AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782246820741
1264 pages
Éditeur : Grasset (11/09/2019)
3.57/5   14 notes
Résumé :
En 2005 a paru Dictionnaire égoïste de la littérature française, immense succès immédiat critique et public. Chroniqué par tous les médias en France et beaucoup même à l'étranger, ce livre qui n’avait pas d’équivalent a reçu cinq prix littéraires. Il est aujourd’hui devenu un classique.
Le Dictionnaire égoïste de la littérature mondiale est consacré aux littératures des autres pays du monde. Et non pas « étrangers ». Un article l’explique, l’auteur ne croit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Guillaume17
  21 septembre 2019
Un pavé de 1200 pages ....
Didactique complètement subjectif et donc égoïste
Dantzig nous fait découvrir et redécouvrir des auteurs des ouvrages des lieux des oeuvres cinématographiques et bien plus encore..
Un livre que je conseille aux passionnés de lecture et aux curieux..
On sort de ce livre plein d envies de relectures et de découvertes
Commenter  J’apprécie          100
belcantoeu
  29 avril 2021
Moins dictionnaire que kaléidoscope d'anecdotes, ce livre est parfois agréable à parcourir à petites doses, mais je doute que beaucoup de lecteurs arrivent au bout de ses 1244 pages. Il y a de tout, en vrac, des entrées hététoclites sur des écrivains, sur des oeuvres, mais aussi sur des mots (gaspillage, morale, décevoir, zorro,...) et des anecdotes comme "Malencontreuses histoires de publication", "Le mal paye" ou "Liste des choses pénibles et des choses charmantes en littérature". Il ne faut pas s'attendre à des analyses sur des écrivains, qui soient centrées sur l'essentiel (oeuvre ou biographie), mais plutôt sur des détails chers à l'auteur, autour et à l'entour de certains écrivains, avec beaucoup d'absents célèbres malgré ces 1244 pages. Pour moi, c'est difficile à digérer.
Commenter  J’apprécie          64
Mhfasquel
  08 octobre 2019
Une écriture sobre, mais aussi guillerette, irrévérencieuse parfois, un humour pince-sans-rire.
Un texte à lire et relire au hasard des définitions. Des analyses fines, délicates, passionnantes, tellement originales et variées,
des catégories fantasques, espiègles, toujours intéressantes et souvent décalées.
À titre d'exemple ! « Liste des choses pénibles et des choses charmantes en littérature », « Première phrase », « Simplicité », « Roth », « Livres des non-écrivains », etc.
Un ouvrage à mettre entre toutes les mains !
Commenter  J’apprécie          40
manonballetti
  15 février 2020
Oh ! P....n ! Qu'est-ce qui m'a pris d'acheter ce parpaing indigeste ?! Sans doute le bon souvenir que m'avait laissé celui du même auteur consacré à la littérature française, agaçant parfois mais enthousiasmant. Ici, les plus de 1200 pages depuis AAA jusqu'à Zorro, nous parlent des oubliés de la littérature mondiale, des réhabilités , des recalés (les Français ne sont pas totalement absents, et les Grecs & les Latins font acte de présence), et surtout de l'auteur lui-même, bref, de tous ceux dont on se serait bien passés ! Si on enlève ça, le reste est pas mal ! Encore faut-il accepter le foutoir égocentrique de ce dictionnaire ...
Commenter  J’apprécie          21
mesnil
  21 mars 2020
Ce dictionnaire de la littérature mondiale nous rappelle qu'il n'y a pas d'écrivains « étrangers ». Si Virginia Woolf et Pier Paolo Pasolini écrivent dans une autre langue, ils peuvent être plus proches de nous que bien des écrivains français. À chacun sa mappemonde littéraire.
Un livre allègre, partial, drôle, sérieux, brillant, inattendu, qui donne envie de lire et de converser avec l'auteur à propos de cette littérature avec laquelle nous vivons, et qui nous fait vivre.
Une érudition remarquable qui m'a ouvert bien des horizons entre autres "le cavalier rouge" de Isaac Babel.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (3)
LeDevoir   09 décembre 2019
Avec son Dictionnaire égoïste de la littérature mondiale, immense réservoir d’anecdotes, de réflexions et de citations, le Français Charles Dantzig récidive et s’offre un grand vide-poches qui risque de combler — et parfois même de choquer — tout amateur de littérature.
Lire la critique sur le site : LeDevoir
LeFigaro   10 octobre 2019
En 1200 pages, alternant coups de cœur et coups de griffe, l’essayiste brosse un tableau passionnant des lettres internationales.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
LeSoir   01 octobre 2019
Charles Dantzig réédite l’exploit de son « Dictionnaire égoïste de la littérature française » avec la littérature mondiale. Un pavé succulent et plus que digeste.
Lire la critique sur le site : LeSoir
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
PatriceGPatriceG   21 octobre 2019
Pavé
1,4 kilo, 1250 pages, et la qualité de "plus gros livre" publié par Grasset .. Charles Dantzig ne boude pas son plaisir d'ajouter ce pavé aux deux autres de sa bibliothèque, le premier Dictionnaire .. (980 pages) et l'Encyclopédie capricieuse .. (800 pages). "Ca me plaît, ce côté Gargantua enfant, qui jette une armoire, une vache, une horloge .." L'écrivain aime l'idée d'un livre qui ne soit pas "précieux, quintessentiel", mais qui "déborde de partout" et vienne ajouter quelque chose d'un peu imposant dans "l'énorme coffre à jouets" qu'est la littérature.
Prenant soin de mettre son propre travail de côté, il avoue une certaine fascination pour les auteurs qui mènent à terme des oeuvres de milliers de pages. "Une fois que les écrivains, comme Proust, comme Tolstoï, ont gagné contre leur énorme livre, ça nous paraît naturel qu'ils existent. Mais il faut une concentration prodigieuse pour en arriver là -et des conditions de vie qui la rendent possible". Il poursuit: "Bien sûr qu'il est plus difficile de réussir l'Homme sans qualités ou Guerre et paix qu'un sonnet, même si celui-ci est sublime et que vous avez passé deux années dessus. J'aime les écrivains dont la littérature a mangé la vie, ceux qui se sont, en quelque sorte , transformés en littérature ". De ce nouveau Dictionnaire .., il a retranché 800 pages : "Au bout d'un moment, dit-il, j'ai cru qu'il allait me tuer. Mais, au final, c'est moi qui ai tranché et qui l'ai coupé."
Raphaëlle Leyris 18 octobre 2019
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
PatriceGPatriceG   27 novembre 2019
Charles Dantzig a mis combien de temps à écrire ça : 5 ans ! C'est beau de voir ça !
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Charles Dantzig (46) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Charles Dantzig
En librairie le 8 septembre 2021.
Tout le monde aime les théories, ces tentatives de découvrir des lois, des tendances, des unités dans nos vies apparemment si morcelées. "Théories de théories" se passe en une journée, à partir du moment où, levé, on s'habille (et c'est la « théorie des beaux vêtements »), jusqu'à la fin du jour (et c'est la « théorie du coucher du soleil »). Entre les deux, des théories sur tout ce que l'on appelle la vie, ou du moins la vie comme Charles Dantzig l'entend. La pensée n'est pas obligée d'être triste, profond ne veut pas dire qu'on se noie. Que ce soit dans la théorie du désir, la théorie de l'amour, la théorie des ponts (si mal en point dans le monde de murs où nous vivons), la théorie des grandes vieilles actrices de théâtre, la théorie des mappemondes, la théorie de la mort, la théorie du mot fin dans les livres, la théorie des fleurs coupées, on retrouve son brillant et sa gravité, sa drôlerie et son phrasé, ses points de vue toujours inattendus. « Théories » ne veut pas dire abstrait. Celles-ci se fondent sur des observations, des faits historiques, les remarques des penseurs et des poètes les plus divers. Des expériences sensibles, aussi ; c'est le livre le plus intime de l'auteur. Il en émane une certaine conception du monde, délivré des idées reçues et des superstitions, cherchant à en capter la moire, à la façon de la moire du tissu, changeante et variée comme la vie.
+ Lire la suite
autres livres classés : méli-méloVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2604 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre