AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226238603
300 pages
Éditeur : Albin Michel (04/01/2012)
3.09/5   35 notes
Résumé :
Ils monopolisent les postes les plus importants, cumulent les privilèges et font de l'argent leur principale passion. Ils se servent de l'Etat pour aider leurs amis, fabriquent des lois sur mesure pour leur bon plaisir et laissent le pays aux mains de bandes rivales. Patrons, hauts fonctionnaires, élus ou experts, ces oligarques nous gouvernent avec un mélange d'incompétence et de lâcheté. Après L'Omerta française, Sophie Coignard dont les enquêtes font trembler le ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Kjeld
  06 juin 2017
Cet ouvrage ressemble à un assemblage de petites histoires. A cela s'ajoute un style proche du familier et une structure très bancale. le tout donne un livre peu agréable à lire.
Voilà pour la forme, pour le fond, on a un compte-rendu des affaires politiques majeures de ces dernières années. Cette piqûre de rappel sur ces différents scandales ne réconcilieront pas les personnes fâchées avec la sphère politique.
Les auteurs arrivent à une conclusion assez simpliste de dirigeants corrompus qui ne donnent pas l'exemple de la rigueur nécessaire à la société française à la vue de la situation économique actuelle. Chacun se fera son opinion sur une nécessité de la rigueur ou encore sur l'absence de solutions proposées par les auteurs (mesures de transparence pour les personnes politiques).
Au final, on apprend rien de plus que ce qui a été publié dans les journaux lorsque les différentes affaires ont été révélées, il n'y a pas d'analyse de fond. N'ayez donc pas trop d'attentes, c'est un livre à utiliser comme une sorte de catalogue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
pbazile
  14 septembre 2013
Un livre polémique, sur les dérives de la politique française actuelle. La plupart des politiciens y sont présentés comme intéressés essentiellement par leur enrichissement personnel, avec souvent des liens étroits avec de grandes sociétés qui font un usage douteux de l'argent public.
Les auteurs sont journalistes, et je ne doute pas de leur source ni de leur travail. Mais le livre est assez difficile à lire : il y a beaucoup de chapitres sans qu'un véritable classement ne me soit apparu très clair. Chaque chapitre présente également plusieurs scandales dont le point commun ou l'éventuelle progression dans la gravité (procédé souvent invoqué par les auteurs) ne me soit là encore apparu très net.
J'ai eu du mal à le finir. J'ai eu l'impression de lire une centaine d'article du "canard enchaîné" à la suite. L'état du pays ou de notre classe politique ne sort pas grandi de cette lecture, mais on sort surtout l'esprit bien embrouillé.
Un livre sans doute honnête et utile, mais qui rate sa cible par manque de synthèse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Dune93
  23 mars 2021
Un livre qui fait froid dans le dos
La soif d'argent a remplacé la soif de pouvoir. Qui gagnera le plus que son copain ? On ouvre les caisses de l'état pour se servir. Pourquoi se gêner ? On ne risque rien, la justice, les médias sont bien contrôlés par les copains. le peuple est là pour renflouer les caisses en toutes circonstances. Les impôts cela sert à cela. Et si un fonctionnaire trop zélé nous bloque dans notre ambition, on passe un coup de fil et cet inconscient revient dans le droit chemin. La politique du comment gagner plus cela marche, on a de plus en plus de millionnaires en France ! Evidemment pour que quelques-uns gagnent plus, il faut que beaucoup perdent plus. Mais c'est cela la vie ! Je n'imaginais pas la politique gangrené à ce point. J'ai eu envie de vomir à la lecture de certains passages. Ames sensibles s'abstenir !! Bravo aux auteurs ! Un livre qu'il convient de lire avant de voter !!!!
Commenter  J’apprécie          10
idevrieze
  02 avril 2012
Je ne dois pas être très adepte de ce genre de livres. Et pourtant j'en ai déjà lus. Je pensais trouver quelque chose d'innovant. Mais non. Nous partons d'un même constat qu'il y a une dizaine d'années mais avec des exemples actuels. du coup, on se rend compte que les politiciens ne sont pas plus inventifs que ça. Juste un peu plus cupide... Un livre sorti pour les présidentielles. Ni plus ni moins.
Commenter  J’apprécie          40
Schimisa
  09 mars 2014
Un livre très lourd. C'est une suite "d'affaires" journalistiques mettant en scène la corruption de "l'élite". Pourtant, le fait que ce ne soit qu'une suite sans réellement de lien entre les articles, sans connexion, le rend très difficile à lire, très long.
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (1)
LeMonde   11 janvier 2012
Avec L'Oligarchie des incapables [...], Sophie Coignard livre la dernière édition de ce qui est un peu son rapport annuel. L'analyse n'a pas changé, selon laquelle il existerait en France une caste comparable à celle qui régnait sur l'Union soviétique [...]. Polémique et expéditive, cette vision du système français ne s'en appuie pas moins sur des faits. C'est toujours la consanguinité entre le service de l'Etat et le monde des affaires qui est en cause.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Paris75Paris75   12 juin 2012
Un jour de 2003, le ministre des Finances, Francis Mer, est informé par son cabinet d’un danger : le surendettement de l’État. Ancien patron de la sidérurgie, il est saisi par l’ampleur des chiffres figurant dans la note qui lui est remise. Il demande aussitôt audience, en tête à tête, avec le président de la République. Il précise que c’est important, qu’il s’agit d’un sujet grave. Le jour venu, il expose à Jacques Chirac les grandes lignes de son constat terrifiant. Le message est clair : si l’on ne fait rien, dans dix ans, la France sera en faillite. Quelle est la réaction du Président ? Décide-t-il de convoquer une réunion de crise ? De demander des précisions supplémentaires à Bercy ? De s’informer sur la situation des autres pays européens ? Nomme-t-il une personnalité pour prendre en charge ce dossier ? Non. Il regarde Francis Mer dans les yeux et lui répond tranquillement : « Écoutez, Mer, ça fait trente ans qu’on se débrouille comme ça. Alors on peut bien continuer un peu, non ? »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
BibaliceBibalice   11 janvier 2012
Quelques jours avant la manifestation, toutefois, un problème survient. Le comité scientifique apprend que Raphaël Enthoven doit donner une conférence dans le cadre des journées de Langres. Pour ces universitaires, ce chroniqueur multimédia est plus proche de Dechavanne que de Heidegger. “Pour nous, c’était grotesque, raconte un membre du comité, intarissable sur le sujet. C’était un peu comme si nous devions servir de caution à ce... baladin.” Comment faire pour éviter un incident ? Impossible d’annuler l’événement. Les équipes du ministère sont à la peine pour annoncer au Château que le favori ne sera pas le bienvenu... »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Paris75Paris75   08 juin 2012
« De toute façon, dit un haut nomenklaturiste qui navigue dans le secteur privé depuis plus de vingt ans, dans un système où un très petit nombre de personnes se servent, il faut assurer ses arrières. Prendre aujourd’hui parce qu’on redoute que demain, la fête soit finie. Nos élites, contrairement aux apparences, ne sont plus sûres d’elles, de leur légitimité. Elles ont peur que tout s’arrête. D’où ces discours violents sur les pauvres, les assistés. Il leur faut trouver des boucs émissaires pour se faire pardonner et se pardonner à elles-mêmes leur immense égoïsme. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Paris75Paris75   02 août 2012
Le juge Van Ruymbeke veut souligner par un trait d’humour une exception française dont on se passerait bien, et qui ne cesse de prospérer depuis une vingtaine d’années : l’impossibilité qu’il y a, en France, à juger de la même manière les humbles et les puissants. Pour l’avoir souligné, un de ses collègues a été démis de ses fonctions.
Commenter  J’apprécie          40
Paris75Paris75   06 août 2012
Les incapables de l’Ancien Régime sont les oligarques d’aujourd’hui. Au bord du gouffre, ceux-ci doivent enfin, dans l’urgence, trouver le courage de changer en profondeur leur système de décision, de réviser leur rapport à l’agent et de renoncer à l’impunité. Est-ce trop leur demander ?
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Sophie Coignard (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sophie Coignard
Sophie Coignard - On n'est pas couché 8 juin 2019 #ONPC
On n'est pas couché  8 juin 2019 Laurent Ruquier avec Christine Angot & Charles Consigny  France 2 #ONPC
Toutes les informations sur les invités et leur actualité https://www.france.tv/france-2/on-n-est-pas-couche/
Suivez @ONPCofficiel et réagissez en direct avec le hashtag #ONPC  https://twitter.com/ONPCofficiel
Continuez le débat sur Facebook https://www.facebook.com/onpcF2
autres livres classés : politiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox