AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782710369578
224 pages
La Table ronde (22/08/2012)
2.75/5   4 notes
Résumé :
Un matin d'hiver, à Paris. Le narrateur rencontre par hasard une femme qu'il a autrefois aimée, prénommée Marge. Qu'est-elle devenue? Et qu'ont bien pu devenir ces jeunes gens qui à l'époque, alors qu'ils avaient vingt ans, se retrouvaient chez elle, dans une propriété des bords de Seine? Ils y passaient leur temps à rêver leur avenir ; à danser et flirter ; à se promener en voiture, choisissant dans le «parc automobile» la massive Renault Prairie ou la petite Austi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Bazart
  31 août 2012
C'est le tout premier livre que j'ai lu de cette sélection. Comme il y avait 3 français et 2 étrangers, j'ai commencé par un roman hexagonal, Les Ombres de Marge Finaly de Thierry Dancourt (aux éditions la table ronde) dont la couverture, assez élégante et évanescente, m'attirait bien l'oeil.
Le livre est un peu à l'image de cette couverture, c'est à dire assurément élégant ( on pense beaucoup à du Modiano), mais aussi évanescent dans le sens, où malheureusement, il ne reste plus grand chose de la lecture quelques heures apres l'avoir terminé ( alors comme cela fait déja deux mois, vous pensez bien que j'ai eu un peu de mal à rassembler mes souvenirs).
L'intrigue est ténue et commence avec Pierre, le narrateur qui, par un matin d'hiver, suit l'ombre d'une jeune femme qu'il a profondément aimée 15 ans auparavant. Cette femme, Marge, un peu fantasque, vivait alors dans une grande villa en ruine avec toute une bande d'amis oisifs. Peu à peu Pierre s'était intégré au groupe, participant aux nombreuses fêtes données dans la villa. Un jour pourtant, ce petit groupe se disloqua. Pierre, charmé par cette Marge atypique, comprend peu à peu ce qui a provoqué la rupture….rentrée littéraire
Ce roman a les défauts de ses qualités : un vrai charme un peu rétro (suranné?) se dégage de ses pages, l'auteur maitrise bien un style entre grace et mélancolie, mais malheureusement il le fait un peu au détriment de l'intrigue et des personnages, relégués au second rang. Cette enquête sur les traces de cette femme mystère aurait pu se faire sous l'angle d'un thriller à la James Elory, mais l'auteur préférant privilégier le style et le décor, on reste uniquement à la surface de l'histoire, et le dénouement survient sans que l'on ne soit ni étonné ni bouleversé.
Bref, une lecture pas désagréable du tout, mais assurément pas mon premier coup de coeur de la sélection. Et comme je n'ai absolument entendu parler de ce roman nulle part dans les comptes rendus de la rentrée littéraire, j'ai l'impression qu'il n'a laissé de trace durable dans l'esprit de quiconque.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
letendard
  09 septembre 2012
Prenez un narrateur veilleur de nuit, une femme mystérieuse à la cape violette, un matin d'hiver à Paris, une petite Austin gris souris, une villa en bord de Seine et vous avez là réunis les ingrédients d'un des meilleurs livres de cette rentrée littéraire: Les ombres de Marge Finaly, troisième roman de Thierry Dancourt...
Lien : http://www.denecessitevertu...
Commenter  J’apprécie          20
clairelili
  14 novembre 2017
Modianesque.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Lexpress   08 octobre 2012
Thierry Dancourt promène le lecteur avec doigté dans un Paris oublié, à Nancy ou à Ostende, au treizième étage de la tour Astoria. Il règne dans ces pages ciselées un charme et un mystère qui mettent longtemps à se dissiper.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
BazartBazart   30 août 2012
« Cette rencontre fortuite, l’évocation de ces noms presque oubliés, de ces journées lointaines… me voici plongé dans un état second, entre deux eaux, l’une plus glacée, l’autre trouble. Les voitures passant sur le quai, le mur de soutènement en pierre, les quelques personnes attendant sous l’abri d’autobus, les colonnes métalliques grises du pont de Bir-Hakeim, les grosses lanternes suspendues, la passerelle : chaque fois qu’un client pousse la porte du café et que celle-ci forme un angle avec la paroi vitrée, tout, par le jeu des reflets, se mélange, se télescope ; les plans s’interpénètrent, glissent les uns sur les autres jusqu’à former une image morcelée, éclatée, une image de kaléidoscope.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
BazartBazart   30 août 2012
la vie, à ce moment-là, avait l'insouciance, la légèreté d'un week-end sans fin.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Thierry Dancourt (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thierry Dancourt
Thierry Dancourt - Jeux de Dame
autres livres classés : femme fataleVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
3001 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre