AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070626016
Éditeur : Gallimard Jeunesse (30/11/-1)

Note moyenne : 3.66/5 (sur 19 notes)
Résumé :

Un secret lié à une effrayante figure jaune. un pouce tranché, un interprète grec mêlé à un odieux chantage... voilà de quoi éveiller l'intérêt de Sherlock Holmes. Assisté du fidèle Watson, le fameux détective entreprend d'élucider ces sombres énigmes. Mais les limiers les plus perspicaces peuvent parfois se tromper...

Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
AudreyT
  05 octobre 2015
"La figure jaune" est une des 3 nouvelles de ce recueil. Nous retrouvons le célèbre Sherlock Holmes et son fidèle Watson, tranquillement installés dans le salon de Baker Street... Ils viennent en aide à 3 malheureux hommes qui ne savent pas comment réagir face aux mystères qui les menacent...
Si la resolution de ces 3 enquêtes relèvent bien de déduction, j'ai été un tantinet déçue par le manque de détails. De Sir Arthur Conan Doyle j'étais restée sur "le chien des Baskerville" qui m'avait enchanté adolescente... L'écriture est plaisante mais il manque un petit quelque chose pour totalement m'emballer !
Un grand merci à Hyelana pour cette pioche d'octobre ;-)
Commenter  J’apprécie          281
PiertyM
  17 février 2014
Watson nous rapporte ici l'une des aventures de Sherlock Holmes ayant tourné en défaveur des pertinentes analyses fabriquées à la base des préjugés de celui-ci, notamment son incapacité à déterminer le mystère de la figure jaune... Qui porte cette figure jaune?
Une belle histoire dont le dénouement est plus choquant que la tête du coupable retrouvée...Jack soupçonne sa femme en acte d'adultère avec un des voisins, il n'aperçoit qu'une figure jaune chaque fois qu'il passe près de la maison du voisin. D'après les détails rapportés par Jack, Sherlock confirme que le voisin, l'homme à la figure jaune, serait l'ex mari, soi-disant mort d'Effie, la femme de Jack. Quand ils décident de franchir la porte de la maison de ce voisin, ils découvrent une petite fille noire portant le masque qui lui donne l'aspect de cette figure jaune...en fait c'est la fille d'Effie qu'elle avait eu dans son premier mariage dont le mari était un noir d'Amérique, elle avait besoin du temps pour pouvoir révéler toute la vérité à son mari...
Aussi le livre se termine par une attention de Sherlock à Watson, déplorant aussi clairement l'échec de ses hypothèses:
« Watson, si jamais vous avez l'impression que je me fie un peu trop à mes facultés, ou que j'accorde à une affaire moins d'intérêt qu'elle ne le mérite alors ayez la bonté de me chuchoter à l'oreille : “Norbury !” Je vous en serai toujours infiniment reconnaissant. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Sharon
  27 avril 2013
Des trois nouvelles qui sont rassemblées ici, La figure jaune a ma préférence, parce qu'elle traite de thèmes qui sont toujours d'actualité aujourd'hui. Je ne vous les dévoilerai pas, car les deux plus importants ne sont dévoilés qu'au moment du dénouement, relativement heureux, il faut bien le dire. Puis, il est toujours intéressant de voir Sherlock Holmes victime lui aussi de ce qu'il dénonce : dresser une théorie en se basant sur des préjugés est très dangereux. Lui, au moins, reconnaît ses erreurs, et n'hésite pas à le souligner.
L'interprête grec est bien plus tragique. Un échec de Sherlock Holmes ? Presque oui. Les efforts du détective ne peuvent rien contre la lâcheté (presque généralisée chez les proches de la victime), la ruse et la cupidité. S'il y a une justice, elle est bien tardive. Cette nouvelle, particulièrement sombre, nous permet de rencontrer Mycroft, frère aîné de Sherlock, et de découvrir les origines françaises des deux frères.
Le pouce de l'ingénieur porte bien son titre. Nous découvrons d'abord Watson, jeune marié, dans l'exercice de sa profession. Il a enfin un cabinet, commence à avoir une pratique fidèle, puisque d'anciens patients n'hésitent pas à lui en envoyer de nouveau. C'est dans ce cadre qu'il rencontre l'ingénieur qui donne son nom au titre et son intervention est l'une des plus sanglantes dans l'ensemble des enquêtes de Sherlock Holmes. Pourtant, c'est dans son salon, feutré, que Sherlock résoudra l'enquête, avant de prendre le train jusqu'au lieu où l'ingénieur, plus chanceux que l'interprête grec, a failli perdre la vie. Là encore, la justice n'est pas réellement rendue et le dénouement concerve en partie un aura de mystère qui le rapproche du genre fantastique.
Lien : http://deslivresetsharon.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Syl
  16 mars 2017
« Norbury »… le train mène Holmes et Watson vers cette ville du sud de Londres pour enquêter sur une affaire annoncée « délicate ». le client Grant Munro, un prospère marchand de houblon, pense que sa jeune épouse pourrait être victime d'un chantage manigancé par son nouveau voisin, un homme secret qu'il n'a jamais vu et qu'elle rencontre en cachette. Depuis quelques jours, malgré le caractère enjoué et aimant de sa femme, une aura de mystères l'assombrit et émousse leur relation qui était jusqu'à présent idyllique.
Chantage ou infidélité, Munro souhaite que Holmes lui donne sa vision de l'histoire.
Watson débute cette chronique en précisant qu'il a toujours voulu se montrer honnête dans ses écrits et que sur la douzaine d'enquêtes où son ami s'est montré moins brillant qu'à son habitude, celle-ci en faisait partie.
Lorsque Munro se rend au 21 Baker Street, Holmes est dans une phase d'ennui profond où toute intrigue est bonne à prendre. Ce n'est pas la banale histoire d'un adultère qui émoustillera sa curiosité, mais un fait étrange, suffisamment curieux pour attirer son attention et le faire se déplacer… En approchant de la maison de son voisin, Munro a vu un personnage terrifiant derrière l'une des fenêtres. le terme exact qu'il emploie est : « inhumain ». L'énigme prend alors une dimension bien ténébreuse…
Je vous laisse le plaisir de découvrir le fin mot de l'histoire qui est comme toujours, étonnant sur bien des points, surtout dans cette Angleterre très conservatrice. Vous partagerez alors la surprise avec Holmes et Watson !
« – Watson, si jamais vous avez l'impression que je me fie un peu trop à mes facultés, ou que j'accorde à une affaire moins d'intérêt qu'elle ne le mérite, alors ayez la bonté de me chuchoter à l'oreille : « Norbury ! » Je vous en serai toujours infiniment reconnaissant. »
Des nouvelles à recommander…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sld09
  30 novembre 2017
J'ai beaucoup aimé cette enquête de Sherlock Holmes et son dénouement heureux.
En effet, pas de crime cette fois, mais un secret inquiétant pour un homme amoureux qui redoute ce que lui cache son épouse. Et c'est peut-être ce qui met en déroute le célèbre détective qui pour une fois ne découvre pas la vérité avant d'y être confronté.
Lien : http://lecturesdestephanie.b..
Commenter  J’apprécie          131
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Anis0206Anis0206   30 décembre 2015
Les pipes sont parfois d’un intérêt extraordinaire, dit-il. Je ne connais rien qui ait plus de personnalité sauf, peut-être, une montre ou des lacets de chaussures.
Commenter  J’apprécie          60
SharonSharon   08 mai 2013
Watson, si jamais vous avez l'impression que je me fie un peu trop à mes facultés ou que j'accorde à une affaire moins d'intérêt qu'elle ne le mérite, alors ayez la bonté de me chuchoter à l'oreille : "Norbury ! " Je vous en serai toujours infiniment reconnaissant.
Commenter  J’apprécie          20
sld09sld09   30 novembre 2017
là où il échouait personne d’autre, généralement, ne réussissait
Commenter  J’apprécie          10
Anis0206Anis0206   29 décembre 2015
Les dons exceptionnels de mon compagnon m’ont permis d’être l’auditeur, et parfois l’acteur, de drames étranges.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Arthur Conan Doyle (73) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arthur Conan Doyle
Les Aventuriers du monde perdu (The Lost World) est une mini-série d'aventure fantastique britannique en deux parties réalisée par Stuart Orme d'après Le Monde perdu de Sir Arthur Conan Doyle.
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le chien des Baskerville

Au cours de quel siècle ce roman a-t-il été publié ?

17ème
19ème
20ème

10 questions
382 lecteurs ont répondu
Thème : Le chien des Baskerville de Arthur Conan DoyleCréer un quiz sur ce livre