AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Mathieu Périers (Traducteur)
EAN : 9782809802085
301 pages
Éditeur : L'Archipel (01/10/2009)

Note moyenne : 3.53/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Dans le Massachusetts, se déroule chaque été un festival de théâtre, que Caroline Enright, nouvelle chroniqueuse spectacles de la chaîne de télévision Key News, est chargée de couvrir.
Un accident. Un meurtre. Une disparition...
Mais la mort soudaine de deux étudiants et l'assassinat d'une bibliothécaire viennent assombrir les réjouissances. Et c'est alors que Belinda Winthrop, actrice vedette couronnée d'un Oscar, disparaît...
Les trois coups v... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Clem_YCR
  31 décembre 2018
Je remercie Mylène, des éditions de l'Archipel, pour l'envoi de ce roman de Mary Jane Clark. J'ai d'abord été séduite par le résumé de Morts en coulisses, l'univers du spectacle dans lequel se déroule le récit, et j'ai vraiment apprécié ma lecture.
Morts en coulisses est composé de chapitres très courts, qui permettent d'enchainer la lecture rapidement. Les personnages sont très nombreux et les chapitres alternent entre eux, nous baladant au gré de la plume de Mary Jane Clark. Certains chapitres, un peu plus mystérieux que les autres, font état du tueur, nous contant ses crimes mais nous laissant dans l'ignorance totale quant à son identité. Au fil de la lecture, plusieurs suspects potentiels font leur apparition et, même si j'avais deviné un peu avant l'heure qui se cachait derrière le masque, la surprise est conservée quasiment jusqu'au bout. L'auteure tisse sa toile en entremêlant les différents protagonistes, le passé, les secrets des uns et des autres (car tout le monde a quelque chose à cacher, gros ou petit mensonge), nous entrainant dans l'enquête que mène Caroline, critique pour la télévision, presque malgré elle.
Le stress lors de la lecture n'est pas insoutenable, ce n'est pas un roman qui « fait peur » ; mais il a d'autres atouts. En plus de cette enquête policière, à la poursuite d'un tueur dont on ne connait pas le but final, nous faisons connaissance avec des hommes et des femmes qui sont tous liés de près ou de loin, qui ont tous quelque chose à perdre ou à gagner en fonction du destin de l'actrice Belinda Winthrop. J'ai bien apprécié Caroline, dont on suit l'investigation, qui tente d'améliorer sa relation avec sa belle-fille dont elle vient juste d'épouser le père. Mary Jane Clark aborde également le milieu du showbiz, que ce soit à travers le métier de Caroline où le scoop est roi, ou à travers la production de Devil in the Details, pièce de théâtre sur laquelle chacun mise beaucoup. Deux milieux difficiles, dans lesquels on demande un gros engagement et où il faut savoir s'imposer. J'ai beaucoup aimé les scènes de répétitions et les conditions de recours à la doublure ; la vision du réalisateur est également très intéressante, on ressent bien que chacun a ses intérêts propres et qu'il est prêt à tout (ou presque) pour arriver à son but.
Morts en coulisses se lit vraiment très bien, on sent que l'auteure maitrise ses personnages et elle arrive à nous les faire apprécier malgré leur grand nombre. On est pris dans le tumulte généré par les différents évènements et l'on a presque l'impression, par moment, de suivre un fait divers.
Un très bon roman donc, qui m'a permis de découvrir l'auteure que je relirai probablement, particulièrement si elle a écrit un autre livre reprenant le personnage de Caroline dont je serai curieuse de suivre le devenir.
Lien : https://sawisa.wixsite.com/y..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Aurelia33
  28 avril 2020
Un petit polar qui se lit vite et bien.
Caroline Enright est une jeune (et belle c'est évident) journaliste qui fait ses premières armes à la télévision dans la section des chroniques spectacles&co. Elle est envoyée avec une toute petite équipe dans le Massachusetts pour couvrir le festival d'été de Warrenstown. Sur place tout le monde attend avec impatience la nouvelle prestation de l'actrice de théâtre du moment, Belinda Winthrop, laquelle promet d'être inoubliable, on parle même de prix Pullizer! Mais le monde du showbiz est un panier de crabes. Aussi lorsqu'au lendemain de la première, couronnée de succès, la diva disparait, les suspects ne manquent pas : le producteur, despotique et colérique; la doublure, aux dents longues de gloire et paillettes; l'auteure, qui pour sa 1ère oeuvre en solo se veut au sommet; le régisseur, en conditionnelle mais aux activités nocturnes assez louches; l'admirateur transi, peintre obsessionnel de la star depuis des décennies... mais qu'auraient-ils à y gagner et où est le corps?
Les minutes sont comptées et la journaliste se lance dans l'enquête en vue d'un bon article mais aussi parce que peu à peu le danger semble se rapprocher de sa famille. L'assassin n'en est pas à sa première victime et en véritable sociopathe, la culpabilité n'est pas de mise.
Des chapitres très courts qui permettent d'alterner entre divers protagonistes et de garder un rythme assez rapide. C'est assez bien ficelé et même si les personnages sont bien décrits, ils ne me marqueront pas mais l'intrigue est sympa.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Charliebbtl
  13 juillet 2019
Une intrigue à la Jessica Fletcher
Par rapport à "Crime glacé", il n'y a vraiment pas photo. Autant ce dernier s'achevait sur une queue de poisson d'anthologie (à croire que l'éditeur venait d'appeler la romancière pour rendre son manuscrit en urgence), autant là on doit reconnaître que le scénario est davantage abouti. La fin est bien construite mais il faut avouer qu'on découvre bien avant la dernière page tournée le nom du coupable. Seul le mobile reste un peu flou mais les accros aux polars ne devraient pas se laisser berner longtemps. En somme, on est dans un bon scénario digne d'une série policière d'après-midi sur France 3 mais ne vous attendez pas à un suspense à couper le souffle. Hollywood ne se mettra pas à mon avis sur les rangs pour l'adaptation.
Ici pas de personnages pour faire joli, chacun a son utilité et contribue à tenter de perdre le lecteur dans son enquête, même si certains d'entre eux touchent un peu à la caricature : on notera, par exemple, la présence du peintre maudit amoureux de son égérie ou du régisseur aux activités louches ou de la doublure prête à tout pour prendre la place de l'actrice en titre. D'autres clichés sont également au rendez-vous comme l'héroïne détestée par sa belle-fille adolescente et le mari préférant par lâcheté éviter tout conflit parce que, dans l'histoire, lui s'en tire plutôt bien. En somme, on assiste à une sorte de série B sur la vie et l'entourage d'une star naissante du cinéma, une sorte de Jennifer Lawrence à qui tout réussit.
Passés ces éléments clés de tout polar TGV, la lecture est plutôt agréable et divertissante. C'est le genre de roman qu'on attaque installé près de la cheminée avec un chocolat chaud et des biscuits, histoire de procrastiner pendant une après-midi où l'on n'a pas envie de sortir de chez soi.
Ma tête à claques à moi
La palme revient, cette fois, à Gus Oberon, stéréotype du beau gosse aux activités douteuses. Vous savez, c'est le type qui se promène la chemise de cow-boy ouverte sur un torse glabre (voir en sueur) et qui fait kiffer toutes les jeunes filles (et pas que!) dans les séries à succès américaine, le méchant garçon quoi… mais un peu con quand même.
En définitif, si vous aimez les polars un peu faciles, sans violence outrancière ni psychopathe complètement déjanté, ce roman est pour vous. Il vous fera passer un bon moment sans révolutionner le genre.
Lien : https://mespetitsplaisirsamo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Sami33
  20 janvier 2019
Tous les ans se tient le festival du théâtre de Warrenstown dans le Massachussetts. Peu de temps avant l'ouverture des portes du festival, deux stagiaires vont être retrouvés morts suite à un accident de voiture. Quelques jours plus tard, on retrouve le corps de la bibliothécaire de la ville baignant dans son sang...

Belinda Winthrop, une actrice en vogue qui devait participer à ce festival a mystérieusement disparu après la première de "Devils in the details"... Cette succession d'évènements va amener Caroline, journaliste télévisée au coeur d'une enquête palpitante !

Dans un monde rempli de paillettes, de star montante et de projecteur, chaque personnages devient des suspects. Qui aurait intérêt à faire du mal à Belinda ? Et bien là est le problème, il y a tout un panel de suspects possible et inimaginable.

C'est ainsi que l'auteur va nous transporter dans le temps entre le passé et le présent, avec les secrets des divers personnages que chacun s'amuse à cacher mais c'est sans compter sur Caroline qui va mener l'enquête malgré elle. Une chose est sûre, tout est lié à Belinda Winthrop !

La plume de Mary Jane Clark est fluide et agréable à lire. Les chapitres sont courts ce qui fluidifient la lecture et donnent envie de tourner les pages de ce récit. L'auteur a eu une idée astucieuse de faire intervertir ses personnages pour rendre le récit dynamique. Malheureusement, je trouve qu'il y en a un peu trop et j'ai perdu parfois le fil de l'histoire.

Ce que j'ai beaucoup apprécié, c'est de suivre le cheminement du meurtrier nous relatant avec délices ses forfaits sans nous laisser entrevoir qui il pouvait bien être même si je me suis doutée de qui il pouvait être. Je suis heureuse de ne pas m'être trompée et d'avoir vue juste mais j'ai été déçu d'avoir trouvée si vite qui était le coupable.

Tout ça pour vous dire que même si j'ai découvert le coupable avant l'heure, j'ai aimé ma lecture. Entre mensonges et jalousies, tout est permis avec Mary Jane Clark !
Lien : https://leslecturesdeladiabl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
delfina
  18 février 2019
Morts en coulisses est un excellent page-turner. En effet, une fois commencé, rien ne peut vous arrêter dans sa lecture. Dans les premières pages, on assiste au meurtre d'un couple, Tommy et Amy; puis Caroline, jeune chroniqueuse culture de la matinale Key to America, se prépare à partir dans la petite ville de Warrenstown afin de couvrir un festival de théâtre pendant lequel Belinda Winthrop, actrice oscarisée, va jouer une nouvelle pièce. L'assistante de cette dernière étant la belle-fille de Caroline.
Dans ce petit coin paisible, un nouveau meurtre atroce est perpétré : la bibliothécaire est retrouvée égorgée. Ce drame est suivi de la disparition de la comédienne vedette Belinda après une soirée fastueuse.
Les personnages de ce roman sont très nombreux et chacun, à part Caroline, semble avoir un secret ou une part sombre : le peintre amoureux mais dépressif, le régisseur trafiquant, le metteur en scène de la pièce voulant réussir au cinéma, l'auteure de la pièce qui a perdu son mari dramatiquement, la doublure voulant devenir l'actrice vedette, la belle-fille pas aussi sage que ce qu'elle laisse paraître…. L'assassin est-il parmi eux à moins que plusieurs meurtriers se soient alliés…. Certains chapitres nous relatent les pensées et actions du/des tueur(s) en restant très mystérieux : impossible de savoir si c'est un homme ou une femme, son âge, son passé… En nous proposant des chapitres très courts alternant entre les différents personnages, Mary Jane Clark parvient à nous mener sur différentes pistes possibles. La construction du roman est très bien faite et nous tient en haleine jusqu'au bout.
Les personnages bien développés, l'écriture très plaisante et le rythme du roman permettent de passer un bon moment de lecture.
Lien : https://mapetitebibliotheque..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   06 janvier 2017
En marchant au milieu des fleurs sauvages, elle se dit que l’argent ne faisait sans doute pas tout. Mais elle appréciait ce qu’il lui avait permis d’acquérir. Ce domaine serein et d’une beauté à couper le souffle, par exemple, qui était sans doute celui qu’elle aimait le plus. Tant que sa carrière serait jalonnée de succès, elle savait qu’elle aurait les moyens d’entretenir ses différentes propriétés. Mais, inévitablement, elle ne connaîtrait pas toujours la même réussite professionnelle, ne serait-ce qu’en raison de l’âge, et viendrait le jour où elle ne pourrait plus se permettre le même train de vie. Il serait alors temps de se séparer de quelques biens immobiliers pour ne conserver que ses préférés, ce qui lui permettrait de vivre confortablement jusqu’à la fin de ses jours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   06 janvier 2017
Les sociopathes font peur, et à juste titre. Une personne atteinte de cette pathologie ne possède en effet aucune conscience morale. C’est cela qu’il faut garder à l’esprit, Constance. Elle n’éprouve aucun sentiment de culpabilité, aucun regret, aucune empathie envers autrui, fût-ce un ami, un proche ou un membre de sa propre famille… Imaginez, vous commettez les actes les plus horribles, les plus répréhensibles, et cela ne vous affecte pas, vous ne ressentez ni honte ni remords.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   06 janvier 2017
Pour donner des leçons, ils étaient forts ! Mais ils étaient les premiers à contourner la loi quand ça les arrangeait, sachant sans doute qu’aucune voiture de police ne patrouillait jamais dans le secteur…
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   06 janvier 2017
Il y a deux ans, j’étais encore une gamine. J’étais impressionnée par toutes ces stars. Je pensais qu’un joint m’aiderait à me relaxer, à me sentir plus à l’aise. Je sais que c’est faux. J’ai grandi.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   06 janvier 2017
Caroline avait appris à porter des couleurs qui la mettaient en valeur. Elle avait aussi pris l’habitude de regarder toutes ses interventions pour les analyser de manière critique afin de corriger son sourire, son port de tête et, surtout, son phrasé – raison pour laquelle elle était même allée jusqu’à prendre des cours privés de diction avec un orthophoniste.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1914 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre