AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782259229586
220 pages
Éditeur : Plon (12/03/2015)
4.23/5   59 notes
Résumé :
" Partager. C'est ce que j'ai voulu faire en écrivant ce livre. Transmettre un peu de la force qui me reste pour vous aider, si je le peux, à avancer, vous qui souffrez comme je souffre. Je vous livre, à vif, mon parcours de femme et de maman. Faites-en votre guide sur le chemin ardu de la guérison. Car on guérit du malheur. On n'oublie pas, mais la souffrance devient une amie familière et le goût de vivre prend doucement la place du désespoir. J'aimerais donner cet... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
4,23

sur 59 notes
5
8 avis
4
7 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
0 avis

Defne
  31 mars 2020
Que dire face à un témoignage aussi limpide et sincère ?
Ingrid Chauvin a relaté l'histoire de sa vie, sa famille, son travail, ses rêves et ambitions avec fidélité sans épargner ne serait-ce qu'un tout petit détail. Elle a su faire parvenir au lecteur son désir brûlant d'être maman, son immense bonheur à la naissance de Jade, sa petite princesse, son combat acharné pour la maintenir en vie et enfin sa tristesse profonde et dévastatrice qui a fait suite à sa perte brusque et soudaine.
Franchement, je la félicite et l'admire pour son courage et sa force.
Hâte de lire la suite.
Commenter  J’apprécie          80
MeliMelolivresque
  31 juillet 2018
Je vous Livre, à vif, mon parcours de Femme et de maman. Vous saurez tout de mes espoirs, de mes joies, de l'immense bonheur que cela a été pour moi de donner la vie. Et enfin, j'essaierai de vois dire la mort, la déflagration qui m'a brisé et dont je n'arrive pas à me relever. Puissions-nous ensemble faire germer l'espérance
Avec un courage à la hauteur de l'amour qu'elle porte à sa petite fille Jade, disparue à l'âge de 5 mois, Ingrid Chauvin livre un témoignage digne et bouleversant sur la maternité, le deuil, la reconstruction et l'engagement.
Ayan vécu le deuil d'un petit Bonhomme de 6 ans que je connaissais il y a bientôt 1 an ... je reconnaît le combat des parents si difficile et remplie de courage. Les Enfants on une force incroyable pour se battre contre l'handicap et la maladie. Je suis en total admiration envers eux et leur entourage qui sans relâche mené un combat quotidien
Commenter  J’apprécie          60
Lilypuce19
  06 novembre 2017
J'avais, comme tout le monde probablement, entendu à la radio ou lu dans les journaux la tragique épreuve qu'ont vécu Ingrid Chauvin et son compagnon: la mort d'un enfant est la pire chose qui puisse arriver!
Je savais qu'elle en avait écrit un livre: son témoignage sur ce qui s'est passer peut-être pour dire aux gens que "non cela n'arrive pas qu'aux autres" et que ce n'est pas parce que l'on est célèbre que la vie nous épargne pour autant. Je pense aussi qu'elle a voulu se servir de cet essai comme d'un exutoire pour combattre sa peine.
Nous en apprenons plus au passage sur son enfance, loin d'avoir été toute rose, ainsi que sur son manque de confiance en elle, limite pathologique... C'est assez bizarre, mais souffrant moi-même d'un grand manque de confiance en moi, je m'étais imaginée qu'une personne aussi belle que l'est Ingrid Chauvin ne pouvait pas en pâtir. Quel préjugé stupide de ma part!
Nous apprenons également au fil du récit, que ce couple a subit de nombreuses épreuves et que, lorsqu'ils croyaient que tout s'arrangeait enfin, leur petite princesse leur a été enlevée: qui blâmer? Dieu? La médecine? le hasard?
Ingrid Chauvin et son mari, Thierry Peythieu, ont réussi à se reconstruire grâce, en partie, à l'amour qu'ils se portent: un amour comme l'on en voit dans les contes de fées de petites filles et qui vous construit.
A la suite de ce drame, Ingrid Chauvin s'est battue aux côtés de l'hôpital Necker de Paris afin d'obtenir des dons pour améliorer les conditions d'hospitalisation des enfants, entre autre...
Aujourd'hui Ingrid Chauvin a eu un autre enfant avec son époux et cette histoire se retrouve dans son autre livre "croire au bonheur" et c'est tout ce que l'on peut souhaiter à ce couple: un magnifique bonheur et une grande famille! Merci à vous de nous avoir fait part de cette belle leçon de courage!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Winter-
  19 août 2016
J'avais appris le deuil d'Ingrid Chauvin sur les réseaux sociaux. J'étais compatissante à sa douleur, toute femme peut traverser cette épreuve une fois dans sa vie. Nous ne sommes à l'abri de rien. Perdre un enfant est déchirant autant physiquement que mentalement. Ingrid Chauvin nous le montre très bien dans son témoignage. En écrivant ce livre, elle a voulu aider d'autres personnes dans la détresse mais aussi se remettre elle-même de cette épreuve. On ressent la tristesse et la sincérité d'Ingrid tout au long du récit. Sa plume est des plus touchantes, l'amour peut sauver des vies, c'est indéniable. On suit la grossesse calme et joyeuse de l'auteure, elle ne se doute pas que sa vie va bientôt être bouleversée du jour au lendemain. Lors de la naissance de Jade, les parents sont fous de joie et ne quittent déjà plus leur enfant. Les passages sur les allers & retours à l'hôpital et sur la mort de Jade m'ont retourné, j'ai eu mal avec les parents qui ont toujours réuni courage, force et amour pour survivre à cette épreuve. Ce livre est captivant, il vous prend aux tripes du début à la fin, c'est une leçon de vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Emeraldas
  29 juillet 2015
Ingrid Chauvin, que je connaissais via des séries policières, nous livre ici son témoignage face à l'une des plus grande douleur d'une mère. Une hantise qui jamais ne devrait arriver, qui est contraire à l'ordre des choses et que malheureusement des femmes connaissent aujourd'hui encore, la perte de leur enfant.
Je ne suis pas maman, aussi je ne prétends pas comprendre ce qui est ressentis par l'auteur. Néanmoins étant très sensible, il est clair que, pour moi, ce vécu est puissant. Ingrid Chauvin nous raconte son envie d'avoir un enfant, puis finalement la grossesse, et enfin... la venue au monde de Jade, sa petite fille. Si belle, si parfaite, merveilleuse, si...tout à ses yeux de maman. Et pourtant, comment imaginer que cela n'est pas fait pour durer ?
J'ai vu l'image d'une femme forte, courageuse, et qui malgré tout va parvenir à écrire un livre en hommage à Jade et à toute les mamans qui ont subit la même chose qu'elle. La vie déjà à peine commencée n'est pas un long fleuve tranquille. Elle est fragile, et d'un coup de vent elle pourrait s'envoler. Et malgré les quelques larmes que j'ai pu verser, l'auteur est tourné vers le positif, vers l'avant. Et c'est quelque chose que j'ai admiré tout au long de l'oeuvre. Quel preuve de volonté !
Jade existe toujours dans le coeur d'Ingrid, elle sera toujours là, et la souffrance due à sa perte ne disparaîtra surement jamais. Pourtant, elle trouve la force d'avancer. Petit à petit. Et de nouvelles questions se posent, mais avec elles les souvenirs qui rejaillissent et le doute s'installe. Car oui le coeur de cette femme désire toujours un enfant. Et c'est vers cette réflexion que s'oriente l'auteur, en nous confiant ses craintes, son sentiment de culpabilité et plus encore...
Je n'en écrirais pas plus sur ce livre qui m'a beaucoup apporté. Il est difficile comme toujours de donner un avis personnel sur un témoignage, aussi je m'excuse du coté brouillon de celui ci.
Voilà pourquoi j'aime tant lire des témoignages. Ce sont des leçons de vie, de courage, qui démontrent que nous sommes parfois bien plus forts que nous le pensons. Parce que nous n'avons pas le choix. Si vous n'avez pas pour habitude d'en lire, vous devriez essayer, rien qu'une fois... je ne peux que les conseiller tant ils ont à apporter.
Lien : http://refuge-litteraire.ekl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   22 mars 2015
Le désir doit être le moteur essentiel de l’adoption : désir d’accueillir un enfant pour l’aimer, s’occuper de lui, lui transmettre une histoire familiale, des valeurs, lui donner le foyer qu’il n’a pas, l’accompagner dans son apprentissage de la vie, l’aider à grandir, l’aimer, le choyer, comme un enfant à qui on aurait donné naissance. Le lien entre enfants et parents est bien plus que le patrimoine génétique. Je suis persuadée, ayant vécu la maternité, qu’il est le même avec un enfant non biologique mais tout autant désiré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   22 mars 2015
Le plus dur, pour nous qui sommes habités par cette indicible douleur, est de puiser en nous une raison de vivre, un but, une cause à défendre, pour soi ou pour autrui.
Simplement paraître normale est un effort au quotidien sans nom, mais je m’efforce, malgré cette douleur infinie qui pèse si lourdement sur mes épaules, à rester debout.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   22 mars 2015
Communiquer avec le regard d’abord, puis avec les gestes, les mimiques, les sourires, les fous rires et ses gazouillis. Nous nous extasiions de tout, nous étions fascinés, mon mari et moi. J’avais à mes côtés ce petit bout de moi et cela éblouissait ma vie. J’adorais ces moments où, dans un demi-sommeil, l’une contre l’autre, nous récupérions. Ses petites mains s’accrochaient dans mes cheveux, son regard intense se plantait dans le mien. Cœur à cœur, nous profitions de ces instants magiques d’intense bonheur. Avoir mon enfant blottie contre moi, jamais je n’avais ressenti quelque chose d’aussi fort. Je rentrais avec béatitude dans mon plus beau rôle, celui pour lequel je me sentais faite, celui de maman. Mon vœu le plus cher s’était réalisé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Winter-Winter-   19 août 2016
J'éprouvais une sensation étrange, il y avait la souffrance du manque de la famille que nous avions perdue, et en même temps ce bonheur merveilleux, inestimable : je découvrais enfin ma mère.
Commenter  J’apprécie          50
soline7121soline7121   26 mars 2015
Je regarde le ciel et ses nuages aux formes changeantes qui ne cessent de s'animer , j'y vois des visages, des silhouettes douces, des peluches parfois, j'y déchiffre ce que mon esprit et mon cœur ont envie de voir. Il y a dans le ciel, à travers les nuages, comme un regard qui veille sur moi, un regard qui me frôle et qui soudain disparaît. L'espace d'un instant, je redeviens une gamine, je joue à "un, deux, trois, soleil" : je me détourne, et à trois, j'observe le ciel, pour surprendre ce regard qui doucement me caresse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : témoignageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
198 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre

.. ..