AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2841111539
Éditeur : Editions Nil (18/10/2000)

Note moyenne : 4/5 (sur 6 notes)
Résumé :
La famille de Gaulle n'a pas attendu la grandeur du général pour défendre et illustrer à sa manière une "certaine idée de la France". La bonne idée de ce livre est de faire la biographie d'une famille pour en dégager le profil caractéristique. À l'heure où bon nombre d'hommes politiques se proclament les héritiers d'un gaullisme politique, Christine Clerc sonde le comportement psychologique des Gaulle. Elle découvre qu'il existe déjà chez les aïeux du général une mê... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Epictete
  30 juin 2014
Le titre de cet ouvrage détermine ce que l'on doit attendre du texte proposé par Christine Clerc. En effet nous ne sommes pas dans un livre historique au sens strict du terme (encore pourrions-nous mieux le définir) même si l'histoire et la politique du XXème siècle conditionnent le récit et le destin des personnages présentés.
Le choix du récit n'est d'ailleurs pas toujours chronologique , puisque l'on met en avant des caractères de personnages, des aventures, dans un contexte historique exceptionnel.
On a donc une galerie de portraits dont la pièce principale est bien sûr Charles de Gaulle. Ce n'est pas un livre dans lequel on va avoir des révélations historiques , mais des études de caractère qui conditionnent des comportements.
On ne peut pas faire de résumé véritable du livre, tant la vie de cette famille aux multiples composantes est faite d'anecdotes, événements exceptionnels. Il règne dans la famille une haute idée de la notion de patrie. le destin individuel de chacun en est marqué. Cela vient-il de leur éducation,du contexte , du dogme institué, ou un peu de tout cela ? En tout cas, dès que la situation offre quelque occasion, chaque membre de ces familles trouve sa place son destin, et oriente ses actions de manière étonnamment judicieuse et courageuse.
Lors de la seconde guerre mondiale, ce sont tous les membres de la famille qui, chacun à leur niveau, avec des moyens très divers, soit passer en Angleterre, ou en Espagne, en Afrique du nord, dans le maquis métropolitain, mais ne se résignera jamais pendant cette période malheureuse.
On notera également la solidarité totale de la famille lors des accidents de la vie, mais en refusant toujours les passe-droits, le népotisme et les coups de pouce gratuits.
On parle souvent de la droiture du général, même à l'Elysée, où il payait entre autres ses repas privés sur ses propres deniers, mais ce livre permet de découvrir le type d'éducation qui régnait à l'époque dans ce milieu et l'influence que cela a pu avoir sur les principes et donc les comportements des différents acteurs.
Christine Clerc a choisi un angle particulier pour nous parler du Général de Gaulle et de son entourage, sur lesquels tant de livres avaient déjà été écrits ; (y-compris les propres mémoires de Charles de Gaulle et la publication de ses lettres). S'il n'y a pas, comme je le disais, de révélation exceptionnelle, cela permet en tout cas de comprendre mieux, à la fois la situation d'un homme au destin exceptionnel, et aussi l'histoire récente de notre pays.
C'est encore une trouvaille involontaire lors d'un « vide-grenier » qui m'a procuré quelques heures de lecture intéressante et bien agréable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Murielle2Paris
  25 juillet 2011
J'ai apprécié ce livre pour plusieurs raisons.
On y découvre combien les De Gaulle formaient (forment encore ?) un vrai clan familial, sans que cela soit forcément péjoratif ou un signe négatif.
On y découvre combien, non seulement Charles de Gaulle, mais aussi tant de membres de sa famille ont été d'authentiques résistants. "Une certaine de la France" est finalement une certaine idée des meilleures façons de résister.
On y voit aussi combien il existait (existe encore ?) deux familles De Gaulle : une conservatrice et frileuse (pas question d'inviter un divorcé à sa table), l'autre plus "gauche sociale" et philosophiquement "libéral".
En résumé, je trouve que ce livre nous apprend plein de choses sur cette famille étonnante.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
JcequejelisJcequejelis   14 décembre 2018
Pour [Charles de Gaulle], pas question de repos. Son « inutilité » forcée, [il est prisonnier en Allemagne] l’ancien élève des jésuites tente de l'oublier en s'instruisant. Il complète sa culture en lisant, crayon à la main, carnet de notes sous le coude (la méthode, toujours la méthode !), tous les livres – et ils sont étonnamment nombreux – qu'il peut se faire envoyer ou prêter à Ingolstadt. Jugez plutôt : après plusieurs pages – subdivisées en chapitres – sur l’histoire de la Grèce antique, ses guerres, ses artistes et ses philosophes, l'élève de Gaulle passe au président américain Theodore Roosevelt, puis à Élisabeth Vigée-Lebrun, la fameuse portraitiste de la reine Marie-Antoinette. Suit Balzac, dont il relève parmi tant d'autres ces deux citations : « Dans le monde, on reconnaît la femme distinguée à ce qu'elle n'a pas l’air habillée exprès. » Et : « Il n'y a que le dernier amour d'une femme qui puisse satisfaire le premier d'un homme... »
De Gaulle lit de même des livres à la mode, comme celui d'une dénommée Colette Yver. Il s'intitule Les Sables mouvants et retient assez son attention pour qu'il lui consacre une fiche : « Ces sables, c'est l’ensemble des tentations, des excitations au déraillement moral que représente pour les familles la vie à Paris, surtout quand les enfants n'y reçoivent pas d'éducation religieuse... »

3180 – [p. 76/7]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
EpicteteEpictete   23 juin 2014
A table on commente le premier message du président Vincent Auriol aux assemblées : " Je suis un homme issu du peuple"...
- Pourquoi lui en faire reproche ? proteste Marie-Agnès.
Réponse du général :
- C'est là où tu te trompes, Marie-Agnès. Le peuple, vois-tu, a horreur que ce qui doit être placé haut quitte son socle...
Commenter  J’apprécie          50
JcequejelisJcequejelis   21 décembre 2018
Au repas de noces d'un cousin [Jacques de Gaulle frère cadet du général] rencontre Jeanne Michaud, vingt-quatre ans, amenée, non sans arrière-pensée, par sa tante Marthe. […]
Les Michaud ont une …. particularité célèbre dans la région [Le Dauphiné] mais ils se passeraient bien de cette célébrité-là : Stendhal s'est inspiré, pour tracer le portrait de Mme de Rénal dans Le Rouge et le Noir, de l’histoire vraie de l'une de leurs cousines. Inutile de dire que, dans la famille, on ne lit pas « ce gredin de Stendhal ». On se refuse à seulement citer son nom.

3184 – [p. 88/9]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
EpicteteEpictete   23 juin 2014
Lutter contre l'humiliation, croire que l'homme a une valeur, c'est ce qui nous sépare de la préhistoire.
(p 187)
Commenter  J’apprécie          100
EpicteteEpictete   23 juin 2014
Geneviève, fille de Xavier de Gaulle :
"Je suis retournée dans le Gard où papa a eu son premier poste aux mines de la Grande-Colombe, et où je suis née, se souvient-elle. Papa me racontait que tous les soirs, avec maman, ils allaient au fond du jardin s'asseoir sur un banc et admirer le paysage : -Tu ne peux savoir, me disait-il comme la vue était belle ! -
Et Geneviève d'ajouter : j'ai revu la maison, un pavillon standard d'ingénieur, ainsi que le jardin. J'ai été déçue par le paysage. Mes parents étaient tellement amoureux qu'ils le transfiguraient !"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Christine Clerc (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christine Clerc
Deuxième partie de notre rencontre avec Christine Clerc pour la sortie de "Victor Hugo amoureux" (Rabelais)
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Politiciens, économistes, juristes, enseignants (844)
autres livres classés : charles de gaulleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1637 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre