivresderose.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
eMaginarock   04 novembre 2019
Proposant un vampire surprenant, avec de belles qualités littéraires ainsi qu’un scénario à la hauteur des attentes, ce roman démontre une fois de plus, s’il en était besoin, que l’imaginaire français sait propose d’excellentes choses aux lecteurs.
Lire la critique sur le site : eMaginarock
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
cecileterrestriacecileterrestria   15 février 2021
C'est dans ta culture de bouffer du cochon. Ben c'est dans ma nature de siphonner des pétasses ! J'comprends pas pourquoi tu balises dès que j'me tape un cou, alors que tu t'envoies du sauciflard, peinarde. Que t'aies pas zigouillé Porcinet de tes mains, ça te rend pas moins responsable... (il avait éclaté de rire.) Et moi, je ne consomme que du bétail élevé en plein air ! L'Homo sapiens est pire encore que le cadaver sanguisugus. J'suis un mal nécessaire, né pour réguler votre fichue empreinte carbone. J'vous l'dis, la planète me dira merci un jour...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
StelphiqueStelphique   04 août 2019
Sous son influence de Fée Clochette des Enfers, on devenait une partie d'elle, une simple extension de sa volonté toute puissante.
Commenter  J’apprécie          110
FungiLuminiFungiLumini   27 juin 2019
Nous sommes les enfants perdus, les enfants du Bayou. Plus féroces que l’alligator. Nous sommes les enfants de La Nouvelle-Orléans. Plus anciens que les balcons de fer forgé. Nous sommes les enfants de l’Afrique. Plus implacables que les négriers. Le sang de notre race a bâti le Vieux Carré, nous reprenons ce qui nous revient de droit. Le sang des Blancs. Le sang des adultes blancs. Un juste retour des choses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
StelphiqueStelphique   04 août 2019
Je t’abandonne le monde, dévore-le comme bon te semble.
Commenter  J’apprécie          160
SharooSharoo   17 mai 2019
L'ambiance n'était plus du tout au dîner aux chandelles. Il était temps pour la belle et le clochard de recracher les spaghettis bolognaise dans l'assiette pour s'occuper du rat bouffeur de bébés.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Morgane Caussarieu (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Morgane Caussarieu
Avec Mélanie Fazi, Sylvie Bérard et Morgane Caussarieu
autres livres classés : vampiresVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1857 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre

.. ..