AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Bernardine Poylo (Traducteur)
ISBN : 2264023074
Éditeur : 10-18 (29/08/1995)

Note moyenne : 4.02/5 (sur 26 notes)
Résumé :
En 1975, Robyn Davidson, alias la Camel Lady, débarque à Alice Springs avec cinq dollars en poche. Son rêve : apprivoiser et domestiquer des chameaux pour traverser, à pied et en solitaire, les deux milles kilomètres de désert et de bush de l'Australie-Occidentale.
Commence alors un périlleux voyage avec ses chameaux Dookie, Bub, Zeleika et Goliath pour venir à bout de ce projet extravagant, malgré les préjugés, les sarcasmes et les calculs intéressés des uns... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
joedi
  27 juin 2018
En 1975, Robyn décide de se rendre à Alice Springs où elle veut acheter et apprendre à dresser des chameaux dans le but de traverser le désert, seule avec son chien, jusqu'à l'océan Indien soit une distance de deux mille kilomètres par une chaleur extrême la journée et une température très froide la nuit. Apprivoiser et domestiquer les trois chameaux lui prendront plusieurs mois. Pour réussir son entreprise, elle accepte une aide financière de l'Institut National Geographic pour lequel un photographe la rejoindra à certaines étapes de son périple. Une sérieuse préparation est nécessaire pour un voyage d'une durée de plusieurs mois.
Robyn m'a emmenée avec elle, à ses côtés j'ai vécu une aventure extraordinaire.
Commenter  J’apprécie          562
ktycat
  15 décembre 2018
Si j'avais dû noter le résumé de Tracks sur la quatrième de couverture, je n'aurais jamais parié sur ce livre et ça n'aurait pas dépassé un 2/5. Sincèrement, heureusement que j'ai trouvé ce livre dans une boîte à lire et que je n'avais alors rien à débourser pour le tester car il ne me donnait pas vraiment envie. Et pourtant ! Ca aurait été une terrible erreur pour moi que de passer à côté de ce livre, récit tiré de l'expérience de Robyn Davidson pour son voyage dans les déserts de l'Australie avec ses chameaux et son chien.
Vous allez me dire, il est très difficile de bien vendre une telle histoire qui paraît si fantasque. Dans les années 70, Robyn Davidson se met en tête de traverser, à pied et en solitaire avec des chameaux, les déserts australiens depuis Alice Springs jusqu'à l'océan Indien. Dit comme cela, ce roman ressemble à un nième récit de voyage, de marche et ce n'est vraiment pas le cas.
A ma grande surprise, presque la moitié du livre est dédié à la préparation du voyage, dès l'arrivée spontanée de Robyn à Alice Springs où elle doit trouver une solution pour faire de ce rêve une réalité. Ce qui est particulièrement intéressant, c'est le recul que l'aurtice a par rapport à ses expériences avant et pendant le voyage. Elle ne mâche pas ses mots contre sa propre inexpérience et ses "erreurs" d'apprentissage. On est donc loin de l'aventurier qui présente son voyage comme un fait extraordinaire. Robyn reste totalement lucide sur différents aspects et n'essaie pas d'enjoliver cette expérience.
Malgré que l'Australie et l'aspect désertique ne font pas partie de mes "environnements" préférés dans les voyages, j'ai adoré suivre Robyn dans ce voyage et j'ai été touché par ses apports personnels et engagés quant à la politique australienne et la vision des gens face aux aborigènes. La politique, la philosophie et la culture aborigène font partie intégrante du récit et apportent des éléments importants et qui enrichissent le livre.
D'un point de vue stylistique, j'ai été happée dès les premières pages par l'écriture fluide et agréable de Robyn Davidson. Elle étrenne son récit de belles descriptions qui nous font vraiment l'accompagner tout en simplicité.
Ce livre sera donc un coup de coeur pour moi et si vous aimez les récits de voyage en solitaire et les grands espaces, je ne peux que vous conseiller Tracks !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BidouilleB
  15 juillet 2016
Dans l'immensité australienne, une femme va seule, accompagnée de quatre chameaux et de sa chienne. D'est en ouest, elle traverse les terres arides, loin des hommes.
On l'a appelé "la dame aux chameaux", "la folle" aussi parce que personne n'imaginait que ce petit bout de femme puisse faire un tel voyage, mais Robyn Davidson était bien loin de l'image lisse et propre qu'on en a donné.
Son récit est magnifique. D'abord parce que dans ses yeux le désert australien devient un univers magique, calme et spectaculaire, ensuite parce qu'elle ne s'embête pas avec des considérations pseudo-philosophique sur "le voyage".
Il n'y a rien de mystique chez elle, juste une envie. Et rien n'est rose ni facile. Elle passe deux ans à préparer, abandonner, relancer, reculer... avant de quitter Alice Spring et plonger dans la solitude de l'errance.
J'ai aimé lire Robyn. J'ai aimé la voir abandonner toute notion de civilité au fil de son voyage et s'en contre fiche. J'ai adoré sa façon de traiter les gens, de ne pas mentir sur ses sentiments, ses colères parfois injuste. J'ai aimé lire le récit d'une voyageuse humaine, de celles qui reconnaissent leur faiblesses, leurs caprices et les assument.
Sincèrement, dépassez cette satané couverture très laide que nous a pondu Stock (jugement extrêmement subjectif, mais elle ne rend pas du tout justice au texte !), et suivez sans modération une voyageuse qui ne fait pas de chichi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
redmary
  18 septembre 2017
Petite pépite de voyage! Livre auto-biographique réalisé par une femme extraordinaire. Une femme forte et indépendante qui retrace quelques années de sa vie tournant autour de la préparation et de la réalisation d'un treck de 2000 kilomètres dans le désert australien accompagnée de 3 chameaux dressés par ses soins et de sa chienne. Dingue? Oui Beau? Oh que oui Passionnant? Réellement. J'ai pris un plaisir fou à suivre l'histoire de cette femme forte, hors du commun, pleine d'humilité qui dit elle même qu'elle ne pense pas avoir fait quelque chose d'extraordinaire! Elle mènera à bien son rêve, même si parfois, elle frôlera la folie, marchant nue et sale dans le désert, sous un soleil de plombs. J'ai adoré son attachement à ses animaux, son respect de la vie et de la nature, sa sensibilité et sa force, son humanité et ses défauts. Un vrai roman à découvrir. Au niveau des points faibles, par grand chose sinon qu'ayant gardé un souvenir magique du superbe roman "Wild", j'aurais aimé un peu plus découvrir le désert en lui même et les pensées profondes de l'auteur. Par contre, j'ai appris énormément de choses sur les chameaux   et je pense que je n'oublierai jamais ces éléments. Donc au final, un livre que je recommande, que je ne suis pas prête d'oublier, qui fait rêver et qui montre que les rêves eux-même restent possible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Ardwen
  22 février 2019
Je n'ai pas été jusqu'au bout du livre non pas parce que j'ai trouvé ça ennuyeux mais plutôt parce que je n'ai pas accroché à la quête de Robyn Davidson. J'ai trouvé le personnage très "dur" (manque de bienveillance) envers elle même. Sans doute une dureté nécessaire pour traverser les terres arides de l'Australie, surtout à une époque où il n' y avait pas autant de moyens de communication (portable, internet, etc.) qu'aujourd'hui. le meilleur du livre vient sans doute de la note/recul de Robyn Davidson plus de 40 ans après son aventure. Bref, un livre sympathique mais il faut apprécier l'univers de l'auteur et le rythme de sa quête.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
joedijoedi   22 juin 2018
Un matin avant l'aube, Akhnaton [son corbeau] essaya de me réveiller comme d'habitude mais j'en eus soudain assez de ses manières. Il était tout à fait capable de se nourrir et de se débrouiller sans sa mère adoptive. Après de vaines tentatives pour me faire lever, alors que je l'envoyais se chercher son maudit petit déjeuner tout seul, il sauta sur cette fameuse branche, s'avança en sautillant au-dessus de moi, visa, tira et me lâcha avec une précision étonnante un superbe cadeau blanchâtre et liquide en plein milieu de la figure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          242
joedijoedi   25 juin 2018
L'importance que les aborigènes accordent à leur terre a étonné bien des Blancs qui travaillent ici. Comme me l'écrivit un jour Toly :
« Il y a une puissance et une force particulières dans ce pays et elles se dégagent du peuple aborigène. Je pense que je peux aussi y appartenir. Cette puissance se déploie inlassablement et c'est à chacun de l'utiliser à bon escient. »
Commenter  J’apprécie          240
joedijoedi   25 juin 2018
Cette rencontre entre Eddie et son épouse me permit pour la première fois de réaliser que contrairement aux dires des anthropologues masculins, la femme tenait un rôle important dans la société aborigène. Alors que l'environnement contraint l'homme et la femme à des tâches différentes, celles-ci tendent vers un même et unique but : la survie, et les deux rôles sont considérés l'un et l'autre avec autant de respect. Grâce à leur adresse à trouver de la nourriture dans la brousse, les femmes ont une part plus importante dans l'approvisionnement de la tribu que les hommes dont la chasse ne rapporte que le kangourou occasionnel. Les femmes célèbrent aussi leurs propres cérémonies et jouent un grand rôle dans la protection de leurs terres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
joedijoedi   25 juin 2018
Mais, compte tenu du comportement des fermiers blancs, des attitudes racistes des Australiens en général et de la politique du génocide du gouvernement actuel, compte tenu du fait que le reste du monde semble ne pas connaître ni s'intéresser au sort de l'une des plus anciennes cultures du monde, l'autonomie de ce peuple demeure douteuse. Les aborigènes n'ont plus beaucoup de temps. Ils sont en train de mourir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
joedijoedi   26 juin 2018
L'amour, c'est souhaiter le meilleur à ceux qui vous entourent, sans tenir compte de ses propres intérêts.
Commenter  J’apprécie          352
Dans la catégorie : Australie (Géographie)Voir plus
>Géographie générale>Géographie des pays>Australie (Géographie) (10)
autres livres classés : voyagesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
400 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre