AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782359000252
700 pages
Lokomodo (27/02/2011)
4.17/5   20 notes
Résumé :
Plein de rancune envers le roi Torn qui n’a pu empêcher le massacre de tous les habitants de sa cité, Evrahl, Nain et médecin de son état, se rend à la cité royale de Mortelune avec la ferme intention de préparer l’assassinat du roi.
Chemin faisant, il s’installe au cœur de la ville et partage un logement avec un étrange colocataire : Listak. Demi-Lunaire (c’est-à-dire qu’il est aveugle et préfère se déplacer la nuit), Listak se révèle être un personnage bril... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
balrog
  02 février 2013
Superbe découverte !
Les Lunes de Sang est le premier livre écrit par Anaïs Cros, une jeune auteure Française, et très honnêtement elle s'en sort haut la main. Ce livre est aussi le premier d'une saga qui comporte actuellement trois tomes.
Le résumé de ce premier tome est simple à faire: Evrahl, Nain de race et médecin de profession, a perdu toute sa famille pendant la guerre des Vingt Lunes dans laquelle il a lui-même participé. La guerre est désormais terminée et il ne reste plus rien à Evrahl, sauf la haine qu'il nourrit envers le roi de Mortelune. le tenant responsable du décès de ses proches, Evrahl va "tout simplement" comploter pour éliminer Torn le roi, afin de venger enfin sa famille. Pour ce faire, il s'installe à Lunargent, la cité royale de Mortelune, mais peine à se loger. C'est alors qu' il va faire la rencontre assez fortuite de Listak, un demi-lunaire patibulaire...mais presque :-) ! Ce dernier recherche un colocataire afin de réduire les coûts de son loyer. Se jetant sur l'occasion et remerciant Naïas, la déesse du hasard, le Nain va accepter de partager le toit de Listak, mais ce qu'il ignore, c'est qu'il va partager bien plus avec son étrange et mystérieux coloc' !
Evrahl et Listak vont peu à peu mutuellement se prendre d'affection et une amitié va naitre entre eux. Très vite, le Nain va apprendre que Listak n'est rien de moins qu'un détective à la solde du roi, dont il a l'air d'être un proche. Evrahl se retrouve donc ( selon une expression populaire ) les fesses entre deux chaises...le demi-Lunaire et le Nain sont en passe de devenir de vrais amis et le Nain éprouve des remords, car il doit sans cesse mentir à son camarade qui de son côté mène une enquête qui pourrait bien menacer les plans d' Evrahl et de ses quelques associés.
Voilà qui promet une situation cocasse et assez ironique, et garanti, ça l'est ! D'autant plus que Listak n'est pas le détective du roi pour rien mais parce qu'il développe des facultés d'observation et de déduction hors norme, qui ne se sont pas sans rappeler celles d' un certain Sherlock Holmes. D'ailleurs, le personnage de Listak est explicitement inspiré du célèbre détective flegmatique (et Evrahl est médecin comme Watson).
La méthode de narration rend l'histoire encore plus prenante et accessible puisqu'elle s'effectue à la première personne; c'est donc Evrahl le médecin Nain qui nous narre ce récit. Cette méthode rend (à mon sens) le personnage de Listak encore plus mystérieux, car nous ne savons de lui que ce qu' Evrahl en sait lui même. Et puis il faut dire que l'incroyable talent de conteuse que possède l'auteure y est franchement pour beaucoup ! Dès qu'on ouvre son livre, nous sommes directement transporter dans la tête bornée d' Evrahl, ce Nain qui ne peut que nous émouvoir de part son vécu et de part sa personnalité. Mais il n'est pas le seul à attendrir le lecteur, Sel, le Fou du roi, à sa manière le fait aussi, Amhiel n'a pas oubliée de le faire non plus... et puis il y' en a d' autres qui dégoutent, qui font peur ou qui intriguent, bref il y en a pour tout les gouts et pour tout les sentiments. Les personnages sont vraiment tous bien travaillés et très réussis, mais je pense que le plus fascinant d'entre eux est Listak, ce déroutant demi-Lunaire auquel nous nous attachons presque malgré nous...un peu comme le fait Evrahl, en fait... Si les personnages sont réussis, les descriptions le sont tout autant, elles sont très jolies et il est très facile de s'imaginer dans tel ou tel quartier de Lunargent ou bien d'admirer les Jumellunes lorsqu'elles sont pleines. Chose appréciable aussi : le lecteur n'est pas ensevelit sous une montagne d'informations, de noms, de dates à retenir. Les infos viennent tranquillement et naturellement, je le répète, c'est appréciable, surtout dans ce genre de littérature où il est parfois difficile de s'y retrouver .
Pour essayer de conclure(...) : Les Lunes de Sang est un univers purement Fantasy, mais il est plus axé sur le côté enquête, réflexion, et psychologie des personnages, cela n'empêche pas qu'il y est quand même quelques combats sanglants et quelques cadavres sans tête, cependant ne vous attendez pas à des bastons toutes les cinq minutes ni à compter les litres d'hémoglobine par millier. . La Magie est aussi présente , elle se fait discrète, -car l'histoire le veut ainsi- mais elle apparait aussi sous une forme étonnante...
Pour conclure (!) : Pour son premier livre, Anaïs Cros s'est admirablement bien débrouillée , et je me réjouis de savoir que Mortelune me tend de nouveau les bras pour d'autres aventures, d'autres révélations, dans la suite de cette saga.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Maliae
  27 avril 2014
J'avais un peu peur en commençant ce livre, une histoire qui ressemble à Sherlock Holmes dans un monde de fantasy, ça passe ou ça casse. D'autant plus qu'il s'agit là d'un pavé et que si ça ne passait pas, le temps m'aurait paru très long. Dès le commencement pourtant j'ai senti que ça me plairait parce que c'est très bien écrit. Il s'agit ici du journal d'Evrahl qui a décidé de nous raconter sa vie et il pose tout doucement les bases de son histoire, sa rencontre avec Listack, leur relation, et enfin comment il a prévu de se venger. Tout est si bien décrit et raconté qu'on se laisse entraîner dans l'histoire et qu'on tourne les pages sans s'en rendre compte. Tout de suite on remarque la référence à Sherlock Holmes, Evrahl rentre de la guerre, il est médecin, il va devenir le colocataire de Listack et sans doute aussi son ami. Quand à Listack, il a des yeux perçants, un caractère bizarre et lunatique, il est arrogant, il adore qu'on le complimente mais s'enferme souvent dans son atelier, il joue de la musique et peut se montrer royalement ronchon, bref vous reconnaissez? Pourtant l'histoire n'en est pas moins originale et tout en gardant cette proximité avec Sherlock Holmes, s'en détache aussi pour nous présenter son monde et ses péripéties. Ici Evrahl est l'ennemi du roi, il est décidé de se venger, quitte à servir de Listack pour cela, j'ai beaucoup aimé ce personnage torturé, c'est un nain entêté mais qui remet beaucoup en question ses actions et ses pensés, franchement il est très attachant et malgré son désir de vengeance reste très droit et le plus juste possible. J'ai aussi totalement adoré Listack, il est lui aussi hyper attachant malgré son caractère et j'adorais voir comment il devinait assez vite les choses mais aussi comment il avait fait, c'est un fin observateur – qui s'étonne sans cesse que les autres ne voient pas les mêmes choses que lui. Sa relation avec Evrahl est hyper touchante, j'ai beaucoup aimé leur amitié et comment elle se mettait en place. Un troisième personnage est très présent dans cette histoire, il s'agit d'Amhiel la servante qu'a embauché Listack pour cuisiner et faire le ménage dans la maison, mais elle tombe vite amoureuse de Listack et son rôle s'affirme de plus en plus dans l'histoire. Je l'ai adoré également même si par moment son apparition tombait vraiment mal ! J'ai beaucoup aimé le roi Torn, le Fou : c'est un personnage excellent que je n'ai pas du tout trouvé agaçant même s'il aurait pu, au contraire il m'a beaucoup amusé et plu, Fidèle (pour le peu qu'on le voit) et même le lutin Adanse que j'ai trouvé attachant. Bien entendu j'ai détesté Ombre et surtout Morsech, mais c'est fait exprès et ce dernier a une personnalité vraiment bien décrite et fait froid dans le dos.
Autre chose que j'ai adoré dans ce bouquin c'est le monde qui était décrit. Lunargent me faisait l'effet d'une ville féerique, avec des elfes, des humains, des lunaires (une race que j'ai assez peu aimé), des lutins et des nains qui se côtoient sous des lunes jumelles. le château était tellement bien décrit que j'avais l'impression d'être dedans et de le voir (et je n'aurais pas voulu en monter les marches). Pourtant ce n'est pas un monde parfait, il a son quartier pauvre, les gens se montrent méprisant envers les nains, et il y a des meurtres qui ont lieu. Mais la ville me paraissait tout de même magnifique.
L'histoire est bourrée d'actions, de mystère, de rebondissements et puis si on en apprend plus sur Listack ou sur Torn, il nous manque des infos afin de nous mettre en appétit et d'avoir envie d'en savoir plus. J'ai juste envie de lire le tome 2, hélas je ne le possède pas mais je pense me le procurer très bientôt.
En bref, c'était une lecture hyper sympa, avec des personnages très faciles à appréciés qui entretiennent des relations qui m'ont beaucoup touché. J'ai adoré le monde et l'histoire, ainsi que le dénouement. Et je le recommande aux fan de fantasy et de Sherlock Holmes, ou bien de ceux qui aiment les aventures dans des mondes différents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
djanecalamity
  04 octobre 2014
Une très agréable surprise! Au regard de la couverture, je m'attendais à une énième variante du Seigneur des anneaux. Or, même si on y parle de nains, d'elfes et de lunaires, ce roman offre une atmosphère vraiment différente. le clin d'oeil évident au couple Holmes Watson est travaillé intelligemment et les personnages ggagnent en épaisseur psychologique.
Commenter  J’apprécie          60
LineTje
  27 mai 2016
Dans le monde de la littérature Sherlock Holmes est devenu une figure emblématique. Mille fois réinventé, mille fois réadapté, il a traversé les époques, traversé les continents. Chacun y apportant sa touche personnelle, sa propre vision du personnage. Et dans cet univers où tout est possible, il ne pouvait que franchir les barrières de la fantasy pour se réinventer dans un monde peuplé d'Elfes et de Nains. C'est ce qu'Anais Cros à fait dans son roman Les Lunes de Sang.
En fan du monde de Sherlock Holmes, l'auteur à voulu rendre hommage au célèbre détective. Si, lors des premières pages j'ai crains que ce ne soit qu'un remake fade et sans grand intérêt, Anais Cros a su se détacher des romans d'Arthur Conan Doyle pour faire son propre récit. Pour notre plus grand bonheur, les caractères des personnages sont bien ceux de Sherlock Holmes et de John Watson, mais Listak et Ervrhal ont leur propre histoire et leur propre destinée.
Ma chronique complète : https://singesdelespace.wordpress.com/2016/05/16/les-lunes-de-sang-danais-cros/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
kikibaba
  13 septembre 2014
Un enquêteur à moitié vampire aidé par un nain plus ou moins médecin. Voilà Holmes et Wtason projetés dans un univers fantasy et tout ça grâce à une auteure française. Magnifique !
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
balrogbalrog   24 janvier 2013
-En effet, Naïas, déesse du hasard, semble avoir bien fait les choses. Mais il faut se méfier des tours de cette illusionniste. Il n'est pas de hasard qui n'ait de but. N'oublie jamais cela, mon ami.
Commenter  J’apprécie          50
ArcaaleaArcaalea   02 avril 2017
Nul ne sait que celui qui sait qu'il est. Suis-je ? Non, j'étais. J'étais l'ami d'un goûteur de roi qui ne goûtait plus assez la vie pour goûter pour le roi sans goûter le roi lui-même. N'étant pas, je n'entends pas non plus Je ne m'étends pas. Je ne sais pas. Et comme savoir, ce n'est pas croire, je ne crois pas non plus.
Commenter  J’apprécie          10
azzztek26azzztek26   20 avril 2014
J’étais assis sur le sofa en face de lui, mon livre ayant glissé à côté de moi, et je laissais mon regard errer dans la pièce, sentant s’ouvrir sous mes pas mentaux les pièges de mon labyrinthe intérieur.
Commenter  J’apprécie          20
ArcaaleaArcaalea   02 avril 2017
L'auberge du Pélerin Gris, dans le quartier de la Lune Rousse, établissement où l'on vous détrousse dans les règles de l'art, selon les règles du lard où vous êtes le cochon qui vient se faire plumer, déplumer dans les cercles de jeu, cercles vicieux s'il en est.
Commenter  J’apprécie          10
balrogbalrog   24 janvier 2013
Il n' y a rien de plus dangereux que la cruauté lorsque le bras qui la brandit est puissant.
Commenter  J’apprécie          40

Video de Anaïs Cros (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anaïs Cros
Troisième live autour de l'anthologie Étrange Enfance avec Anaïs Cros, Pierre Brulhet et Mello von Mobius. Pour cette rencontre, nous aborderons le sujet des jouets, vengeurs ou protecteurs, du regard différent que nous posons sur eux enfant puis adulte. Soutenez notre projet d'anthologie ! https://fr.ulule.com/etrange-enfance/
autres livres classés : fantasyVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2036 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre