AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Lisa Rosenbaum (Traducteur)
ISBN : 2879290376
Éditeur : Editions de l'Olivier (27/08/1993)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Qui se cache derrière la fondation Cornish ? Une secte d'adorateurs du Graal ? Ou, tout simplement, un groupe de mécènes fidèles à l'esprit de leur bienfaiteur ? Mystères.
Une chose est sûre : lorsqu'ils décident de monter un opéra d'Hoffmann, dont le livret inachevé vient d'être retrouvé, ils ignorent que cette initiative va provoquer une réaction en chaîne incontrôlable. Ainsi s'achève la " trilogie de Cornish ", fresque littéraire dont chaque volet est ind... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
SachenkaSachenka   01 juillet 2017
- C'est exactement ainsi que je me le rappelle! s'écria la princesse. Légèrement sulfureux. Irrésistible. Et byronien.
- Sur ses vieux jours, [Francis Cornish] était devenu un excentrique négligé qui marchait en traînant les pieds, dit Darcourt. Quelqu'un d'aimable quand vous le connaissiez, mais on était loin du beau ténébreux.
- Ça vous étonne? répliqua Thresher. Comment aurait été Byron s'il avait atteint la vieillesse? Conservateur, obèse, chauve et terriblement dyspepsique. Probablement un misogyne aigri. Ces héros romantiques ont intérêt à mourir jeunes. Ils ne sont pas destinés à "faire de l'usage".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   20 mai 2016
Dans ce monde complexe où tout reposait sur les ordinateurs et les données individuelles, il avait tout simplement réussi à disparaître. Pfft. Évaporé. Une vie s’était achevée – avec tout de même le remords et les regrets d’avoir causé tant de peine, brisé tant de confiance. Mais il n’avait pas eu le choix. Il le fallait. Pour les sauver. Pour se sauver.
Une vie s’était achevée – et une autre l’avait remplacée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   20 mai 2016
Comme beaucoup de ses semblables, il était parfois brutal parce qu’il ne pensait jamais aux sentiments d’autrui, mais sa dureté n’avait rien de personnel. Président-directeur général de la très importante banque de patrimoine Cornish, il était très admiré dans le monde de la finance. Cependant, en dehors de sa vie professionnelle, il avait une culture comme on n’en trouve que rarement parmi les banquiers, c’est-à-dire une culture authentique et non pas simplement une attitude bienveillante envers les arts dictée par sa position sociale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   20 mai 2016
Nous avons crée la fondation Cornish avec de l’argent laissé par un grand amateur d’art et avons décidé quel serait son but : encourager les arts et les sciences humaines. Le projet dont nous parlons concerne à la fois l’art et l’érudition. Nous sommes tombés d’accord, n’est-ce pas, que nous ne voulons pas d’une autre fondation qui subventionne de nobles et solides projets, puis se croise les bras en espérant de bons et solides résultats ? La prudence et la non-intervention sont la sclérose du mécénat. Défendons nos choix et jetons quelques pavés dans la mare. Nous avons déjà payé notre tribut à la sécurité et à la respectabilité en chargeant Simon ici présent d’écrire une biographie de notre fondateur et bienfaiteur…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   20 mai 2016
Censé être une étoile montante dans le monde du théâtre, il avait toute l’exubérance et le charme propres aux gens de son espèce. Il soutenait les idées les plus extravagantes d’Arthur avec cette superficialité qui caractérise nombre de Gallois. Et puis Maria, la femme d’Arthur. Cette chère Maria dont Darcourt avait été amoureux, dont il était toujours amoureux d’ailleurs, et peut-être d’une manière d’autant plus poignante qu’il ne courait plus le moindre danger d’avoir à jouer le rôle complet d’un amant, mais pouvait peiner pour sa dame dans une sorte de romantique mélancolie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Robertson Davies (1) Voir plusAjouter une vidéo
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox