AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2700253264
Éditeur : Rageot Editeur (17/05/2017)

Note moyenne : 4.3/5 (sur 356 notes)
Résumé :
Grace et Tippi sont deux soeurs siamoises qui entrent pour la première fois au lycée. Elles se soutiennent face aux regards des autres. Lorsque Grace tombe amoureuse, c'est tout son monde qui vacille.
Ce livre parle de deux sœurs siamoises Tipi et Grace. C’est cette dernière qui nous raconte l’histoire.Les deux siamoises doivent rentrer au lycée.Jusqu’a là, elle avait un prof particulier.Mais leur parents ne pouvant plus le payer doivent envoyer leurs filles ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (262) Voir plus Ajouter une critique
thedoc
  19 juin 2018
Je me méfie toujours des quatrièmes de couverture qui nous annoncent que l'histoire que nous allons lire va nous tirer des larmes. J'ai lu beaucoup de ces livres et ces présages ne se sont jamais réalisés. J'ai souvent été émue, touchée, remuée… mais jamais je n'ai pleuré en lisant un livre.
Au dos du roman « Inséparables » de Sarah Crossan, on nous prévient. C'est LE livre qui a bouleversé l'Angleterre.
Soit.
Grace et Tippi, 16 ans, sont deux soeurs siamoises. Attachées l'une à l'autre, se fondant dans l'une et dans l'autre à partir de la hanche. Quatre bras, deux coeurs, puis à un certain moment les intestins se rejoignent, ne faisant plus qu'un. Deux jambes et deux béquilles pour se déplacer. Un seul vagin, chose essentielle à préciser puisque c'est la question que tout le monde se pose.
Grace et Tippi. L'une, cheveux mi-longs, est réservée, raisonnable ; l'autre, cheveux courts, est plus "rentre dedans", intrépide. Elles sont siamoises mais ce sont deux individus à part entière, avec leur caractère propre.
Elles vivent dans la banlieue de New York. Un père au chômage, une mère dans la banque. Des parents qui depuis la naissance de leurs filles consacrent leur vie et leurs économies à leur santé et à leur bonheur. Il y a aussi Dragon, leur soeur cadette. Petite danseuse étoile, celle qui rêve un jour de danser avec Noureev, même s'il est mort. Celle qui s'efface de bon gré derrière ses soeurs. Et enfin il y a Grammy, la mère de leur père. Toujours d'attaque, prête à soutenir tout le monde.
Eux tous forment l'univers de Grace et Tippi, avec aussi les médecins et les psychologues que les filles voient régulièrement.
Mais un jour, l'argent manque. Grace et Tippi ne peuvent plus suivre les cours à la maison et doivent se rendre dans un lycée pour la première fois de leur vie. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à elle, plein de risques et de dangers mais aussi de belles rencontres. C'est l'occasion pour les deux soeurs de se poser certaines questions qu'elles occultaient jusque-là.
J'ai lu « Inséparables » et j'ai compris. Loin d'une histoire larmoyante et voyeuriste, c'est une histoire d'amour incroyable. Celle de deux soeurs tout d'abord. Celle d'une famille ensuite. C'est enfin un formidable appel à la tolérance. Différentes, et alors ?
C'est une histoire qui nous ouvre les yeux sur cette pathologie méconnue et souvent considérée comme une monstruosité alors que les personnes siamoises ne perçoivent pas leur propre existence comme une tragédie. Bien au contraire. A travers la narration de Grace, nous suivons les sentiments, doutes et désirs des deux soeurs. Etre siamoises n'est pas vraiment le problème. Ce sont les risques liés à leur pathologie qui bouleversent leur vie.
C'est aussi une histoire ancrée dans la réalité. Les parents ne sont pas ici dépeints comme des super héros qui trouvent des solutions à tout. Eux aussi craquent, eux aussi ont peur : pour la vie de leurs filles, pour l'argent qui manque, pour cette autre fille qui a le droit de mener une vie normale… Et c'est avant tout ce réalisme qui donne toute la force de ce roman. le style en vers libres de l'auteur ajoute bien sûr à toute cette empathie que le lecteur ne peut que ressentir vis-à-vis des personnages.
Grace et Tippi. Tippi et Grace. Deux cœurs pour un seul, énorme. Deux individualités qui ne peuvent se séparer. Je ne suis pas prête de les oublier.
J'ai lu « Inséparables » et je n'ai pas pleuré. Mais on n'en était pas loin…
Poétique et bouleversant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          504
AudreyT
  19 août 2017
****
Inséparables est le roman de jumelles fusionnées, de soeurs unies et d'une vision du monde qui nous est inconnue.
De la passion de leur parent pour Alfred Hitchcock, elles héritent des prénoms de deux stars de cinéma : Grâce et Tippi. Elles vivent proche de New York, entourée de leur famille, mais par manque d'argent, elles sont contraintes d'abandonner les cours à domicile pour intégrer une école privée. Malgré la crainte du regard des autres, elles affrontent le monde avec humour et tolérance. Elles vont même se faire deux amis, leur accorder leur confiance et offrir à tous leur puissante envie de vivre...
Inséparables est un magnifique roman... Original par sa forme, il est écrit en vers, il est surtout touchant par son histoire. Les généreuses soeurs siamoises nous font cadeaux de leur amour, de leur lien plus fort que tout et de nous faire partager leur monde. Même si elles clament haut et fort qu'elles sont deux, le nous l'emporte lorsqu'elles devront affronter les difficultés. Ce que nous imaginons comme une catastrophe, vivre ainsi fusionner à sa soeur, est pour elles une force et une chance. Elles ne sont pas un monstre, elles ne sont pas étranges mais elles ne sont pas uniques non plus. Elles n'aspirent qu'à vivre simplement et normalement... A lire !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          362
Ichirin-No-Hana
  17 octobre 2017
Grace et Tippi sont soeurs siamoises, toutes deux reliées au niveau de l'abdomen jusqu'aux pieds. Depuis toujours scolarisées à domicile, les deux jeunes adolescentes de 16 ans vont devoir, par un concours de circonstances et pour la première fois de leur vie, se rendre dans un établissement public et se confronter aux durs regards des autres adolescents. Très rapidement, elles arriveront cependant à créer un lien fort d'amitié avec Jon et Yasmeen. Cependant, Grace tombera vite sous le charme un peu rebelle de Jon.
Le roman est raconté du point de vue de Grace, on y découvre à travers son regard son quotidien, celui de sa soeur et de toute la famille. le texte est écrit en vers libres ce qui peut dérouter par moments mais qui nous permet d'avoir un texte particulièrement aéré d'autant plus que les chapitres ne dépassent pas les trois pages. Inséparables est le premier roman que je lis en vers libre et j'avoue ressortir plutôt mitigée de cette expérience. Je n'ai pas plus été touché et je n'y ai pas vu forcément de l'intérêt mais je pense que cela ait dû à un manque de connaissances sur le sujet de ma part dans le sens où je n'ai pas vu de sens particulier.
Bien que le roman Inséparables traite de sujet plutôt dramatique (la maladie, la dureté des soins médicaux, le regard des autres, l'alcoolisme…), j'avoue être ressortie de ma lecture plutôt mitigée et je pense être malheureusement complètement passée à côté. Les personnages du fait de leur manque de personnalité et de profondeur ne m'ont pas touché, l'histoire d'amour est beaucoup trop rapide et manque terriblement de crédibilité et la maladie des deux soeurs n'est pas assez décrite pour ma part. le choix de l'auteure de nous proposer que le point de vue de Grace m'a également beaucoup frustré, on aimera en savoir plus, connaitre plus la famille, leurs ressentis, comprendre plus profondément la maladie peut être avec l'intervention d'un médecin dans le récit…Tout reste en surface, l'idée de départ du roman et son originalité (je n'ai pas croisé d'autres romans jeunesse traitant de ce sujet) est extrêmement intéressante mais l'auteure n'a pas su, pour moi, relever le défi. Je suis restée complètement externe au récit, dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          316
viedefun
  04 mai 2017
Intense et bouleversante, voilà comment je qualifierais ma lecture d'Inspérables, écrit par l'auteure irlandaise Sarah Crossan. Même si ce livre est classé dans la catégorie « jeunesse », il peut (et il devrait) être lu à n'importe quel âge tellement le message diffusé dans ce récit est fort et franchement très émouvant (oui, j'avoue, j'ai versé quelques larmes à la fin du livre !).
Alors, Inséparables, ça parle de quoi exactement ?
Et bien dans ce livre, nous suivons six mois de la vie (de septembre à mars) des deux soeurs siamoises américaine Tippi et Grace, qui vivent à Montclair, pas loin de New York, au sein d'un foyer modeste puisque seule leur mère travaille car leur père est au chômage (et noie son ennui et ses désillusions dans l'alcool….). S'ajoute deux autres personnes dans la maison : Grammie, leur grand-mère qui s'est toujours bien occupée des filles, et leur petite soeur de trois ans leur cadette, Nicole, surnommée depuis sa plus jeune enfance Dragon, qui a un certain talent de danseuse, mais qui sait aussi depuis sa naissance que la santé de ses soeurs (et les frais engendrés) passent avant tout dans leur famille.
Hors, en ce mois de septembre, lorsque débute le livre, Grace et Tippi s'apprêtent à aller au lycée pour la toute première fois de leur vie ! (elles ont toujours été scolarisées à domicile). Nos deux héroïnes ont 16 ans et demi et ne connaissent pas grand-chose à la vie, ou, en tout cas, n'ont jamais rien expérimenté de concret comme le simple fait d'être une lycéenne normale entourée d'amis….C'est donc en leur compagnie que nous allons effectuer ce grand plongeon dans l'inconnu qui nous parait à nous, pourtant, si banal et si ordinaire mais qui est loin de l'être pour nos deux jeunes filles…..
Narré à la première personne du singulier, du point de vue uniquement de Grace, nous la suivons donc, en compagnie de sa soeur, dans sa nouvelle vie sociale au lycée, ce qui change diamétralement de tout ce que nos deux héroïnes connaissaient depuis leur naissance, à savoir leur famille ou les médecins.
Même si elles seront obligées d'affronter les regards insistants et la peur de certains élèves, elles auront aussi l'opportunité de se faire de vrais amis et peut-être ressentir leurs premiers émois amoureux…..
Ce que j'ai aimé dans ce livre :
1#-La mise en page du récit : Quand j'ai reçu le livre, qui fait quand même 406 pages, j'ai eu un moment de surprise quand je l'ai ouvert. Et du coup, je comprends un peu mieux pourquoi ce livre est étiqueté « Jeunesse » car en fait, Inséparables est un peu écrit comme un journal intime, sans vrai date précise (sauf une, la plus déterminante dans l'existence de nos deux héroïnes), et chaque fait marquant durant ces six mois narrés par Grace sont expliqués à chaque fois sur une ou deux pages maximum et parfois même ne comportent que quelques lignes. le texte est donc très épuré, à la manière d'une pensée fugace et selon moi, correspond parfaitement à des réflexions d'une jeune fille de presque 17 ans qui a toujours été montrée du doigt par l'extérieur, surprotégée par ses proches, analysée par les médecins et psychologues et qui, à la finale, ne connaît rien à la vrai vie d'une lycéenne et qui aimerait pourtant être comme toutes les autres filles de son âge….
2#-L'empathie de l'auteure vis-à-vis de ses deux héroïnes : Je dis bravo à l'auteure irlandaise Sarah Crossan qui a vraiment réussi à me projeter dans la tête de Grace et à ressentir parfaitement ses émotions, qu'elles soient bonnes ou mauvaises. Nous ne suivons pourtant que six mois de sa vie, mais ces quelques mois sont tellement intenses pour elle et sa soeur qu'obligatoirement, un attachement se fait et pour ma part, à chaque fois que j'étais obligée d'interrompre ma lecture pour vaquer à mes occupations de la vie courante, et bien j'étais très souvent en train de penser à ces deux filles au destin incroyable et j'essayais aussi d'anticiper ce qui allait leur arriver….Grace nous fait aussi partager quelques éléments de son parcours depuis son enfance, comme par exemple les moments pas forcément très simples quand elle avait sept ou huit ans et qu'elle se chamaillait avec sa soeur….Difficile de prendre ses distances avec celle qui est collée à votre corps….
3#-Les très belles phrases : L'écriture de Sarah Crossan est remarquable. Pas besoin de longues phrases, juste des mots qui tombent parfois comme un couperet et qui nous font ressentir les émotions à fleur de peau de Grace face à diverses situations. Il y a non seulement ses réflexions par rapport à ses interactions avec son entourage mais il y a aussi sa vision très claire de l'avenir plus qu'incertain qui se profile pour elle et sa soeur….En effet, depuis leur naissance, les médecins ont toujours été plus ou moins pessimistes quant à leur chance d'atteindre l'âge adulte…..
4#-L'amitié, ce nouveau sentiment : Il faudra que nos deux héroïnes atteignent l'âge de 16 ans et demi pour enfin se faire des amis. C'était vraiment bien amené par l'auteure qui a fait le choix de donner des personnalités et un passé bien particuliers à Yasmeen et à Jon, les amis de nos siamoises.
5#-Les références culturelles et historiques : Inséparables est un livre de son temps avec des adolescents de leur temps qui écoutent de la musique à la mode mais l'auteure y inclus également des grandes oeuvres de la littérature (que Jon va faire découvrir à Grace), sans parler des films, notamment l'allusion à Hitchcock. Si cela peut permettre aux jeunes lecteurs de s'ouvrir des horizons nouveaux rien qu'avec la curiosité de regarder sur internet à quoi correspondent les noms et titres évoqués dans ce livre, ce sera déjà une grande victoire. J'ai toujours aimé les histoires qui font référence à d'autres oeuvres en clin d'oeil subtiles….Et le moins que l'on puisse dire c'est que Sarah Crossan a plutôt bon goût dans ses références !
6#-Le message à l'acceptation de soi et au droit à la différence : Ce qui est bien dans ce livre, c'est qu'il nous pousse à réfléchir. En effet, l'auteure, par le biais de son héroïne Grace, met le doigt là où ça fait mal et cherche à nous bousculer dans nos idées préconçues. Déjà, il y a le fait que Grace ne veut pas que les autres ressentent de la pitié pour elle et sa soeur. Certes, elle a une existence différente de la majeure partie des gens, mais comme elle le fait si bien remarquer, il y a énormément de gens qui souffrent de choses « bien pires » dans ce monde. Les gens ont tendance à prendre en pitié ceux qui sont différents parce qu'eux-mêmes ne consentiraient pas à s'imaginer à leur place…Mais tout comme quelqu'un qui perd la vue ou l'usage de ses jambes, il faut bien s'adapter et continuer à vivre. C'est d'autant plus « facile à accepter » avec les gens qui naissent avec des handicaps et qui n'ont donc connu que « ça » et du coup, n'ont rien à regretter car ils n'ont que ce modèle d'existence. Et Grace le clame haut et fort, elle a la chance d'avoir quelqu'un qui l'aimera toujours, son double, sa soeur. Elles sont unies et ne font qu'une face à l'adversité. Evidemment, dans ce livre, nous assistons aussi au changement de mentalité de certaines personnes, notamment les médecins ou les journalistes qui ne considèrent plus forcément Grace et Tippi comme des « cas d'étude et de curiosité » mais comme deux êtres humains courageux et conscients plus que les autres de leurs faiblesses et de leur propre mortalité…..
Ce que je n'ai pas aimé dans ce livre :
Allons bon, il n'y a rien à dire par rapport à ce récit bouleversant et vraiment très bien écrit ! Et si je devais juste apporter une seule critique, c'est peut-être le fait que c'est dommage que ce livre ait été classé dans la catégorie "Jeunesse" car du coup, cela peut empêcher certains lecteurs adultes de le lire (oui, il y a des adultes qui ont honte de lire un livre jeunesse…Dommage pour eux...).
Pour conclure, j'ai vraiment eu un beau coup de coeur pour ce livre qui m'a bouleversée et me fait encore réfléchir plusieurs jours après la fin de ma lecture. Nous ne pouvons pas sortir indemne de ce récit tellement il nous prend aux tripes. Durant 406 pages (qui se lisent extrêmement vite vu la mise en page très particulière choisie par l'auteure) nous partageons les pensées de Grace, l'une des deux soeurs siamoises, âgée de 16 ans et demi et qui doit aller au lycée pour la première fois et être confrontée, avec sa soeur, au regard pas toujours bienveillant du monde extérieur. L'auteure irlandaise Sarah crossan a parfaitement réussi à nous mettre à la place de Grace, à ressentir ses joies, ses émois, ses désillusions, ses colères et ses peines. Les personnages secondaires sont aussi particulièrement bien soignés, que ce soient les parents ou la grand-mère des filles, tout comme Dragon, leur petite soeur, ou bien encore Yasmeen, Jon et Caroline. Comme le dit si bien Grace - qui a eu une vision très claire et très mature sur la fragilité de sa propre existence - vivre attachée à Tippi n'est pas une tragédie malgré tous les regards de pitié ou de dégoût posées sur elles !….Alors OUI ! Je vous conseille bien évidemment à 100% la lecture d'Inséparables, et ne vous fiez pas au fait que ce soit un livre classé dans la catégorie "Jeunesse" : Ce livre est tellement profond de par les sentiments qu'il inspire et les mises en situations vécues par nos deux héroïnes qu'il devrait être lu par tout le monde ! Bravo à l'auteure Sarah Crossan et merci à Clémentine Beauvais pour l'adaptation en français.
Je remercie Babelio de m'avoir sollicitée pour découvrir en avant-première ce merveilleux roman, ainsi que les Editions Rageot.
Ma note : 18,50/20
Lien : http://lespassionsdeviedefun..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Saiwhisper
  25 février 2018
Après avoir vu de beaux articles sur la blogosphère, notamment chez les blogueuses La tête dans les livres, Marion Reading Books, L'ours bibliophile et Book Ouioui, j'ai eu envie de découvrir ce titre. Je reconnais que le sujet est très peu abordé dans la littérature ou de façon générale. Pour ma part, je n'ai vu cette thématique que dans le film « Deux en un » avec Matt Damon et Greg Kinnear. J'étais donc très touchée par le fait que l'auteure propose de mettre en avant deux soeurs siamoises. Avec tendresse, sincérité et réalisme, elle met l'accent sur le regard des autres et sur celui de la famille. Durant ma lecture, je me suis moi-même demandé comment je réagirais si je voyais ce joli tandem la première fois… Et, en toute honnêteté, j'ignore si je serais aussi naturelle que Yasmeen, l'une des amies de Grace et Tippi…
Ce livre va provoquer un arc-en-ciel d'émotions chez le lecteur, notamment avec son dernier tiers très émouvant… J'ai grandement aimé être aux côtés de Grace, qui va réellement nous faire découvrir ses pensées les plus intimes, ses doutes, ses douleurs et ses espoirs. En effet, cela ne sera pas facile pour elle qui, comme toute adolescente à un moment ou un autre, va tomber amoureuse… Comment faire face à ces sentiments naissants ? Comment le beau Jon va-t-il réagir avec elle et sa soeur qui ne peut malheureusement pas les laisser seuls ? Peut-on vivre pleinement sa vie dans un seul corps ? On a là des moments forts en émotions qui ne peuvent laisser quiconque indifférent. Cela dit, j'ai ressenti un certain manque avec cette lecture. En effet, j'aurais souhaité que l'on donne la parole à Tippi ou que l'on montre davantage leur relation. Certes, c'est suggéré et certains dialogues montrent leurs liens toutefois, j'ai eu la sensation que l'auteure aurait pu approfondir certaines choses. J'avais également quelques attentes concernant Nicole, alias « Dragon », la soeur de Tippi et Grace. Celle-ci fait tout son possible pour aider sa famille, mais aussi pour être quelqu'un. En effet, elle a l'impression d'être la soeur des deux siamoises et non une personne entière. Bien qu'on la voit peu, j'ai trouvé son personnage très touchant. J'aurais donc souhaité que l'on développe davantage dans ce sens. Il en va de même pour la famille des deux héroïnes. On a beaucoup d'éléments et on voit à quel point la situation ronge le couple, puisque la mère travaille non-stop et le père sombre dans l'alcool. Chacun a sa façon de faire face à la situation. Néanmoins, j'aurais voulu que l'on creuse davantage les choses… Ceci dit, cela aurait été difficile, puisque l'auteure a choisi de donner uniquement la parole à Grace. Un choix compréhensible, mais non sans conséquences.
Le style de Sarah Crossan est très agréable à suivre. Il est simple, poétique, émouvant et facile à suivre. L'idée de journal intime que l'on découvre au fil des mois m'a plu. D'ailleurs, le texte est très aéré : on va souvent à la ligne, même si ce n'est que pour un mot. On est vraiment dans l'émotion et cela se ressent grâce à la mise en page. J'ai été touchée par tous les protagonistes, qu'ils soient principaux ou secondaires. « Inséparables » n'a pas été un coup de coeur cependant, il s'agit d'un roman qui m'a émue. Je comprends aisément le succès de ce livre qui pousse à la réflexion et à la tolérance.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          222
Citations et extraits (97) Voir plus Ajouter une citation
LesMangeursDeLivresLesMangeursDeLivres   06 juin 2019
Je hurle et je cris de douleur pour ma soeur.
Je murmure "Tippi !" dans l'obscurité.
page 388
Juliette 5°N
Commenter  J’apprécie          10
QueLireQueLire   15 juin 2017
Impressions maternelles

Si on était nées pendant un autre siècle
on nous aurait pointées du doigt,
on se serait demandé
ce à quoi Maman avait bien pu penser
pendant qu'on grandissait en elle.
A l'époque ils auraient dit
qu'elle avait regardé
des images de démons ou lu des histoires sataniques
étant enceinte,
que ces images avaient filtré
jusqu'à son ventre pour
s'imprimer sur nos corps fragiles.

A l'époque il y aurait eu
une coupable,
et cette coupable
aurait été
Maman
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
NeeneesonNeeneeson   13 mai 2017
C'est mon histoire.
Elle est à moi toute seule parce que je suis la seule à avoir besoin de la raconter.

Je suis celle qui est encore là, non plus elle sur la droite, mais seul au centre. C'est une seule histoire, pas deux histoires emmêlées l'une à l'autre comme les corps de deux amants, comme on s'y attendrait.

Et de toute façon, Tippi était toujours plus douée pour se faire entendre. Je suis resté caché un bon moment. J'ai été lâche.

Mais voici mon histoire.
Une histoire qui raconte ce que c'est d'être Deux.
Une histoire qui raconte ce que c'est d'être Une.
Notre histoire à nous.
Et c'est une épitaphe.
L'épitaphe d'un amour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          132
JeannepeJeannepe   02 juin 2018
Mrs Buchannan enseigne le badminton à toute la classe
et au lieu de rester à regarder,
on les rejoint
maladroitement.
Quand même. Le volant a beau être léger,
on a beau avoir chacune une raquette,
on est loin de pouvoir battre un seul joueur
de l’autre côté,
même quand ce joueur est Jon,
qui ne fait aucun effort pour courir.

On aurait pu penser qu’il nous laisserait gagner
quelques points.

On aurait pu penser qu’il le ferait par compassion,
qu’il laisserait le volant, généreusement,
piquer du nez de son côté une ou deux fois.

Mais non, pas de quartier.

On devrait peut-être être découragées,
avoir l’impression d’être des nulles.

Mais savoir qu’on a perdu à la loyale,

savoir que Jon n’a aucune pitié,

c’est une victoire, en vérité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
thedocthedoc   18 juin 2018
CAUCHEMAR

A la bibliothèque municipale près de Church Square Park
où Tippie et moi ont va emprunter des DVD,
une fille munie d'un iPhone
pousse soupirs et gémissements.
"J'ai plus de réseau. J'arrive pas à me connecter au Wifi.
Le cauchemar, quoi",
dit-elle à son amie,
en agitant le téléphone autour d'elle
comme pour harponner une onde
baladeuse.

C'est marrant quand même ce qui inquiète les gens
alors que leurs vies, franchement,
se passent nickel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          141
Videos de Sarah Crossan (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sarah Crossan
http://www.librairiedialogues.fr/ Laurence de la librairie Dialogues nous propose ses coups de c?ur du rayon Littérature Jeunes adultes : "Inséparables" de Sarah Crossan (Rageot), "Comment maximiser (enfin) ses vacances" d'Anne Percin (Le Rouergue) et "Meuh !" de François Morel (Folio Gallimard). Réalisation : Ronan Loup. Questions posées par : Élise le Fourn.
Retrouvez nous aussi sur : Facebook : https://www.facebook.com/librairie.dialogues/ Twitter : https://twitter.com/dialogues Instagram : https://www.instagram.com/librairiedialogues/
autres livres classés : sœurs siamoisesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quiz réalisé dans le cadre du Défi Babelio : Inséparables

Quel est le nom de la femme qui réalise le reportage ?

Caroline
Coline
Catherine

10 questions
37 lecteurs ont répondu
Thème : Inséparables de Sarah CrossanCréer un quiz sur ce livre
.. ..