AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 235408157X
Éditeur : Mnémos (23/05/2013)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Depuis des siècle le Nosfèratu est dans l'inconscient une créature de Roumanie ou de Transylvanie.
Mais à chaque époque son vampire...

ANNE RICE, POPPY Z. BRITE, TRUE BLOOD : LA LÉGENCE S’ÉCRIT DÉSORMAIS EN LOUSIANE

Si vous pensez que les vampires sont de vieux aristocrates ringards coincés dans un château des Carpates, vous faites erreur.
Si vous pensez qu’un essai est toujours ennuyeux et assommant, là encore vous vous t... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Orphea
  15 novembre 2013
Opération Masse Critique
Merci aux éditions Mnémos et à Babelio...
Cela fait plusieurs années que j'attends un essai comme celui-ci. C'est dit.
Toujours fascinée par les vampires, non pas seulement par la créature surnaturelle en elle-même mais plutôt par ce qu'elle révèle de la société dans laquelle elle évolue, le reflet d'une humanité débarrassée ou au contraire embarrassée du carcan des moeurs, j'ai trouvé dans cette ouvrage une analyse approfondie, documentée et argumentée de ce phénomène culturel majeur. Et cette étude a pour cadre la Louisiane, les bayous, les rues poisseuses et envoûtantes de la Nouvelle-Orléans, ce qui ne gâche rien !
Qui n'avait pas encore remarqué que la Louisiane et le Sud en général était devenu depuis quelque temps un terrain de chasse privilégié des suceurs de sang ? Entre les "Chroniques des vampires" d'Anne Rice, la série "True Blood" et les romans de Poppy Z. Brite, nous pouvons dire que nous sommes copieusement servis.
Mais Morgane Caussarieu ne fait pas qu'un inventaire et une description des différents romans, films et séries vampiriques que l'on trouve sur le marché ; elle avance une thèse très intéressante que l'on pourrait résumer ainsi : les vampires de Louisiane sont les reflets des tabous et des traumatismes sudistes. Racisme, rejet plus général de la différence, culpabilité coloniale, puritanisme, tabous liés à la sexualité, violence perverse, bref la décadence d'une société colonialiste moribonde traumatisée par la guerre de Sécession... Que de sombres tréfonds dans l'âme humaine présentés au travers d'une unique épouvantable créature, le vampire !
A travers une analyse documentée, rythmée par des chapitres percutants et des illustrations soigneusement choisies, l'auteur parvient à nous emporter dans cette atmosphère poisseuse du bayou où naissent et croissent les perversions et les violences les plus variées. Fascinant, non ? Parce que la décadence et les dépravations de l'être humain et a fortiori du vampire sont fascinantes, ô combien malsaines, certes, mais terriblement passionnantes.
Et pourtant, avec toute l'humilité dont je suis capable, je ne suis pas toujours d'accord avec Morgane Caussarieu dans ses interprétations. Malgré une argumentation solide, certaines de ses théories me semblent discutables, voire hasardeuses. Ne pas oublier que, parfois, une thèse poussée à l'extrême dresse d'imperceptibles oeillères et ne laisse que peu de place à d'autres interprétations possibles. J'ai souvent eu des réactions épidermiques à ce qui m'apparaissait comme des catégorisations faciles et des raisonnements dogmatiques. de plus, j'ai horreur des jugements de valeur sous-entendus, d'autant plus dans ce genre d'ouvrage, et j'ai le regret de dire qu'il y en avait quelques uns. C'est faire insulte à l'intelligence du lecteur : ne peut-il lui-même discerner ce qui est de qualité ou non, sans qu'il soit pris par la main ?
Mais cet essai reste un ouvrage de qualité, et je fais confiance au plus grand spécialiste français des vampires, Jean Marigny (qui a préfacé ce livre), s'il approuve, qui suis-je pour ne pas en faire autant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Hildebald
  14 juillet 2013
Pour vous, les vampires, c'est Dracula, c'est la Transylvanie, c'est le froid, les châteaux, les chauves-souris...Stop ! Les nouveaux vampires sont chaud bouillant, ils transpirent, ils vivent parmi nous et ne laissent plus les jeunes filles indifférentes.
Depuis quelques années et surtout depuis les Chroniques d'Anne Rice, les vampires s'installent dans le Sud des Etats-Unis, ils ne se cachent plus.
Voilà sur quoi se base Morgane Caussarieu dans son essai : la Louisiane est un lieu propice, un lieu finalement prédestiné aux suceurs de sang.
A travers de nombreuses références audiovisuelles et littéraires, dont surtout Entretien avec un vampire et True Blood, l'auteur nous montre pourquoi ce choix du sud.

Le sud c'est une multitude d'origines : françaises, espagnoles, créoles, américaines, etc...De quoi perdre la tête. le citoyen n'a pas vraiment de racine, il est balloté entre diverses religions, diverses coutumes. Il y a le côté bourgeois des français qui attire le vampire et le côté esclavage qui permet à ces derniers de se nourrir.
Un point justement que je n'avais jamais relevé et qui pourtant apparait chez Anne Rice : le vampire c'est le maître des plantations, celui qui se nourrit des autres. C'est une sacrée métaphore qui prend tout son sens dans cet essai.

Au final, le vampire permet de critiquer la société, il permet d'expliquer l'esclavage, il est une excuse pour la misogynie, la sexualité exacerbée de ce Sud brûlant.
Un vampire noir ? Un vampire homosexuel ? Un vampire tout simplement, rejeté par la société, une erreur de la nature, un fléau à combattre.
J'ai beaucoup aimé toutes ces explications, ces démonstrations si logiques mais qui pourtant ont du m'arriver sous le nez dans cet essai pour que je les saisisse.

C'est donc une démonstration assez complète que nous présente Morgane Caussarieu. Une bibliographie et une filmographie à l'épreuve des balles qui donnent envie de voir et de lire nombre de ses références.
On restera parfois sur notre faim concernant certains sujets abordés, mais on en repartira éclairé et amoureux de ce Sud mystérieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
yakshi
  20 juin 2013
Un essai palpitant, une écriture fluide, Vampires et Bayous nous immerge totalement dans l'univers ténébreux et sensuel des buveurs de sang. Cette analyse richement documentée, agréablement illustrée, fondée sur une profonde réflexion symbolique, psychologique et sociale nous permet de mieux comprendre le mythe du vampire de ses origines transylvaniennes jusqu'à sa résurrection en Amérique, à la Nouvelle Orléans, dans cette sulfureuse Louisiane, avec son jazz envoûtant, sa sensualité à fleur de peau, ses tabous sociaux, son vaudou et ses bayous terrifiants, ses clivages raciaux, son rapport tourmenté à l'esclavagisme. La plume incisive de Morgane Caussarieu passe au crible tous les enjeux de la production artistique contemporaine concernant les buveurs de sang : Séries TV, Films, Romans, Musique. Interview d'Anne Rice, analyse de True Blood et Poppy Z Brite, les maîtres du genre sont bien sûr au rendez-vous. Mais l'intérêt majeur de cette étude, c'est qu'elle perce tous les secrets obscurs du vampire : les raisons de sa marginalité, de sa décadence, de sa corruption, les secrets de sa sexualité. Morgane nous donne le goût non pas du sang mais de connaître sans cesse mieux ces mystérieux prédateurs immortels. Elle nous invite à comprendre pourquoi ils nous fascinent par leur pouvoir de briser les tabous, par leur beauté transcendante et leur faculté de libérer les énergies libidinales de l'animal qui sommeille au fond de nous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Delex
  30 octobre 2013
Les fans de vampires adoreront
C'est dans le cadre de Masse critique que j'ai lu ce livre très intéressant. Merci à Babelio pour cette découverte.
"Vampires & bayous" est un essai. Il rend hommage à la littérature vampirique contemporaine telle qu'Anne Rice l'a imaginé dans "Entretien avec un vampire". Et il n'est pas simplement question de littérature mais également de cinéma et de télévision. Dracula, c'est du passé. Exit également les vampires de Twilight et autres buveurs de sang de la bit-lit pour adolescents. le vampire idéal doit être méchant, cruel, violent…
Morgane Caussarieu cherche à comprendre "pourquoi le vampire, issu de la culture européenne, s'est-il implanté en Louisiane pour devenir l'une des figures représentatives du malaise sudiste ?"
Dans les années 60-70, les vampires comme Dracula sont un peu vieillots. Ils doivent se renouveler, et cela commence par leur lieu de vie (ou de non vie). En migrant aux Etats-Unis et en Louisiane, c'est un tournant important. Contrairement à Dracula, ces vampires nouvelle génération ne se cache plus des humains.
Les vampires permettent d'évoquer les différents problèmes sociétaux de cette partie des Etats-Unis : sexe, excès, religion, racisme, esclavagisme, violence… Ces Nosferatu explicitent sans tabou les traumatismes de la Louisiane. Ils ne sont d'ailleurs pas les seuls amateurs de sang dans cet Etat. Ils ont leur place au milieu des alligators, des serpents et des moustiques qui pullulent.
Malgré les apparentes différences entre la Transylvanie et la Louisiane, il y a moult points communs qui expliquent comment le Nosferatu s'est si bien implanté dans l'ancienne colonie française.
L'influence d'Anne Rice tient une grande place dans le discours de l'auteur aux côtés de Poppy Z. Brite, de True Blood et de bien d'autres références encore. L'argumentaire est très développé et il y a de nombreuses illustrations pour appuyer les propos de l'auteur. Morgane Caussarieu nous met sous le nez des constatations qui nous paraissent évidentes après coup mais qui de prime abord ne sont pas si faciles à déceler.
Je recommande la lecture de ce livre à tous ceux qui veulent tordre le coup aux Cullen et qui souhaitent des éléments de réponse pour savoir d'où peut venir l'engouement pour les buveurs de sang. Morgane Caussarieu est également l'auteur d'un roman intitulé "Dans les veines" que je pense me procurer dans un futur proche.
Lien : http://fievrelitterairededel..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
queenjude
  30 octobre 2013
Dès la couverture du livre, vous êtes prévenus, nous ne sommes pas dans l'univers policé du comte Dracula (l'était-il tant que ça?), mais dans la lubrique Louisiane d'Anne Rice qui est devenue encore plus sulfureuse depuis que les vampires de True Blood y ont posé leurs valises… pardon… leurs cercueils. Âmes sensibles, s'abstenir, car cet essai met en relation la moiteur du Sud et le caractère très (très, très) sexué des vampires. Ce n'est pas un simple essai littéraire, mais une étude historique et sociologique avec des sources solides. Ainsi, l'auteur ne se limite pas à la description du monde des buveurs de sang, mais le met en parallèle avec le nôtre, montrant bien que le vampire est un reflet de la société. Elle s'appuie sur des sources solides qu'elles soient fictionnelles (Jean Marigny ou Estelle Valls de Gomis, pour ne citer qu'eux quant aux spécialistes des vampires) ou historiques. La Louisiane est ainsi disséquée (saignée ? ;) ) quant à son passé, la guerre de sécession, l'esclavage et les moeurs étant passés au cribles de l'analyse littéraire. Pour un public averti donc, mais aussi curieux de cette nouvelle vague vampirique bien plus complexe qu'on ne l'imaginerait au premier abord, ce que l'auteur souligne intelligemment.
Le livre se lit avec aisance ; Morgane Caussarieu nous fait la conversation plutôt qu'un cours magistral. Les exemples choisis sont centrés sur Anne Rice (Chroniques des vampires, piliers de ma bibliothèque), Poppy Z. Brite et Charlaine Harris (True Blood), mais quelques incursions se font dans les textes classiques (Margaret Mitchell ou William Faulkner), pour mieux cerner le sujet.
Les illustrations sont nombreuses, leur noir & blanc agréable et old-fashioned (quoique certaines soient vraiment trop sombres, mais ce ne sont que quelques exceptions).
Seul petit bémol, l'auteur nous en dit parfois trop sur certains films ou livres. Certes, J'ai lu ou vu presque toutes les oeuvres qu'elle cite, mais pour le novice… Cependant, je dois avouer (pour avoir commis un essai moi-même), qu'il n'est pas évident d'analyser des textes, même dans leur généralité, sans dévoiler des éléments de l'intrigue…
En conclusion, Vampires & Bayous est un beau livre, parfaitement documenté, écrit avec passion, sur un sujet qui, je crois, n'avait pas encore été abordé de manière spécifique (le vampire Sudiste, pour ceux qui ne suivraient décidément pas!). L'auteur partage sa passion et ses connaissances avec enthousiasme dans un style qui se lit avec aisance.
Lien : http://arsenelupinetlesautre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Morgane Caussarieu (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Morgane Caussarieu
Avec Mélanie Fazi, Sylvie Bérard et Morgane Caussarieu
autres livres classés : vampiresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1724 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre