AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782700247848
160 pages
Éditeur : Rageot Editeur (07/02/2018)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 170 notes)
Résumé :
Jeune Africain, Sam voyage à bord d’un bateau de migrants vers l’Europe. Bientôt la mer grossit et la tempête éclate, provoquant le naufrage de l’embarcation. Sam, qui sait nager, échappe à la noyade et tente d’organiser la survie du groupe. Tandis que les minutes s’écoulent, les souvenirs de son passé remontent à la surface : son existence au village, son désir d’ailleurs, son départ, la belle Thiane au camp de réfugiés de Tripoli…
Mais la mer n’a pas dit so... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (144) Voir plus Ajouter une critique
murielan
  24 mai 2015
Sam, jeune africain, rêve d'un avenir meilleur en Europe. Aux mains de passeurs, il traverse à pieds différents pays puis est propulsé "capitaine" d'une embarcation de fortune. Mais le voyage est semé d'embûches et le bateau chavire, l'occasion pour Sam de se remémorer les rencontres, bonnes ou mauvaises, qui ont jalonné cette traversée...
Un roman ados qui met en lumière un fait d'actualité : l'arrivée de centaines de migrants qui cherchent à fuir les conditions de vie difficiles de leurs pays et les raisons qui amènent ces réfugiés à entreprendre, malgré les risques, ce périple au péril de leur vie.
Construit sous forme de flash back, le récit très émouvant offre une galerie de portraits de migrants avec leurs histoires personnelles, leurs espoirs, leurs désillusions parfois et les sacrifices qu'ils ont dû faire.
La fin, par contre, m'a plutôt déconcertée...
A partir de 12/13 ans.
Commenter  J’apprécie          500
book-en-stock
  11 avril 2017
«Que nous arrivera-t-il une fois que tout cela sera terminé?»
A cette question qui l'obsédait, il n'avait pas de réponse. Et encore moins d'idée sur ce qui se cachait derrière le mot "terminé". p. 12
Sam est un jeune africain qui fuit la misère et espère en un avenir meilleur quelque part en Europe. Il se retrouve en pleine Méditerranée à bord d'un bateau prêt à se désagréger sous l'assaut des vagues. Quand la tempête éclate, les souvenirs remontent à la surface. Il a payé une forte somme pour passer en clandestinité jusqu'en Lybie mais une fois à Tripoli, il est resté longtemps livré à lui-même. Les passeurs n'ont pas tenu parole.
Que lui reste-t-il maintenant au milieu des flots? Quel avenir l'attend? Peut-il encore s'en sortir?
Un roman bref mais poignant, dense en émotions diverses. le lecteur est amené à s'interroger sur le destin de ces migrants qui acceptent d'avoir la mort comme compagne de voyage plutôt que de subir encore leur quotidien. Au fil des rencontres que fait Sam, on croise divers destins. Parfois l'humanité a fui ces hommes et ces femmes qui ne cherchent plus qu'à survivre s'en trop y croire, désabusés par tant de difficultés.
La fin énigmatique laisse la part belle à l'espoir ou au tragique, selon. Une chose est certaine: même s'ils atteignent les côtes européennes, les difficultés ne disparaîtront pas aussitôt et ils vivront traqués en tant que clandestins.
Un récit qui résonne en nous et nous confronte à des pages d'actualité hélas si fréquentes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
4C_QUINTIN
  28 octobre 2018
Sam, jeune africain, rêve d'un avenir meilleur en Europe. Grâce à des passeurs, il traverse différents pays d'Afrique pour rejoindre la Libye et prendre une embarcation pour rejoindre l'Europe. Par la suite, il sera nommé capitaine sur une embarcation de fortune et prendra le large. Seulement, le voyage ne se passe pas comme il l'avait prévu à cause d'une tempête et le bateau fait naufrage. Sam va donc risquer sa vie pour aider les survivants. L'occasion pour Sam de se remémorer des souvenirs de son ancienne vie : son village, ses parents, sa soeur, sa rencontre avec Thiane et Sekou …
L'auteur de ce livre est Jean-Christophe Tixier. Il a aussi écrit des dizaines de livres dont « sept ans plus tard ». La traversée a été publiée en 2015. Cette époque est particulière car c'est à cette période qu'il y a eu les premières arrivées en grands nombres de migrants. La version originale de ce roman jeunesse est en français.
Quand je lis ce livre, je me fais des images car il y a beaucoup de détails. Ce roman me fait penser aux reportages que l'on voit à la télé. Il y a une phrase que j'ai retenue : « La mer a pris ma maman et mon petit frère, je suis la seule à savoir qu'ils sont morts. Si je meurs aussi, qui se souviendra d'eux ? ».
L'auteur fait des va-et-viens entre le naufrage et son long périple avant d'embarquer sur le bateau.
Le personnage principal de ce livre est Sam. Etant nommé « capitaine », il se sent responsable de toutes les personnes qui sont à bord du bateau. Lors du naufrage, il va tout faire pour sauver sa vie mais aussi celle des survivants. L'action se passe quelque part sur la mer méditerranéenne.
J'ai aimé ce livre car je trouve qu'il explique bien la détresse des gens qui sont prêts à tout pour avoir une vie meilleure, quitte à être loin de leur pays natal. Par exemple, Sam a quitté son pays pour ne pas avoir la même vie que ses parents qui sont pauvres et qui triment pour avoir de l'argent ; Thiane, elle, a fui son pays pour ne pas être mariée de force. Quant à Sékou, il a fui la guerre dans son pays.
Emma G
L'ouvrage ​La Traversée a été écrit en 2018 par ​Jean-Christophe Tixier. La Traversée est un roman, écrit dès l'origine en français. Je ne connaissais aucune autre oeuvre de cet auteur. Après avoir effectué des recherches, nous pouvons citer plusieurs titres : Un
dossard pour l'enfer, Deux roues de travers, Buuut !, Dix minutes de dingue.
Les thèmes principaux abordés dans ce livre sont l'exil et l'immigration par la Méditerranée, liés à des problèmes géopolitiques et économiques au Moyen-Orient et en Afrique. Une phrase m'a particulièrement marqué : "Que nous arrivera-t-il une fois que tout cela sera terminé ?" Je la perçois comme le fil conducteur du récit.
Le personnage principal se nomme Sam. Il décide de fuir son pays pour tenter d'obtenir un avenir meilleur. Il quitte clandestinement son pays dans l'espoir d'un avenir meilleur en Europe. Pendant la traversée de la Méditerranée, son navire de fortune chavire et se brise en plusieurs morceaux. Sam va alors tenter de survivre et d'aider ses compagnons d'infortune, tout en se remémorant les événements qui l'ont conduit jusque là.
L'action se passe entre les côtes africaines et les côtes européennes. Beaucoup de rebondissements tout au long du roman provoquent un sentiment d'attachement au personnage de Sam, tant je suis resté, tout au long de la lecture, attaché à sa survie. J'ai aimé ce livre car il montre la difficulté qu'il y a pour atteindre l'Europe : j'éprouve également de la tristesse pour les migrants. Ce texte est destiné à faire mieux comprendre le contexte de vie des migrants devenu tellement insupportable qu'ils prennent la décision de migrer avec tous les dangers que cela implique.
Ce roman m'a ému et m'a fait comprendre les valeurs d'humanisme envers ces populations. Il m'a permis d'en discuter en famille.
Thomas F
Ce livre a été écrit par Jean-Christophe Tixier en 2014, La Traversée a un rapport avec l'époque car le sujet principal du livre concerne les migrants et leur long voyage pour arriver en Europe. Ce récit a été écrit et imprimé en France et s'inspire de l'actualité dans la presse.
Le texte parle de Sam un jeune africain qui rêve d'aller en Europe pour une meilleure vie. Grâce à des passeurs, il traverse différents pays puis est attitré "capitaine" d'une embarcation de fortune. Mais le voyage ne se passe pas comme prévu et le bateau chavire, l'occasion pour Sam de se rappeler des rencontres, les bonnes ou mauvaises, qui ont déterminé cette traversée...
L'histoire se passe à travers différents pays et sur la mer comme le montre la première de couverture.
L'auteur a écrit ce texte pour sensibiliser les gens à l'enfer que les migrants vivent pour arriver en Europe et construire autre une vie.
Thomas R
La Traversée est un roman de Jean-Christophe Tixier, il a aussi écrit « Dix minutes à perdre ». Ce roman a été écrit en 2015 pendant l'arrivée affluente des migrants en Europe, qui fuyaient la guerre ou les régimes politiques totalitaires .La Traversée est un roman français. Jean-Christophe Tixier a écrit ce roman pour démontrer la difficulté et l'enfer des réfugiés contraints à traverser la Méditerranée. Ce texte est destiné aux plus de 11 ans. Ses intention sont faciles à percevoir car il décrit beaucoup les sensations et les ressentis des personnages. Dans le roman certaines phrases sont difficiles à comprendre car certains mots sont inversés. Lors de la lecture de ce roman j'ai éprouvé de la compassion en réalisant le calvaire des migrants et puis j'ai en très grande partie compris ce roman. de plus en lisant La Traversée des images se sont dessinées dans ma tête et de la musique douce me passait par l'esprit.
NATHAN


Lien : http://www.lirelire.net/2018..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Ogusta
  16 novembre 2015
Lecture rapide (quelques heures) de ce petit livre qui fait partie de la sélection des éditeurs pour les comités de sélection du prochain Prix des Incorruptibles.
Tixier nous livre un court récit très contemporain sur le thème des traversées de la Méditerranée par des millions de personnes prêtes à tout pour rejoindre l'Europe, laquelle fait office de paradis.
Un thème essentiel donc, qu'il faut aborder avec les jeunes du point de vue des migrants. Ici on voit bien l'idée se former dans l'esprit de ce jeune africain sans avenir alors qu'il fait des études. On partage avec lui et d'autres protagonistes quasi anonymes, l'espoir, la misère, la colère, l'exploitation par les passeurs, la déchirure de quitter les proches et la traversée sur une embarcation précaire, le naufrage, la mort, la peur...
De nombreux aspects du phénomène sont abordés assez simplement, presque trop. J'avais en mémoire le texte de Gaudé, Eldorado, et je le trouve plus adapté à l'âge des lecteurs. Non que je trouve l'ouvrage de Tixier mal écrit ou insuffisant, je le pense presque trop simpliste, peu approfondi (on ignore presque tout des pensées des personnages, elles sont à peine survolées), du coup je verrais mieux ce texte dans les mains des lecteurs du niveau quatrième-cinquième.
D'où les deux étoiles. Trop rapide pour un tel sujet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Rhl
  24 janvier 2016
La traversée, c'est celle qu'entreprend Sam, jeune africain qui quitte clandestinement son pays dans l'espoir d'un avenir meilleur en Europe. Mais une tempête survient et renverse la frêle embarcation de ces migrants clandestins. Sam va alors tenter de survivre et d'aider ses compagnons d'infortune, tout en se remémorant les événements qui l'ont conduit jusqu'ici.
Ce roman peut donner une idée aux jeunes lecteurs (12, 14 ans) du parcours du combattant que vivent les clandestins qui fuient leur pays : le racket des passeurs, la violence des camps d'internement, l'immense danger qui accompagne les traversées en bateau...
Je trouve que le sujet aurait peut-être mérité un peu plus d'approfondissements, notamment en ce qui concerne les raisons qui poussent ces hommes et femmes à courir de tels risques. Les histoires de chacun m'ont fait l'effet d'être un peu survolées, du coup on ne s'attache pas vraiment aux personnages et le récit n'est pas aussi poignant qu'il pourrait l'être.
Cependant, c'est un livre facile à lire sur un thème important et d'actualité. Il peut donc trouver sa place dans un CDI de collège auprès des petits lecteurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140

critiques presse (1)
Ricochet   29 septembre 2015
Court et accessible, réaliste mais pas larmoyant, le roman marque les esprits tout en s’abstenant de prendre position.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (44) Voir plus Ajouter une citation
4C4C   05 janvier 2020
Quand l’embarcation se cabra sur la vague, la coque émit un craquement sinistre. Dans l’instant, les mugissements du vent dispersèrent au loin des cris de terreur. La femme a côté de Sam s’agrippa à sa cuisse, planta ses ongles dans sa chair. Malgré la douleur, il ne bougea pas, serra encore plus fort ses mains sur le gouvernail. Depuis plusieurs heures déjà, Sam ne se battait plus pour suivre, mais seulement pour maintenir le bateau à flot.
Des vagues toujours plus hautes les assaillaient sans relâchent de toutes parts. A intervalles réguliers, des gerbes d’eau rageuses jaillissaient emportant ce qui n’était pas solidement fixé. D’un mouvement vif de la tête, Sam chassa l’eau qui brouillait sa vue, puis fixa la proue ou se cramponnaient les plus costauds. Si l’un d’eux lâchait prise, l’embarcation se redresserait sur la prochaine vague et se retournerait. Soudain, un paquet de mer frappa la coque par le côté, la fit rouler sur la droite, Sam n’osa pas fermer les yeux, vit l’écume à portée de main. Une fraction de seconde, l’embarcation hésita avant de se remettre dans l’axe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
KawaneKawane   11 mai 2016
Il lâcha le proverbe que sa grand-mère répétait sans cesse à l'heure des choix :
-Un chien a beau avoir quatre pattes, il ne peut emprunter qu'un seul chemin.
Commenter  J’apprécie          170
Virginie94Virginie94   20 mai 2015
Les Occidentaux ne veulent pas de vous! rétorqua un gardien qui effectuait sa ronde de l’autre côté du grillage. Leurs gouvernements nous payent pour qu’on vous interne ici ! Alors, tant qu’ils payeront, nous vous garderons dans ces camps.
Commenter  J’apprécie          100
Virginie94Virginie94   19 mai 2015
Il fouilla la nuit à la recherche du nourrisson, se dit qu’à cette heure, s’il n’était pas mort étouffé contre sa mère il devait être noyé. Aussitôt, il s’en voulut d’avoir osé penser une telle horreur.
Et pourtant, la réalité était là : perdus au milieu d’une mer déchaînée, ils n’étaient plus vraiment dans la vie.
Commenter  J’apprécie          50
4C4C   04 janvier 2020
Mais le navire ne se détourne pas. Il fonçait même droit sur eux. Immense et fier, il fendait les vagues de cette mer qu'il semblait dominer. Si les garde-côtes étaient italiens, les survivants seraient soignés, conduits vers un camp de transit en Europe, point de départ d'une page à écrire. Si les garde-côtes étaient libyens, ils seraient arrêtés puis reconduits sans ménagement dans le camp d'internement. Là, des jours difficiles les attendraient. Ils seraient interrogés, torturés et punis. Dès que leur nationalité serait établie, on les expulserait vers leur pays d'origine. Revenus à leur point de départ, ils replongeraient dans leur vie d'avant avec, chevillé au corps, le même besoin de partir pour espérer vivre ou simplement survivre. Faisant fi de l'horreur du périple, Sam, comme tous les autres, guetterait la moindre occasion pour tenter une nouvelle traversée
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jean-Christophe Tixier (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Christophe Tixier
Ancien professeur et formateur, Jean-Christophe Tixier écrit des livres jeunesse et des polars. Avec son dernier roman "Les Mal Aimés", l'auteur nous plonge dans une histoire glaçante sur l'horreur des bagnes pour enfants qui s'appuie sur les archives départementales de l?Hérault. Un livre poignant et d?une sobriété implacable avec lequel nous remontons le temps lors de l'interrogatoire de son auteur devant les caméras de BePolar, lors du festival Quais du Polar 2019.
Découvrez toutes les interviews de Quais du Polar : https://www.bepolar.fr/Web-TV-Quais-du-Polar-2019-178
autres livres classés : migrantsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quizz sur La traversée

Avec qui Sam voulait-il quitter l'Afrique ?

Meïssa
Youssou
Seyba

4 questions
16 lecteurs ont répondu
Thème : La traversée de Jean-Christophe TixierCréer un quiz sur ce livre
.. ..