AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Aliénor d'Aquitaine tome 1 sur 3

Alain Sainte-Marie (Traducteur)
EAN : 978B0845RRRRF
593 pages
Hauteville (15/04/2020)
4.34/5   116 notes
Résumé :
« Votre père souhaitait pour vous un mariage qui fît honneur à votre personne et à l'Aquitaine, tout en vous hissant jusqu'aux plus hautes dignités. Il désirait également la sécurité et la paix pour vous-même et vos terres. Avant de partir, il a demandé au roi de France d'assurer votre sauvegarde. Dans ce but, il a arrangé un mariage entre vous et Louis, son héritier. Un jour, vous serez reine de France et, si Dieu le veut, à l'origine d'une dynastie de souverains d... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
4,34

sur 116 notes
5
22 avis
4
7 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

Krissie78
  09 septembre 2022
Fille de duc, duchesse, Reine de France puis d'Angleterre, mère de 3 rois : quel destin pour cette jeune femme, mariée à à peine 15 ans (la majorité sexuelle était alors à 13 ans). 80 ou 82 ans (selon la date de naissance retenue) d'une vie bien occupée.
C'est dans un récit hautement romanesque qu'Elizabeth Chadwick livre une biographie romancée de ce personnage qui a marqué l'histoire de deux grandes nations européennes à une époque où les deux se cherchaient, se construisaient.
Il m'a fallu un peu de temps pour entrer dans l'histoire. Mais on s'attache à cette jeune fille qui très tôt doit prendre son destin en main. Mariée très jeune à un prince de France qui se destinait à la religion et ne devint roi de France que par défaut suite au décès de son frère ainé, Aliénor se retrouve Reine de France, loin de son Aquitaine natale, exilée dans une cour nomade et hostile. Toute sa vie Louis VII dit le Pieux restera marqué par cette instruction rigoureuse reçue dans l'enfance, s'entourant d'hommes d'Eglise qui l'influenceront. L'auteure en donne l'image d'un extrémiste (on dirait « radicalisé » aujourd'hui).
Quant à Aliénor d'Aquitaine, on en dit souvent d'elle qu'elle était en avance sur son temps. Au travers du récit d'Elizabeth Chadwick, on a plutôt le sentiment, dans cette première partie de sa vie, de suivre une jeune femme élevée pour gouverner par un père ambitieux. Intelligente et belle, elle tente de suivre le destin qui lui est tracé sans le subir, tentant de se construire une autonomie à défaut d'une indépendance, faisant de son mieux pour s'adapter aux circonstances, dans un univers dominé par les hommes et où le seul rôle qui lui est assigné est d'être une génitrice. Pour les hommes de pouvoir, la reine n'a qu'une seule raison d'être : donner des fils au roi pour assurer la dynastie. Elle échouera avec Louis VI.
L'écriture est moderne. On se croirait parfois dans les séries TV « Les Borgias » ou dans « Game of thrones » : luttes de pouvoir, scènes de sexe, batailles et châtiments barbares, exotisme, romance maritales et adultérines, tous les ingrédients des récits historiques des années 2000 sont là.
La vision est très romanesque, notamment lors de la Croisade ou lorsque Aliénor quitte Poitiers après l'annulation de son mariage avec Louis VII ou encore dans le récit de ses premières années avec Henri qui n'est alors « que » duc de Normandie.
Visiblement le travail d'écriture est documenté. Nombreux sont les détails sur les lieux, les habitudes alimentaires, les modes vestimentaires, l'art décoratif et les bijoux (laïcs ou religieux), même si quelques libertés sont certainement prises.
À la fin de ce tome 1 on quitte Aliénor à la veille du couronnement de Henri II, roi d'Angleterre, et on a très envie de lire la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          143
Mamyfran
  20 novembre 2021
« L'été d'une reine » d'Elizabeth Chadwick raconte la sortie brutale de l'enfance d'Aliénor d'Aquitaine, un passage furtif dans l'adolescence et son arrivée précoce dans le monde adulte suite au décès de son père Guillaume, duc d'Aquitaine.
L'héritage du Duché est une lourde responsabilité pour une jeune fille d'à peine 13 ans !
Mais son père prévoyant avait préalablement conclu un accord avec le roi des Francs, à savoir le mariage entre Aliénor et Louis VII, le futur roi de France. Cet héritier n'était pas destiné à régner, mais la mort de son frère en a décidé autrement. C'est ainsi que Louis, destiné à mener une vie cléricale, est sorti de son monastère pour apprendre à diriger un état et prendre femme afin d'assurer sa descendance. Ce sont donc deux jeunes gens sans expérience et que tout oppose qui s'unissent officiellement.
Aliénor et sa jeune soeur Pétronille quittent leur Aquitaine chaude et colorée pour résider désormais dans un Paris gris et froid. Les rapports de Louis et d'Aliénor sont d'abord timides et tendres mais très vite la foi et la piété de Louis le culpabilisent de ses rapports charnels. Aussi, les contacts entre les deux époux devenus entretemps roi et reine de France se raréfient. La venue d'un héritier s'annonce difficile : une première fausse couche et la naissance d'une fille renforcent encore le caractère aigri de Louis.
Le roman retrace la vie d'Aliénor avec Louis, leur participation à la seconde croisade jusqu'à Jérusalem, la fin de leur union par l'annulation de leur mariage.
Aliénor désormais libre et à la tête de son duché est convoitée par de nombreux partis. Pour sa sécurité et celle de l'Aquitaine, il lui faut prendre un nouvel époux. Son choix se porte sur Henri d'Anjou et leur mariage se révèle non seulement heureux mais fructueux avec la naissance d'un héritier mâle. La mort inattendue du roi d'Angleterre, dont Henri est le descendant, les propulse à la tête de ce royaume !
J'ai beaucoup aimé ce récit historique, certes romancé, mais la description du parcours exceptionnel de cette femme est vraiment instructif et addictif. Hâte de poursuivre la suite dans le tome 2.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          93
Lireparelora
  12 septembre 2021
Ouf ! J'ai enfin fini les 640 pages de "L'été d'une reine" premier tome de la trilogie d'Elizabeth Chadwick sur l'emblématique Aliénor d'Aquitaine. Pour moi qui lis peu de roman historique, cela a été aussi instructif qu'intense. Si Aliénor d'Aquitaine ne m'avait pas attirée depuis que j'ai vu son gisant à l'Abbaye de Fontevraud, je ne sais pas si j'aurais pu arriver au bout.
Heureusement, l'autrice a eu la bonne idée de rappeler les dates et lieux au début de chaque chapitre. Pour ceux qui ont du mal à retenir comment s'articule L Histoire et ses grands événements, c'est top.
Je suis heureuse d'avoir découvert plus largement l'intelligente et perspicace Aliénor d'Aquitaine. Avec son tempérament, son courage et sa combativité, il s'agit un peu d'une féministe avant l'heure. 
Elizabeth Chadwick a adopté un vocabulaire et un style si adaptés qu'on pourrait croire à une biographie. 
Pour les passionnés d'histoire, foncez. Pour les autres, à vous de voir. 
Commenter  J’apprécie          100
Camillenab
  21 juillet 2020
L'histoire raconte la jeunesse d'Aliénor de ses 13 ans à ses 30 ans environ. Et on peut dire qu'elle a eu une vie déjà remplie avant même que nous, autres contemporains, commencions notre vie d'adulte. A 13 ans, elle se marie pour protéger l'Aquitaine, avec le roi de France, Louis VII. Elle gouverne aussi bien que son mari lui permet...ici c'est l'Eglise qui régente la vie de l'Etat. Nous sommes au XIIème siècle, la vie des femmes n'est pas un fleuve tranquille. Obligée de se marier alors même qu'elle est duchesse en titre, pour protéger son duché pour éviter une guerre civile ou se faire enlever et marier de force. Elle doit aussi lutter contre l'image de femme tentatrice qu'on lui donne volontiers sous prétexte qu'elle prend soin de son apparence. Frustrée en tant que femme, duchesse et aussi mère. J'ai cru bondir à chaque fois qu'on lui reprochait que tout était de sa faute si elle n'arrivait pas à tomber enceinte ou si elle avait des filles. Mais Aliénor est forte, elle a un sacré tempérament et comme elle le dit, elle n'a rien d'une jument poulinière.
J'ai adore ce roman, car ça reste un roman historique. L'auteure a fait il me semble, beaucoup de recherches pour coller à la vie de la duchesse. Mais il y a des choses qui appartiennent à la romance. Néanmoins c'est très bien documenté et si les dialogues sont inventés, les faits sont présents.
J'ai beaucoup apprécié, après avoir lu une bd sur la légende noire de la reine, découvrir une facette plus sobre et plus authentique de cette femme. L'auteure ne juge pas, ne choisit pas de privilégier tel angle, elle raconte et c'est mieux ainsi. J'avais des appréhensions à lire un roman sur cette reine et je me suis très vite en fait attachée à elle. C'est une guerrière, une femme qui comprend son époque, d'un pragmatisme à toute épreuve et qui a su ranger la raison d'état avant ses sentiments ou inclinations.
Nous ne sommes qu'au XIIème siècle. Archives papier ou matérielles sont moins présentes et pourtant l'auteure sait nous faire voyager avec moult détails : la nourriture qu'ils mangeaient, le décor des châteaux, les loisirs ou les vêtements. Cela rend l'histoire plus réelle et nous diminue la distance des siècles.
J'ai adore et vous le conseille vivement surtout que d'autres tomes suivront !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
stefart0
  10 octobre 2022
Gros coup de cour pour le 1er tome de cette trilogie consacrée à Aliénor d'Aquitaine.
Ce personnage m'a toujours fascinée et je désirais en savoir plus. C'est chose faite avec cette biographie-fiction très bien écrite et surtout très bien documentée, on sent que l'autrice a fait un gros travaille de recherche.
Dans ce tome, nous suivons Aliènor, de son enfance jusqu'à son arrivée en Angleterre suite à son second mariage avec Henry II d'Angleterre.
Nous sommes plongés en plein moyen-âge et plus précisément à la cour du roi de France, Louis VII, avec qui Aliénor s'est unit lors son premier mariage.
Un mariage qui avait commencé sous les meilleurs auspices mais qui se détériorera au fils du temps. Louis étant plus préoccupé par Dieux et ses prières que par sa femme.
D'ailleurs à cette époque, on se mariait plus en fonction des duchés à acquérir qu'au nom des sentiments. Ensuite le but ultime était d'engendrer des fils. La mort en bas âge étant monnaie courante, plus les grossesses étaient nombreuses, plus cela assurait la dynastie.
J'ai aussi beaucoup aimé le descriptif de la vie de tous les jours : les repas pris dans les chambres, les ballades avec les suivantes, la préparation des vêtements. Cela donne plus de corps encore à ce que pouvait vivre Aliénor.
Un passage du livre qui ressort également, est la croisade à laquelle participe Aliénor en compagnie de son mari. Long périple de plus de deux ans dont les conditions de l'époque, n'ont pas rendu l'évènement très facile.
Je ne vais pas tarder à me plonger dans le deuxième tome car le personnage, tout comme la période me manque déjà.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          63

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Krissie78Krissie78   09 septembre 2022
-Prenez-garde, madame ! Vous êtes ma femme et me devez obéissance. A moins que vous ne vouliez être enfermée sous bonne garde, il va falloir vous montrer raisonnable.
Lui vouant une haine féroce, Aliénor se demanda comment il avait pu un jour lui plaire, voire la séduire. L’homme qui se tenait devant elle était un être acariâtre, vieux avant l’âge, bouffi de colère moralisatrice, torturé par la culpabilité et la haine de soi ; en vertu de quoi tous les malheurs du monde devenaient le péché du premier bouc émissaire venu. L’affection qu’elle avait ressentie pour lui s’était tarie. Elle avait autrefois cru possible de le tirer du marasme et de l’amener à changer, mais il s’y était enfoncé bien trop profondément, l’entrainant avec lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Krissie78Krissie78   09 septembre 2022
- Ta femme a bien supporté l'accouchement. Dès qu'elle se sera confessée et aura communié, tu pourras t'employer à lui faire un fils.

Louis déglutit. La perspective de coucher avec Alienor et de revivre tout le processus l'écœurait. Une femme pouvait-elle redevenir pure après avoir enfanté ? Surtout une fille !

- D'abord elle accouche d'un cadavre sanguinolant, et voici qu'elle accouche d'une fille ! s'indigna-t-il. Comment suis-je censé prendre la chose ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BecarBecar   17 mai 2021
L'union d'Aliénor et Henri fut célébrée à la cathédrale Saint-Pierre de Poitiers. On avait enroulé des guirlandes de fleurs printanières autour des piliers de la nef. Lys, roses et chèvrefeuille - les fleurs emblématiques du pays d'oc en cette saison - mêlaient leurs arômes délicats au parfum de l'encens, dont les volutes diaphanes s'élevaient jusqu'au ciel. Pour la deuxième fois, Aliénor se vit mettre un anneau à l'annulaire gauche ; pour la deuxième fois, elle fit vœux d'obéissance et de fidélité. Pour le meilleur et pour le pire.
A la sortie de la cathédrale, Henri se tourna vers elle, lui prit les mains et les porta à ses lèvres.
- Ma femme, commença-t-il, nous avons à présent un empire à gouverner et une dynastie à fonder.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Krissie78Krissie78   09 septembre 2022
Il semblait à Aliénor que l'on essayait de l'enterrer vivante, l'exilant à jamais de la lumière et de la vie. Il n'était venu à l'idée de personne de l'aviser des changements à venir. Tout ce passait comme si elle n'était rien d'autre qu'un colis précieux qu'on se passait de main en main. Quel avantage avait-elle d'hériter s'il lui fallait remettre sur un plateau son duché aux Francs ? Elle se sentait peinée et trahie. Son protecteur lui avait caché la vérité pendant tout ce temps, et son père, alors même qu'il prenait congé d'elle pour la dernière fois, avait nourri cette ambition. Autant passer sa vie à manger des fruits confits en écoutant des ragots imbéciles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ManondpzManondpz   22 septembre 2022
Elle était la belle et digne duchesse d’Aquitaine, et nul ne verrait jamais ses blessures secrètes, ni sa tourmente intérieure.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2714 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre