AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782912080530
191 pages
Éditeur : Editions du Jasmin (15/09/2006)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Rebelle dès son jeune âge, Frida Kahlo mène sa vie avec force et passion.

Engagée dans le combat politique, proche des idéaux communistes, elle est l'une des femmes les plus marquantes de l'ère révolutionnaire mexicaine. Émancipée, elle ne veut pas suivre le chemin tout tracé de la femme mexicaine du début du siècle. Elle veut étudier, elle veut voyager, elle veut la liberté et le plaisir !

Elle lutte aussi pour la défense des plus dé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Mimimelie
  15 janvier 2014
Cette biographie est la plus belle que je connaisse sur Frida Kahlo, la plus intéressante, la plus pertinente, la plus humaine, la plus délicate, d'ailleurs tout est exprimé dans son titre « les ailes froissées ».
Clavilier nous parle d'abord de son enfance, de ses parents, grands parents, du contexte familial et historique dans lequel elle a vécu, ce qui nous éclaire beaucoup sur sa personnalité, tant il est important pour comprendre certains ressorts de nos vies d'en connaître la genèse et les moteurs...
On y découvre ses premières amours et déjà une femme aimante sensible et fidèle, et aussi comment et pourquoi elle a commencé à dessiner et à peindre, et les rencontres qui ont été à l'origine de ses engagement politiques et humains, dans une période agitée politiquement et florissante artistiquement.
On y découvre encore une Frida maternante, généreuse... sa grandeur d'âme, son immense capacité de pardon (quand elle pardonne par exemple à sa soeur sa trahison avec Diego, pour ne citer que cela).
Une femme avant-gardiste, éprise de liberté, un puits d'humanité, de force et de courage. Et puis on y découvre aussi un Diego Rivera qui n'est peut être pas l'éléphant que l'on croît.... grâce notamment aux extraits d'entretiens, en fin d'ouvrage, de l'auteur avec 2 de leurs fidèles disciples Arturo Garcia Bustos et Rina Lazo
une biographie touchante qui se lit comme un roman.
Cette lecture fut pour moi l'occasion de réouvrir d'autres livres et regarder à nouveau les oeuvres de Frida, avec de nombreux éclairages nouveaux et je n'ai aucune honte de dire que pour la première fois elles m'ont embué les yeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          382
pyrostha
  21 mars 2012
Je ne sais comment ni où j'ai vu des tableaux de Frida Kahlo il y a quelques années déjà mais la force et la luxuriance qui se dégageait de ses oeuvres m'ont toujours fascinée ,marquée.J'ai bien sur vu le film retraçant sa vie mais ce qui m'intéresse aujourd'hui c'est de vous parler de la biographie faite par Pierre Clavilier,biographie faite directement en Français et non une traduction.
Comme un roman (non, je ne parle pas ici de l'excellent livre de Daniel Pennac ) voilà ce que je peux dire tout d'abord.Elle se lit sans difficulté ,le style coule aisément et nous accroche jusqu'à la fin.
Née le 6 Juillet 1907 (plus tard elle dira avoir vu le jour en 1910, pour s'assimiler à cette Révolution qui débouche sur la renaissance mexicaine") Frida Kahlo est, selon l'auteur ,"d'abord une créatrice avant tout qui a eu un accident" et non "une femme qui a eu un accident" et qui par la suite a peint.En écoutant son interview sans avoir encore ouvert le livre, je ne pouvais qu'être d'accord avec lui tant les tableaux représentent la peintre au cours de sa vie,dans ses souffrances,ses luttes,son environnement.
C'est une enfant rebelle puis une jeune femme qui tout au long de sa vie va combattre pour ses idéaux.Très proche du parti communiste elle fera son cheval de bataille la défense des plus pauvres,militera pour la reconnaissance de la culture mexicaine (elle s'habille avec des costumes traditionnels).
Et pourtant sa vie est loin d'être facile: toute jeune ,elle est victime de la poliomyélite puis quelques années plus tard d'un terrible accident qui lui laissera des séquelles,les radios n'étant pas monnaie courante à cette époque sans parler du fait que ses parents sont pauvres.Elle est la proie à des souffrances terribles qui iront en empirant avec l'âge ,qu'elle ne peut soulager qu'au prix de l'absorption de drogues et,pour notre plus grand plaisir, la peinture.
Femme éprise de liberté ,et donc très en avance pour une femme mexicaine de son époque,elle revendique son indépendance vis à vis des hommes,sa liberté sexuelle,sa volonté d'étudier et de voyager.C'est ainsi qu'elle va rencontrer de grandes figures littéraires et picturales,Breton,Picasso et des hommes politiques comme Trotsky.
Sa vie amoureuse est chaotique,là aussi des tableaux l'évoquent telle sa première peinture, un auto-portrait qu'elle a offert à son amant d'alors Alejandro Gomez Arias
qui ne va pas sans rappeler certaines oeuvres de Modigliani par ce cou très allongé,ce visage sévère au regard si intense, trouvez vous pas?
Il y aura un homme dans sa vie pour lequel elle aura une très grande admiration, qui divorcera pour elle, se mariera avec Frida pour divorcer et....se remarier avec elle un peu plus tard:Diego Rivera connu pour ses frasques sexuelles,ses fresques murales et son engagement politique très fortement à gauche.
Frida décèdera en 1954 d'une embolie pulmonaire après avoir été reconnue par ses pairs et Diego en 1957 d'un cancer foudroyant.
Je ne vais pas vous raconter la vie entière de Frida Kahlo,pour cela lisez cette biographie extrêmement détaillée,terminée par un entretien avec deux amis de la peintre.

Lien : http://lemelimelodepyrostha...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Nine54
  27 octobre 2018
Un sublime ouvrage de notre défunt Pierre qui m'a permis de connaître cette artiste formidable qu'était Frida.
Merci pour cet hommage
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
MimimelieMimimelie   14 janvier 2014
Peu nombreuses sont les femmes qui s'autorisent des sorties sans être accompagnées. Mais Frida est une révolutionnaire, pas ses idées, par son art, par sa sexualité et par son comportement en société. Elle n'a cure des usages ni des rumeurs. Son bon plaisir est seul maître ; aussi, pour cette femme fascinée par l'art populaire, ces petites récréations musicales sont-elles savoureuses. (...) Elle peut alors regarder les nuages et rejoindre ses rêves, plus élevés encore que le ciel. La barbarie des hommes sur terre est si cruelle !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
MimimelieMimimelie   13 janvier 2014
(à Détroit)
Comme à New York, Frida fréquente la haute société. Dans les salons mondains où elle est reçue, la jeune femme exprime sans scrupule ses convictions communistes, loue le régime soviétique et les révolutionnaires mexicains. Ses idées sont loin d'être partagées par tous. C'est le cas dans les salons de la sœur d'Henry Ford, fondateur des usines Ford et antisémite notoire. (Il a publié des attaques contre les juifs dans l'hebdomadaire Deadborn Independent sous le titre de "Sangsues de l'Amérique"). Invitée u soir à la table de l'industriel, profitant d'un silence, la jeune mexicaine feint l'innocence et lui demande s'il est de confession juive. Tous les convives en sont sidérés. L'impertinence de Frida réjouit Rivera. Il ne peut contenir un fou rire qui le poursuit jusqu'à son retour à l'hôtel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
MimimelieMimimelie   15 janvier 2014
Oui, son humour était grand, noir et généreux. Tout son monde était un monde de joie. Jamais elle ne se plaignait de ses douleurs. Nous lui avons rendu plusieurs visites à l'hôpital y compris après des interventions chirurgicales de 1950. Bien que affaiblie, elle était toujours parée de bijoux, maquillée, essayant de peindre et continuellement de bonne humeur. Lorsqu'elle nous apercevait, elle s'écriait "Eh ! les jeunes, c'est super que vous soyez venus jusqu'ici que vous ayez bougé votre c...".
(Entretien avec Arturo Garcia Bustos)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MimimelieMimimelie   13 janvier 2014
(à Détroit).
Après les présentations d'usage entre les commanditaires et l'artiste, les deux époux sont royalement accueillis à l'hôtel du Wardell, dont les propriétaires se vantent qu'il est le plus avenant de la ville. Il leur faut un certain temps pour se rendre compte qu'il est interdit aux Juifs. Frida, tout comme Rivera, est d'origine Juive. Tous deux sont scandalisés. Après avoir menacé de quitter l'établissement en alertant les journalistes, le muraliste reçoit de la direction la promesse de changer le règlement intérieur. La modification s'accompagne d'une réduction des tarifs qui réservaient l'accès aux chambres à une minorité fortunée. Ayant obtenu gain de cause, le couple peut poursuivre son séjour dans ce palace.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MimimelieMimimelie   13 janvier 2014
"Elle a passé sa vie à mourir" (Andrès Henestrosa)
Commenter  J’apprécie          80

Video de Pierre Clavilier (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Clavilier
Rencontre avec Pierre Clavilier
>La peinture et les peintres>Histoire et géo. de la peinture>Peinture : autres parties de l'Europe (122)
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
997 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre