AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782207303054
224 pages
Éditeur : Denoel/presence du fantastique (12/09/1980)

Note moyenne : 2.9/5 (sur 10 notes)
Résumé :
L'extra-terrestre, qu'il soit moelleux ou raboteux, fondant ou écailleux, n'aurait jamais du cesser de faire les délices de l'amateur de S.-F. En reniant le space opera pour des vertiges plus terre à terre, la mode a failli l'effacer de nos bibliothèques. C'est pourquoi Philippe Curval vous propose ces huit nouvelles à lire entre deux atterrissages d'ovnis. Ici, les créatures de l'espace ne sont plus considérées comme des rêveurs immigrés, car leurs fanstasmes resse... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
UnKaPart
  27 mars 2018
Partant du constat que les extraterrestres ne font plus recette au début des années 80, Philippe Curval propose un recueil au titre improbable, huit nouvelles “à lire entre deux atterrissages d'ovnis”.

Avant de laisser place à d'autres thématiques dans les années 60-70, la figure de l'extraterrestre amenait un questionnement. C'était du Montesquieu galactique : comment peut-on être alien ? le contact permettait à la fois une réflexion sur l'autre, sur soi, sur l'humain.

Le recueil au titre improbable de Curval renoue avec cette tradition et ce, dès la première nouvelle, J'aime le béton frais. “Pourquoi tu vis ?” Boum, direct. La question a occupé pas mal de penseurs depuis des lustres (on attend toujours la réponse, soit dit en passant). Elle définit l'humain, parce que personne sur la planète à part nous ne se la pose. J'ai demandé à mon chat, il a répondu “miaou” et replongé le nez dans sa gamelle.
Tout le recueil sera de la même eau. Classique par son thème mais original dans son traitement. Curval insuffle dans ses récits légèreté, humour, surréalisme, impertinence et/ou sensualité. Il flotte comme un parfum de Robert Sheckley, qui appartient à la même école d'absurde cocasse. On rapprochera ainsi les nouvelles de Sheckley qui mettent en scène Arnold et Gregor (La clé laxienne, La seule chose indispensable…), toujours embarqués dans des plans aussi mirifiques que foireux, des reportages abracadabrants de Volt Dulart (Pas de Bic et pas de bonbons, le tyran suspendu).

Si les nouvelles questionnent l'humanité et l'altérité, “à l'ancienne”, elles intègrent aussi les chevaux de bataille des Trente Glorieuses.
L'appel du confort anesthésie les velléités de rébellion dans J'aime le béton frais – texte annonciateur de l'embourgeoisement des ex-soixante-huitards.
Aimable jeu pour personnes bien faites met en scène des personnages végétaux (tout un symbole, le végétatif) et l'abrutissement devant le panem et circenses télévisuel.
Ménage à six décrit une société de moutons qui ne se posent pas de questions : du métro-boulot-dodo où le sexe remplace le taf.
Pas de Bic et pas de bonbons soulève la question du tourisme de masse et de son impact sur les locaux. Même chose pour le tyran suspendu, où s'ajoute la faculté des humains (comprendre ici pays occidentaux) à se répandre comme un cancer et se poser en paradigme. Ici, le sujet est traité selon une approche biologique qui n'est pas sans rappeler l'introduction de la variole aux Amériques au XVIe siècle. Une grille de lecture moins littérale étend la réflexion à tout ce que l'homme blanc a pu exporter lors de ses contacts à l'étranger (religion, idéologies, technologie, mode de vie…), parfois sans penser à mal… mais sans réfléchir non plus aux conséquences potentiellement désastreuses.
Dans la nouvelle éponyme, on citera la vision de la Guyane et, à travers elle, la façon dont la France garde sous tutelle les reliquats de son empire colonial.
En marge des extraterrestres, Bruit de fond met en scène un “humain augmenté” utilisé comme espion, thème appelé à connaître son heure de gloire peu après la parution du recueil avec l'émergence du mouvement cyberpunk.
A nous la félicité éternelle est hors sujet mais n'en reste pas moins un récit intéressant sur la difficulté à concilier foi et science, ainsi que sur la manipulation des fidèles par le clergé… et les assureurs.

Regarde, fiston, s'il n'y a pas un extra-terrestre derrière la bouteille de vin, c'est du recueil à l'ancienne (encore plus maintenant avec presque quarante ans de rab), avec des réflexions toujours pertinentes, plusieurs niveaux de lecture, des plages de cogitation aussi longues que son titre. Un bon cru !
Lien : https://unkapart.fr/regarde-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
gill
  20 mars 2012
Philippe Curval nous livre un recueil thématique autour des créatures de l'espace, de celles qui rendent visite à notre bonne vieille terre, il nous offre huit nouvelles ou les extra-terrestres, tous différents les uns des autres, débarquent de leurs engins, "ou non", pour notre plus grand plaisir d'amateur de bonne SF française.
Ces visiteurs sont parfois désespérants, ils se dissimulent peut-être dans les replis de votre futur, ils font de nos lendemains autant d'univers parallèles, et finalement ils nous mèneront au fil de ces textes talentueux jusqu'au Paradis grâce à l'imagination de l'auteur.

Commenter  J’apprécie          61

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
gillgill   21 mars 2012
Lorsque j'ai posé la première fois le pied sur Görem, j'ai compris que j'avais commis une erreur ; Cliss, mon hôte, n'avait pourtant commis aucun impair.
Il était venu m'accueillir à l'astroport à l'heure exacte, car il savait que la compagnie de navigation mixte ne plaisantait pas avec les horaires des vols interplanétaires, surtout quand les escales concernaient des bleds comme celui-là. Il m'attendait dans un véhicule léger, découvert en raison de la saison sèche, et je le remerciai de sa précision.
J'avais trop l'habitude des reportages pour m'étonner de sa silhouette extra-terrestre comme de sa nudité. Il avait la peau d'un bleu profond, des yeux de lémurien, humides, vastes, étonnés, et se déplaçait avec une extrême lenteur.
- Bon voyage, monsieur Dalart ?....
(extrait de "Le tyran suspendu")
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
vdavda   24 mars 2018
Et quand un extra-terrestre se met à douter de vous, il peut arriver que votre monde se désagrège.

in Regarde, fiston, s'il n'y a pas un extra-terrestre derrière la bouteille de vin.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Philippe Curval (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Curval
A l'occasion des Utopiales de Nantes 2018, Philippe Curval vous présente son ouvrage "Black Bottom" aux éditions La Volte.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2253755/philippe-curval-black-bottom
Notes de Musique : Audio Library YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Qui es-tu Philippe Curval ?

Quand je me suis embarqué dans le vaisseau Amiral à destination de la Terre depuis la lointaine planète Ormana, j'ignorais tout de ce que pouvait être Le ...?...de l'espace !

Ressac
Soleil

10 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Philippe CurvalCréer un quiz sur ce livre