AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2350130738
Éditeur : Jean-Claude Gawsewitch (21/09/2006)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Le 5 mars 1994, Philippe Croizon voit son destin basculer pour toujours. Alors qu'il démonte l'antenne de télévision de sa maison, celle-ci touche la ligne à haute tension. Il est électrocuté. Si la première décharge (20 000 volts) le tue sur le coup, la seconde le ramène à la vie. Jusqu'à l'arrivée des pompiers, sa femme et son fils assistent, impuissants, à sa combustion. Lorsque, deux mois après le choc, il se réveille, il est amputé des quatre membres et bardé d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
petitsoleil
  05 mai 2014
Ma critique sera beaucoup plus courte que celle de Bonheur_Lecture, je ne suis pas sûre de trouver les mots aussi bien qu'elle pour relater toutes les émotions que j'ai ressenties en lisant ce livre.
Merci Bonheur_Lecture de m'avoir fait découvrir ce livre, enfin surtout d'avoir attiré mon attention sur ce livre que je pensais lire "un jour ou l'autre ..."
Un grand merci aussi à l'auteur, Philippe Croizon, pour son courage, son humour, sa force de vie, son témoignage bouleversant et qui reste toujours positif. J'ai été très émue en lisant son histoire, en lisant aussi les témoignages plus courts mais complémentaires de personnes qui l'ont aidé, accompagné, quelques instants ou plus longtemps (notamment M. Guérin et le fils aîné de l'auteur, Jérémy, à la maturité impressionnante)
Un livre à découvrir absolument.
Commenter  J’apprécie          284
Bonheur_Lecture
  27 janvier 2014
Je ne sais pas par où commencer avec ce livre, je dis ce livre, mais pour moi, cela est devenu plus qu'un simple bouquin que l'on referme et que l'on oublie aussitôt une nouvelle lecture commencée. C'est un livre que je sais que je vais relire, puis relire, et encore relire, jusqu'à en connaître les phrases par coeur !
Philippe Croizon est quelqu'un dont j'ai entendu parler aux informations, lors de ses exploits sportifs. En effet, ça a fait un tabac comme on dit. Et pour cause, ce n'est pas courant de traverser la manche à la nage ou encore de relier les cinq continents à la nage alors que l'on n'a ni bras, ni jambes. Alors, ça peut marquer et d'ailleurs, c'est ce que cela m'a fait et c'est la raison pour laquelle j'ai décidé de m'offrir ce témoignage.
Quelle claque dans la figure nous balance cet homme, qui pour moi, est loin d'être un homme commun ! Cette leçon de vie que l'on reçoit tout au long du récit de sa vie ! C'est la chose qui m'a le plus marqué et je pense que j'en ai encore pour longtemps.
Pour ceux qui ne le connaissent pas, Philippe Croizon est à la base un homme ordinaire, qui vit avec sa petite femme, Murielle, et son fils Jeremy qui a 7 ans. Ils filent le parfait amour, celui dont tout le monde rêve. Un jour, ils décident de déménager et de reprendre l'ancienne location de son frère, en attendant la construction de leur petit nid douillet dont il est tellement fier. C'est alors qu'il demande à la compagnie d'électricité de revenir pour lui enlever l'antenne qu'on leur a fixé depuis peu sur le toit pour qu'ils puissent l'installer dans leur nouveau « chez-eux ». La compagnie d'électricité refuse, c'est donc Philippe Croizon, 26 ans à l'époque, qui va s'en charger. Question sécurité, pas de souci. Il banalise la route et met son échelle pour atteindre son toit. Puis, il se sécurise avec une corde en s'attachant à la cheminée, au cas où le poids de l'antenne l'amènerait à glisser, et c'est parti. Mais l'effroyable se produit, l'antenne touche une ligne à haute tension et électrocute à trois reprises. Philippe Croizon, encore conscient ne peut plus bouger et il prend feu. C'est suite à ce terrible accident qu'il nous raconte sa vie, sans bras, ni jambes qu'on lui a amputé dû à ses trop graves blessures…
Je ne retire que du positif dans ce livre. Non pas que je me réjouis du malheur des autres, bien au contraire. Mais je n'ai pas de pitié non plus. Peut-être dû à mon vécu mais cela est personnel. Mais, au fil des pages que je n'ai pas pu m'empêcher de tourner à une vitesse folle, Philippe Croizon nous envoute. Il respire la joie de vivre cet homme et à aucun moment j'ai ressenti quelque chose de négatif. Alors bien sûr, il n'est pas ressorti indemne de son accident aussi bien physiquement que mentalement, mais il sait comment nous donner à tous, cette leçon incroyable que l'on ne peut oublier. C'est un homme simple, qui ne se prend pas la tête, qui a beaucoup d'humour, oui, énormément. Vous ne pourrez savoir qu'en lisant ce livre, à quel point je me suis marrée par moment. Ce que je vous laisserai le soin de découvrir par vous-même. Eh oui, je ne vais pas tout dire ici, sinon, quel est l'intérêt ?
Je pense qu'en aucun cas il a fait ce livre pour qu'on le plaigne, mais pour donner un espoir à tout ceux qui croient que la vie est finie lorsque quelque chose de grave leur arrive. Il ne blâme pas ceux qui se plaignent pour des petits bobos, parce qu'il juge que tout le monde ressent la douleur différemment, mais il nous prouve par lui-même que même sans bras ni jambe, quand on veut, on peut. Qu'il faut être capable de viser toujours plus haut, que le mot « impossible » n'existe pas. Qu'avec la volonté, la force, le courage, l'amour, l'impossible devient possible.
Je terminerai simplement la critique de ce livre merveilleux qui a changé ma vision de la vie : Merci Monsieur Croizon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          103
LunaZione
  22 novembre 2012
Les témoignages sont toujours difficiles à chroniquer. C'est difficile d'appréhender les personnages en sachant qu'ils existent vraiment. C'est tellement facile à critiquer un personnage fictif ! Mais quand un homme réel se cache derrière l'un deux, il devient tout de suite plus difficile de parler du livre...
Ce que je veux dire, c'est que si J'ai décidé de vivre était un roman, je ne l'aurais pas forcément trouvé crédible : il est vraiment positif, trop positif même. Philippe Croizon comprend vite ce qui lui arrive et s'en remet plutôt rapidement (je n'ai pas dit facilement). Peu de personnes en sont capable !

Philippe Croizon à une force intérieur incroyable : il sait vraiment voir du positif là où une autre personne n'en verra pas. Bon, peut-être que sa jeunesse au moment de l'accident y est pour quelque chose, ou son entourage, ou le fait qu'il allait bientôt être de nouveau papa... mais je crois que d'autres personnes se seraient plus lamentées sur leur sort (moi la première).
Si je n'ai qu'une critique à faire sur J'ai décidé de vivre, c'est que, bien que tout ça semble exceptionnel, je le trouve vraiment trop positif. C'est certain que c'est bien de lire ça, mais honnêtement, ça me dérange. On sait qu'à des moments Philippe Croizon n'allait pas très bien, mais personnellement j'ai eu l'impression que c'était sur des périodes très courtes où sur des choses qui n'avaient pas réellement à voir avec son nouveau corps. Je ne dit pas que je voulais l'entendre se lamenter sur son état, mais j'aurais trouvé ça normal. Peut-être qu'il n'a pas voulu que les lecteurs ai pitié de lui ou le plaignent, mais moi, je me suis focalisée dessus tellement que je trouvais ça bizarre...

Bon, on peut se dire que c'est pour que ceux qui sont dans son cas se disent que c'est possible, qu'ils peuvent surmonter eux aussi cette épreuve et vivre quasiment normalement où que Philippe Croizon ne garde que les bons souvenirs de cette épreuve (c'est difficile de trouver le bon mot)...
Ce que j'apprécie dans J'ai décidé de vivre, c'est que Philippe Croizon ne se décrit pas comme exceptionnel. Il nous montre juste qu'il a été entouré par les bonnes personnes et à pris les bonnes décisions au bon moment. Trop positif peut-être, mais certainement pas hypocrite !
Un témoignage très intéressant à découvrir.
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
prune42
  06 août 2014
Philippe Croizon a vu son destin basculer pour toujours suite à un accident de la vie qui l'a handicapé pour toujours. Très grièvement brûlé, il a été amputé des quatre membres afin de lui sauver la vie et a dû se reconstruire quasi entièrement. C'est un très beau témoignage que nous avons là, une leçon de vie puissante sur le handicap et les forces qu'il a pu révéler en Philippe Croizon qui n'a jamais perdu espoir ni courage et au contraire a su mobiliser toutes ses forces et insuffler de l'énergie à sa famille et amis suite à cet accident dramatique. Ce témoignage est plein de sensiblité et de force.
Commenter  J’apprécie          40
Sly
  13 mars 2011
La vie peut basculer en une seconde et c'est ce qui est arrivé à Philippe CROIZON .
Amputé des quatre membres, il nous offre ici son témoignage.
Il ne cherche pas à apitoyer le lecteur sur son sort, mais simplement transmettre un message en faveur de la vie et du dépassement de soi même. La lecture n'est pas du tout déprimante, et n'est en rien ennuyeuse.
Bien sûr tout n'est pas rose dans ce livre, mais c'est une vrai leçon de vie.
Une fois la dernière page tourné, vous deviendrez surement épicurien si ce n'est pas encore la cas. PROFITEZ DE CHAQUE INSTANTS !!!
On ne sait pas de quoi demain peut être fait.

Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
petitsoleilpetitsoleil   04 mai 2014
Mes questions sont appelées à demeurer sans réponse.
Je sais seulement qu'en sortant de l'hôpital, je devrai faire un séjour de longue durée dans un centre de rééducation et d'appareillage près de Paris.
Dans le même temps, cette nouvelle me "booste" et me terrifie.

Car l'hôpital est aussi une "bulle" où, contre toute attente, on s'habitue à être dorloté, entouré, assisté, de telle sorte que l'on finit par s'y sentir en sécurité.

Je sais maintenant qu'il y aura un après, alors je m'accroche, avec cette énergie si neuve et époustouflante qu'elle fait peur à mes proches, par exemple lorsque je leur demande péremptoirement de se renseigner sur tout ce qui se fait en matière de prothèses ...

Les pauvres, ils ne sont pas au bout de leurs surprises : peu de temps après, je leur annonce ma décision de faire de la plongée sous-marine et de reconduire une voiture - d'où la nécessité des prothèses.

Je viens de voir un reportage sur un ancien pilote de F1, handicapé lui aussi, qui conduit un véhicule grâce à un mini-manche aux multiples fonctions.
Malgré leurs inquiétudes - ne suis-je pas en train de me bercer d'illusions ? -, mes proches vont tout faire pour m'aider à relever ces défis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
petitsoleilpetitsoleil   05 mai 2014
J'ai voulu écrire ce récit pour témoigner de la magie de la vie, pour témoigner de la force qui réside en chacun de nous, pour témoigner de la puissance de l'amour et de l'entraide, pour dire que, même handicapé lourdement, on reste humain ... jusqu'au bout des ongles !
Commenter  J’apprécie          134
petitsoleilpetitsoleil   05 mai 2014
Cette maison n'est pas spécialement pratique. Les chambres, la salle de bains et les WC sont à l'étage : il faut donc m'installer un lit dans le salon au rez-de-chaussée. Nous y resterons quatorze mois avant de pouvoir emménager dans notre maison, dont la construction a été interrompue à cause de mon accident.

Il a fallu refaire toutes les démarches, notamment revoir les plans de manière que la maison soit adaptée à mon handicap.
Il a également fallu reformuler les demandes de crédit, malgré une précédente acceptation. Malheureusement pour moi, je devais signer tous les documents le vendredi 4 mars, échéance repoussée au lundi 7. Or, mon accident a eu lieu le 5 mars !

Résultat : plus aucune compagnie d'assurances n'est prête à m'assurer.
Un assureur avance même l'argument que je pourrais avoir des tendances suicidaires, ce qui est très délicat de sa part, compte tenu des efforts que je dois faire pour continuer à vivre.
On atteint là le comble du cynisme et de la bêtise humaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
petitsoleilpetitsoleil   04 mai 2014
L'enfer existe, je l'ai senti dans mon corps. Mais mes proches, eux, l'ont vécu dans leur cœur. Cette seconde si pesante ne les a pas épargnés. Ils n'étaient pas plus préparés que moi. Comment peut-on "vivre" cela ?
Leur réaction est unanime : "On ne peut pas réfléchir."
Seule question, lancinante : "Va-t-il survivre ? Et, si oui, combien de temps ?"

(...) Les médecins ne leur diront rien cette première nuit. Ils réservent encore leur pronostic ... Tous, ils passeront la nuit à attendre, la peur au ventre, qu'on vienne leur annoncer que tout est fini. (...)
Là encore, l'être humain a en lui des ressources inimaginables.
Aucun ne flanchera. Tous resteront fidèles au poste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
petitsoleilpetitsoleil   04 mai 2014
La vie ne se déroule pas comme un long fleuve tranquille pour autant.
Je garde mes souffrances morales pour moi, je n'en parle ni à mes proches ni au corps médical.

La question n'est pas seulement de savoir comment je vais pouvoir vivre au-dehors dans cet état. Ma femme, ma chère femme, partira sûrement, ça ne fait pour moi aucun doute. Je ne sais même pas si mes fonctions sexuelles sont intactes, les médecins s'étant déclarés incapables d'apporter une réponse à ce sujet.

A plusieurs reprises, j'ai proposé à Muriel de partir si elle le désirait, d'aller vivre avec quelqu'un de normal.
A chaque fois, elle est restée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
Videos de Philippe Croizon (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Croizon
Philippe Croizon - On n'est pas couché 28 janvier 2017 #ONPC
autres livres classés : dépassement de soiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
119 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre