AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782800119250
48 pages
Éditeur : Dupuis (30/11/-1)
4.05/5   56 notes
Résumé :
Le hasard, c'est Homer...
Dans la maison de ses vacances enfantines, enfouie sous la neige, au coeur de ses souvenirs, il regarde à la télévision le reportage auquel il a participé : son retour, vingt ans après, sur les lieux de la guerre, sa fraternisation avec l'ennemi d'hier, sa tentative d'exorcisme qu'il renouvelle en cette veille du premier de l'an. Felicity a treize ans, peut-être onze. Un soir de réveillon, pour tromper son ennui, et sa solitude momen... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
4,05

sur 56 notes
5
6 avis
4
5 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

marina53
  04 janvier 2013
Homer, vétéran du Vietnam, rentre dans la maison de son enfance en ce soir de réveillon du nouvel an, sous la neige. Il reçoit l'étrange appel de Félicity, jeune fille de onze ans, seule elle aussi, attendant le retour de sa maman, hospitalisée. Par hasard, elle a composé un numéro de téléphone et c'est sur Homer qu'elle est tombée. Sur fond télévisuel, où passe un documentaire sur le Vietnam dans lequel Homer apparait, ces deux âmes seules passeront leur réveillon ensemble, au téléphone.
Il est de ces rencontres improbables qui restent gravées à jamais. de par son format étrange puisque presque la totalité de cet album se passe pendant cet appel, on suit la conversation de ces deux personnes. Cosey a su le rendre émouvant et vivant, il a su rendre attachantes ces deux âmes que tout semble opposer.
Les couleurs sont chaudes et chatoyantes, le trait est fin et le dépaysement est total. Il se dégage de cet album une certaine sérénité et un apaisement bienfaisant.
Saigon, Hanoï, un agréable vol sans turbulence...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Shan_Ze
  04 octobre 2016
Très belle bande dessinée sur une amitié improbable d'un instant. Tout est dans l'évocation, Homer, un vétéran qui a participé à cette guerre du Viet-Nam, reçoit un coup de fil d'une certaine Felicity, une jeune demoiselle, seule aussi chez elle. Une conversation téléphonique entre deux inconnus, qui partage un moment ensemble, avec en fond un reportage de guerre où Homer apparait. Aucune image violente ou triste, seulement des souvenirs qui reviennent... Une très belle découverte de Cosey qui a un beau trait et des couleurs chaudes. Il me tarde de trouver ses autres BDs…
Commenter  J’apprécie          280
blandine5674
  07 février 2018
Une BD toute en émotion et intelligence où on s'attarde sur le dessin et les couleurs d'une rare beauté. Soir de réveillon, un homme s'apprête à le passer seul jusqu'à ce que son téléphone sonne. Au bout du fil, une gamine de 11 ans. Ils vont se confier l'un à l'autre, tandis qu'en toile de fond passe un reportage sur le Vietnam qu'il a fait et où il a perdu son meilleur ami. Amitié le temps d'une soirée entre deux solitudes de personnages que tout oppose.
Commenter  J’apprécie          170
bdelhausse
  27 novembre 2017
31 décembre. Homer, vétéran du Viet Nam est seul dans la maison de son enfance. Felicity, gamine de 13 ans ou 11 ans ou peu importe, s'ennuie chez elle et téléphone pour ne pas passer un réveillon seule.
Sur le programme de la télévision, Homer a coché un reportage sur le Viet Nam. Un reportage filmé vingt ans après la fin de la guerre. Où les GI's retournent sur le terrain des opérations, parlent avec les habitants, se souviennent. Un reportage où Homer apparaît.
S'engage alors un dialogue improbable, une brêche dans le temps, entre Homer et Felicity sur l'être et le néant, sur l'essence des choses, sur la vie et les relations humaines.
On ne peut se départir de l'idée que Felicity a davantage que les 11 ans qu'elle se donne. Ou elle est fort précoce et mature pour son âge.
En contrepoint de ces dialogues un peu décalés parfois, on a droit aux images de reportage. Mais je ne peux m'empêcher de penser que Cosey surimprime en plus des souvenirs d'Homer qui ne sont pas dans le reportage.
Homer revoit dans l'émission le voyage d'adieu à un camarade dont il avait gardé la plaque, qu'il jette à l'eau. Et Felicity l'aide à faire un autre voyage, intérieur, par lequel Homer va jeter ses souvenirs aux oubliettes. Y'a-t-il une vie après la guerre?
Cosey nous emmène loin en peu de mots. Et si le lecteur se laisse distraire par cette absence de mots, la BD se lit vite, trop vite. A mon avis, il faut prendre son temps. Se laisser guider par les images sans texte. Par l'évocation du souvenir et par cette amitié de l'instant. L'absence d'action et de mouvement ne m'a pas gênée.
Cosey nous offre un moment de grâce intemporel, universel. Avec un art consommé de la mise en page. Jouant sur les jaunes au Viet Nam et sur les gris-bleu autour d'Homer.
C'est doux-amer. C'est la vie. C'est Cosey.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
cvd64
  23 février 2021
Ne pas être seul le soir de la Saint Syvestre...Simple comme un coup de fil.
Un vétéran s'étant retiré de la foule se retrouve seul le 31 Décembre mais l' appel téléphonique d'une jeune fille qui a tiré son nom au sort va occuper sa soirée, de même que ses souvenirs de guerre qui passent à la télévision.
amitiés, nostalgie, solitude, ces mots résonnent tout au long du récit que ce soit en Amérique ce soir de fête que dans le documentaire filmé 20ans plus tôt.
Commenter  J’apprécie          120

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
petchpetch   07 janvier 2013
- Je parie que tu n'es jamais d'accord avec l'opinion générale.
- ça doit être quelque chose comme ça.
- Je comprends. Quand les gens sont du même avis que moi, j'ai toujours l'impression de m'être trompée.
Commenter  J’apprécie          180
TiriNoiretTiriNoiret   08 septembre 2018
Par moments, j'ai horriblement peur de ne jamais mourir... La trouille de l'Immortalité... être perdu dans le temps, comme un astronaute dans l'espace...
Commenter  J’apprécie          90
cvd64cvd64   23 février 2021
- Veux-tu qu'on partage quelques muffins avant ton départ?
- Ne m'en veux pas, Homer, mais... Tu vois, lorsqu'on a aimé un bon bouquin... Je ne pense pas qu'il soit nécessaire de rencontrer l'auteur.
Commenter  J’apprécie          30
anhjanhj   13 juin 2021
Grand-mère aussi avait les cheveux fous.
C'est drôle, lorsque je pense à elle, je revois toujours la même scène ...
Un jour, lors de notre déménagement, elle s'était installée dans son fauteuil ...
... elle regardait tous ces types, balèzes et tout, qui emportaient nos meubles ...
À la fin, elle s'est levée et elle a demandé au plus costaud s'il voulait bien la porter, à son tour ...
... et le type l'a prise dans ses bras, comme un baluchon, et il l'a portée jusqu'au camion -- elle était ravie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
bdelhaussebdelhausse   26 novembre 2017
Par moments, j'ai horriblement peur de ne jamais mourir... la trouille de l'immortalité. (p.38)
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Cosey (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Cosey
Le dessinateur Cosey, publie "Minnie, le secret de Tante Miranda" chez Glénat. Il explique ici à Anne Douhaire, comment il s'y est pris. Plus d'informations sur la BD : https://www.franceinter.fr/culture/montreuil-2019-notre-selection-de-bandes-dessinees-jeunesse Plus de leçons de dessin : https://www.youtube.com/playlist?list=PL43OynbWaTMLSUzMpmqwuKcJNbTeC5GhD
autres livres classés : viêt-namVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4143 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

.. ..